29 novembre 2010

La gueule de bois du 29

Quel magnifique dimanche! L'Initiative pour le Renvoi des criminels étrangers a passé la rampe, le contre-projet a été sèchement refusé, l'initiative socialiste pour détruire la concurrence fiscale cantonale a été balayée. Rodger Federer a écrasé Rafael Nadal en finale des Masters et j'ai même eu le temps de faire de la luge avec mes enfants, c'est dire si la journée était parfaite.

C'est la première fois que je me suis autant engagé en faveur d'une votation et je suis content que le résultat ait été au rendez-vous. Sur le plateau de la TSR où j'étais brièvement invité hier (une expérience nouvelle et intéressante, où le maquillage dura plus longtemps que mon temps de présence à l'antenne) au nom de mon appartenance au comité des "Migrants pour le Renvoi", j'ai continué sans relâche à tenir un discours dont je n'ai pas dévié d'un iota durant toute la campagne: oui, l'initiative est bénéfique pour tout le monde, y compris les étrangers; non, ce n'est pas un texte contre les étrangers mais contre les criminels étrangers, et s'il y a amalgame entre les deux, il est le fait des adversaires du texte.

Affiche_2_x_Non_initiative_UDC_renvoi_criminels_etrangers.jpgIls entretiennent délibérément la confusion.

Le mélange entre les criminels étrangers et les étrangers honnêtes est une manoeuvre de la gauche, qui invente une réalité alternative pour mieux la dénoncer. Il aurait été bien triste que l'initiative soit repoussée au nom d'une chimère! Heureusement, le fil était trop gros et le peuple suisse n'a pas mordu à l'hameçon.

Bien sûr, ce lundi, l'establishment politique et les éditorialistes souffrent. Pauvres gens. Ils en sont réduits à trouver des motifs de satisfaction, non sans une certaine ironie. Ainsi, 24Heures se flatte que le canton de Vaud soit le Champion du Non, alors même que le chef du département de l'Intérieur du canton, M. Leuba, se félicitait d'être parmi les plus sévères concernant le renvoi des criminels étrangers - avec la législation existante! A Genève, on se réjouit de la victoire locale de l'initiative socialiste pour des impôts prétendument équitables: on est d'accord pour augmenter les impôts des riches contribuables de Zoug, mais on ne va surtout pas chercher à imposer les milliers d'ambassadeurs et de personnel diplomatique présent sur le canton du bout du lac et qui ne payent pas un centime d'impôt! Et aussi, le peuple a refusé l'extension des horaires d'ouverture des magasins: les Genevois continueront donc à faire leurs courses en France.

Péripéties que tout cela. On le sait, le renvoi des criminels étrangers était l'objet majeur en votation ce week-end. L'UDC a une fois de plus triomphé seule contre tous, malgré l'opposition de tous les autres partis, un contre-projet ficelé au seul dessein de faire obstacle et un parti-pris médiatique confinant au délire. Les deux dernières semaines, pas un jour sans que le public n'ait droit à sa leçon de morale.

Mais aujourd'hui pour les "élites" la pilule est amère. Comment peuvent-elles digérer de mener un peuple si stupide, si réticent à accepter leur point de vue supérieur? Alors, dans les éditoriaux, on s'indigne, on fustige, on s'angoisse, on regrette, on avoue son impuissance. Imbécile de peuple! Oui, pour les partisans de l'initiative, ce matin, la lecture de la presse est une épreuve (et on s'étonne qu'elle perde des lecteurs...)

Les politiciens et les journalistes n'ont rien compris. Comme d'habitude, ils expriment tout leur dégoût de ce peuple qu'ils méprisent et oublient l'essentiel: des préoccupations réelles auxquelles l'UDC est la seule à apporter des réponses. Non, Messieurs, l'insécurité n'est pas un sentiment, ni la criminalité étrangère une vue de l'esprit. Mais une telle remise en question semble hors de leur portée.

Voilà qui augure d'un boulevard pour l'UDC lors des prochaines élections.

Commentaires

"Voilà qui augure d'un boulevard pour l'UDC lors des prochaines élections."
Pas si sûr. L'UDC manque de personnel crédible pour être élu à des postes à responsabilités et si les affiches très provocatrices peuvent faire leur effet positif lors de votations telles que celles de hier, elles ont probablement un effet repoussoir sur les élections. De plus, sur certains dossiers comme l'UBS, votre parti a fait de l'équilibrisme plutôt que suivi une ligne. Cela n'a échappé à personne.
Ce qui pourrait vous servir, c'est l'effondrement du PLR, devenu un parti de carpettes incapable de mener une politique de centre-droit. Si les Verts libéraux n'étaient pas si dogmatiques sur le nucléaire, que chacun de bon sens sait être totalement indispensable pour les 20 prochaines années, ou les OGM, dont l'exclusion nous coûte très cher en experts en R&D qui doivent s'expatrier, ils feraient de l'ombre à beaucoup de monde. Mais avec des si...

Écrit par : Géo | 29 novembre 2010

Les cantons avec la plus maigre proportion d'étrangers et de criminalité ont été les plus enthousiastes dans leur soutien à l'initiative. Appenzell Rhodes-Intérieur a moins de 10% d’étrangers et une criminalité inexistante : elle accepte l’initiative à 65,7%. Genève, avec 44% d'étrangers et une criminalité très souvent montrée du doigt pour sa violence, rejette votre initiative à 56% !!!

Vous pouver m'expliquer ce que signifie le sens de "préoccupations réelles"? Mais comme le disait hier soir sur Léman Bleu Slobodan Despot, hagiographe de Freysinger : "L'UDC, c'est que du marketing", et même en fin d'émission : "C'est du vent".

Écrit par : Stéphane HELFER | 29 novembre 2010

Le temps travaille contre l'udc, heureusement. Ces mensonges et manipulations mais surtout la peur finiront par avoir raison de son électorat et les résultats des prochaines élections ne sont de loin pas acquises à l'UDC. Mais parlons-en en temps voulu.
Aujourd'hui, c'est un sentiment de grande impuissance qui nous saisit, amis de la liberté. L'udc finira pendue par les pieds comme tout les systèmes et personnes qui instrumentalisent les peurs pour en tirer du pouvoir. Comme l'indique bien M.Helfer, l'udc ne se préoccupe plus des soucis des suisses. Alors j'ai totalement confiance dans mon pays pour se ressaisir. Vivant à l'étranger je dissimule aujourd'hui mes origines, mais ça fait mal d'avoir honte d'être suisse...

Écrit par : Polo | 29 novembre 2010

Salut Stéphane,

Parfait ton intervention sur TSR dimanche. Et merci pour ton travail, ils ont des soucis à se faire la gauche et le centre gauche à Renens.

Claude-Alain Voiblet

Écrit par : cavoiblet | 29 novembre 2010

Bien que français, j'ai suivi avec intérêt la triple votation, et surtout le vote sur la première question. Je vous félicite d'avoir encore une démocratie digne de ce nom, avec des élus contraints d'écouter le peuple. Chez nous, ça fait longtemps que le peuple n'est plus écouté, nos dirigeants et notre presse ressemblent aux politiciens et aux journaux bien-pensants que vous évoquez.

Félicitations au peuple suisse ! Si de telles votations étaient possibles chez moi, elles donneraient les mêmes résultats que chez vous. Cela nous fait rêver...

Petite déception : parmi les sommités de l'UDC, vous n'avez pas cité Oskar Freysinger, dont j'apprécie les interviews, et qui a "porté" la votation anti-minarets. Il est très connu de nos médais depuis 1 an en France (pour le critiquer, bien sûr !). Serait-il mal vu par certains UDC (dont vous) ? Si oui, pourquoi ?

En vous renouvellant mes félicitations,
Paul.

Écrit par : Paul | 29 novembre 2010

Petit ajout : je viens de lire l'intervention de "Polo". C'est exactement le prototype de discours auquel nous avons droit en permanence sur nos médias français, et parmi nos dirigenats politiques. C'est même le seul discours possible en dehors du web !

Polo serait-il français ? Si non, il a déjà la "mentalité nécessaire" pour le devenir ...

Écrit par : Paul | 29 novembre 2010

@Géo: il ne tient qu'à nous de convaincre pour accéder aux exécutifs. Mais les personnes ne sont pas tout. L'UDC peut déjà avoir une grande influence en étant présente en force dans les législatifs, et comme ce week-end vient de le prouver, dans les votations.

@Stéphane HELFER: merci pour ces chiffres. Mais vous piochez deux cantons exprès pour sauter à vos conclusions convenues. Vous auriez aussi pu citer Zoug, avec une population de 22% d'étrangers et qui a largement soutenu l'initiative (55%), n'est-ce pas? Je crois pour ma part qu'il n'y a pas de lien entre l'approbation de l'initiative et le taux de la population étrangère dans un canton, ne serait-ce que parce que seuls sont concernés les étrangers CRIMINELS, pas les étrangers tout court. Vos raccourcis sont donc des impasses.

@Polo: franchement, je ne sais pas si le temps joue pour ou contre l'UDC (sauf si vous parlez du quotidien du même nom, auquel cas...) mais vous m'avez plus l'air de ruminer qu'autre chose. N'ayez pas honte d'être Suisse, vous bénéficiez au pays d'une démocratie vivace et c'est une fierté qui provoque plus d'envie qu'autre chose. Les commentaires des lecteurs dans la presse européenne sont édifiants.

@Claude-Alain: merci du compliment, Marianne H. de Renens va adorer la prochaine législature.

@Paul: merci pour votre commentaire. Je comprends parfaitement l'envie des Français devant le système suisse - la politique française est tellement verrouillée et vérolée... J'apprécie particulièrement M. Freysinger, où aurais-je oublié de le citer? En tous cas, croyez bien qu'il bénéficie de mon respect admiratif.

Écrit par : Stéphane Montabert | 29 novembre 2010

"Les cantons avec la plus maigre proportion d'étrangers et de criminalité ont été les plus enthousiastes dans leur soutien à l'initiative. Appenzell Rhodes-Intérieur a moins de 10% d’étrangers et une criminalité inexistante : elle accepte l’initiative à 65,7%. Genève, avec 44% d'étrangers et une criminalité très souvent montrée du doigt pour sa violence, rejette votre initiative à 56% !!!"

