15 décembre 2010

De l'intégration à la désintégration

Alors que la Suède panse les plaies du premier attentat-suicide sur son sol, plusieurs quotidiens analysent la personnalité et le parcours de vie du kamikaze islamiste, Taimour Abdulwahab - un parcours qui ne cadre absolument pas avec la vision convenue du terrorisme islamique au sein des éditorialistes et de certains politiciens.


Revenons donc sur son pacours avec Le Temps:

Taimour Abdulwahab est né le 12 décembre 1981, s’est exilé en Suède au lendemain de la première guerre du Golfe avec ses parents et ses deux sœurs. Scolarisé à Tranaas (200 km au sud de Stockholm), il a obtenu la nationalité suédoise dès 1992, à l’âge de 11 ans. Taimour [étudie ensuite la physiothérapie à l’Université du Bedfordshire], de 2001 à 2004, avant d’y décrocher son diplôme.

C’est là qu’il rencontre Mona, employée de salon de beauté, qu’il épouse en 2004 avant de lui faire trois enfants et d’installer cette jeune famille sur l’avenue Argyll, à Luton, le vaste immeuble qui sera perquisitionné dimanche et lundi encore. Les voisins décrivent Taimour comme un père très présent, de condition aisée et assez moderne – c’est d’ailleurs ce que laisse transparaître sa vie digitale: Taimour est sur Facebook et y fait l’éloge de son iPad; Taimour est sur Muslima et se dit «économiquement OK. Je ne peux pas dire que je suis riche, mais – Dieu soit béni – pas pauvre non plus.»

 

Voilà ce qu'on peut dire du kamikaze jusqu'ici:

  1. Il a une parfaite connaissance de la culture occidentale.
  2. Il est intégré, il a des amis, des amis occidentaux.
  3. Il est éduqué.
  4. Il appartient à la classe moyenne.
  5. Il a femme et enfants.
  6. Il vit avec son temps, iPad et Facebook.

Le portrait de Taimour, terroriste islamiste, est de la plus banale normalité. Il y a en Europe des millions de gens correspondant à cette description.

On est également très loin de la vision quasi-romantique du terroriste agissant parce qu'il est poussé à bout à cause de la pauvreté, de l'exploitation de son pays d'origine par les méchants exploiteurs occidentaux, la variante extrême du Bon Sauvage de Rousseau mâtiné d'anti-colonialisme tiers-mondiste qu'on essaye régulièrement de nous servir.

 

kamikaze.jpg

Sait-il déjà qu'il se fera exploser?

La motivation poussant un individu jeune, physiquement sain et plein d'avenir à se supprimer en tentant d'emporter un maximum de victimes innocentes avec lui a un nom: l'islamisme.

Et cet extrémisme religieux musulman, Taimour n'a pas eu à le chercher bien loin: il s'est radicalisé en Europe. A la mosquée de Luton, alors qu'il étudiait la thérapie sportive à l'université du Bedfordshire. Il aura fallu trois ans de fréquentation de cette mosquée, à une cinquantaine de kilomètres de Londres, pour qu'un immigré de culture suédoise marié et avec enfants fasse des plans pour devenir une bombe humaine.

C'est durant cette époque qu'il serait devenu un islamiste au contact d'un imam égyptien (...). À son retour en Suède, en 2005, il porte la barbe, et ses anciens copains, cités par l'Expressen, le trouvent «changé ». Quelques mois après être revenu en Suède, Abdulwahab repart pour Luton, où il vivait encore il y a deux semaines.

 

Taimour était tout à fait au courant de sa nouvelle carrière au service du jihad, comme l'explique Le Point, et savait également très bien quelle serait sa conclusion:

Jusqu'à la fin, Taymour Abdulwahab cachera à ses proches sa nouvelle personnalité, ce dont il leur demandera pardon. "Il aurait été impossible de vous dire qui j'étais réellement. Il n'a pas été facile de vivre ces quatre dernières années avec ce secret d'être (...), comme vous le dites, un terroriste", écrit-il dans un courriel reçu par le renseignement suédois (Säpo) et par l'agence de presse TT quelques minutes avant les déflagrations.

 

Selon le Centre américain de surveillance de sites islamistes (SITE), Taymour Abdulwahab a rédigé un testament dans lequel il dit avoir agi à l'instigation de "l'État islamique d'Irak", la branche irakienne d'al-Qaida.

Voilà qui jette une lumière crue sur le degré d'infiltration des banlieues européennes par les réseaux terroristes.

La branche irakienne d'al-Qaida a recruté, formé et fait exploser un terroriste entre Londres et Stockholm.

Peut-être devrions-nous plutôt parler de la franchise européenne d'al-Qaida?

La guerre contre l'islamisme et le terrorisme islamique ne se joue pas au Waziristan ou dans la banlieue de Bagdad. Ces champs de bataille sont dépassés depuis longtemps. Les bombes humaines - de Londres à Madrid à Stockholm, en attendant la prochaine ville - se recrutent, se forment et se font exploser en Europe. Juguler les violences tribales afghanes et pakistanaises est peut-être un objectif noble, mais surtout un combat d'arrière-garde.

Il est plus urgent que jamais d'abandonner la naïveté mortifère qui a laissé, au nom d'une ouverture aveugle des frontières, des islamistes s'installer en Occident pour y prêcher la haine et recruter des kamikazes. Les populations musulmanes européennes, immigrées ou converties, leur offre un terreau de recrutement idéal, rendu d'autant plus facile par la pusillanimité des autorités et l'omniprésence de discours anti-occidentaux dans les médias.

Plus les musulmans se radicalisent - et plus on accepte de les laisser se radicaliser - plus les candidats au paradis explosif seront nombreux. Du contestataire à l'opposant violent à la bombe humaine, il n'y a qu'une question de degrés. Tous les musulmans ne sont pas pratiquants, tous les pratiquants ne sont pas des extrémistes, et tous les extrémistes n'envisagent pas d'accéder au paradis dans une déflagration au milieu des infidèles. Mais ces catégories évoluent sans cesse - et plutôt dans la mauvaise direction. Combien d'entre eux arriveront au stade final de l'endoctrinement ces prochaines années?

Plus nous attendrons avant de démanteler les bases arrières de l'islamisme dans les banlieues d'Europe, plus nous accepteront le relativisme culturel et la contestation de l'Etat de droit démocratique par des extrémistes - autant de signes de faiblesse - plus des épisodes comme celui de Stockholm risquent de se reproduire. L'explosion, du jour au lendemain, dans une orgie de tripes et de clous, d'un bon père de famille musulman barbu, pourtant si discret et si gentil avec ses voisins.

Commentaires

Il sera difficile de "désamorcer" les prétendants à l'attentat suicide en Europe, parce qu'eux-mêmes ne se connaissent pas !

Commes pour les auteurs de l'attentat WTC 2001, les djihadistes sont bien intégrés, connaissent et acceptent notre mode de vie, ont fait des études et pratiquent un peu leur religion. Jusqu'au jour où un détail les fait basculer : un reportage sur une guerre en Irak ou en "Palestine", la perte d'un travail, un ancien copain - devenu djihadiste - qu'ils croisent par hasard. Et l'intégré devient critique envers la société, il pratique plus l'islam, puis a besoin d'une "dose" supplémentaire et fréquente une mosquée extrêmiste... avant de finir en 1000 morceaux en Irak ou à Londres. 2 ans plus tôt, ils ne pensaient pas finir ainsi.

Il faut donc, comme vous le dites, fermer toutes les mosquées radicales, interdire la diffusion de brochures wahabites, expulser les imams recruteurs. Mais il faut les trouver, et empêcher le stock de se reconstituer.

La meilleure solution est la contre-propagande. Une éducation scolaire plus stricte sur les idées, interdiction du voile, des kamis, des repas hallal et cours de civilisation vantant l'histoire et la culture européenne. Pour l'arabe ou le noir qui proteste de "la fierté de ses ancêtres", une seule réponse : si tu préfères ton Algérie ou ton Sénégal, on te paye le billet et tu perds ta nationalité suisse. Fais ton choix. On ne peut pas avoir l'eau et le feu en même temps.

Les américains ont un système pour les migrants : ils doivent s'engager à ne pas commettre d'actes illégaux, ne pas etre sidaique, communiste, etc... Et si quelqu'un le fait, il est aussitôt condamné pour "parjure". Des années de prison ou l'expulsion immédiate vers le pays d'origine, avec interdiction de séjour aux USA. C'est bien pratique, ce système...

Écrit par : Paul | 15 décembre 2010

Vous ne voulez voir que ce qui va faire le beurre de l'udc : la criminalité, la pauvreté et les trains en retard.
Vous ne connaissez pas vos dossiers et c'est vraiment hasardeux de chercher à connaître vos sources.
Vous pensez pouvoir emettre un avis alors que votre opinion n'est fondée que sur votre idéologie populiste d'extrême-droite. Mais la Suisse va découvrir l'imposture de votre parti tôt ou tard! Vous êtes de dangereux interventionistes.

Écrit par : Polo | 15 décembre 2010

@Polo: arrêtez de copier-coller vos commentaires de billet en billet, c'est lourd.

