17 septembre 2012

Les limites de la rage islamique

Depuis quelques jours, des dizaines de milliers de musulmans manifestent dans le monde - souvent violemment - pour dénoncer Innocence of Muslims (l'Innocence des musulmans), nanar de série Z réalisé aux Etats-Unis.

terrorisme,liberté d'expression,islamLes émeutes ont provoqué des morts en Tunisie, au Soudan, au Liban et en Egypte. L'attaque de l'ambassade américaine à Tunis a fait quatre morts. En Libye, l'attaque du consulat américain de Benghazi a fait plusieurs victimes, dont l'ambassadeur - violé, sodomisé, et promené dans la ville comme trophée.

Les autorités américaines voient dans ces manoeuvres la signature d'al-Quaeda, arguant qu'il n'est pas très crédible que des manifestations "spontanées" abritent des individus armés de lance-roquettes. Ce n'est pas faux, mais d'un autre côté, dans un pays comme la Libye en proie aux pillards et aux bandes de miliciens mal dégrossis, comment en être sûr? Peut-être que le lance-roquettes est le dernier accessoire à la mode pour ne pas avoir d'ennuis en aller chercher le pain...

Plus sérieusement, les lance-roquette de Benghazi sont regrettables, mais tiennent malheureusement du détail. Il est toujours dommage que des éléments violents viennent s'abriter dans une manifestation comme à Khartoum, mais ce n'est qu'un aspect secondaire. Si 10'000 personnes viennent hurler leur haine de votre pays et de ses valeurs au pied de votre ambassade avant de la mettre à sac, vous avez un problème, même si la foule vindicative n'abrite aucun terroriste.

A Khartoum, les manifestants n'étaient pas en reste. Échouant à vandaliser l'ambassade américaine, ils se sont contentés de prendre d'assaut l'ambassade allemande, arrachant son drapeau pour le remplacer par un étendard islamiste avant d'incendier le tout pour faire bonne mesure. Toujours au nom de la protestation contre un film hébergé sur Youtube, les partisans les plus engagés de la "religion de paix" ont saccagé et brûlé une église au Niger.

Ces agissements éclairent d'une façon très parlante les prétendues nuances dont les régimes occidentaux tentent de se parer dès lors qu'on aborde la question littéralement explosive de l'islam. Pour le manifestant libyo-égypto-soudano-afghano-tunisien typique, le monde n'est pas vraiment nuancé: il y a les terres sous domination islamique et il y a les autres, à soumettre - et peu importe la façon dont les dirigeants de ces régimes se tortillent pour espérer apaiser son courroux.

Ce qui pourrait passer pour une espèce de folkore tribal navrant est plus problématique lorsque les salafistes viennent manifester jusque dans Paris. N'allez pas croire qu'ils ont fait le trajet exprès depuis le Soudan. Ils n'ont eu qu'à prendre le bus de banlieue.

Nous jetons des milliards de dollars et d'euros pour essayer de nous faire aimer de ceux qui nous haïssent et veulent nous convertir ou nous décapiter, mais nous les laissons venir s'installer jusque dans nos villes, profiter de nos systèmes sociaux généreux, de notre liberté de parole, de notre prospérité. Le résultat est souvent maigre: les voir rejeter entièrement leur cadre de vie et prêcher leur haine dans des mosquées radicalisées, dans le but semi-avoué de ramener leur environnement au cloaque sous-développé qu'ils ont quitté.

terrorisme,liberté d'expression,islamQue valent toutes les politiques d'apaisement face à un adversaire dénué de tout sentiment, qu'un navet sur Youtube suffit à embraser d'une rage inextinguible?

Les politiciens - dont l'hypocrisie n'est plus à démontrer - ne sont que trop au courant de la situation. Résultat? Ils s'empressent de se tromper de cible: en Allemagne, le pasteur Terry Jones est persona non grata. Aux USA, Barack Obama demande à Google de retirer la vidéo incriminée - sans succès, heureusement.