C'est tout à fait normal. Héritier de Raymond Aron, le philosophe Pierre Manent observe : « Pendant des années, l’Europe a cru qu’elle pouvait se laisser glisser doucement vers une sorte de fusion dans une humanité qui aurait surmonté toutes les séparations. Eh bien, elle ne tardera plus à se réveiller. »

Or, la dormeuse montre les premiers signes de son réveil. Dix élections - hier encore, la victoire du nationalisme de centre droit en Catalogne - et deux votations helvétiques le prouvent indubitablement.

Dans ce contexte, les Genevois, comme les Bâlevillois, ensuqués au bisounoursisme cosmopolite sont, et seront, beaucoup plus lents à se réveiller que les autres. Ce n'est pas grave, toute famille a ses moutons noirs :o)

Écrit par : Scipion | 29 novembre 2010

"Le temps travaille contre l'udc, heureusement..."

Si vous aviez l'habitude d'évoluer dans l'horizon élargi qui est le mien, vous placeriez l'UDC dans ce vaste mouvement de réveil de l'Europe occidentale, dont je parle ci-dessus, qui se concrétise de mois en mois, de prises de position en prises de position, et d'élection en élection. Cela qui fait que le temps travaille, tout au contraire, pour l'UDC.

"Vivant à l'étranger je dissimule aujourd'hui mes origines, mais ça fait mal d'avoir honte d'être suisse..."

Si vous fréquentiez des gens convenables, vous auriez sablé le champagne avec eux, hier au soir. Et si vous vous étiez trouvé dans une famille de militaires, vous auriez même pu le sabrer... :o)

Écrit par : Scipion | 29 novembre 2010

"@Stéphane HELFER: merci pour ces chiffres. Mais vous piochez deux cantons exprès pour sauter à vos conclusions convenues. Vous auriez aussi pu citer Zoug, avec une population de 22% d'étrangers et qui a largement soutenu l'initiative (55%), n'est-ce pas?"

Comment osez-vous dire que je limite mes chiffres aux taux d'étranger alors que je parle justement de criminalité dans mon commentaire? L'exemple de Zoug confirme exactement mes dires, une ville qui précisément n'a pas de criminalité et qui vote pour à 55%, contrairement à Genève. J'attendais pourtant plus de votre part, que je ne pensais pas à ce point blochèrien. C'est exactement cela l'UDC : des mensonges, des mensonges et encore des mensonges. Ouiiin, nous sommes pas racistes, c'est la gauche, etc. Vous me faites plus pitié que peur, car les mensonges cèdent toujours le pas devant la vérité.

Écrit par : Stéphane HELFER | 29 novembre 2010

J'ose - pardonnez-moi, Sire - parce que les seuls chiffres que vous citez ont trait à la proportion d'étrangers. Quand vous parlez de criminalité, "inexistante" et "montrée du doigt pour sa violence" ne sont pas des chiffres, que je sache. Vous balancez des lieux communs en guise de statistiques juste pour mieux lancez vos anathèmes ensuite.

En outre, toute comparaison cantonale des scores me paraît un peu limite parce que la Suisse n'est pas un espace cloisonné. Pensez au pendulaires travaillant à Genève: sont-ils plus sensibles à la criminalité des Pâquis ou à celle du Flon?

Quand aux mensonges qui cèdent le pas à la vérité, je suis on ne peut plus d'accord, mais je doute que cela suffise à rapprocher nos points de vue...

Écrit par : Stéphane Montabert | 29 novembre 2010

Vous vous enfoncez : la réalité cantonale n'a donc pas d'importance. On s'en souviendra lorsque viendra le moment de montrer vos galons en matière de fédéralisme. Mais c'est une confirmation de ce que je craignais : à l'UDC, la réalité locale n'intéresse personne, Zurich donne des ordres et file pognon avec lequel on ira faire peur à tout le monde. Merci du mode d'emploi. Votre cynisme n'égale que votre mensonge.

Écrit par : Stéphane HELFER | 29 novembre 2010

En relisant ces commentaires et les vôtres, je suis vraiment dégoûté. On vous dit une chose pourtant simple et difficilement contestable : ceux qui, en Suisse, sont le moins confrontés à la criminalité, et encore moins à la criminalité étrangère, sont ceux qui ont le plus massivement pour votre initiative. Il y a là un fait brut : les préoccupations des votants ne sont, pour beaucoup, simplement pas réelles puisqu'ils ne font absolument pas face au quotidien aux problèmes que vous dénoncez. Une réalité possible, en revanche, et que votre parti, aidé en cela par des fonds aussi massifs que secrets, a créé cette campagne de toutes pièces, comme le démontrait hier Slobodan Despot avec ses phrases gênées sur le marketing politique. Et votre réponse ou celle de Scipion et d'éluder, de parler de Raymond Aron, de tout faire pour nous faire croire que ces faits bruts sont faux et qu'il faut regarder ailleurs. Vos mensonges ont un temps de vie très limité, cher Monsieur.

Écrit par : Stéphane HELFER | 29 novembre 2010

Stéphane HELFER@ Laissons cette courte victoire des racistes réjouir un temps ceux qui ont cassé leur crousie pour l'obtenir, laissons-les se rassurer sur cette loi inapplicable en l'état, laissons-les se réjouir du discrédit évident et légitime dont la Suisse est victime sur la scène internationale! Comme vous, je suis convaincu que, à l'instar de tant d'autres régimes fondés sur la haine et la peur, l'ignorance et le mensonge, l'actuel parti populiste d'extrême-droite UDC mange son pain blanc grâce à la crise financière et au vieillissement de la population, deux vecteurs bien fragiles pour imaginer durer. C'est comme les cigarettiers qui voient leur bénéfice augmenter depuis 2008. Pensez-vous pour autant que le tabac a de beaux jours devant lui?

Écrit par : Polo | 29 novembre 2010

Je ne sais pas si les suisses sont xénophobes ou pas, mais leur histoire me fait pencher vers le oui! Déjà, ceux qui parlent la même langue ne se supportaient pas entre eux, ensuite ceux-ci contre ceux qui parlent "l'autre langue", s'y est greffé la religion : cathos contre protestants, et les derniers contre les premiers. Ensuite vint le problème avec les juifs, qu'on a accusé de tous les maux de la terre, suivi de celui des italiens et des portugais qui n'avaient pas la même culture, et enfin mais pas la fin, le problèmes des arabes qui veulent islamiser toute l'Europe, les kossovar qui violent à tour de bras, les noirs qui dealent du bébé jusqu'au grand-père, à tous les coins de rues, etc...

En tous cas si ce n'est pas de la xénophobie, ça y ressemble vachement! Je peux les comprendre s'il n'y avait pas stigmatisations et mensonges sur les faits concernant les étrangers. Leurs craintes ne sont pas rationnelles et l'UDC y est pour beaucoup. Ils connaissent parfaitement la mentalité compagnarde d'une bonne partie du peuple et savent parfaitement la stimuler toujours d'avantage et la maintenir dans cette angoisse collective qui fait leurs choux gras! Sinon, à quoi serviraient la politique et les politiciens?

Écrit par : bright | 29 novembre 2010

"Le vote suisse a été salué dès dimanche soir par Marine Le Pen et Bruno Gollnisch, tous les deux actuellement candidats pour la présidence du Front national, le parti d’extrême droite français."

Monsieur Montabert, cette position de l'UDC à l'extrême-droite de l'échiquier politique ne vous semble-t-elle pas injuste et le seul fruit de la volonté des médias? Ne trouvez-vous pas que la presse de ce pays n'est qu'un ramassis de gauchistes tentant tout les raccourcis scabreux entre des Le Pen et autres dangereux extrêmistes qui s'assument et le sage parti rural dont vous êtes ici le chantre?
Ou bien est-ce que la réalité est, comme le disait si bien David Laufer, votre pire ennemi? Ne préférez-vous pas largement vos fantasmes?
Au fond ce 29 novembre, ça vous fait quoi d'être un authentique xénophobe qui savoure une petite victoire?

Écrit par : Scipion | 29 novembre 2010

Qu'est-ce que les perdants sont mauvais perdants, cette année ! Hein dis, Scipion ? ;o)

Écrit par : Scipion | 29 novembre 2010

@ Stéphane Montabert,

Mon point de vue sur les résultats de dimanche. J'ai voté blanc à l'initiative et oui au contre projet. Je ne sais pas pourquoi, mais je suis un tantinet content du résultat.

http://leblogdjetliberte.blog.tdg.ch/archive/2010/11/29/votations-federales-la-gauche-se-ramasse-une-claque.html

Le blog D.J et liberté; membre du réseau LHC.

D.J

Écrit par : D.J | 29 novembre 2010

Voir les commentaires des Français sur le blog D'Ivan Rioufol. Qui a dit que la Suisse terni encore une fois son image à l'étranger.

http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2010/11/quand-le-peuple-reprend-les-ch.html#comments

D.J

Écrit par : D.J | 29 novembre 2010

Mr Montabert,

je vois que vos intervenants sont à l'image de la bien-pensance qui règne en France. Vous voilà devenu un raciste, l'UDC c'est notre Front National (qui est assimilé en France à Mussolini !), la Suisse va être boycottée par toute la planête comme il y a un an (avez-vous senti un quelconque boycott ?), l'UDC joue sur les peurs et les fantasmes (comme notre FN), seuls les partis de gauche ou du centre ont la Vérité en eux (comme en France).

Le tout suivi des rodomontades habituelles : vous allez perdre les élections (même si le peuple vote pour vous), c'est la fin de l'UDC (chez nous le FN est "fini" depuis 15 ans, il est donné entre 15 et 20% cette année !), le monde va vous haïr, etc...