Écrit par : Stéphane Montabert | 15 décembre 2010

Oups ! Désolé Stéphane, j'ai posté en même temps que vous... Toutes mes excuses :)

Écrit par : Paul | 15 décembre 2010

mon polo, ca fait trois fois que tu utilises la même provoc... Trois copier/coller à l'identique. Si tu veux encore nous faire rire, change au moins le texte. Là, on voit trop clairement que c'est de la pure provocation à deux centimes !

Écrit par : Paul | 15 décembre 2010

S.Montabert@ arrêtez de copier-coller vos commentaires de billet en billet, c'est lourd.

Écrit par : Polo | 15 décembre 2010

C'est fou parce que dès qu'un suisse commet un crime, on a 100 commentaires de "polos" qui viennent nous dire : "vous voyez, ce n'est pas un étranger".

Mais quand une histoire comme celle-là arrive, pour eux, ce n'est jamais le bon exemple. Et pourtant ........

Écrit par : Pascal D. | 15 décembre 2010

En fait l’idée de S. Montabert, c’est de dire qu’à partir du moment où les terroristes islamistes sont particulièrement doués pour se fondre dans la population, tout musulman est donc un terroriste potentiel.
C’est simpliste (mais ça vient d’un membre de l’UDC ne l’oublions pas) mais c’est du coup facile à expliquer à tous ces gens auxquels l’UDC (et certains médias) adorent faire peur.
Sauf que ce genre de raccourcis c’est d’abord et surtout extrêmement dangereux et pour le moins douteux….. Mais bon, c’est ça aujourd’hui la politique de l’UDC et il va falloir s’y habituer….

Écrit par : Vincent | 15 décembre 2010

Il y a pire que le djihad militaire : le djihad politique. Les deux vont main dans la main. Il faut évidemment combattre le premier, mais il ne faut pas oublier le second.

Surtout, il ne faut pas favoriser le djihad politique (construction de mosquées, règles musulmanes, musulmans aux postes de pouvoir...) dans l'espoir fallacieux d'éviter le djihad militaire.

Car il y a un seul djihad, et il n'a qu'un seul but : la prise du pouvoir totale par les musulmans dans les pays non-musulmans.

En fait, il est préférable de supporter le djihad militaire tout en résistant au djihad politique, que de céder à ce dernier. C'est tout simplement la situation actuelle. Tant que nous en sommes là, cela signifie que nous sommes encore maîtres chez nous.

Qu'est-ce qui est préférable ? La situation actuelle ? Ou l'arrivée de l'islam au pouvoir, avec imposition de la charia et statut de sous-hommes pour les non-musulmans ?

La réponse est évidente.

Écrit par : Robert Marchenoir | 15 décembre 2010

Bonjour,
merci pour ce billet qui m'informe sur un fait que je n'avais pas vu passer. Je rejoins votre analyse, à une nuance près. Si nous voulons avoir une compréhension profonde du problème, il est bon de ne pas utiliser des mots dont le sens est approximatif : islamisme est bien commode, certes, pour ne pas généraliser. Mais posons bien les choses : les musulmans, dans leur ensemble, n'ont pas plus à être jugés pour les actes de tel ou tel terroriste que les chrétiens pour les actes de tel ou tel chrétien. Par contre l'islam, l'idéologie musulmane, doit passer au crible de notre examen critique, moral, etc., au même titre que les juifs ont eu à faire une révolution vers la sécularisation sous Napoléon, et au même titre que l'Eglise a également fait du chemin vers une laïcité positive.

L'islam n'a pas fait ce chemin. Ce n'est pas l'islamisme, le problème (ou alors il faut m'en donner une définition), mais l'islam. La plupart des gens, et des commentateurs, ne connaissent pas l'islam. La moindre étude un peu poussée du dogme musulman montre que
1) il s'agit d'une religion, mais pas uniquement : c'est aussi un cadre juridique, un ensemble de règles de vie, dont nombreuses sont en contradiction avec nos valeurs occidentales. Il faut interroger les musulmans sur ce sujet, et pas seulement les islamistes.
2) le dogme musulman est difficile à faire changer par l'interprétation car les musulmans considèrent le Coran comme la parole même d'Allah.

Donc, pour terminer ma trop longue parenthèse : attention à l'utilisation du mot islamisme, qui est l'arbre qui cache la forêt. Le problème, ce ne sont pas les personnes, c'est l'idéologie que l'on doit critiquer, casser, adapter. Si les musulmans ne veulent pas adapter leur rapport au COran et à l'islam, changer l'islam, alors ils ne seront pas les bienvenus dans nos pays. C'est cela qui est difficile.

Écrit par : LOmiG | 15 décembre 2010

@Vincent: vous n'avez visiblement rien compris à mes propos. Tenez, du grain à moudre pour vous: tout non-musulman est un musulman potentiel, et comme tout musulman est un terroriste potentiel, il faut vider le continent de sa population pour se protéger du terrorisme. J'ai bon?

@Robert: il n'y a pas de séparation entre les deux jihads, en tous cas pas dans le canon, puisqu'il n'y a pas de distinction entre l'acte politique et l'acte guerrier dans le coran. Certains musulmans essayent tardivement de tenter d'imposer la chariah à travers la démocratie; si je m'oppose à leurs idées, je trouve néanmoins que leur démarche va dans une meilleure direction. Il est juste dommage que trop de musulmans engagés en politique considèrent que l'influence du corps électoral à travers des attentats suicides soit une façon "acceptable" de faire campagne.

@Lomig: vous avez raison, mais c'est une réforme qui devra venir des musulmans eux-mêmes. Disons que j'emploie le terme d'islamistes pour désigner les musulmans prêts à prendre le coran de la façon la plus littérale, la plus violente et la plus concrète. Divers projets sont en cours dans plusieurs pays d'Europe pour essayer de faire comprendre (et de faire accepter) aux immigrés musulmans la primauté du droit local sur le coran: contrat d'intégration, serments, etc.

Écrit par : Stéphane Montabert | 15 décembre 2010

"@ Vincent: vous n'avez visiblement rien compris à mes propos"

On peut raisonnablement supposer que vous n'alliez de toutes manières pas reconnaître ici que Vincent a vu juste.

Écrit par : Terpsichore | 15 décembre 2010

@Terpsichore: Je n'ai pas d'a-prioris, il y a du bon à prendre chez tous ceux qui argumentent avec intelligence. Le danger ne vient pas des musulmans eux-mêmes, mais des imams intégristes et manipulateurs qui les font glisser progressivement dans le radicalisme le plus extrémiste et suicidaire. C'est un peu comme n'importe quelle secte en mesure de demander tout et n'importe quoi à ses membres, y compris le suicide explosif.

Les musulmans forment une population à risques, mais c'est ceux qui les enflamment qu'il faut neutraliser.

(c'était un résumé pour ceux qui ne prennent même pas la peine de lire le billet.)

Je crois que Vincent a lu mes propos en diagonale - les a-t-il seulement lus - pour placer ensuite une diatribe anti-UDC parfaitement insipide.

Écrit par : Stéphane Montabert | 15 décembre 2010

Allah, donne-nous des contradicteurs qui nous forcent à des prodiges de dialectique pour les contrer :o)

Parce qu'avec des Vincent et des Terpsichore, nous ne sommes vraiment pas gâtés.

Du moment que M. Montabert commence par affirmer que le parcours de Taimour Abdulwahab "ne cadre absolument pas avec la vision convenue du terrorisme islamique au sein des éditorialistes et de certains politiciens", c'est vraiment le moins qu'il détaille en quoi ce parcours ne cadre absolument pas...

Instruire un procès d'intention sur une telle base atteint au sommet de la malhnonnêteté intellectuelle ou du ridicule. Au choix. Sauf à prétendre que parler du terrorisme islamique revient ispo facto à jeter l'opprobre sur la communauté musulmane...

Écrit par : Scipion | 15 décembre 2010

Scipion & Montabert@ Nous nous trouvons sur un différent fondamental. Vous défendez l'idée qu'il n'est nul besoin d'expertise pour juger de la situation de l'islam en Occident. Je fais partie de ceux qui au contraire sont convaincus que ce que je considère comme vous comme un problème nécessite une somme de connaissances et d'expériences qu'un seul parti politique ne peut prétendre avoir. L'UDC prétend régler ces difficultés de dialogue par la force et l'autoritarisme se justifiant par le laxisme qu'il lui semble observer. Mais il reste bien plus de la moitié du peuple que ne s'identifie pas à cette vision violente, à cette rhétorique guerrière que Montabert sert blog après blog. Les initiatives victorieuses illustrent la fragilité des convictions démocratiques en temps de crise. Je ne remets pas en cause les résultats.
Ayant eu la chance d'étudier les modalités du discours politique, je tiens à dénoncer calmement que le discours de M.Montabert utilise précisément les mêmes leviers que tous ce qui permet aux idées de l'extrême-droite d'être diffusées. Inutile d'étayer cette affirmations, rien de sa pensée à son discours n'échappe à ces principes. Et je me moque de toutes les insultes qui peuvent pleuvoir sur les élites suite à ces lignes. Au contraire elles viennent souligner le danger qu'il y a de laisser le pouvoir aux instincts plutôt qu'à la raison.
Et enfin, je suis chaque jour plus surpris par la crainte de l'udc d'être assimilé à un mouvement d'extrême-droite. Les nouveaux mouvements radicaux de gauche ne se cache pas cette réalité et tentent de l'assumer malgré l'Histoire. Chacun son truc?
A bientôt,
p

Écrit par : Polo | 15 décembre 2010

Brabo à LOmig qui a compris le sens de l'article et la pensée de son auteur.