Les élites occidentales cherchent à éviter toute confrontation. Face à un adversaire aussi irrationnel que l'islamiste moyen, cela implique de se plier à sa vision névrosée du monde. Bien entendu, la seule conséquence revient à susciter encore plus de haine: les islamistes dénonçant l'hypocrisie et la veulerie de l'Occident n'ont pas à chercher longtemps des exemples pour étayer leurs harangues.

En Europe et aux Etats-Unis, la liberté d'expression et le droit de critiquer une religion - comprendre: la religion musulmane - sont en sursis. Un projet de loi pour introduire le blasphème dans le code pénal n'est pas à l'ordre du jour, mais la question se posera certainement.

On pourrait se demander, au vu des réactions de la "rue arabe", quelle proportion de musulmans est accro à Youtube. Moins d'un protestataire sur mille a probablement vu la bande-annonce de ce film, et la proportion réelle est sans doute encore moindre.

C'est exactement comme la fameuse affaire des caricatures de Mahomet où les journalistes envoyés sur place (une fois le calme revenu) avaient bien du mal à dénicher le moindre manifestant ayant effectivement aperçu les dessins incriminés.

Mais comment faire face à l'irrationel? Dans ses conditions d'utilisation,Youtube explique:

"Certains contenus sont susceptibles de vous choquer. [...] Si la vidéo n'est pas contraire à notre règlement, cliquez simplement sur une autre vidéo. Pourquoi perdre votre temps à regarder des vidéos que vous n'aimez pas ?"

 

Cette évidence est incompatible avec le mode de pensée islamique. Il ne s'agit pas de voir ou de ne pas voir une vidéo offensante, des caricatures du prophète ou un exemplaire du coran maltraité: ces choses-là ne doivent pas exister. Peu importe ce qu'il faudra brûler, mutiler, tuer, démolir ou décapiter pour y parvenir.

Une telle attitude porte les germes de sa propre destruction. Comme l'écrit Waleed Aly au sujet de protestations contre le film organisées à Sidney (!):

En réalité, ils ont besoin de cette offense. Elle leur donne la chance de s'imposer de sorte qu'ils puissent se sentir unis, vertueux mêmes. C'est un raccourci vers l'estime de soi.

Le problème est qu'à notre époque numérique, il y a toujours moyen de susciter de nouveaux griefs. N'importe qui peut faire une recherche sous Google pour trouver des préjudices inédits, et il y a sans cesse des nouvelles rageantes à partager avec d'autres. Des communautés virtuelles se rassemblent autour de la mise en ligne de matériel offensant et de déchargement de bile communautaire. Bien vite vous avez un phénomène culturel, une sous-communauté dont la cohésion repose presque exclusivement sur une indignation partagée. Vous finissez avec une identité qui n'a rien à dire sur elle-même; une identité reposant sur une position d'une pauvreté absolue, n'existant qu'à travers sa colère de défi.

 

Et d'annoncer le verdict: le concept "d'identité islamique" devient totalement creux. La fierté et l'opposition résolue n'abritent aucune substance. Pour Waleed Aly, la colère musulmane est semblable à celle d'un ivrogne dans un bar, blessé dans sa fierté et qui chercherait à frapper n'importe qui en décochant des coups de poing au hasard - absolument n'importe qui, juste pour se donner contenance.

terrorisme,liberté d'expression,islamMalheureusement pour les musulmans, l'Occident est une source de vexation absolument sans limite. Bien que ses dirigeants soient lâches, la multitude des comportements individuels, la liberté d'expression et l'existence d'Internet garantissent au monde islamique l'émergence continuelle de nouveaux motifs d'indignation, et ce, de plus en plus souvent. Nous ne sommes qu'aux balbutiements en termes d'irritation. Qu'on imagine ce qui se passera le jour où un artiste réellement provocateur décidera de mettre non une croix chrétienne, mais un coran dans de l'urine!