N'ayez crainte, c'est le même discours chez nous. Et curieusement, nos partis n'interrogent JAMAIS le peuple sur des sujets de société. C'est con, un peuple. Ca se préoccupe de sécurité, de salaire, de qualité de vie... pfff... Broutilles que cela ! Ca ne concerne pas nos élites, bien nourries et vivants dans leurs quartiers protégés par des prix du logement démentiels ! Ca ne concerne pas non plus les idéalistes qui viennent vous faire la leçon. Nous avons les mêmes. Ils vivent chez papa, ne possèdent rien et n'ont donc rien à défendre. Ils peuvent donc être "généreux et ouverts", les problèmes ne les touchent pas personnellement.

Pourtant, il a de l'espoir. Chez nous, 7% des français pensent que les journalistes sont honnètes. Pour les autres, le journalistes n'est qu'un serviteur de l'état. Il dit ce que le gouvernement veut qu'il dise, cache ce qui gène le gouvernement, déforme les faits pour faire de la morale à deux balles, morale que les gens n'écoutent plus. Aujourd'hui, Internet est le média principal d'information. Essayez donc de censurer un site basé aux USA ou en Russie !

La Suisse est l'exception. On peut critiquer sans risque, et une UDC à 30% est sans doute pour beaucoup. On ne censure pas un mouvement aussi puissant qui fédère 54% des votants sur ses projets. Profitez de cette liberté. Et par pitié, envoyez ballader ceux qui viennent faire du copier/coller des sites des partis "corrects". Vous devez déjà subir les informations officielles, avez-vous besoin de ces péroquets ?

Paul,
français qui rève de la Suisse

Écrit par : Paul | 29 novembre 2010

@Paul: Merci pour ces paroles de réconfort, mais je n'en ai guère besoin. Je ne connais que trop bien la France que j'ai quitté, malade de sa politique et de sa classe politique...

On essaye de faire prendre ici sa réductionnite aigüe: si on est pas de gauche, on est au moins un nazi. Toujours ces méthodes assez pitoyables de terrorisme de la pensée, cf. les commentaires plus haut "adoubant" l'UDC par le Front National français. Parce que si Marine Le Pen approuve, c'est qu'on est un sale fachissss, n'est-ce pas?

Mais alors que dire alors de ceci?
http://www.lematin.ch/flash-info/suisse/expulsion-delinquants-etrangers-deputes-ump-saluent-vote-suisse
Et voilà, des députés UMP membres du collectif "La Droite populaire" saluent eux aussi le vote suisse. C'est à n'y rien comprendre, seraient-ils eux aussi des sales fachisss? Pourquoi pas me direz vous, pour qui le monde se résume à une vision binaire.

En réalité, je crois simplement que certains partis de France souhaiteraient bien s'approprier la victoire électorale de l'UDC, histoire qu'elle déteignent sur eux. Quant à mes commentateurs, s'ils sont représentatifs ils montrent surtout à quel point certains militants gauchistes méprisent le peuple et ses décisions et suintent d'une haine dévorante envers tout ce (et tous ceux) qui les dérange. Mais je sais qu'ils ne sont pas tous comme eux.

Écrit par : Stéphane Montabert | 29 novembre 2010

On peut dire ce qu'on veut. 52,9% des VOTANTS, c'est quand même pas bien brillant, surtout avec de fortes et brillantes personnalités comme notre Oskar national en Suisse romande, où cette initiative est quand même balayée...

Écrit par : Géo | 29 novembre 2010

«Oui, pour les partisans de l'initiative, ce matin, la lecture de la presse est une épreuve...»

La phase de deuil de l'adversaire... passe par plusieurs étapes:

1. On ressort le slogan qui fait bander le camp: «c'est un dimanche noir...». Heureusement - et ce serait un un comble -, on y accole pas le... «pour la démocratie».

2. On glose sur les retours de manivelles supposés du bailli Bruxellois.

3. On traite le peuple de benêt, de cul terreux. La presse (qui s'érige en porte-parole de l'opinion publique) flanque le peuple souverain contre le mur de la honte: «Presse internationale: «La démocratie a échoué sur la haine de l’étranger».

... Sauf que les lecteurs de cette presse sont quasiment à 100% contre l'avis des prophètes..

3. Puis, on pousse encore le bouchon avec des menaces du genre: «La Suisse va payer au prix fort le renvoi des étrangers».

Oui, c'est vrai, lire la presse est une épreuve!

Et dire qu'il y a encore des annonceurs pour lui donner des ronds. L'UDC mériterait la médaille du «philanthropisme» avec tous les «dons» qu'elle lui fait !

Écrit par : petard | 30 novembre 2010

Sur la question du financement des campagnes ou des partis politiques, Christophe Blocher s'était amusé d'un joli commentaire lors d'une interview parue il y a quelques mois:

«La plus grande proportion de miliardaires ou de millionnaires en Suisse, se recrtute dans les rangs du PLR. Si ce parti n'a pas de moyens, c'est que ses supporters sont trop radins..»

C'est devenu limpide que les supporters fortunés du PLR, préfèrent se la péter en menant la grande vie dans leur coin plutôt que de se préoccuper du sort de la population.

Et dire que la gauche se tait là-dessus, c'est invraisemblable.

C'est clair que Blocher ne distribue pas des billets de 100 balles à tous les passants. Mais comme il a des convictions... et qu'il est convaincu que les actions de l'UDC sont pour le bien du pays. Il claque son pognon pour le pays.

On peut quand-même pas le lui reprocher !

Écrit par : petard | 30 novembre 2010

Merci Stéphane pour votre réponse. J'ignorais que vous fussiez originaire de France...

Quelques précisions sur vos propos.

La "droite populaire" est officiellement un sous-groupe de l'UMP (droite qui nous dirige en ce moment). C'est en réalité une coquille vide. 30 députés maximum sur 320 élus UMP (notre assemblée en comptant 576). Leur but est de piquer des voix au FN.

Jusqu'en 2002, c'est Philippe de Villiers (souverainiste, catholique, très critique sur l'Union européenne) qui tenait ce rôle. Il faisait 5% à la présidentielle, 13% aux élections européennes, des voix prises au FN qui avait ainsi moins de députés. En 2002, il ne s'est pas présenté et le FN fût au second tour de la présidentielle. Il ne s'est pas présenté non plus en 2007, obligeant Sarkozy à "droitiser" son discours.

Aujourd'hui, il y a un "hic". De Villiers prend sa retraite, les électeurs FN ne croient plus à Sarkozy, le FN est donné à 15% dans les sondages (ça fait 20% dans la réalité) et notre président risque fort de se faire doubler à la présidentielle de 2012. La droite populaire est là pour "ramener les électeurs méfiants" vers l'UMP. Elle pourrait etre "notre" UDC, mais avec 5% d'élus, ça va être dur !

Pour la gauche qui méprise le peuple, nous sommes a égalité. On dit que le FN (F comme fasciste, N comme nazi...) est le parti ouvrier de France. Et c'est vrai ! Sur le créneau employé/ouvrier, il est numéro 1 depuis 15 ans. L'extrême gauche (troskyste, anarchiste) est seconde. Les autres sont discrédités. Comme on dit chez nous "on ne vote pas pour le meilleur, mais pour le moins mauvais".

Nous traitons les "décus de la gauche et de la droite" d'imbéciles, de racistes, de fascistes, de populistes. Comme en Suisse, visiblement. Mais la ficelle est usée. Si une UDC arrivait en France, avec les mêmes idées qu'en Suisse, et une télévision privée lui appartenant (car elle serait censurée sur les autres médias), elle ferait 25% minimum et pourrait gagner les élections. Mais personne n'ose, "carrière" oblige.

Excusez moi pour ce message un peu hors-sujet, mais puisque vous nous avez quitté, j'ai préféré vous donner des "nouvelles fraiches".

Écrit par : Paul | 30 novembre 2010

@Paul: merci pour cette analyse, que je partage, sur l'échiquier politique français. Reste à voir si, quitte à accéder au pouvoir, le FN sous la férule de Marine Le Pen ou l'UMP "droitisée" offriraient un meilleur avenir au peuple français, et honnêtement je reste dubitatif...

Écrit par : Stéphane Montabert | 30 novembre 2010

En ce qui me concerne je tiens à remercier l’UDC et ceux qui ont votés pour leur initiative :
1. Un grand nombre d’étrangers par le passeport vont faire le pas de devenir Suisse, naturalisation en masse...
2. Fini l’injustice, il n’y a plus des bons et des mauvais étrangers nous sommes tous à la même enseigne maintenant.
Encore merci à eux !

Écrit par : Paolo | 30 novembre 2010

"Reste à voir si, quitte à accéder au pouvoir, le FN sous la férule de Marine Le Pen ou l'UMP "droitisée" offriraient un meilleur avenir au peuple français, et honnêtement je reste dubitatif..."
S.Montabert@ Parfois des gens de l'udc sont capables de douter. Et de trébucher sur les bonnes questions!
Paul@ n'avez-vous donc aucune idée de ce dont vous parlez? Ne savez-vous pas que la démocratie directe en Suisse est la première victime des "groupes de pression", le paradis du lobbying, ces petits rassemblements qui sont devenus le pire ennemi de la démocratie. Avec l'augmentation massive du pouvoir individuel (lisez de la sociologie contemporaine ou prenez conscience de votre incroyable capacité à, par exemple, rassembler des infos et à les traiter tout seul depuis chez vous etc.), il suffit aujourd'hui à quelques grosses fortunes de financer une opposition politique pour mettre à mal n'importe quel état. La preuve en France avec le système Sarko & co et maintenant en Suisse avec l'udc et son financement occulte bien que dans les faits on connaît les millionaires qui tirent les ficelles et sans cesse tentent de faire croire qu'ils ne font que ce que le peuple désire...
Je comprends bien votre désir de n'être pas pris pour un veau mais n'imaginez pas une seconde que le système suisse vous y aidera, bien au contraire, il entretient en plus du pouvoir réservé à l'élite, une illusion de gouvernance par le peuple. La Suisse devenue riche, elle doit apprendre cette résponsabilité d'état ce que manifestement elle a de la peine à faire. S'occuper de l'argent des autres ne lui a procuré aucun enseignement.