Pour Terpsishore ou le comique Polo, on appelle celà des "munichois". Je vous laisse deviner le sens de ce mot, très utilisé en France.

Écrit par : Paul | 15 décembre 2010

Tout ce que je constate c’est qu’en bon petit soldat UDC tendance identitaire, vous ne pouviez pas laisser passer l’attentat de Stockholm sans en tirer toutes les conclusions qui font votre affaire. C’est de bonne guerre et comme sur ce sujet vous savez que vous pouvez compter sur d’autres teigneux dans votre genre pour vous soutenir, vous auriez eu tort de vous gêner.

Ceci dit, si ça vous amuse de vous auto convaincre parmi, grand bien vous fasse.

Parce qu’il ne faudrait pas vous leurrer, vu la teneur de vos propos il n’y a que vos condisciples que ça peut intéresser, avec peut-être deux ou trois contradicteurs comme Polo et moi qui ont décidé qu’il n’était pas possible de vous laisser raconter n’importe quoi. Mais de là s’éreinter dans un débat contre vous et Scipion sur la dangerosité des islamistes… il y a un pas que vous me permettrez de ne pas franchir….

Écrit par : vincent | 15 décembre 2010

"Le portrait de Taimour, terroriste islamiste, est de la plus banale normalité. Il y a en Europe des millions de gens correspondant à cette description."

"En fait l’idée de S. Montabert, c’est de dire qu’à partir du moment où les terroristes islamistes sont particulièrement doués pour se fondre dans la population, tout musulman est donc un terroriste potentiel."

Écrit par : Baran | 16 décembre 2010

@Baran: Et tous ces gens ne passent pas de terroriste potentiel à terroriste réel. Pourquoi?

Vous auriez pu pousser votre analyse jusqu'à lire la deuxième moitié du billet, vous auriez peut-être appris quelques trucs.

Mais je ne vais pas passer ma vie à me justifier auprès de ceux qui font exprès de ne retenir que ce qui convient à leur grille de lecture.

Écrit par : Stéphane Montabert | 16 décembre 2010

"Le portrait de Taimour, terroriste islamiste, est de la plus banale normalité. Il y a en Europe des millions de gens correspondant à cette description."

Alexandre Segert, directeur de l'agence GOAL

Écrit par : Baran | 16 décembre 2010

@Baran: Vous me citez, là. Vous devez confondre avec quelqu'un d'autre.

Écrit par : Stéphane Montabert | 16 décembre 2010

Merci Baran de remettre le clocher au milieu du village. Ce monsieur Montabert annone des sottises sur la grande majorité des sujets sur lesquels il essaye de s'exprimer. Et quand vous posez en face du lui ses réflexions pour les interroger avec un esprit critique (et volontiers rosse, je l'assume) il vous ignore et court répondre à quelques supporters désabusés par la société moderne... Ses blogs sont des copie/collé d'un même idéal d'extrême-droite, une société irresponsable retournée à l'épouvante de la ségrégation raciale et sociale. Un système udc qui ne produit que méfiance et repli au lieu d'une croyance en l'avenir, sur le plan philosophique, c'est le grand obscurantisme.
Les résultats des dernières initiatives udc nous invitent à prendre tout de même ce manque grave d'envergure intellectuelle en considération. Il existe des gens sans expertise qui savent pourtant exprimer des opinions remplies de sagesse et de prudence. Ce n'est pas le cas de ce va-t'en guerre dopé aux syndrômes identitaires. M.Montabert tente de couper le politique de l'expert, cette défiance à l'égard de l'information objective est symptômatique d'un parti populiste dangereux. Il faut dénoncer les sourires de cet homme qui en fait propose de faire régner une rare violence dans un pays qui n'a pourtant jamais rien demandé de cet ordre!

Écrit par : Polo | 16 décembre 2010

@Polo: franchement, que vous répondre? Que l'UDC est un parti respectable et que je me suis construit mes opinions bien avant d'y adhérer? Que mon blog n'est pas "le copie/collé" d'un même "idéal d'extrême-droite [hein?], une société irresponsable retournée à l'épouvante de la ségrégation raciale et sociale" [quoi?]? Que mes valeurs ne sont pas "le grand obscurantisme sur le plan philosophique"? [pardon?]

Vous vous érigez en prophète omniscient distribuant ses condamnations comme des petits pains, des invectives sans justification, sans lien, sans rien.

Vous n'argumentez pas, vous prêchez.

Ce serait vous conforter dans vos délires que d'entrer dans votre jeu. Comme vous me semblez à la limite de l'ulcère, ce n'est probablement pas un service à vous rendre. Vous n'êtes pas procureur au Tribunal du Peuple et je ne suis pas sur le banc des accusés.

Vous m'excuserez donc de composer mes réponses comme je l'entends.

Cordialement, Stéphane Montabert

Écrit par : Stéphane Montabert | 16 décembre 2010

". Vous défendez l'idée qu'il n'est nul besoin d'expertise pour juger de la situation de l'islam en Occident."

Il n'y a rien à expertiser ni à juger. L'Islam étant ce qu'il est, en Occident comme partout ailleurs, il comporte des pratiquants modérés et des fanatiques. En Occident comme partout ailleurs, les fanatiques évoluent parmi les modérés comme des poissons dans l'eau.

On ne peut pas compter sur les seconds pour dénoncer les premiers, car pour un mahométan le dernier des fidèles assassins aura toujours la préséance sur le premier des mécréants.

Quant au dialogue entre chrétiens et musulmans, c'est un attrape-couillons, les couillons étant, comme de bien entendu, les chrétiens. Nous avons d'une part des musulmans qui sont pleins de revendications en tous genres pour adapter notre société aux exigences de leur religion, sans rien avoir à proposer en échange, et d'autre part, des chrétiens qui ne peuvent qu'écouter les revendications en opinant gravement et en approuvant lorsque le musulman dit que tout rejet d'une revendication ressortit à l'islamophobie.

Après cela, si nous voulons savoir ce que le musulman, derrière ses sourires et courbettes, pense vraiment du bienveillant chrétien, il nous suffit de nous rendre sur le site de la mosquée de Dourdan, une petite ville jusqu'ici plus connue pour sa côte mythique que pour ses barbus, ce qui est vraiment la marque d'un grand changement :

"La règle naturelle veut que le fort exerce son emprise sur le faible et le méprise."

Écrit par : Scipion | 16 décembre 2010

Pourquoi forcément opposer musulmans et chrétiens pour une affaire qui ne concerne, finalement, que des criminels, donc les polices?
Car comme vous le reconnaissez vous-même, il n'y a pas de terroriste type.
Les traquer est une tâche qui incombe à l'état. Aux cellules anti-terrorismes.
Je ne crois pas qu'à l'époque du bélier, on ait pris des mesures particulières contre les jurassiens, parce que certains posaient des bombes.
On doit traiter le criminel pour ce qu'il est et non un groupe de personnes pour ce qu'ils pourraient être.
Acceptons la création de chair musulmane pour la formation d'imam en suisse, militons pour interdire le prêche dans une langue autre que celle de la région où la mosquée est implantée. Contrôlons les prêches publiques et évacuons les imams extrémistes. Ce sont des mesures concrètes qui diminuerait certainement les risques, mais en tout cas pas l'interdiction de construire des minarets, des tentatives de limitations des libertés de réunion et de cultes, des exceptions au droit uniquement pour les musulmans, j'en passe des meilleures et des pires.
Ce sont là des mesures contre productive tant on sait qu'il est facile de trouver dans la frustration et le sentiment de discrimination un terreau fertile à la violence.
Faites vous partie, M. Montabert de ceux qui veulent une amélioration? Je crains que non.

Écrit par : lefredo1978 | 16 décembre 2010

Sur la distinction entre musulmans extrémistes et prétendus modérés :

En France, Marine Le Pen, candidate à la direction du Front national, a récemment soulevé un tollé médiatique et politique parce qu'elle s'est opposée à l'occupation illégale des rues de Paris par les musulmans pour leur prière.

Elle a assimilé cela à une occupation par une armée étrangère, ce qui a évidemment fait sortir de leurs gonds tous les bien-pensants de la classe dirigeante.

Les organisations musulmanes ont été nombreuses à protester.

Mais pas une seule, à ma connaissance, n'a critiqué l'occupation des rues elle-même par les musulmans (tout à fait illégale, je le rappelle).

Y compris les organisations soi-disant "modérées".

Ce qui choque profondément ces messieurs, c'est qu'on ose parler d'occupation. Le fait même de l'occupation ne les dérange nullement.