Les émeutes en Libye ou au Soudan font passer les manifestants pour des enragés certes dangereux, mais également de plus en plus ridicules. Comment peuvent-ils espérer inculquer un quelconque respect à une population incroyante de plusieurs milliards d'habitants? Quand on y pense, L'Innocence des Musulmans, obscure création de troisième catégorie, est devenue un méga-hit planétaire visionné par des millions d'internautes précisément à cause des manifestations de gens pensant que personne ne devrait voir un tel film. Quel bel auto-goal!

Dans la lutte entre provocation et indignation, les islamistes ne peuvent tout simplement pas l'emporter.

Commentaires

Irrationnels, les islamistes ? Comme vous y allez ! Quand je vois toutes les concessions qu'ils obtiennent chez nous rien qu'en sous-entendant un chantage à la violence, je les trouve très rationnels.

C'est nous qui sommes irrationnels d'héberger des gens qui nous détestent, qui pourrissent notre société et nous coutent des fortunes.

Écrit par : Franck Boizard | 18 septembre 2012

Les islamistes sont très cohérents et systématiques. Lisez le Coran, c'est édifiant : les terres non islamistes doivent être conquises, les mécrants doivent être tués. C'est ce qu'ils sont en train de faire, systématiquement.

Ce sont nos angéliques bien-pensants qui sont le vrai cancer de nos sociétés occidentales.

Écrit par : Jacky Brouze | 18 septembre 2012

@Franck Boizard: oui et non. Je suis d'accord, il ne faut pas minimiser les reculades de politiciens occidentaux dont la faiblesse n'est plus à démontrer. Mais s'ils enregistrent quelques victoires, comme des horaires de piscine séparés dans quelques communes, les islamistes encaissent autant de défaites comme l'interdiction du voile intégral en France ou celle des minarets en Suisse - sans compter les moqueries et provocations dont ils peuvent faire l'objet sur Youtube. A ce rythme, le grand califat européen verra le jour dans combien de siècles?

@Jacky Brouze: cohérents? S'ils l'étaient, ils commenceraient par cesser d'employer tous les gadgets technologiques créés par les Occidentaux. Ils sont fidèles au coran, certes, mais cela ne les rend pas moins ridicules. Suivre scrupuleusement un manuel de guerre vieux de quatorze siècle ne fait pas de quelqu'un un génie militaire.

Ceci dit, je partage votre opinion sur les "angéliques": le danger vient moins des islamistes que de ceux, ici, qui pensent pouvoir les amadouer. Ce sont eux qui provoquent le plus de dégâts à long terme.

Écrit par : Stéphane Montabert | 18 septembre 2012

@Monsieur Montabert,à trop en parler ça fini par déteindre aussi sur le comportement de nombreux citoyens
C'est comme pour la fumée avec les* islamistes *fondamentaliste qui sont Suisses et qui n'ont rien à envier à leurs homologues Arabes l'effet s'inverse ,les gens fument davantage et d'ici que de nombreuses femmes Suisses adhérent à la religion musulmane il s'en faut peu.Le mieux a toujours été l'ennemi du bien et c'est la même chose pour n'importe quelle religion

Écrit par : lovsmeralda | 18 septembre 2012

"Lisez le Coran, c'est édifiant : les terres non islamistes doivent être conquises, les mécrants doivent être tués."
" un manuel de guerre vieux de quatorze siècle ne fait pas de quelqu'un un génie militaire."
A voir ce qui se passe dans le monde arabe et jusque dans les rues de Paris, et à vous lire, les lieux communs et les a-priori sur les uns et les autres ont encore de beaux jours devant eux.
Ni vous, ni bon nombre de fondamentalistes musulman n'ont jamais lu le Coran mais continuent d'en parler comme s'ils le connaissait par coeur.
Pour certains, Allah est un prétexte à la violence.
Pour d'autres, Dieu est un motif de haine raciale et interculturelle.
Les tenants de la " guerre de civilisations" chez nous ne sont pas moins dangereux que le barbus illettrés qui se réclament de Mahomet.

" Dieux est amour et Jésus change le beurre en vaseline. Dieu est IN"
HF Thiéfaine.