Écrit par : Polo | 30 novembre 2010

Polo, votre comparaison entre lobbyisme et votation est absurde. Il n'y a que les gens ayant peur du peuple pour oser le dire.

Le lobbyiste, pour faire passer son message, n'a besoin que d'une dizaine de personnes "qui connaissent des députés" et de quelques millions pour financer la campagne électorale desdits députés en échange d'un "bon vote". Qui vote la demande du lobbysiste ? Une poignée de députés qui ont pu convaincre leur groupe parlementaire. Parfois, le peuple ne sait même pas qu'une demande à été déposée et votée !

Avec la votation, vous avez trois contraintes pour le lobbyiste:
- il doit trouver 100 000 signataires. Et cela se saura immanquablement dans les médias.
- il doit faire une campagne électorale, car c'est le peuple qui vote. Il faut convaincre le peuple, qui est donc informé. Et les opposants peuvent s'exprimer.
- le peuple décide. Pas trois profiteurs dans un salon chic, mais LE PEUPLE.

Si votre votation avait eu lieu en France, les députés auraient rejetté la proposition UDC, ils n'auraient même pas proposé le contre-projet les l'augmentation des impots serait passés sans problème. Comme ce sont des sujets "chauds" et que le peuple est contre, nos médias n'en n'auraient même pas parlé. On aurait trouvé l'information sur les sites "critiques", comme ceux du FN, ou des blogs comme "fdesouche" que le gouvernement aimerait bien fermer (manque de pôt, il est hébergé aux USA !).

Alors, vous avez compris la différence entre tripatouillage (lobby) et votation (information et vote du peuple) ? Vous comprenez pourquoi beaucoup de français envient la Suisse, et pourquoi nos élus n'instaureront jamais un tel système chez nous ?

Vous avez encore la liberté. Profitez-en ! Si ca vous énerve, venez vivre chez moi, vous y serez heureux. Nous avons une boutade pour désigner notre "démocratie", je vous la livre:
"La dictature, c'est "tais-toi". La démocratie, c'est "cause toujours"".

Écrit par : Paul | 30 novembre 2010

C’est quand même un comble, à force de lancer (et pire gagner) des référendums sur n’importe quoi (peu importe que cela soit applicable ou non) vous êtes en train de détruire l’idée même de démocratie directe qui était notre fierté et dont vous sembliez pourtant, les plus ardents défenseurs.
Parce que demain ça sera quoi ? Une initiative contre les amendes d’ordre, les bouchons sur l’autoroute, les riches, les pauvres, les impôts, les chiens, les frontaliers ??
Quitte à exploiter les bas instincts de la population, pourquoi vous arrêter en si bon chemin ? A partir du moment où votre but consiste à gagner vos référendums pour vous faire du capital politique, il y a plus de limite à votre sordide démagogie, non ?

Je sais j’exagère (à peine !) mais je n’en suis pas moins furax et c’est vrai que je commence sérieusement à m’inquiéter de la pérennité de notre démocratie directe. Si celle-ci est continuellement prise en otages par des démagos en tout genre, je crains qu’il arrive un moment où, à mon grand désarroi, il faudra faire comme (tous !!) les autres pays de la planète et laisser des pseudos élites démocratiquement élues diriger tant bien que mal notre belle confédération.

Autant dire, que cela ne correspond pas à l’image que j’ai de notre pays mais si cela prend ça pour avoir, à nouveau, des décisions politiques un tant soi peu responsables et solidaires avec le reste du monde, on n’aura pas trop le… choix !!

Écrit par : Vincent | 30 novembre 2010

« Si vous aviez l'habitude d'évoluer dans l'horizon élargi qui est le mien, vous placeriez l'UDC dans ce vaste mouvement de réveil de l'Europe occidentale, dont je parle ci-dessus, qui se concrétise de mois en mois, de prises de position en prises de position, et d'élection en élection. Cela qui fait que le temps travaille, tout au contraire, pour l'UDC. »

C’est vrai qu’avec la crise économique, la mondialisation et le nouvel ordre mondial, les identitaires ont tendance à pousser comme des champignons après la pluie.
C’est vrai aussi qu’avec des médias qui jouent le même jeux que les partis populistes en misant tout sur l’exploitation des bas instincts en général et de la peur en particulier, le replis sur soi et le racisme ont plutôt la cote.

Sauf qu’il y a un gros mais mon cher Scipion. Il se trouve en effet que, ne t’en déplaise, nous vivons encore en démocratie et qu’il faut donc être élu pour faire partie du pouvoir exécutif.
Et c’est donc là, au moment où ils arrivent au pouvoir, qu’on peut constater à quel point ceux qui savaient si bien dénoncer, crier, montrer du doigt, ostraciser, mépriser, etc. etc. se retrouvent fort dépourvus (et bien souvent totalement incompétents) lorsqu’il est temps gouverner en fonction des intérêts de toutes et tous.

A ce jour en tout cas, tous tes petits copains extrémistes de droite qui sont arrivés (par malheur) au pouvoir ont montrés leurs cruelles lacunes. Du coup c’est grâce à ma conviction que cela n’est pas prêt de changer que j’arrive à percevoir une lueur d’espoir dans cette Europe effectivement de plus en plus brune…

Écrit par : Vincent | 30 novembre 2010

"tous tes petits copains extrémistes de droite qui sont arrivés (par malheur) au pouvoir ont montrés leurs cruelles lacunes..."

C'est faux. Bompard est le seul maire d'Orande qui ait réussi à se faire réélire depuis 1945 (1995, 2000, 2005 et 2008 mandat en cours); Haider a été un excellent gouverneur de la Carinthie et les représentants de la Ligue du Nord ont depuis longtemps démontré de grandes qualités à gérer et à administrer. Les maires ne sont pas rares qui se font réélire avec plus de 60 % des suffrages exprimés.

"Du coup c’est grâce à ma conviction que cela n’est pas prêt de changer que j’arrive à percevoir une lueur d’espoir dans cette Europe effectivement de plus en plus brune…"

On se rassure comme on peut, mais ce que tu devrais redouter, c'est que les idées et les valeurs de la droite nationale et identitaire arrivent au pouvoir avec des gens qui, actuellement, n'appartiennent pas (encore) à la mouvance nationale et identitaire.

De Pierre Manent à Jean-Luc Mélenchon, ils sont toujours plus nombreux ceux qui pensent que l'immigration allogène et alterculturelle commence à dessiner un nouveau clivage politique qui sera déterminant dans les années à venir.

Il y a, d'une part, ceux qui, pour reprendre la formule de Finkielkraut veulent "édifier un monde que ne romprait aucune séparation intérieure" et, de l'autre, ceux qui s'opposent à cette suicidaire folie.

Écrit par : Scipion | 30 novembre 2010

"C'est faux. Bompard est le seul maire d'Orande qui ait réussi à se faire réélire depuis 1945 (1995, 2000, 2005 et 2008 mandat en cours); Haider a été un excellent gouverneur de la Carinthie et les représentants de la Ligue du Nord ont depuis longtemps démontré de grandes qualités à gérer et à administrer."

Woaw, tu les as les références, je suis sur le cul ! Bon..comment de la ville d'Or...comment ? Haider.... c'est vrai qu'il nous a laissé un sacré souvenir...lol....Sacré Scipion toujours le mot pour rire !

Écrit par : Vincent | 01 décembre 2010

Vincent, entre ceux qui demandent à ce qu'on renvoie les criminels étrangers chez eux et ceux qui veulent faire payer les riches, qui est le plus démago ?

Quant au bilan des "gouvernants" de droite, il n'est pas moins bon que celui de tes favoris, genre M. Leuenberger, M. Calmy-Rey, R. Dreyfuss et j'en passe. Que des gens hyper-compétents, hein ? M'enfin, de ton point de vue en tout cas.

Écrit par : Pascal D. | 01 décembre 2010

On botte en touche, l'ancien d'église ? Une touche très courte, alors... :o)

Écrit par : Scipion | 01 décembre 2010

En quoi le fait que les cantons ayant le moins d'étrangers aient le plus soutenu l'initiative (admettons l'hypothèse) condamnerait-elle cette dernière ?

Ce pseudo-argument était très utilisé il y a des années en France à l'encontre du Front national, en particulier en Alsace. Aujourd'hui, l'Alsace est très islamisée.

Il est parfaitement légitime pour ceux qui vivent sans étrangers hostiles et non assimilés autour d'eux de vouloir conserver ce mode de vie.

Aujourd'hui, certains quartiers en France sont très majoritairement peuplés d'Arabes et de Noirs. Il est sûr que le Front national ne risque pas d'y faire des scores fabuleux. Est-ce cela, le but recherché par les gauchistes qui manient ce genre de réthorique ?

On peut le croire, à la lecture de cette stupéfiante réaction d'hostilité aux résultats du référendum, recueillie à Bruxelles, selon laquelle les Suisses "se réserveraient les bons morceaux" avec leur démocratie directe. Réflexion outrageusement raciste provenant sans nul doute d'un anti-raciste patenté, puisqu'elle revient à dire que les immigrés sont les "mauvais morceaux", mais que chacun doit en prendre sa part.

On avait bien compris que le plan de Bruxelles et celui des gauchistes était de nous pourrir la vie en nous imposant une invasion de peuples hostiles et inassimilables, mais c'est toujours intéressant d'en avoir la confirmation de la bouche même du dictateur.

C'est sûr que si les Suisses attendaient d'être envahis d'étrangers criminels pour prendre des mesures préventives à leur encontre, eh bien il serait fort tard pour réagir.

C'est ainsi qu'au cours des précédentes décennies, en France, les hommes politiques, les médias, les "intellectuels" et les Degauche nous ont dit successivement :

1. Vous affabulez, il n'y a pas de problème d'immigration, de toutes façons ces gens-là retourneront chez eux.

2. Bon, c'est vrai, ils sont restés, mais vous affabulez, il n'y a pas de problème d'immigration, de toutes façons l'immigration est très marginale.

