15 octobre 2012

Renens, le pays où les impôts ne baissent jamais

Alors que Renens a choisi l'endettement massif et la hausse d'impôt en 2012 (combinaison ô combien prudente par les temps qui courent) les débats de jeudi dernier sur l'arrêté d'imposition 2013 étaient l'occasion de ramener la question sur le tapis.

C'est ainsi qu'une courageuse conseillère communale UDC vint à la tribune pour plaider un humble amendement dont voici grosso-modo la teneur:

La situation économique helvétique se détériore. Cela vaut pour tous les cantons et toutes les communes, comme l'affaire des IRL le montre. Et même si aujourd'hui l'ancienne filiale renanaise semble avoir un nouvel avenir, le processus qui l'a sauvé aura laissé un bon nombre de salariés sur le carreau.

En ces temps difficile, la ville de Renens doit montrer qu'elle est capable de faire aussi bien avec moins, mais surtout, que l'effort fiscal est partagé.

L'UDC Renens propose donc d'amender l'arrêté d'imposition 2013 pour baisser d'un point l'imposition de la commune, c'est-à-dire de revenir à la situation prévalant jusqu'en 2011.

Bien que modeste, cette baisse d'impôt montrera que la fiscalité de Renens n'est pas éternellement orientée à la hausse.

Les contribuables et les entreprises doivent se sentir aidés, et ne plus avoir l'impression qu'ils sont les seuls à devoir se serrer la ceinture.

 

C'était sans doute trop demander. Renens est devenu un enfer fiscal et a bien l'intention de le rester. L'amendement fut repoussé "à une large majorité", ce qui n'a rien de bien étonnant compte tenu de la composition politique du Conseil Communal.

Vous seriez plus surpris en revanche d'apprendre que le PLR s'est massivement abstenu. Le centre-droit de Renens s'accommode décidément bien rapidement des hausses d'impôt qu'il prétend combattre...

Les déclarations pas si vieilles comme quoi cette hausse d'impôt serait "temporaire" font sourire - sauf si c'était pour évoquer de nouvelles hausses, bien entendu! Avec l'assentiment d'une droite bien peu combative, la stratégie fiscale de la gauche - à Renens comme ailleurs - peut plus que jamais prendre comme emblème la Roue à rochet:

fiscalité,plr,courage

Commentaires

Les impôts sont le meilleur moyen de mieux répartir les richesses et ainsi gommer les inégalités, sources de violences, d'insécurité et de rejet des plus démunis.

Si je n'aimais pas profondément mon pays, je vous donnerais à vous et à vos camarades de parti les pleins pourvoir pendant 4 ans.

Entre les profiteurs, paresseux et incompétents et ceux qui à la moindre pression n’assument pas leurs responsabilités et se mettent en congés maladies, pour cause de burn-out...

A part critiquer, pouvez-vous nous citer un seul exemple positif, constructif, pour le bien de toutes et de tous que vous auriez amené dans votre commune de Renens et qui aurait, par votre travaille et votre pugnacité, abouti à une amélioration quelconque?

Bien sur que non, vous persiflez, vous critiquez, vous êtes négatif; sans la moindre vision à long terme; votre seul but est de décrédibiliser les personnes qui ne pensent pas comme vous, et ceci en noircissant à longueur de temps votre blog.

Un conseil au boulot, et peut-être qu'ainsi, j'aurai enfin plaisir à vous lire.

Écrit par : Un Suisse | 16 octobre 2012

@un Suisse: les impôts sont le meilleur moyen de décourager l'effort, de ruiner la croissance et de faire fuir les entreprises. Loin de provoquer un effet positif - à l'inverse d'une solidarité authentique - ils ne suscitent que mépris et ingratitude chez ceux qui bénéficient de cette maigre "redistribution" (le "redistributeur" se gardant une bonne part de la manne dans la poche...)

A Renens, nous faisons de notre mieux pour épargner à la ville la spirale fatale d'endettement et de fiscalité que la gauche au pouvoir essaye sans cesse de provoquer, et de restaurer un semblant de sécurité et de bien-vivre à une commune sinistrée - un objectif à l'opposé de la lutte des classes au centre du projet socialiste.

Renens est sujet à une véritable fuite en avant dans tous les domaines - bétonnage, criminalité, dette - alors que la ville essaye d'importer de nouveaux électeurs pauvres par wagons entiers. C'est le seul moyen que la gauche au pouvoir semble envisager pour le garder. Et passons sur les lubies ruineuses de la municipalité, comme l'Autre Musée (sic).

Nous reprocher un prétendu "manque de réussite" alors que nous n'avons aucun élu à la municipalité et que nous sommes de loin en minorité au Conseil Communal relève d'une ironie assez injuste, mais guère surprenante de votre part.