Voilà qui devrait faire réfléchir. Ces gens-là réclament le droit d'exproprier les Européens de leurs propres pays, tout simplement. Comme en Israël. Comme dans tous les pays où la présence musulmane, au cours de l'histoire, fut plus que tout à fait marginale. C'est la nature même de l'islam qui veut cela. Mille quatre cents ans de réflexes culturels transmis de père en fils. La "laïcité" ne peut rien contre cela.

Écrit par : Robert Marchenoir | 16 décembre 2010

@lefredo1978: "On doit traiter le criminel pour ce qu'il est et non un groupe de personnes pour ce qu'ils pourraient être." Certes, la condamnation sur la base de l'appartenance est inacceptable. Cependant, vous admettrez que la notion de groupe à risque existe, qu'il s'agisse des homosexuels pour le SIDA, de l'extrême gauche pour les casseurs, du milieu de la drogue pour la criminalité ou des yéménites à l'embarquement des avions pour les risques terroristes (selon les dernières normes en vigueur.)

Ce serait débile de mettre sous la même surveillance les paroissiens d'une église protestante et les musulmans d'une mosquée en pensant que les deux groupes religieux vont donner le même nombre de candidats à l'attentat suicide...

"Acceptons la création de chair musulmane pour la formation d'imam en suisse, militons pour interdire le prêche dans une langue autre que celle de la région où la mosquée est implantée. Contrôlons les prêches publiques et évacuons les imams extrémistes. Ce sont des mesures concrètes qui diminuerait certainement les risques" Il y a du bon là-dedans, pas de doutes. Mais je n'ose imaginer de quels noms se ferait traiter un membre de l'UDC proposant ne serait-ce qu'un échantillon de ces mesures!

Quant à l'interdiction des minarets, elle est TRES efficace, mais il faut connaître le mode de pensée musulman pour le comprendre.

"Faites vous partie, M. Montabert de ceux qui veulent une amélioration? Je crains que non." -> Attaque facile et gratuite. Dommage, vous êtes capable d'être constructif!

@Scipion: "On ne peut pas compter sur les [modérés] pour dénoncer les [extrémistes], car pour un mahométan le dernier des fidèles assassins aura toujours la préséance sur le premier des mécréants." Bien vu, et cela ouvre une discussion intéressante sur la notion de complicité.

Si on imagine qu'un imam appelant au meurtre se met hors-la-loi par son discours, et qu'il convainc progressivement deux ou trois de ses ouailles l'écoutant à longueur de prêche de porter une ceinture explosive, quelle est la part de responsabilité de tout le reste de son auditoire qui l'a laissé dire, laissé faire sans jamais rien dénoncer?
Si mon voisin hurle chaque semaine qu'il faut égorger tous ceux qui ne pensent pas comme lui, il ne se passera pas longtemps avant que je donne un coup de fil à la police. Mais si je ne fais rien? Et si un type l'écoute et se met à tuer des gens? Ayant ainsi laissé faire, serai-je vraiment blanc comme neige?

Écrit par : Stéphane Montabert | 16 décembre 2010

"Mais je n'ose imaginer de quels noms se ferait traiter un membre de l'UDC proposant ne serait-ce qu'un échantillon de ces mesures!"

Pas de plus de noms qu'habituellement, sans doute, et même probablement moins que lors de la votation sur les minarets, vous ne pensez pas ?

Écrit par : Baran | 16 décembre 2010

Y-a-t-il de la censure dans ce blog ?

Écrit par : J.C. Simonin | 16 décembre 2010

@Montabert
Les groupes a risques existent, mais servent surtout à classer une partie de la population pour ce qu'elle n'est pas, mais pourrait être. Les choix de vos groupes à risques sont, en plus, particulièrement intéressants.
On retrouve les homos, les gauchistes, les arabes et les drogués. Tout ce que votre parti combat en somme (je sais, ca fait un peu partisan, mais franchement, vous provoquez là). Vous auriez pu ajouter des militaires pour le racisme, des prêtres pour la pédophilie, des suisses pour les chauffards et des jeunes pour les incivilités.
Non parce tant qu'à faire des amalgames douteux et faux, autant être honnête hein?
Je vais digresser un peu, mais vous reprendre sur quelques points:
1° Non, il n'y a pas plus de transmission du VIH chez les homos que chez les hétéro, preuve sur ce lien: http://www.aids.ch/f/fragen/zahlen.php
48% de transmission hétéro, 47% homo. Les homos un groupe a risque n'est pas ou plus vrai. Cela sert juste d'argument pour ceux qu'ils dérangent.

2°Les casseurs ne sont pas forcément d'extrême gauche. Il se trouve que ce sont souvent des jeunes apolitiques ou non identifié qui profitent des manifs pour se défouler.

3° parler du milieu de la drogue comme exemple est un peu limite. Du moment que vous parlez d'illégalité, il est clair que la criminalité va y être omniprésente. C'est un peu comme prétendre que les armes sont nombreuses chez les chasseurs.

4°"Ce serait débile de mettre sous la même surveillance les paroissiens d'une église protestante et les musulmans d'une mosquée en pensant que les deux groupes religieux vont donner le même nombre de candidats à l'attentat suicide..."
Ce qui est débile c'est de penser que tout les courants musulmans poussent à l'attentat suicide. C'est le fait de quelques imams extrémistes dangereux, qui profitent de leur ascendant pour provoquer des morts qui vont accroître leur pouvoir. Pour moi, les attentats suicides auxquels certains imams poussent ne sont que des prétextes extrêmes pour se faire entendre et gagner en pouvoir et reconnaissance. Ce ne sont que de vulgaires criminels qu'il faut traiter comme tel. Mais tous musulmans n'a pas à en subir les conséquences. Je vous accorde cependant qu'on n'entend pas assez d'imam dénoncer ces actes inqualifiables.

5°"l y a du bon là-dedans, pas de doutes. Mais je n'ose imaginer de quels noms se ferait traiter un membre de l'UDC proposant ne serait-ce qu'un échantillon de ces mesures!"
Balivernes car il n'y a aucune discrimination dans ces propositions. Que des mesures intelligentes et justifiables. La seule différence, c'est que cela demande un peu de travail de mise en place, que cela incite à la réflexion et non à un avis émotionnel et que c'est une forme de conciliation qui va à l'encontre de vos manières de faire de la politique. Si un élu UDC proposait ce genre de mesures, il contribuerait à la diminution du ressentiment contre les musulmans, et cela implique une perte de votre fond de commerce.
De plus je n'invente rien, ce genre de propositions ont déjà été faites. Pourquoi ne pas les avoir reprises? finalement, elles auraient été plus constructives que de s'attaquer aux minarets non?

6°"Quant à l'interdiction des minarets, elle est TRES efficace, mais il faut connaître le mode de pensée musulman pour le comprendre."
Et évidemment je pense que vous en connaissez suffisamment sur les musulmans pour décréter qu'ils ont un mode de pensée unique que vous comprenez...décidément, M. Montabert, vous êtes un expert en bien des domaines, je ne comprends pas que votre parti ne vous mette pas plus en avant, il a un champion dans les mains et il ne l'utilise pas à la pleine mesure de son talent.

Écrit par : lefredo1978 | 16 décembre 2010

C'est bizarre: ce matin, j'ai voulu envoyer quelques réflexions concernant le terrorisme exercé par les puissances occidentales contre le monde islamique, et ai été bloqué par un ou des codes indéchiffrables. Quelqu'un pourrait-il m'expliquer....
"La censure n'existe pas en Suisse, mais elle y fonctionne apparemment très bien"

Écrit par : J.C. Simonin | 16 décembre 2010

@J.C. Simnonin: un captcha ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Captcha ) apparaît parfois lors de l'envoi de commentaires. Et c'est vrai qu'il est difficile à déchiffrer, mais nécessaire pour éviter que les commentaires ne soient rempli de pubs générées par des programmes.

@lefredo1978: Et voilà, on vous laisse deux secondes et vous repartez dans la polémique partisane à pleins tubes. La notion de groupes à risques n'est pas politique, désolé, et si elle le devient elle contrevient à son but même, la recherche de l'efficacité. "Vous auriez pu ajouter des militaires pour le racisme, des prêtres pour la pédophilie, des suisses pour les chauffards et des jeunes pour les incivilités." Ok, on vous appellera pour définir les groupes à risques... Ou pas!

"Décidément, M. Montabert, vous êtes un expert en bien des domaines, je ne comprends pas que votre parti ne vous mette pas plus en avant, il a un champion dans les mains et il ne l'utilise pas à la pleine mesure de son talent."
Je ne vous le fait pas dire, j'en ai sous le capot. Mais le temps disponible pour la politique limite souvent les possibilités.

Écrit par : Stéphane Montabert | 16 décembre 2010

Vous tentez la pirouette, le bon mot, la farce dès que l'on vous tance. C'est une manière d'éluder qui dans vos lignes apparaît surtout comme un stratagème bon marché. Votre bêta de Kevin Grangier aurait pu être l'auteru de votre réponse, à croire qu'on vous a distribué un manuel. Dommage.
Mais je m'y attendais, ce sont les manières de l'extrême-droite, cette suffisance parce qu'on est blanc, probablement inscrit à un parti de sabotteurs et natif du coin d'où vous nous composez une prose haineuse envers des minorités faciles à cibler. Bravo.
Et bien sûr vous m'assurer de vos sentiments cordiaux, jeune coquin!