3. Bon, c'est vrai, il y a beaucoup d'immigrés, mais ne vous inquiétez pas, ils vont s'assimiler.

4. Bon, c'est vrai, ils ne se sont pas assimilés, mais c'est parce que vous êtes racistes, en fait il faut les intégrer, c'est à vous de faire l'effort d'accepter leurs moeurs, pas à eux.

5. Bon, c'est vrai, ils ne se sont pas intégrés, mais l'intégration est un concept raciste, c'est parce que vous ne leur avez pas assez donné d'allocations, de postes de PDG et de ministres.

6. Bon, c'est vrai, vous les avez inondés d'allocations et de postes de ministres, mais ça ne leur suffit pas, c'est vous qui devez vous intégrer à eux, c'est vous qui devez devenir musulmans, et leur abandonner le territoire, vos biens et le pouvoir.

La défense de la souveraineté nationale se prépare avant l'invasion, pas après.

Écrit par : Robert Marchenoir | 01 décembre 2010

"Quant au bilan des "gouvernants" de droite, il n'est pas moins bon que celui de tes favoris, genre M. Leuenberger, M. Calmy-Rey, R. Dreyfuss et j'en passe. Que des gens hyper-compétents, hein ? M'enfin, de ton point de vue en tout cas."

Mes quoi ? mes qui ? Depuis quand mes favoris seraient les hommes et femmes politiques de gauche ? On peut-être anti-facho sans être de gauche non ?
C'est vrai que c'est plus simple quand chacun est dans une petite case... et au niveau simplisme à l'UDC on s'y connait !

Écrit par : Vincent | 01 décembre 2010

Très bonne intervention de Robert Marchenoir, qui décrit bien ce que nous vivons en France.

Je la concluerai par une réplique d'Oskar Freysinguer (Conseiller national UDC) à un journaliste français:
"On dit souvent que les suisses sont lents (allusion au parler vaudois). Cela nous permet d'observer ce que font nos voisins, de voir ce qui ne marche pas pour ne pas commettre les mêmes erreurs". Et il conclait "Je dis aux suisses : regardez les banlieues françaises. Voulez-vous vraiment cela en Suisse ?".

Quand l'humour s'allie à la politique...

Écrit par : Paul | 01 décembre 2010

"On peut-être anti-facho sans être de gauche non?"
Vincent@ cette remarque devrait dans les prochains mois trouver tous son sens. Le travail acharné que fournissent Scipion et ses doubles à l'udc ne sert à rien, la vérité triomphera (remarque qui exaspère les susdits, pour lui la vérité est à sa porte, il y aurait autant de vérité que de citoyens etc. comme si la seconde guerre mondiale n'avait jamais eu lieu) et, comme plein de communes rurales qui ont cette fois rejeté la démagogie udc, l'eléctorat issu de la droite ne se reconnaîtra plus dans les thèses xénophobes de l'udc, abandonnera ce navire imposant mais rempli de passagers dévorés par la peur de l'autre (genre le commentaire plus haut de R.Marchenoir)
Bien aimé aussi votre formule : l'exploitation (par les médias ou l'udc) "des bas instincts" Je crois, ayant l'expérience de la shoah tout près de moi, que c'est exactement cela et les bas instincts aliénent l'homme, c'est pour cela qu'on les considère comme bas. S'ils servaient notre liberté on verrait des régimes d'extrême-droite durer des millénaires...

Écrit par : Polo | 01 décembre 2010

Bien sûr, Polo. Il ne faut pas avoir peur de gens qui annoncent leur intention de conquérir votre pays, d'y imposer leur loi, de vous tuer et de violer vos femmes. Et qui le font.

Il faut juste se laisser faire.

Il ne faut pas avoir peur de traverser l'autoroute à pied sans regarder. C'est constitutif d'une "peur de l'autre", et ça, c'est mal.

Mieux vaut se faire écraser.

Ca ne marche plus, vos formules magiques sans cesse répétées. Tout le monde a compris que c'était du bidon. L'Europe s'éveille. Trouvez autre chose. Commencez à réfléchir.

Écrit par : Robert Marchenoir | 01 décembre 2010

Les véritables motivations de l'UDC sont économiques. L'insécurité, les étrangers, l'islam ne visent qu'à fidéliser le client. Il est clair qu'on attire moins le chaland en lui promettant des indemnités de chômage de 50% de son salaire et pendant 6 mois après quoi tu te démerdes, en lui disant que l'on va "dépoussiérer" les conventions collectives de travail et le droit éponyme (i.e. les réformer au seul avantage des employeurs, voire les abolir) et rationaliser les coûts de la santé (i.e. privilégier les intérêts des seuls assureurs). Entre autres.
.
Qu'attendre d'autre d'un parti dirigé par des millionnaires zurichois planqués fiscaux à Zoug ?

Écrit par : ladotex | 01 décembre 2010

"Il ne faut pas avoir peur de gens qui annoncent leur intention (...) de vous tuer et de violer vos femmes"
Merci Robert, je n'avais pas saisi les enjeux de cette votation. Vous êtes marié? Faites gaffe.

Écrit par : Polo | 01 décembre 2010

"...rempli de passagers dévorés par la peur de l'autre..."

Vous vous trompez lourdement, Polo ! Il n'y a pas de peur de l'autre. Il y a, en revanche, une certaine idée de la Suisse, une certaine image.

Dans cette image, il n'y a place ni pour les mendiants, roms ou autres, ni pour les minarets, pour les burqas et d'une manière plus générale pour un islam exhibitionniste, et pas non plus pour le développement d'enclaves arriérées et sales de type tiers monde, comme on en observe à Milan, dans la région parisienne, en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne, en Suéde, en Grande-Bretagne...

Comme l'a dit Saint-Exupéry "Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants" et le moins serait que nous la transmettions en aussi bon état que nous l'avons reçue. Or, il suffit de voir ce qui hante nos rues, pour savoir que ce ne sera plus le cas. Ce qui fait que s'il n'y a pas de raisons d'avoir peur, il y en a déjà d'avoir (un peu) honte.

Écrit par : Scipion | 01 décembre 2010

"comme on en observe à Milan, dans la région parisienne, en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne, en Suéde, en Grande-Bretagne..."
Ca vous arrive de quitter votre belle Suisse toute propre et dont vous étiez si fier? Evitez dorénavant de passer la frontière, ça vous fout la honte, trop dommage, non?
Enfin, comme saintex qui s'est bien battu contre le fachisme, j'espère au plus haut point que nous n'aurons pas à léguer la réalité politique actuelle pourrie par l'udc et ses initiatives démago et irresponsables.

Écrit par : Polo | 01 décembre 2010

Polo@ Auriez-vous l'honnêteté de lire ce qui suit :
http://www.24heures.ch/actu/suisse/agressions-ne-cessent-augmenter-trains-lausanne-geneve-2010-11-30

C'est dans le 24 heures d'aujourd'hui. Sur 24 heures : je ne lis que la presse bas de gamme, je n'ai besoin de personne pour m'analyser le monde. Je veux savoir ce que les minables disent au peuple...

Écrit par : Géo | 01 décembre 2010

Habitant la région parisienne, je confirme ce que dit Scipion sur les enclaves transformées en "zones de non-droit", en fait des zones pratiquant le racisme antiblanc, la haine du chrétien, du juif, le mépris des femmes et la "chasse au pédé".

Je peux vous citer plein de villes autour de Paris : Sarcelles, Trappes, Garges-les-Gonesses, Montfermeil, Les Ulis, Mantes-la-Jolie... Je peux continuer la liste si vous voulez.

Paris est aussi touché. Sur 20 arrondissements, les 18,19 et 20 ne sont plus sécurisés.

Venez donc les tester, amis bien-pensants. Mais attention : un regard de travers, un mot ambigu, une montre trop brillante et 5 "nouveaux français" vous défoncerons votre tête de toubab (toubab est à blanc ce que youpin est à juif).

Oserez-vous ? Je parie que non.

Écrit par : Paul | 01 décembre 2010

Géo,

Dans l'article du 24 Heures, il est mentionné que ces agressions sont notamment le fait de noctambules. Vous n'ignorez sans doute pas que Lausanne est devenue la capitale romande, voire suisse, des dancings et autres établissements de nuit. Chaque week-end, ce sont 30'000 personnes de plus que compte Lausanne. Certes, toutes ne sont pas des tabasseuses. Mais admettons que 5% seulement de celles-ci le soient, qui plus est bourrées et/ou cokées...

Et qu'est-ce qui a rendu possible l'augmentation vertigineuse du nombre de boîtes de nuit à Lausanne ? L'abolition de la clause du besoin par la droite du Grand Conseil, en 1996, au nom de la liberté d'entreprendre.

Écrit par : MSP | 01 décembre 2010

MSP@ Très juste. Mais ce qui me choque, moi, c'est qu'on jette d'honnêtes prolos tout seul dans la fosse aux lions, sans police des chemins de fer - hou les sales fachos - et qu'il est plutôt question de supprimer les agents de train. C'est la politique socialiste qui nie l'insécurité en dépit de toutes les évidences que je visais.

Écrit par : Géo | 01 décembre 2010

Géo@ : sans doute la gauche minimise-t-elle l'insécurité, mais le fait n'en demeure pas moins que, dans le cas de Lausanne, celle-ci est en très grande partie facilitée par la politique de droite ayant consisté à faire de cette ville un dancing géant, avec tous les dégâts collatéraux que cela implique.
Et une fois que les clients des boîtes, du moins certains d'entre eux, se sont bien bourrés, satellisés et surexcités à coups de psychotropes légaux ou non, de stroboscopes et décibels, ils rentrent par ces trains du petit matin. Avec les conséquences que l'on sait.

