04 octobre 2011

Ca commence avec Dexia

Sans commentaire.

ALERTE - Bourse de Paris: Dexia, qui pourrait être démantelé, chute de plus de 32%

PARIS - Le titre Dexia a chuté vertigineusement mardi dans les premiers échanges à la Bourse de Paris, après qu'un conseil d'administration extraordinaire a laissé entrevoir la possibilité d'un démantèlement du groupe bancaire franco-belge rattrapé par la crise.

A 09H21 (07H21 GMT), l'action, qui a accusé jusqu'à 37% de baisse, dévissait encore de 32,31% à 0,88 euro dans un marché en recul de 1,94%. Dexia pourrait notamment isoler hors de son périmètre 95 milliards d'euros d'actifs qui, dans l'environnement actuel, pèse structurellement sur le groupe.

Commentaires

Quand vous dites que "ça commence avec Dexia" vous parlez de la crise finale celle qui va effondrer le système ?

Si c'est le cas je ne dirai pas que ça a commence avec Dexia. Ca a commencé dès que l'or a commencé à prendre de la valeur. Dexia sera sauvée ou alors un autre établissement plus important sera sauvé à la place...mais l'effondrement du système économique s'accélère de plus en plus d'établissement vont être touché. La finalité de tout cela sera que la Suisse sera dans l'obligation de rentrer dans l'Europe, chose à laquelle je ne tiens pas comme votre parti. C'est peut être la seule chose que votre parti et moi avons en commun.

Écrit par : plume noire | 04 octobre 2011

@Plume noire: la crise est commencée depuis longtemps, et elle n'a rien de "finale" - il y aura des survivants en grand nombre, je vous l'assure.

Ce qui commence, c'est la phase de panique où même le grand public réalise que les politocards qui se sont donnés carte blanche sur la crise depuis 2008 n'ont strictement rien réussi à arranger. Il apparaît au grand jour qu'ils ne contrôlent plus rien.

Expliquez-moi où et quand les politiciens ont été tenu en échec? Quand ils ont perdu un vote de leur parlement? A quel instant telle ou telle décision prise au niveau du FESF ou de son successeur n'ont pas été suivies?

Les élites de l'Europe s'attellent à la crise de la dette avec le talent qu'on leur connaît et enchaînent les "réussites". Les résultats sont au rendez-vous. Les chiens ne font pas des chats, comme on dit.

D'une certaine façon, les victimes du démantèlement de Dexia s'en sortent bien: il y a encore des chaloupes sur le bateau, c'est-à.dire de l'argent pour leur venir en aide et de l'intérêt pour leur cause.

Saviez-vous que le fonds européen fondé en 2008 et sensé "garantir" les comptes bancaires à hauteur de 100'000 € n'est lui-même fourni qu'à concurrence de 2 milliards d'euros? Que vingt mille clients assurés environ - à l'échelle de l'Europe entière.

Quand il va falloir commencer à renflouer sérieusement les clients de plusieurs établissements bancaires, l'épuisement de ce fonds de garantie va donner lieu à des discussions passionnantes sur le sens d'une garantie d'Etat.

http://trends.levif.be/economie/actualite/banque-et-finance/dexia-devez-vous-retirer-votre-argent/article-1195113373517.htm

PS: L'or n'a jamais pris de valeur, ce sont les monnaies qui s'effritent. Mais à moins d'avoir une foi inébranlable dans le papier-monnaie, si j'étais vous j'achèterais quelques piécettes de métal précieux. On ne sait jamais.

PPS: La Suisse n'adhèrera jamais à l'Europe. Non seulement parce que le Peuple a son mot à dire, mais aussi parce qu'à moyenne échéance il n'y aura même plus d'Union Européenne à laquelle adhérer.

Écrit par : Stéphane Montabert | 04 octobre 2011

Do what you do best Dexia !

Quel est le core business de Dexia ? Prêter aux collectivités locales et aux autorités politiques. Il est l'heure de scinder le groupe, de laisser la branche "retail" à une aquisition de marché et que Dexia reprenne son pôle de prêt aux "public". Quid, que fait-on des assets toxiques ?

voir la suite sur le blog:
robertodeprimis.blogspot.com

Écrit par : Eurintelligence | 04 octobre 2011

@Stéphane Montabert
"La Suisse n'adhèrera jamais à l'Europe. Non seulement parce que le Peuple a son mot à dire, mais aussi parce qu'à moyenne échéance il n'y aura même plus d'Union Européenne à laquelle adhérer"

Conclusion très hative sur UE.
La crise a surtout montré que l'Europe doit avoir plus de moyens de contrôles sur les pays de l'UE, à l'image de la Suisse et ses cantons.
Les crise de ce genre provoque soit l'éclatement ou soit le renforcément. La situation mondiale est tel, qu'il n'y a pas le choix. L'europe doit être présente face à la chine, usa, .... Je n'ai aucun doute de son renforcément vers peut-être à terme, un fédéralisme partiel.


Mr Montabert, je prend le pari que l'UE n'est pas près de disparaître. Dans 10 ans vous aurez encore de quoi critiquer l'UE

Écrit par : roket | 04 octobre 2011

la crise est commencée depuis longtemps, et elle n'a rien de "finale" - il y aura des survivants en grand nombre, je vous l'assure.

Quand je pars de finale je parle de la crise mondiale qui frappera le monde dans son intégralité. L'inégalité grandissant entre plus riche et plus pauvre poussera le peuple dans la rue si les choses continue comme elles sont. Des mouvements populaires se constituent partout. La pauvreté grandit sans compter que des milliers de gens meurent de faim et de soif tout les jours. Des survivants oui mais pour ceux qui en auront les moyens.

"L'or n'a jamais pris de valeur, ce sont les monnaies qui s'effritent. Mais à moins d'avoir une foi inébranlable dans le papier-monnaie, si j'étais vous j'achèterais quelques piécettes de métal précieux. On ne sait jamais"

C'est jouer avec les mots. En octobre 2008, j'ai conseillé mon ancier patron (analyste financier) de conseiller nos clients à acheter de l'or plutot que du dollars. J'ai été vivement rabrouer. Aujourd'hui je rigole. La monnaie papier a perdu de la valeur depuis que le dollars n'est plus convertible en or!

Écrit par : plume noire | 05 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.