Écrit par : Polo | 16 décembre 2010

A Polo et ses copains@ Il faudra un jour essayer de nous expliquer pourquoi les gens de gauche se donnent tellement de peine pour défendre les gens de l'islam, qui en principe est contraire à toutes leurs valeurs. Le système politique musulman par excellence, c'est l'Iran. Vous savez ce que la théocratie iranienne fait avec les gens comme vous ?

Cela dit, je pense que Montabert ici, Alain Jean-Mairet depuis longtemps, Scipion de même et parfois moi-même, à une plus petite échelle, nous avons raison de secouer et agresser fortement les musulmans pour les mettre face à leur responsabilité. C'est à eux de dénoncer les extrémistes dans leurs rangs, de les dénoncer, de ne pas se laisser stupidement utiliser, de se distinguer de ces ignobles individus juste capables de se faire sauter dans une foule...

Ou alors, c'est que ces ignobles individus font partie de leur culture, leur religion, que pour ma part je juge hyper-fasciste.

Écrit par : Géo | 16 décembre 2010

Et visiblement, on est de moins en moins seuls :

L'islam fait ce qu'il fait partout, il impose, réquisitionne, vocifère, menace, se victimise, détruit et tue ... Il n'y a pas de racisme la dedans, juste un constat valable partout où cette idéologie étend ses métastases, et seuls les autistes professionnels ( bobos de gauche, multicuturalistes, journalistes, politiques) ne le voient pas , c'est vrai à l'échelle de quartiers , de ville, ou de pays ... S’opposer à cette idéologie fasciste, ennemie total des femmes et de toute liberté est devenu quoi à leurs yeux aux lunettes roses ? Raciste ? est on raciste envers les aryens ou germaniques pour s'opposer au nazisme ?
Une idéologie de mort, d'obscurantisme, d'élimination de toutes les libertés et d'enfermement des femmes sévit, est à l’oeuvre sur notre sol, et il faudrait acquiescer à cette horreur médiévale ?
J'ai autant de respect pour l'islam que pour la peste et le choléra réuni, en effet, c'est ennemi mortel pour la civilisation, la science, les lumières, les arts, la culture, la pensée, la liberté, le droit de manger et boire, d'aimer, des femmes ...
suis je à éliminer parce que je ne suis pas conforme aux idiots utiles de gauche, prêt à brader des siècles de progrès au profit d'une secte mortelle ?

Ecrit par : luxide | 15.12.2010

Écrit par : Géo | 16 décembre 2010

Geo@ Vous vous posez une question très intéressante dans votre premier alinéa et si vous ne trouvez pas de réponse j'ose croire que c'est parce que vous l'avez mal formulée. Cela parce que vous ne comprenez pas ce que nous faisons en nous battant contre la vision de l'udc et sa politique d'extrême-droite. Nous nous battons bien moins pour les musulmans que pour une certaine idée de la démocratie battue en brèche par ce parti qui a complétement dérapé (sans doute ce dérapage trouve son origine dans la chute du mur en 1989, mais c'est une autre histoire) dans son discours et ses moeurs.
J'ai moi-même été témoin au début des années 2000, des rencontres des jeunes udc dans la campagne genevoise et j'ai compris ce dont ces gens sont cap' : des rendez-vous qui terminaient systématiquement en beuveries, réveillant régulièrement tout le quartier et où il était de bon ton d'inventer des rites identitaires épouvantables et de lancer des concours de blagues racistes. Les jeunes approchés et qui adhéraient changeaient radicalement et je comprends bien pourquoi ce parti se fait aujourd'hui tant de souci autour des discours d'imams malveillants...
Non, Géo, ce ne sont pas les musulmans que je défends, c'est ce parti que j'attaque et je suis de droite.

Écrit par : Polo | 16 décembre 2010

"Nous nous battons bien moins pour les musulmans que pour une certaine idée de la démocratie battue en brèche par ce parti..."

Si vous ne comprenez pas que les musulmans se servent de nos principes pour nous assujettir aux leurs, c'est que vous êtes taupe ascendant autruche !

"J'ai moi-même été témoin au début des années 2000, des rencontres des jeunes udc dans la campagne genevoise et j'ai compris ce dont ces gens sont cap'..."

La seule fois de ma vie où j'ai vu un type pisser sur la tombe d'un juif, c'était un membre du PdT/POP. Par la suite, c'est devenu un élu aussi respectable qu'un communiste peut l'être.

"...c'est ce parti que j'attaque et je suis de droite."

C'est une position que vous ne pourrez plus tenir très longtemps. Vous devrez un jour prochain choisir entre l'UDC et les socialistes. Et vous, vous serez de ceux qui choisiront les socialistes.

Écrit par : Scipion | 16 décembre 2010

Effectivement, Scipion a un peu répondu. Si vous vous sentez de droite, pour qui voudriez-vous voter ? Les verts libéraux ? Parlons de recherche sur les OGM et des centrales nucléaires...
Les Radicaux, c'est le parti des entrepreneurs. Ceux qui construisent dans les villes et autres infrastructures. Qui détient ces marchés ? Des élus rose-verts, qui soit dit en passant, m'ont bien l'air de s'en mettre plein les poches. Et les patrons radicaux ont intérêt à marcher droit, sinon les socialos attribueront les marchés à leurs copains français ou allemands...
Dites-moi, mon brave, qui a construit le métro à Lausanne ? Mais non, je ne vous parle pas du bureau de Kanakas & Français (mais sans Français qui lui a attribué le marché...) qui ne s'est pas préoccupé de la géologie du petit-St-Jean...
Vous avez vu ça jugé devant les tribunaux ? Pas moi...

Écrit par : Géo | 16 décembre 2010

http://www.illustre.ch/amitie-oskar-freysinger-bernard-challandes-bisang-betticher-annick-jeanmairet-pierre-keller_76690_.html

Bienvenue à Brokeback Mountain !! Et vive ce magnifique coming-out de l'UDC Valais romand !!

Écrit par : Michel B | 16 décembre 2010

Euh, Michel B, vous voulez nous dire quoi ? UDC tous pédés ? On a entendu parler de l'homophobie chez les vieux cons staliniens ?

Écrit par : Géo | 16 décembre 2010

Absolument pas homophobe, bien au contraire. Juste très heureux de voir que la communauté homo compte un nouveau couple de célébrités. Ca se fête !

Écrit par : Michel B | 16 décembre 2010

"Vous devrez un jour prochain choisir entre l'UDC et les socialistes" Tapez 3615 SCIPION, tout sur votre destin!
"les musulmans se servent de nos principes pour nous assujettir" C'est pas moi, c'est lui qu'a commencé.
"j'ai vu un type pisser sur la tombe d'un juif, c'était un membre du PdT/POP" CQFD, l'extrêmisme de l'udc au coco, c'est épouvantable. Hélas votre prose reflète cette violence puérile et improductive.

Géo@ évitez d'écrire après l'apéro, merci.
Montebert@ Ca vous dérange parfois cette impopularité sur votre propre blog?

Écrit par : Polo | 16 décembre 2010

Question de terrorisme: Qui sont en définitive les plus grands terroristes ?
Les islamistes ont, en assumant que les attentats du 11 Septembre soient mis à leur compte, en tut et pour tout, entre les E.U.s, Londres, Madrid, tué environ 5.000 personnes.
Les Amis et leurs alliés ont froidement bousillé en Irak, en Afghanistan précédemment au Vietnam et ailleurs encore des millions d'innocnets, empoisonné des régions entières au napalm, à l'agent orange, à l'uranium appauvri, totalement dévasté des infrastructures civiles au mépris de toutes les règles de la guerre, pillé et détruits des musées et des biens culturels irremplaceables. Les Sionistes ont déplacé de force des centaines de milliers de Palestiniens qui possédaient leurs terres depuis des centaines d'années. Des rabbins fanatiques mentionnent en Israel ouvertement et impunémet la "solution finale" du problème palestinien, et Israel jouit du soutien servile et indéfectible de nos Amis, grands défenseurs devant l'Eternel de la Liberté et de la Démocratie.
De qui se moque-t-on, en définitive, lorsque l'on parle de terrorisme ?

Écrit par : J.C. Simonin | 17 décembre 2010

"Vous devrez un jour prochain choisir entre l'UDC et les socialistes"

On parie ? Ca se passera dans les dix ans, au grand maximum, et, en fait, c'est toute l'Europe occidentale qui devra opérer un choix de même nature, entre deux perceptions du monde.

Il est dommage que vous n'ayez pas lu l'analyse de Jean Romain, dans "Le Temps" du 7 décembre, "UDC, le pari gagné du terroir", et si vous l'avez lue, il est dommage que vous ne l'ayez pas comprise. Enfin, quand je dis "dommage", c'est juste une façon de parler.

"C'est pas moi, c'est lui qu'a commencé."