Écrit par : MSP | 01 décembre 2010

Paul "habitant la région parisienne" (92 ou 94?)@ Continuez à exporter votre petite hantise des étrangers et vous aurez toujours des suisses tout heureux et fiers de comparer la banlieue suisse à celle de Paris, comme si c'était possible de comparer les 10 millions de gens de la plus importante zone urbaine européenne, où je vis également (12è arrt), et les villages helvètes où j'ai grandi (Prilly). Paul, vous faites dans votre froc mais, je le regrette, ça ne nous avancera pas.
Loin de nier le problème majeur des banlieues françaises, ce sont justement les réactions autoritaires, les coups de semonce à la Sarko qui envéniment la situation. Comme cette initiative xénophobe, la violence ne solutionne rien! Et si nous en sommes victimes, la rendre ne fait que discréditer davantage nos idéaux démocratiques, déja mis à mal par le périphérique à Paris ou l'UDC en Suisse.

Écrit par : Polo | 01 décembre 2010

MSP@ Une question : peut-on encore parler de droite ou de gauche dans cette discussion ? Le PS est-il à gauche (si ce n'est dans ses simagrées congressistes) et le PLR est-il à droite ?
Poser la question, c'est y répondre. Les deux sont copains comme cochons et le nez sur le guidon de l'économie. Vivement la Saint-Martin !

Écrit par : Géo | 01 décembre 2010

Pour Polo

Ma "hantise", vous devriez la connaitre si vous regardiez un peu la télévision ou tout simplement des sites de videos comme dailymotion ou youtube ! Ce n'est pas du fantasme, c'est filmé en direct. Ceci dit, on trouve aussi des gens honnêtes dans ces zones. Ce sont d'ailleurs les seuls que je fréquente. Et ils me racontent ce qu'ils voient de leur balcon.

Pour les reste, vous me resssortez la vieille soupe rance des antiracistes professionnels. La violence ? C'est la faute à la méchante police fasciste envers ces braves petits. Le racisme, c'est uniquement celui du blanc envers l'autre. Ce salaud de blanc qui n'a pas compris l'immense bonté de ses agresseurs, et qui ose demander à la police de faire respecter la loi.

Toujours ce mépris envers le simple peuple. Ne soyez pas surpris si le FN fait 20% en 2012. Plus vous méprisez, plus ils votent contre les "bons partis". Je ne vote pas pour eux, mais j'avoue que ça me démange certains soirs ! Je préférerai avoir une UDC française. Et surtout des votations. Au fait, il n'y a que le FN qui propose des référendum d'initiative populaire, bizzare non ? Ce parti supposé antidémocratique est le seul à vouloir faire appel au peuple. Ca en dit long sur les autres...

Il faudrait au passage m'expliquer pourquoi vous comprenez l'islam (religion dominante de ces groupe), une religion qui rejette l'athée, l'aspostat, l'homosexuel, qui méprise ouvertement le juif, le chrétien et les femmes, tout en étant un progressiste qui doit lutter contre l'homophobie, l'antisémisme, la machisme et pour la laïcité. Une sacré contradiction !

Écrit par : Paul | 01 décembre 2010

Vous avez raison Polo. Vaut mieux faire comme la gauche : se taire, faire comme s'il n'y avait aucun problème dans ces banlieues. Comme ça, ces racailles créeront leur propre milice et gèreront le territoire à leur unique profit. Elle est belle votre vision des choses, mais je n'y adhère pas. Vous me faites penser à tous ces ultras, dans les patinoires ou autour des terrains de foot qui deviennent fous à la vue de policiers. Mais si la police intervient, c'est parce qu'il y a problème (ou pour les prévenir) et non l'inverse.

Écrit par : Pascal D. | 01 décembre 2010

Géo@ : sauf erreur de ma part, c'est la droite in corpore (UDC comprise) qui a voté l'abolition de la clause du besoin dans le canton de Vaud, et non seulement le PLR. Par contre, je ne suis pas certain que la gauche l'ait votée.
Cela dit, il est certain que, compte tenu des rentrées fiscales que génère maintenant la vie nocturne lausannoise, personne n'osera réellement s'attaquer à ce secteur économique. Pas plus d'ailleurs d'ailleurs qu'à celui du deal de cocaïne, cette dernière étant une drogue de clubbeur et faisant partie de l'offre officieuse nocturne lausannoise.
On déplore les excès et nuisances que génère l'inflation de dancings dans cette ville, on compatit avec le voisinage qui n'en peut plus, on signe des chartes risibles avec les patrons de clubs, on promet des plans du tonnerre de Dieu pour terrasser le deal de coke, mais rien ne bouge. Et rien ne bougera. Trop de fric là-derrière.

Écrit par : MSP | 01 décembre 2010

Stéphane Montabert@ Migros et m-electronics vous a totalement pollué votre blog. Imposssible de stopper la pub de ces porcs de la Migros, la chaîne la plus merdique et la plus immonde de Suisse, qui pollue le moindre des derniers espaces de liberté de ce pays, qui vous vend de la merde très cher.
Migros, salauds, on vous fera la peau...

Écrit par : Géo | 01 décembre 2010

"et m-electronics vous a totalement pollué votre blog. Imposssible de stopper la pub de ces porcs de la Migros..."

Si on peut. En neutralisant le bitonniau "haut-parleur" et en QUITTANT la homepage des blogs.

Écrit par : Scipion | 01 décembre 2010

"Si on peut."

Je vous ai répondu un peu précipitamment. En fait, il faut simplement couper le son sur la homepage ET sur la page que vous consultez.

Écrit par : Scipion | 01 décembre 2010

Scipion@ J'ai cliqué sur tous les bitoniaux possibles, sans succès. Je ne vois qu'une solution, ou peut-être deux : la corde ou le croc de boucher pour les responsables de cette pub.

MSP@ Je n'ai rien à contredire à votre analyse. Je suis très heureux de ne pas habiter votre ville de Lausanne, si sûre aux yeux de Fathi Derder. Il paraît qu'il va faire de la politique ? J'affûte déjà mes sabres d'abordage...

Écrit par : Géo | 01 décembre 2010

"Au fait, il n'y a que le FN qui propose des référendum d'initiative populaire, bizzare non ?"

Comme expliqué plus haut, la démocratie directe, c'est la loi du plus cher. Plus on a de sous à dépenser pour s'opposer démocratiquement, plus on a de chance de faire passer ses idées. Le reste est une question de stratégie.
Je ne suis pas à gauche mais les étrangers ne me font pas plus peur ici, à Paris qu'à Lausanne où je vais toujours régulièrement. Les amalgames entre criminalité et imigration, cette folie que cultive l'UDC, voilà ce qui me fait peur car c'est évidemment le meilleur et le seul chemin vers de nouveaux pogroms, vers une nouvelle St Barthélémy, la voie royale pour du terrorisme d'état dont la nouvelle loi inapplicable voulue par l'udc est un exemple. Ne vous y trompez pas, ce que cherche l'udc, c'est la protection de certaines valeurs, fiancières en particulier, ce qui est hélas aux antipodes d'un combat pour l'ordre & la liberté. Mais cette seule idée de "protéger" suscite dans la population une authentique adhésion et s'en choquer provoque juste la hire des populistes qui invoquent la volonté populaire, vieille recette pour éluder...

Demander au peuple s'il préfère abolir les feux de circulation, démontrez les économies engendrées, montrez le temps perdu à l'attente et la solution des ronds-points etc. Et puis trouvez une bonne agence de pub pour votre campagne et quelques millions de francs et vous aurez toutes vos chances de convaincre...
Ou l'art de poser les mauvaises questions, l'arme la plus redoutable de l'udc car elle va tuer la démocratie directe. En deux ans, ce système politique se trouve aussi discrédité dans le monde que les USA de Bush. Ca prendr

Écrit par : Polo | 01 décembre 2010

"J'ai cliqué sur tous les bitoniaux possibles..."

Un clic sur le petit sympbole en forme de haut-parleur en bas à gauche de l'écran de la réclame sur la home page, puis la même chose sur le blog que vous consultez...

"...ne vois qu'une solution, ou peut-être deux : la corde ou le croc de boucher pour les responsables de cette pub."

Toujours aussi... radical, mais avant d'en arriver là, vous pouvez aussi couper le son de votre haut-parleur à vous. A moins que, comme moi, vous n'écoutiez une chaîne musicale sur le web. Pour adoucir vos moeurs, donc :o)

Écrit par : Scipion | 01 décembre 2010

"MSP@ Je n'ai rien à contredire à votre analyse. Je suis très heureux de ne pas habiter votre ville de Lausanne, si sûre aux yeux de Fathi Derder. Il paraît qu'il va faire de la politique ? J'affûte déjà mes sabres d'abordage..."

Il va faire de la politique ? Sérieux ? Dans quel parti ? Le parti des clubbeurs branchés en état d'agitation permanente et sans but ?

Écrit par : SPM | 01 décembre 2010

Si c'était la loi du plus cher, on l'aurait déjà en France. Ce sont nos partis dirigeants qui captent 90% des subventions. Le FN touche si peu qu'il a du vendre son siège social pour éponger ses dettes de campagne. C'est pourtant le FN qui propose la votation, pas les autres.

Le coup du parti populiste, club de milliardaires (Freysinger est enseignant, pensez-vous qu'il soit millionnaire ?) est une vieille idée éculée. On a eu la même en France avec Le Pen, qui payait l'impot sur la fortune. Un "riche" !! Sauf que la plupart de nos députés le paye aussi, y compris les socialistes. Un club de riches, les socialistes ?

Je comprends que les initiatives de l'UDC vous agacent. Non seulement il pose des questions "incorrectes", mais le peuple les approuve ! Quelle claque pour vos élites. Après le tombereau de propagande (tous vos journaux ont appelé à voter "non") le peuple n'a pas obéi. Saleté de peuple ! Si seulement les initiatives étaient réservées à ceux qui "pensent bien"... Des questions du genre "on va créer 50 minarets. Voulez vous qu'on en crée 100 de plus ?", ca serait plus "sympa" pour vos belles âmes. Je vous refile la grippe, voulez-vous une typhoide en prime ?

Au fait, j'ai appris il y a un an que la votation sur les minarets allait provoquer l'apocalypse en Suisse. Les étrangers allaient retirer leur argent, coulant votre économie. Des rebellions éthniques (justifiées, puisque éthniques...) allaient éclater. L'Europe mettrait la Suisse en quarantaine, il n'y aurait plus de tourisme. Est-ce arrivé ? J'ai l'impression (vu de Paris) que la Suisse se porte beaucoup mieux que les pays de l'union européenne ! Alors, vos menaces de fin de la démocratie et vos accusations de racisme, je les glisse dans ma corbeille.