Écrit par : jeff | 18 septembre 2012

@jeff: "Ni vous, ni bon nombre de fondamentalistes musulman n'ont jamais lu le Coran mais continuent d'en parler comme s'ils le connaissait par coeur."

Comment pouvez-vous émettre la moindre affirmation sur ce que les uns ou les autres ont lu?

Écrit par : Stéphane Montabert | 18 septembre 2012

Les débats autour de la circoncision ont bien démontré qu'il n'y a pas seulement un affrontement entre chrétiens et musulmans, mais bien entre religieux et rationalistes. Le soi-disant éthicien de Genève (protestant, donc en principe un évolué par rapport aux féodaux catholiques...) le prouve aisément qui prétend que "la liberté religieuse des parents outrepasse le droit à l'intégrité physique des enfants".

Les fondamentalistes religieux chrétiens qui ont lancé cette provocation cherchent d'abord à nuire à nos systèmes politiques occidentaux plutôt qu'à lutter contre l'islam. Un peu dans le genre de la bande à Baader, qui pensait que la "classe ouvrière" allait se révolter en obligeant la "bourgeoisie" à durcir la répression...

Les plus ardents défenseurs de l'islam ici, qui ont protesté le plus fort contre l'interdiction des minarets, ce sont précisément les pasteurs et les curés.

Écrit par : Géo | 18 septembre 2012

Stèphane, pour affirmer que le Coran est un manuel de guerre vieux de 14 siècles, que les terres non-islamiques doivent être conquises, que les mécréants doivent 'etre tués, les femmes lapidées, les hommes barbus, la viande halal, les fillettes circonsises, que tout le monde doit jeuner au ramadan, et tout cela au nom de Dieu, il faut soit ne jamais avoir lu le Coran, soit être totalement incapable de le remettre dans son contexte. Pour cela, il faut non seulement l'avoir lu, mais aussi étudié.

Mais nous avons nous aussi nos urluberlus qui affirment que dans la Bible, la création a eu lieu en 7 jours et que par conséquent Darwin à tort. Et ces urluberlus là sont de plus en plus nombreux :

http://votonsscience.blog.lemonde.fr/2012/09/17/science-bafouee-campagne-republicaine-usa/.

Mais, me direz-vous, si nous ne pouvions parler que de ce que nous connaissions, alors de quoi pourrions nous vraiment parler ?

Écrit par : jeff | 18 septembre 2012

Monsieur Jeff, la récurrence de la technique que vous utilisez pour détourner la discussion en l'éloignant des faits est amusante :)

Écrit par : Jacky Brouze | 18 septembre 2012

Athée matérialiste,mulsim, peupleélu,chrétien boudhiste ou taoiste nous sommes tous des cobayes soumis à l'expérience - certes le laboratoire est merveilleux l'expérience semble sans limite et le patron a un QI de 100000000000000

Moi la seule question qui m'intéresse c'est mais que peut donc recéler cette âme humaine pour être l'objet d'un tel investissement expérimental ?

Si j'étais muslim je me tournerais vers l'Eternel et lui demanderais (poliment) mais pourquoi as tu laissé le libre arbitre à ces mécréants

Puisque nous assistons a une création orientée depuis bientot 20 milliards d'années (lire Bergson) et vu le QI du patron je pense que tout cela doit avoir une finalité - un but et que ce but ne peut être qu'une créature.

Pour conclure ça me ferait franchement marrer que le but de la création soit une créature du type Mahomet parole de cobaye

Écrit par : Patrick | 19 septembre 2012

Stéphane et la limite de la rage de la censure!

Écrit par : bas les masques! | 19 septembre 2012

@bas les masques, ou qui que vous soyez: il y a des critères pour publier des commentaires ici, comme partout. Soyez concis, en rapport avec le billet, et sans insulter personne, et vous avez toutes vos chances.

Si un Jeff y parvient, vous devriez aussi ;)

PS: J'ai dû retirer un commentaire anonyme qui comportait juste des liens, mais ceux-ci étaient tronqués (se terminant avec ...). Peut-être est-ce vous?

Écrit par : Stéphane Montabert | 19 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.