:o) Parce qu'il subsiste un doute quant à la réponse à apporter aux questions "Qui est chez lui ?" et "Qui vient d'ailleurs ?"...? Il y a comme du Vincent sous cette forme très particulière de maladresse...

Écrit par : Scipion | 17 décembre 2010

@Montabert
Laissez passer vos "groupes à risques" sans réagir est comme accepter votre clivage, ce qui n'est pas le cas. Je ne fais pas tellement de combat partisan en l'occurrence, surtout que je ne fais pas de politique, je ne fais que refuser d'accepter cette vision simpliste qui dit: "les pédés sont des sidéens en puissance, les gauchistes des casseurs, les arabes ou musulmans des terroristes".
Je ne peux pas accepter de laisser passer cette vision simpliste du monde. Je comprends qu'elle plaise bien et qu'elle parle aux gens, car elle est facile à comprendre et simple, mais j'ai une vision plus nuancée du monde qui m'entoure. J'aimerais bien pouvoir faire comme vous, dire " c'est un bon ou c'est un mauvais" sans nuance, mais je n'y arrive pas.
Quant à la définition des groupes à risques, je laisse ça aux professionnels de chaque domaine concerné, où aux experts en tout comme vous. A ce propos, vous savez comment on appelle en romandie dans le domaine industriel quand on tombe sur un expert en tout? Un français.

@géo
je sais, je prêche dans le vide et il est inutile de tenter de vous faire comprendre que les gens apparenté à gauche par les nationalistes bourgeois tels que vous ne se battent pas pour les musulmans et l'islam, mais contre une discrimination basée sur une religion. Ils ne se battent pas pour se faire envahir par des imams extrémistes et violent, mais pour que les musulmans modérés et croyants puissent vivre en paix dans notre état de droit, sans subir de discrimination injustifiée.
Que cela vous plaise ou non, un citoyen musulmans vivant en suisse à les mêmes droits que vous et moi, même celui de revendiquer des choses pour sa religion. Hé oui, cela ne vous plait certainement pas, mais c'est comme cela et j'espère pour encore longtemps. Le jour où il ne pourra plus revendiquer comme vous et moi, nous ne serons plus dans un état de droit et cela sera bien plus grave que de voir quelques minarets.
Et cesser, si vous en êtes capables, de prétendre que si on défend cela, on aide des terroristes.

Écrit par : lefredo1978 | 17 décembre 2010

"Parce qu'il subsiste un doute"
Pas pour moi, ces idées extrêmistes qu'une terre est occupée par le plus fort, c'est juste la régression vers la cour d'école. Ce serait tellement simple la réalité que vous envisagez avec l'udc, du coup inutile d'avoir des cadres de parti qui réflechissent.

"On parie ? "
Je vous assure, une authentique régression vers la classe de maternelle. C'est pour remplacer vos chiffres cette téchnique?

Écrit par : Polo | 17 décembre 2010

C'est bientôt l'heure de l'apéro, une coutume bien de chez nous. Je préfère boire mes 5dl d'Ollon blanc que de discuter avec une bande de tarés, tel que Michel B, Lefredo ou Polo...

Écrit par : Géo | 17 décembre 2010

Dites, Polo, vous êtes allé lire l'analyse de Jean Romain ?

Quant à vos "commentaires"... :o)

Écrit par : Scipion | 17 décembre 2010

« J'aimerais bien pouvoir faire comme vous, dire " c'est un bon ou c'est un mauvais" sans nuance, mais je n'y arrive pas. »

Puisque vous aimeriez bien, essayez de commencer par une technique toute simple, la distinction entre les « NOUS » et les « EUX », et appliquez systématiquement la formule « Les NOUS d’abord ». Votre désir de réussir devrait vous simplifier considérablement un apprentissage que les gens normaux font spontanément dès leur plus jeune âge.

« Que cela vous plaise ou non, un citoyen musulmans vivant en suisse à les mêmes droits que vous et moi, même celui de revendiquer des choses pour sa religion. »

Nous sommes tout à fait d'accord là-dessus. A condition que nous, nous conservions le droit de débouter toutes les revendications. Qui sont innombrables entre le port du foulard, et l'excision*, en passant par a suppression du Noël scolaire, l'abattage rituel, la création de lieu de prière dans les écoles et les usines, l'appel du muezzin, le port de la burqa, la polygamie...

Dès lors, la question ne porte pas sur la liberté religieuse, mais sur l'endroit où l'on place la barre du NON, c'est-à-dire du stade à partir duquel chacun considère, en toute subjectivité, que la discrimination est justifiée.

Personnellement, je pense qu'il faut la mettre au plus bas, pour ne pas donner prise à la technique du salami.

Écrit par : Scipion | 17 décembre 2010

"Et cesser, si vous en êtes capables, de prétendre que si on défend cela, on aide des terroristes."
Vous déformez complétement, ou vous ne savez pas lire. Je dis qu'il faut mettre ces musulmans devant leurs contradictions et leurs responsabilités. Qu'il leur appartient à eux et à eux seuls de se démarquer des terroristes. Mais cela demande du courage, j'en suis parfaitement conscient. Néanmoins, leur attitude actuelle n'est plus tenable et leur silence les rend complices de tout.
Je suis parfaitement d'accord que les citoyens musulmans ont autant de droit que tous les autres. Mais pas plus. Or dans l'affaire des minarets, quand la presque totalité des habitants d'une commune de Suisse allemande voulait s'opposer à l'érection d'un minaret pour des raisons architecturales, donc au nom du droit des constructions, les juges leur ont opposé le droit à la religion. Ce qui participe plus de l'escroquerie que du droit : les musulmans ont leur lieu de prière et les minarets ne servent qu'à appeler à la prière. Du temps où les montres n'existaient pas...

Écrit par : Géo | 17 décembre 2010

"Néanmoins, leur attitude actuelle n'est plus tenable et leur silence les rend complices de tout."

Ali Benouari, fondateur de l'Association suisse des musulmans pour la laïcité : "Nous devrions montrer l'exemple, organiser des marches pour dénoncer les attentats suicides. Si nous ne le faisons pas, nos enfants viendront un jour nous le reprocher»

C'était dans "Le Matin" du 17 février.

Écrit par : Scipion | 17 décembre 2010

Di 17 février 2008, donc !!!

Écrit par : Scipion | 17 décembre 2010

Revenons aux années 70. A cette époque l'udc est un respectable parti rural sans agressivité envers aucune minorité. Pourtant, à droite le concert des alarmistes fait rage. L'Europe est sur le point de céder aux communistes. D'ailleurs les mouvances terroristes infiltrées au sein même du pouvoir capitalistes sont là, avec leurs attentats réguliers pour nous rendre vigilants. Lisez la presse popu en 1975, c'est étonnant de voir exactement le même arsenal que celui qu'utilise l'udc contre les musulmans, utilisé alors contre les coco terroristes!
Heureusement, nous n'avons pas cédé aux alarmes de ces mouvements de la droite dure d'alors. Nous n'avons pas remis le couvert de La chasse aux sorcières des 50's. Pourtant il n'aura fallu que 10 ans pour basculer dans ce nouveau clivage est-ouest et faire reprendre du service à la grosse méchante bête qui fait peur à tout le monde mais permet de prendre le pouvoir... L'udc a simplement remplacé "communisme" par "islam" avec tout les amalgames nécessaires pour rendre tout dialogue vain. Un monde bipolaire est tellement stable qu'il n'y a rien de mieux pour un udc. Hors ce monde n'est plus ni bipolaire comme du temps de l'URSS, ni monopolaire comme il l'a été dans les années 90, il est devenu multipolaire (Chine, Inde, japon, EU, USA etc) et c'est un défi de s'y adapter. Sur le mode udc ou FN en France, la partie est perdue d'avance, ces partis refusent cette multipolarité pour lui opposer une vision enfantine qui sépare occidentaux et religieux, par exemple, pour lui opposer quoiqu'il en soit la vision bipolaire dans laquelle ils ont grandi. Jamais ils ne la dépasseront, c'est leur vocation et ce sera leur perte, heureusement.

Écrit par : Polo | 17 décembre 2010

@lefredo1978: "je ne fais que refuser d'accepter cette vision simpliste qui dit: "les pédés sont des sidéens en puissance, les gauchistes des casseurs, les arabes ou musulmans des terroristes". Je ne peux pas accepter de laisser passer cette vision simpliste du monde. (...)"

Je réalise que la notion même de groupe à risque vous échappe complètement.

Faisons une dernière tentative: que pensez-vous des contrôles d'alcoolémie effectués à la sortie d'une boîte de nuit? Sont-ils une intolérable stigmatisation des conducteurs d'automobile? Ceux qui prônent ce genre de contrôle sont-ils de sales racissss / fachisss qui voient un poivrot dans chaque conducteur et les criminalisent gratuitement? Ou est-ce au contraire une façon efficace de faire du dépistage dans (roulement de tambours...) une population à risques?

Essayez de faire un distingo entre test positif et appartenance à un groupe à risques, le débat avancerait grandement.