Et je continuerai à lire le blog de Stéphane Montabert, le malpensant, la graine de fascisto-racisto-nazi, dont j'apprécie les articles même quand j'ai du mal à suivre - les méandres de la politique suisse étant un peu complexes pour un français.

Avec mes amitiés à ce dernier (mais pas à vous).

Paul

Écrit par : Paul | 01 décembre 2010

Avec 90% de journalistes de gauche, la même gauche n'a pas besoin de faire campagne, le conglomérat vert-gauche-journalistes nous distillent à longueur de journée leurs discours de bien pensants

Écrit par : poutine | 01 décembre 2010

"Ca vous arrive de quitter votre belle Suisse toute propre et dont vous étiez si fier? Evitez dorénavant de passer la frontière...?"

Surtout pas, c'est en allant voir « ailleurs » qu'on découvre ce qui nous attend si on laisse les gens d’« ailleurs » s'installer massivement chez nous, puisque, de toute évidence, un pays est l'expression des gens qui le peuplent.

Comme l’est la Suisse. C’est-à-dire un pays qui est devenu riche par la seule vertu de ses habitants, ce qui est aussi remarquable qu'exceptionnel. Dépourvue de colonies et de ressources naturelles, elle n'a jamais fait pâle figure à côté de ses voisins les plus puissants.

Elle s'est sauvée par l'ingéniosité, l'esprit d'entreprise, le dynamisme et la capacité de travail de nos ancêtres. Mouchant Laufer, qui perpétuait la fable de la Suisse pauvre jusqu'à ses compromissions avec le nazisme, je lui écrivais - sans espoir d'être publié :o)- samedi dernier :

"Il y a 140 ans, la Suisse avait déjà un PIB/hab. supérieur à ceux de la France, de l'Allemagne, de l'Italie, de la Suède... Seuls, dans le monde, les Pays-Bas, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et l'Australie, affichaient des performances un peu supérieures.

"En 1900, elle fait mieux que la Belgique qui passe pour la quatrième puissance industrielle et commerciale du monde, avec ses mines et son opulente possession congolaise : en dollars internationaux Geary-Khamis de 1990, 3'833 contre 3'731." Source : Angus Maddison "L'économie mondiale - Statistiques historiques", Etudes du Centre de développement de l'OCDE.

Alors, je pense que s’il n’y a pas de raisons d’être particulièrement fiers, il y en a de nombreuses d’être reconnaissants à ceux qui ont rendu cela possible, et autant de ne pas fourguer cet héritage à des gens dont les ancêtres, subissant l’histoire et végétant au jour le jour, n’ont su ni édifier, ni conserver, ni transmettre.

Écrit par : Scipion | 01 décembre 2010

"Dans cette image, il n'y a place ni pour les mendiants, roms ou autres, ni pour les minarets, pour les burqas et d'une manière plus générale pour un islam exhibitionniste, et pas non plus pour le développement d'enclaves arriérées et sales de type tiers monde, comme on en observe à Milan, dans la région parisienne, en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne, en Suéde, en Grande-Bretagne.."

Et pourquoi donc la Suisse devrait échapper à la mondialisation et à ses conséquences ?

Je veux bien croire et même admettre que certains suisses ne supportent pas l’idée de cohabiter avec des femmes et des hommes de cultures différentes, mais avons-nous vraiment d’autres alternatives ?

Parce qu’il me parait pour le moins suicidaire (en tout cas au niveau économique) de nous replier (encore plus !) sur nous même et de continuer à nous ridiculiser sur la scène internationale en votant bêtement des lois xénophobes par ailleurs inapplicables sur le plan international.

C’est pour cela que le discours de l’UDC voulant qu’il serait possible de revenir au fameux « bon vieux temps » sans étranger ni violence est une véritable imposture. Comme si c’était si simple et comme si cela ne dépendait que de nous, pauvres petits suisses.

Il faut au contraire expliquer à la population que, nous comme les autres, nous n’avons pas d’autres choix que de nous adapter au mieux à ce monde en perpétuel mouvement. N’est ce pas, en effet, sur leurs facultés d’adaptation qu’on peut réellement juger de l’état de civilisation des pays de notre planète ?

Cela ne signifie évidemment pas que nous devons courber l’échine et tout accepter sans qu’il soit tenu compte de nos us, coutumes, traditions et autres valeurs. C’est juste une question de manière et d’ouverture d’esprit et malheureusement c’est à ce niveau que l’UDC nuit gravement à notre image et à notre…fierté !

Écrit par : Vincent | 01 décembre 2010

"Il va faire de la politique ? Sérieux ? Dans quel parti ? Le parti des clubbeurs branchés en état d'agitation permanente et sans but ?"
Il ne le sait pas lui-même. Il devrait consulter Lumengo, lui a déjà creuser les possibilités...

"Toujours aussi... radical, mais avant d'en arriver là, vous pouvez aussi couper le son de votre haut-parleur à vous"
Oui ça merci, j'y avais aussi pensé. Mais le fait d'abreuver d'insultes les responsables de cette immonde pub a été aussi rapide et plus efficace...

Écrit par : Géo | 01 décembre 2010

«Géo@ : sans doute la gauche minimise-t-elle l'insécurité, mais le fait n'en demeure pas moins que, dans le cas de Lausanne, celle-ci est en très grande partie facilitée par la politique de droite ayant consisté à faire de cette ville un dancing géant, avec tous les dégâts collatéraux que cela implique.»

C'est ça ! La droite donne la liberté... et ensuite les écervelés en abusent.
On te donne le petit doigt, tu arraches la main puis le bras... c'est toute la gauche ça !

Quelle mentalité !

Écrit par : petard | 01 décembre 2010

"C'est ça ! La droite donne la liberté... et ensuite les écervelés en abusent.
On te donne le petit doigt, tu arraches la main puis le bras... c'est toute la gauche ça !"

Je crois que vous n'avez pas très bien compris, petard. On parle ici des 30'000 clubbeurs qui envahissent la ville chaque week-end dès jeudi soir. On est ici dans un phénomène de foule surexcitée et bourrée/cokée, à l'instar de ce que l'on peut trouver lors de matches de foot ou de hockey, lorsque les supporters dévastent tout ce qui leur tombe sous la main. Rien à voir avec la gauche ou la droite.

Écrit par : MSP | 02 décembre 2010

C'est très bien ce que tu écris, Vincent, mais c'est en complet décalage par rapport à une réalité qui doit absolument être considérée d'un point de vue européen. C'est l'Europe qui est la cible des immigrations-invasions allogènes et alterculturelles et c'est en Europe que se manifestent des réactions défensives s'exprimant tous azimuts.

La pacifique et tolérante Norvège vient d'interdire la construction de deux mosquées financées par l'Arabie saoudite, au motif que l'Arabie saoudite interdit non seulement la construction d'églises chrétiennes mais encore toute forme d'expression aux religions chrétiennes sur son territoire. C'est un énorme "saut de qualité" dans la lutte contre le processus d'islamisation de l'Europe*.

Le vote de dimanche - qui nous ridiculise :o) - est largement approuvé partout où des gens ordinaires ont la possibilité de s'exprimer et sa portée symbolique est tellement considérable que, dimanche après-midi, l'incomparable "fdesouche" mettait les résultats cantonaux à jour au fur et à mesure qu'ils étaient communiqués par le Télétexte.

Un collectif de députés français vient de reprendre à son compte les dispositions approuvées dimanche dernier en Suisse. Et il ne se passe pas un jour sans que des sites du web ne contiennent une approbation explicite de l'interdiction des minarets.

Or, tous ces gens qui nous approuvent, pas plus que l'UDC, n'aspirent au retour à un "bon vieux temps", dont tout le monde sait qu'il est idéalisé par la sélectivité des mémoires. Simplement, ils savent toujours mieux ce qu'ils ne veulent que leurs pays, ou notre bout de continent, deviennent. Parce qu'ils savent aussi, à la différence des Romains, qu'au final, ce ne sont pas les barbares qui se romanisent, mais l'Empire qui est barbarisé.

Quant à la cohabitation de gens de cultures différentes, elle a toujours existé. Dans mon bled, plus de 30 % de la population est étrangère et il paraît que ce petit tiers représente 117 nationalités différentes, ce qui nous fait une belle jambe.

La seule chose qui ait vraiment changé pour les gens du cru, c'est que lorsque quelqu'un est arrêté pour un délit, ils ont plus beaucoup souvent l'occasion de dire "Ca ne m'étonne pas" que "`J'aurais jamais cru" :o)

* Ca devrait permettre à l'inénarrable Ada Marra de noter, dans un an ou quinze mois, que ça n'a pas réduit le nombre d'"attentats islamiques terroristes dans le monde"

Écrit par : Scipion | 02 décembre 2010

"Ce sont justement les réactions autoritaires, les coups de semonce à la Sarko qui envéniment la situation. Comme cette initiative xénophobe, la violence ne solutionne rien!" (Polo)

Bien sûr que la violence solutionne beaucoup de problèmes. Quand une bête féroce se précipite vers vous, fût-elle dotée de deux bras et de deux jambes, la violence est même la seule façon de vous protéger.

Mais vous confondez la force et la violence. L'Etat montre la force que lui donne le droit pour ne pas avoir à s'en servir. Mais quand il doit s'en servir, eh bien il doit s'en servir. Parler de violence à ce sujet est scélérat : c'est confondre la violence du criminel et la violence de l'honnête homme agressé par le criminel. Votre sens moral est singulièrement perverti.

Je constate qu'un Suisse habitant dans l'un des arrondissements les plus bobos de Paris est encore plus naîvement gauchiste que ses habitants indigènes, ce qui n'est pas peu dire.

Vous n'avez aucune idée de ce qui se passe en France.