@Polo: "Jamais ils ne la dépasseront, c'est leur vocation et ce sera leur perte, heureusement." Je sens que vous allez adorer les élections 2011 :)

Écrit par : Stéphane Montabert | 17 décembre 2010

@Montabert "vous allez adorer les élections 2011"
Vous, vous vivez dans le très court terme, comme cette remarque le prouve, comme toutes vos pseudo analyses le montrent.
"la notion même de groupe à risque vous échappe complètement"
On a compris qu'à l'udc, cette notion vous excite énormément. Le "groupe-à-risque" : un des poncifs de l'extrême-droite, leur copyright.
La police à la sortie des boîtes de nuit et les politiciens d'extrême-droite, pour eux c'est kifkif.

Écrit par : Polo | 17 décembre 2010

Mon cher Stéphane, vous vous amuserez beaucoup à vos prochaines élections et vos opposants feront la tête, puisqu'ils inversent les rôles.

Les partis ayant une forte identité (extreeeme drouaate) ont le vent en poupe depuis la fin du communisme d'Etat en Europe. Ils ont récupéré l'électorat ouvrier qui votait communiste. Le péril brun est mort il y a 65 ans, le péril rouge il y a 20 ans, reste l'extrêmisme religieux, le péril vert. A l'ère de l'information non controlée par les "mouvements respectables", autrement dit via Internet, le péril est visible. Il est même filmé, avec parfois les incantations d'un imam surexité et bien sous-titré.

Les mouvments respectables (rire) parlent d'autres sujets et l'électeur ne comprend qu'une chose : il va devoir supporter de nouvelles contraintes et payer plus. Quand la peste est dans la ville, on cherche un médecin, le prix du pain est secondaire...

Pour ma part, je pense que la simple arivée au pouvoir d'un mouvement comme l'UDC calmerait certains déjantés. Il suffirait juste de quelques mesures symboliques sur la laïcité et les flux migratoires pour inciter certains au départ et les autres à faire profil bas.

Écrit par : Paul | 17 décembre 2010

Un petit ajout : l'avenir vous sourit car je viens de lire une réaction d'un Suisse - très connu, semble-t'il - nommé Jean Ziegler. A propos de votre dernière votation, je cite "La Suisse vient de virer à l’extrême droite". Comme si vous étiez devenu une dictature !

Si vos opposants continue d'insulter leur propre peuple ou de délirer comme ce bonhomme, plus besoin de faire campagne, vous avez déjà gagné...

Écrit par : Paul | 17 décembre 2010

"A condition que nous, nous conservions le droit de débouter toutes les revendications. Qui sont innombrables entre le port du foulard, et l'excision*, en passant par a suppression du Noël scolaire, l'abattage rituel, la création de lieu de prière dans les écoles et les usines, l'appel du muezzin, le port de la burqa, la polygamie..."

Sacré Scipion le voilà encore en prise avec ses vieux démons. Une fois de plus il nous sort son catalogue des idées reçues.
Je serais quand même curieux de savoir quel musulman suisse a exprimé ces revendications, quand il l'aurait fait et par quel moyen il s'est fait entendre ?
Parce que là, comme dirait ma cliente préférée; c'est du grand n'importe quoi !
Sacré Scipion tu as oublié le remplacement obligatoire du vin par le thé à la menthe et celui de la saucisse à rôtir par les merguez...tant qu'à délirer, fais le comme il faut !

En parlant de bouffe, ça me fait penser qu'il faut que j'attaque mes rissolles moi...bon week-end !

Écrit par : Vincent | 17 décembre 2010

Jean Ziegler est plutôt très occupé ces jours du sort de son grand ami le Camarade Socialiste Laurent Gbagbo. Un peu comme la Grande Camarade (camarde...)Cruella Calmy-Rey du sort de son très cher et très ami Hacin Thaci. Les socialos sont très occupés ces temps et s'aperçoivent que nourrir une vipère ultra-gauchiste du type Dick Marty peut réserver des surprises...

Polo@ vous vous plantez le doigt dans l'oeil que c'en est un plaisir. La grande cassée de gueule gauchiste en Europe, c'était la lutte "présence des Pershings contre SS-22". Des très grosses manifs en Allemagne "Plutôt rouges que morts", avec des généraux allemands qui draguaient la minette verte...
En ces temps reculés, les Américains n'étaient pas des manches comme sous Bush le Fils. Bush père dirigeait la CIA et ces gens-là en avaient dans le tibia. Les pilotes de la Korean airlines devaient tous faire allégeance à leur CIA à eux, et le fait que leurs services secrets portent le même acronyme n'est pas un simple effet du hasard. On leur a dit un beau jour de faire la liaison Japon-Corée dix kilomètres à l'intérieur de la zone soviétique et ils ont obéi aux ordres. Juste à côté d'eux, mais du bon côté de la frontière, un appareil américain bourré de matériel d'écoute en tous genres. Le principe, c'est que si vous voulez savoir comment fonctionne une fourmilière, il faut impérativement lui donner un petit coup de bâton. Et ce jour-là, les soviets testaient un tout nouveau missile ultra-secret. C'est extraordinairement dangereux pour le bâton si celui-ci se présente sous la forme d'un Boeing 747. Mais il est bourré de civils et c'est à qui perd gagne. Quand le Boeing a survolé la 3ème base secrète des Soviétiques, ceux-ci ont craqué et envoyé la chasse...
Vous pouvez vérifier : il n'y a plus eu une seule manif contre les Pershings en Europe depuis ce jour...

Quant aux terroristes, parlons-en. Quand ces crétins ont fait atterrir un avion allemand à Mogadiscio pour réclamer la libération de Baader/Meinhof, ceux-ci se sont fait exécutés dans leur prison deux jours plus tard dans l'indifférence générale des "masses populaires" européennes. Baader avait deux balles dans la tête, dont une dans la nuque, mais cela n'a pas empêché les "Experts" de se prononcer pour un suicide. Oui, en ces temps-là, ils avaient plus d'humour que le sinistre Horatio Caine...

Alors l'UDC agrarienne dans tout cela, c'est vraiment du délire grave...
Par contre, l'apathie des gens tels que vous face au vrais dangers, ça, c'est un vrai sujet.

Écrit par : Géo | 17 décembre 2010

"Je serais quand même curieux de savoir quel musulman suisse a exprimé ces revendications, quand il l'aurait fait et par quel moyen il s'est fait entendre ?"

Ca fait cent fois que je te dis que tu dois impérativement enfiler le condom avant de tremper ton panais. Tu viendras pas te plaindre quand t'auras chopé la castapiane...:o)

Écrit par : Scipion | 17 décembre 2010

"...vous vous plantez le doigt dans l'oeil que c'en est un plaisir."

Vous êtes mieux que moi, Geo. Ce tissu d'âneries m'a tellement désespéré que je n'ai plus eu le courage de m'y atteler... Vous avez fait cela de belle manière, et il ne me reste qu'à préciser que ce qui a conféré son nouveau souffle à l'UDC, ce n'est pas la question immigrée, mais le projet de dissolution de la Suisse dans l'Union - qu'ils disent - européenne.

Écrit par : Scipion | 17 décembre 2010

Géo@ Quand vous êtes sobres, vous posez parfois des questions intéressantes.
Scipion@ c'est quand déja l'Apocalypse?
Montebert@ disparu de l'écran radar, vous devez certainement réviser le manuel que vous a filé Grangier.

Mes huîtres ne sont même pas encore ouvertes...
C'est les vacances.
A la prochaine!

Écrit par : Polo | 17 décembre 2010

"...c'est quand déja l'Apocalypse?"

Ce n'est pas mon souci, puisque ce serait la fin de tous nos soucis :o)

Écrit par : Scipion | 17 décembre 2010

@Montabert
Vous voyez que les centrales nucléaires c'est mauvais.

Écrit par : Lefredo | 17 décembre 2010

Polo@ Si je vous croise un jour, je vous ferai votre fête!

Écrit par : Géo | 17 décembre 2010

Vous ne voulez voir que ce qui va faire le beurre de l'udc : la criminalité, la pauvreté et les trains en retard.
Vous ne connaissez pas vos dossiers et c'est vraiment hasardeux de chercher à connaître vos sources.
Vous pensez pouvoir emettre un avis alors que votre opinion n'est fondée que sur votre idéologie populiste d'extrême-droite. Mais la Suisse va découvrir l'imposture de votre parti tôt ou tard! Vous êtes de dangereux interventionistes.

Écrit par : NATAS999 | 18 décembre 2010

@Scipion : l'Apoclypse n'est pas la fin du monde, mais la fin du monde tel que nous le subissons actuellement, sous l'influence de Satan. A l'apoclypse succède le Millénium, règne de Dieu de 1000 ans sur Terre, Satan étant réduit à l'impuissance. C'est après que Satan est libéré, qu'intervient le dernier jugement (pour ceux qui n'étaient pas sauvés pendant l'apocalypse) et que Satan est détruit, avec ses amis et la Terre au passage.

@NATAs999 : Polo, pourriez-vous arréter votre copier/coller permanent, c'est sâoulant à la fin...

Écrit par : Paul | 18 décembre 2010

" l'Apoclypse n'est pas la fin du monde, mais la fin du monde tel que nous le subissons actuellement, sous l'influence de Satan."