Nous attendons que vous nous disiez quelle est la "solution" que vous préconisez, vous. Je veux dire : quelque chose qui n'ait pas déjà été essayé sans succès, hein.

Donc, inutile de venir nous dire : l'éducation, les allocations sociales, la construction de stades et de bibliothèques, le racisme anti-Blancs également appelé disctrimination positive, etc.

Il va falloir vous creuser un peu la cervelle. Les stéréotypes gauchistes sont tellement usés qu'on voit à travers.

Écrit par : Robert Marchenoir | 02 décembre 2010

Scipion@ soit vous êtes un autre scipion soit vous avez muri, voilà plus de 60 commentaires où vous venez régulièrement donner vos chiffres MAIS sans insulter personne. Sans doute que cette victoire du 29 vous a donné une certaine sérénité. Ca ne vous empêche pas de débiter toujours vos mêmes rangaines sur la répétition de l'Histoire, le retour des barbares (l'islam) en occident. Ce doit être plutôt rassurant de connaître si bien la suite, d'avoir cette grille de lecture de monomaniaque. Ne trouvez-vous pas pourtant que la Renaissance italienne et vos ancêtres s'en sont bien tirés sur le long terme avec ces fameux barbares que vous semblez connaître intimement? Et puis quand on prend le temps de vous lire, ce qui apparaît c'est un cynisme qui vous fait trébucher à tout les coins de réflexion et nous enmène dans des syllogismes simplets aux antipodes de vos chiffres savants.

Un exemple entre cent : ne plus quitter la Suisse pour ne pas se salir? vous répondez : "Surtout pas, c'est en allant voir « ailleurs » qu'on découvre ce qui nous attend si on laisse les gens d’« ailleurs » s'installer massivement chez nous, puisque, de toute évidence, un pays est l'expression des gens qui le peuplent." Donc, si on vous suit, il n'y a pas encore d'étrangers en Suisse et il faut préserver cette situation salutaire. Ou bien alors: les quelques étrangers déja en Suisse sont en prison... et bientôt renvoyés grâce au SVP. ou encore: la Suisse est un pays arriéré par rapport à ces voisins bien en avance sur nous mais alors ça s'oppose à la suite de votre commentaire. Donc, vous êtes incompréhensible. Relisez-vous et admettez que ce genre de phrase ne vaut rien, scusi.

Votre argumentation est perpétuellement fallacieuse. Derrière vos chiffres, un abîme, derrière vos convictions, le vide. Vous vous cherchez des racines et vous vous inventez une identité suisse que vous cultivez bien davantage qu'un suisse de souche. C'est tendre mais à la vérité l'essor & la vitalité économique suisse sont surtout dûs à son ouverture, à son étonnante culture de l'accueil. Là est le travail suisse, là est un petit miracle. C'est le tourisme ou l'hotellerie mais c'est aussi historiquement l'acceuil de nos voisins qui a permis par exemple l'éclosion de l'industrie pharmaceutique et horlogère (directement liée à la révocation de l'Edit de Nantes, révocation qui soit dit en passant est une des plus magistrales erreurs de l'histoire de France ressemblant dans son esprit à bien des égards à la politique de l'udc) Ce dont vous essayez de vous convaincre ressemble à s'y méprendre à de la propagande. Mais qui vous prend encore au sérieux sur ces blogs? Je le tente mais surtout parce que vous êtes plus poli.

Écrit par : Polo | 02 décembre 2010

Robert Marchenoir@ Ah, je crois que vous avez un joli filon : force vs violence...
Notez que l'idée de bête féroce me fait aussi réfléchir à ce qu'il adviendra quand elle tentera de violer ma femme comme vous nous l'avez annoncé... gare au gorille!
(Juste pour vous éclairer, en plus d'être suisse, je suis français comme vous, ça devrait pas exister, hein? Vive la déchéance de nationalité!)

Écrit par : Polo | 02 décembre 2010

"en plus d'être suisse, je suis français comme vous"
Eh ben voyez-vous, cela se voyait gros comme la main. C'était même évident. Et bien sûr, vous ne voyez pas pourquoi. Pour nous, il suffit de vous relire. Pour vous, c'est invisible. C'est lié à l'identité profonde, et vous êtes profondèment non-suisse. Comme Laufer, qui est profondèment hollandais expatrié...
Pour le reste, cause toujours. Ton discours n'intéresse que peu de gens ici...

Écrit par : Géo | 02 décembre 2010

Du tissu d'âneries que vous débitez comme un métier Jacquard, je ne rectifierai que les points principaux :

1. - C'est ma femme qui est Italienne* et je n'ai jamais envisagé la double nationalité.

2. - Ce n'est pas l'Islam qui représentent les nouveaux barbares, mais les surplus du population des pays du tiers monde qui tentent par tous les moyens de gagner notre continent.

3. - Il y a de nombreux étrangers en Suisse, plus de 20 % de la population.

4. - Entre le triomphe des barbares et la Renaissance, quelque neuf siècles ans se sont écoulés. Je n'aurai jamais la patience d'attendre :o)

5. - Je doute fort qu'une horlogerie limitée à Genève et à l'arc jurassien soit l'explication des performances économiques de la Suisse de 1900.

"...à la vérité l'essor & la vitalité économique suisse sont surtout dûs à son ouverture, à son étonnante culture de l'accueil."

Ca doit être ça, mais enfin, il ne devait pas s'agir d'un accueil étonnamment massif parce qu'entre 1850 et 1900, la population de la Suisse augmente plutôt moins** que celle des autres pays de l'Europe, alors je vous demanderai d'étayer votre affirmation par des chiffres, parce que si, là encore, vous vous fiez à vos impressions... :o)

* Un conseil de poli à poli : ne vous fiez jamais à vos impressions :o)

** Avec un indice 100 en 1850, la Suisse atteint l'indice 138.7 en 1900 contre 141.7 pour l'ensemble de l'Europe occidentale

Écrit par : Scipion | 02 décembre 2010

Pardon; c'est ça coûte et non sa coûte.

D.J

Écrit par : D.J | 02 décembre 2010

" Stéphane Montabert@ Migros et m-electronics vous a totalement pollué votre blog. Imposssible de stopper la pub de ces porcs de la Migros, la chaîne la plus merdique et la plus immonde de Suisse, qui pollue le moindre des derniers espaces de liberté de ce pays, qui vous vend de la merde très cher.
Migros, salauds, on vous fera la peau... "

Peut-être que Géo est un partisan des blogs payants. Sa coûte mais c'est sans pub.

D.J

Écrit par : D.J | 02 décembre 2010

"tissu d'âneries", là je commence à reconnaître le Scipion qui se voit censuré sur tout les blogs un peu intelligent...
J'arrête les frais ici et vous laisse avec votre amicale des Géos à vous raconter vos souvenirs d'école de recrue.
Mais ne vous faites pas d'illusions, la résistance à l'extrême-droite que vous représentez avec l'udc s'organise et je suis très optimiste.
Salut!

Écrit par : Polo | 02 décembre 2010

"...le Scipion qui se voit censuré sur tout les blogs un peu intelligent..."

Je ne voudrais pas être à votre place, le jour où vous serez sommé d'expliquer le "un peu" à Laufer...

"...la résistance à l'extrême-droite que vous représentez avec l'udc s'organise et je suis très optimiste."

Vous pouvez. Le résultat de dimmanche a bien mobilisé huit cents protestataires dans la seule Suisse romande : c'est un début qui promet.

Écrit par : Scipion | 02 décembre 2010

Polo le franco-suisse habite dans le douzième arrondissement de Paris. Quand il s'installera à Clichy-sous-Bois, il nous fera signe pour mettre à jour ses conceptions de la "peur" en politique.

-- Bonjour, je suis Polo et je suis suisse.

-- Bam !

Déployer le drapeau suisse (celui avec la croix) pourrait aussi être amusant et donner lieu à des conséquences pittoresques dans certains endroits.

Ah, et nous attendons toujours la "solution" dont il a le secret : celle qui remplace la "violence" qui "n'est pas la solution".

Écrit par : Robert Marchenoir | 02 décembre 2010

DJ@ "Peut-être que Géo est un partisan des blogs payants. Sa coûte mais c'est sans pub."
En attendant, sans moi, vous ne pourriez lire ce blog sans les affreux cris d'un perroquet stipendié par la Migros pour nous dire ses conneries, exactement comme vous l'êtes probablement par les Américains pour nous raconter vos conneries sur la guerre d'Irak qui est gagnée. Vous n'avez pas peur que Wikileaks dévoile vos honoraires de membre de la 5ème colonne pro-"main-basse sur le pétrole irakien" ?

Écrit par : Géo | 03 décembre 2010

A tous: si la publicité invasive vous dérange, ce que je comprends fort bien, faites comme moi et utilisez le plug-in Adblock Plus 1.3.1 sous Firefox, et les pubs appartiennent à l'histoire!

Écrit par : Stéphane Montabert | 04 décembre 2010

heu, heu, pourriez-vous être plus précis, cela nous intéresse ?

Écrit par : Géo | 04 décembre 2010

Un petit rectificatif à un commentaire de Paul (du 30/11): Philippe de Villiers s'est présenté à la présidentielle de 2007. Il a fait moins de 3%.

Félicitations à Stéphane et au peuple suisse pour le résultat de la votation!

Je suis Française et tant que "la politique française [restera] tellement verrouillée et vérolée..." (dixit Stéphane) je ne voterai plus. C'est une question d'intégrité morale et d'estime de soi.

Écrit par : Raymonde | 04 décembre 2010

@Géo: j'ai Firefox en Anglais, c'est donc par le menu Tools > Add-Ons, là choisir "Get add-ons" et là tapez "Adblock Plus" et installez. C'est très simple et cela rendra tout simplement certains sites praticables. Une fois installé, choisissez la souscription "Liste FR + Easylist" (ou quelque chose d'approchant) et c'est tout!

Il y a cette vidéo explicative, mais elle est en Anglais: http://www.youtube.com/watch?v=oNvb2SjVjjI

Écrit par : Stéphane Montabert | 04 décembre 2010

Les commentaires sont fermés.