Je l'avais entendu dire et je confirme que ce serait la fin de tous nos soucis ;o)

Écrit par : Scipion | 18 décembre 2010

"Je l'avais entendu dire et je confirme que ce serait la fin de tous nos soucis ;o)"

Le Millénium comme fin de nos soucis... En effet, vous avez raison.

Écrit par : Paul | 18 décembre 2010

"Revenons aux années 70. A cette époque l'udc est un respectable parti rural sans agressivité envers aucune minorité. Pourtant, à droite le concert des alarmistes fait rage. L'Europe est sur le point de céder aux communistes. D'ailleurs les mouvances terroristes infiltrées au sein même du pouvoir capitalistes sont là, avec leurs attentats réguliers pour nous rendre vigilants. Lisez la presse popu en 1975, c'est étonnant de voir exactement le même arsenal que celui qu'utilise l'udc contre les musulmans, utilisé alors contre les coco terroristes!"

L'argument est fallacieux : le communisme était bel et bien un danger dans les années 70, et il fallait bel et bien lutter contre lui. Le fait qu'il soit tombé depuis ne veut pas dire qu'il n'était pas dangereux, ni qu'il ne fallait pas le combattre. S'il est tombé, c'est précisément parce qu'il a été combattu !

D'ailleurs, les régimes communistes de l'URSS et de ses satellites ont disparu, mais le gauchisme se porte toujours à merveille en Occident. Il a même largement infiltré les cercles du pouvoir : politique, université, médias.

Et (comme par hasard) il soutient, aujourd'hui, l'islam et les musulmans.

Il fallait combattre le communisme hier. Il faut le combattre aujourd'hui (même s'il ne s'avance pas toujours sous cette étiquette-là). Il faut combattre l'islam.

Écrit par : Robert Marchenoir | 18 décembre 2010

Montabert@ Je soutiens que quelqu'un qui lance un blog devrait y tenir le ménage. Si vous laissez la racaille émettre n'importe quel commentaire en utilisant tous les pseudos pour ridiculiser le débat, sans le supprimer, comment pourriez-vous prétendre diriger la Cité ?
C'était le même problème chez Grangier. Comment pourrions-nous vous accorder le moindre crédit en termes de sécurité si vous laissez les jeanfoutres faire ce qu'ils veulent sur votre billet alors que d'un clic, il vous suffit d'éliminer les commentaires dépréciateurs.
Par exemple, vous croyez vraiment que j'ai écrit cela ?:
"Polo@ Si je vous croise un jour, je vous ferai votre fête!"

Ecrit par : Géo | 17 décembre 2010

En fait, tous les commentaires ci-dessus sauf celui de Marchenoir paraissent écrits par la mêm personne.
Le petit Polo écrirait-il cela :
"Géo@ Quand vous êtes sobres, vous posez parfois des questions intéressantes.
Scipion@ c'est quand déja l'Apocalypse?
Montebert@ disparu de l'écran radar, vous devez certainement réviser le manuel que vous a filé Grangier.

Mes huîtres ne sont même pas encore ouvertes...
C'est les vacances.
A la prochaine!

Ecrit par : Polo | 17 décembre 2010

Poser la question, c'est y répondre.
Il faut s'occuper d'un blog d'un bout à l'autre ou alors fermer les commentaires. Et dans ce cas, plus personne ne s'y intéresse...

Écrit par : Géo | 18 décembre 2010

""Je serais quand même curieux de savoir quel musulman suisse a exprimé ces revendications, quand il l'aurait fait et par quel moyen il s'est fait entendre ?"
Ca fait cent fois que je te dis que tu dois impérativement enfiler le condom avant de tremper ton panais. Tu viendras pas te plaindre quand t'auras chopé la castapiane"


Merci, ô sacré Scipion, pour ta réponse détaillé, concrète et concise à la question que je posais. Mais il est vrai que je n’en attendais pas moins de toi…

Quant à ton humour que dire, si ce n’est que tu es presque aussi drôle qu’Yves Nidegger quand il passe chez l'autre boute en train là...Decaillet ! …c’est dire !!

Écrit par : Vincent | 18 décembre 2010

@Géo: un blog est aussi un espace de discussion, c'est ce qui rend ce format si participatif. Comme j'ai coutume de dire, nous n'argumentons pas pour nous convaincre (cela me paraît un objectif peu réaliste) mais pour convaincre le spectateur.
Les excès commis en ces lieux ternissent le point de vue de ceux qui les commettent. Partant de ce principe, j'ai tendance à modérer le moins possible: que chacun assume ses excès, nous verrons bien qui convainc le plus à la fin.

Ceci dit, dans ce cadre l'usurpation d'identité est un réel problème. Dans la mesure où il n'y a pas besoin de montrer patte blanche pour écrire un commentaire, n'importe quel pseudo peut être réutilisé par un tiers. C'est difficile pour moi de faire la police et je ne sais même pas si je réponds au "vrai" Géo! Mais si vous me dites que vous utilisez une adresse IP fixe, alors je pourrai peut-être arranger le coup.

Écrit par : Stéphane Montabert | 18 décembre 2010

"Quant à ton humour que dire, si ce n’est que tu es presque aussi drôle..."

Tant mieux, mais je ne cherchais pas à être drôle, simplement accessible à quelqu'un de particulièrement obtus dont, par surcroît, la mémoire défaille.

Écrit par : Scipion | 18 décembre 2010

Montabert@ Comment voulez-vous que je sache si j'ai une adresse IP fixe, alors que je ne suis même pas foutu de clouer le bec de cette saloperie de perroquet de la Migros qui nous casse les oreilles sur ces blogs ?

Écrit par : Géo | 19 décembre 2010

"Tant mieux, mais je ne cherchais pas à être drôle, simplement accessible à quelqu'un de particulièrement obtus dont, par surcroît, la mémoire défaille."

Ok, ok, en d'autres termes tu n'as pas de réponse à donner à ma question pourtant précise. Peut-être est-ce simplement parce qu'à ce jour, aucun musulman suisse n'a revendiqué un dixième de ce que tu nous racontes....

Du reste même si cette mauvaise idée venait à un musulman particulièrement zélé, non seulement il tomberait immédiatement sur des médias prêt à s’enflammer mais il ferait également le jeu des identitaires (autres zélés !) qui seraient trop heureux de démontrer qu’ils ont raison d’affirmer que les musulmans cherchent à nous imposer leurs valeurs …

Mais bon, l’important c’est d’avoir un ennemi sur lequel canaliser ses propres frustrations non ?
Et comme les juifs c’est déjà fait et que les communistes n’existent plus, il a bien fallu trouver une autre cible…

Pauvres musulmans, j’ai bien peur que leurs intégristes (barjots comme tous les autres intégristes) et les attentats du 11 septembre aient contribué à changer (pour un long moment) la perception du reste du monde sur leur religion.

Écrit par : Vincent | 19 décembre 2010

"Ok, ok, en d'autres termes tu n'as pas de réponse à donner à ma question pourtant précise."

La question est sans fondement et la réponse était très clair : elle procède du principe de précaution. Les revendications qui n'ont pas été formulées en Suisse, l'ont été en Norvège, aux Pays-Bas, ou en Allemagne. Au nom du même Islam.

"Mais bon, l’important c’est d’avoir un ennemi sur lequel canaliser ses propres frustrations non ? Et comme les juifs c’est déjà fait et que les communistes n’existent plus, il a bien fallu trouver une autre cible… "

J'ai moi-même longuement hésité entre les musulmans et les issus du tiers monde, mais puisque c'est l'islamophobie qui avait le vent en poupe, je suis entré dans l'équipe.

Et puis, mariol quand même, je me suis aussi dit qu'avec l'islamophobie, on n'est un peu moins limite avec l'art. 261bis de notre admirable Code pénal :o)

Écrit par : Scipion | 19 décembre 2010

Parfaite analyse. Tout est dans l'islam. Tout est dans la stratégie de l'islam, par pays musulmans interposés, pour affaiblir nos pays occidentaux démorates et humanistes et fondateurs des droits de l'homme et du citoyen. Nos zélites savent tout à fait ce qui se passe. Nos islamogauchistes français, idiots utiles, inconscients et dhimmis sans le savoir, continuent à nous jouer, la larme à l'oeil, que ces problèmes identitaires violents que sont les islamistes, de France et d'Euope, sont liés uniquement à des problèmes sociaux et du traitement radical qui leurs sont faits par la population européenne de souche. Tous ceux et celles, lucides, qui mettent en garde nos concitioyens sur le grave danger que fait courrir l'islam à notre Civilisation, sont immédiatement traités de xénophobes et de fascistes. Les Français et d'autres, ouvrent les yeux et le disent, enfin, à ces complaisants imbéciles parfois élus de la République qui bradent celle-ci par accomodements contraires à nos Lois Républicaine. Cela ne se fera pas sans affrontements, si ces islamogauchiste continuent à brader la République aux revendications violentes des islamofascistes.

Écrit par : Duchnock | 25 décembre 2010

Immigrés un jour, immigrés toujours.

Écrit par : Nicolas | 27 décembre 2010

Les commentaires sont fermés.