Malgré tout, et quoi que vous en disiez, nos idées progressent, y compris chez nos adversaires politiques. Il est vrai que les échecs de la commune en terme de sécurité, de finances publiques saines ou de progrès social sont assez flagrants, le moindre habitant de Renens vous le confirmera.

Renens n'a pas vocation à rester éternellement le parent pauvre de l'ouest lausannois et nous y travaillons, mais cela ne se fera pas en une seule législature, hélas.

Écrit par : Stéphane Montabert | 16 octobre 2012

Merci de ces éclaircissements, je vous lis et je constate que vous êtes un défendeur acharné de la brutalité libérale, la loi du plus fort et le démantèlement de tout ce qui pourrait constituer une socle social garant d'une cohésion fraternelle.

[N'importe quoi. Le libéralisme est une éthique de responsabilité, de respect et de l'égalité du droit.]

Le retour du Far-West avec des jeunes loups cupides, avides et sans moral qui considère que son prochain n'est qu'une source de profit à exploiter et à jetter.

[comme ceux qui ne perçoivent les gens que par la quantité d'impôts qu'ils peuvent leur faire cracher, par exemple?]

Si vous faites partie de cette catégorie, bravo, vous êtes cohérent dans votre vision d'une société qui écrase le plus faible, par contre si vous admirer ces "tueurs", là le bas blesse, car ce n'est pas votre position de "serviteur" qui va vous donner votre ticket pour faire partie de cette élite cupide et cynique que vous semblez tant admirer, envier.

[Eh ben non, désolé.]

Concernant vos affirmations, et je vous cites:
"alors que la ville essaye d'importer de nouveaux électeurs pauvres par wagons entiers".
Avez-vous des films, des photos ce ces "wagons de pauvres" que vous semblez tellement haïr et mépriser?

[Je méprise les politiciens qui se servent de la pauvreté comme d'une ressource à cultiver pour assurer leur réélection.]

Si oui quand allez-vous faire paraître ces "wagons de pauvres" importés par la Gauche?

[Ils seront là avant les prochaines élections communales, soyez-en sûr. La Municipalité veut faire pousser les immeubles sociaux comme des champignons. Et comme ils ont fait en sorte de contrôler l'attribution de ces logements, c'est encore mieux, ils pourront bien s'assurer qu'ils vont aux copains.]

Si vous mentez, pourquoi ce mépris envers le plus démunis qui ont tout autant que vous le droit à une existence descente?

[A Renens, ils resteront prisonniers de leur condition, hélas.]

Vos idées progressent, écrivez-vous, rien de nouveau, depuis toujours lorsque les profiteurs, les voleurs, les nantis ne partagent plus équitablement, ils trouvent des agitateurs immoraux qui focalisent la haine du peuple sur l'Etranger... Les noirs, les juifs, les arabes, les handicapés, les chômeurs, les gauchistes, les pauvres, les drogués, les homos, cela n'a pas d'importance tant que l'on trouve un moyen de faire diversion et de laisser en toute liberté, vers le plus faible, sa haine éclater.

[Gné ?]

Vous ne servez aujourd'hui comme hier que les intérêts de ceux qui s'engraissent de la misère humaine, et vos théories libérales et nationalistes, en surface contradictoires, ne sont là que pour cacher les vrais problèmes, ceux de l'inégalité croissante que vous défendez.

[C'est ça. Et transmettez mes salutations à votre thérapeute.]

Écrit par : Un Suisse | 16 octobre 2012

Est-on certain d'une saine économie si les impots soudain chutaient? En tous cas chez nous les taxes déchets ont baissé mais suite aux grognes de plus en plus intempestives de beaucoup qui ont compris mais un peu tard l'arnaque a laquelle ils étaient conviés depuis décembre 2011!Ou comment se faire pardonner! Jamais!!ils auront beau ramené celle-ci à zéro centime le peuple Suisse a été humilié d'une telle manière que jamais cet affront ne pourra être lavé même avec une lessive de Coluche celle qui lave plus blanc que le blanc lui-même.

Écrit par : lovsmeralda | 16 octobre 2012

Les impôts ne servent évidemment pas à "redistribuer la richesse" et à "réduire les inégalités". Cela, c'est la perversion socialiste. Mais elle est tellement enracinée que la plupart des gens trouvent ce genre d'assertions parfaitement raisonnables.

Alors qu'elles sont scandaleuses.

Les impôts servent à financer les dépenses indispensables de l'Etat. Punktschluss.

Il se trouve que dans la plupart des pays, on trouve juste de réclamer davantage d'impôts à ceux qui gagnent plus d'argent.

Et en effet, c'est raisonnable... tant que cela reste dans des proportions raisonnables, tant qu'on ne verse pas dans le socialisme, c'est à dire dans la mentalité de voleurs qui consiste à affirmer que les impôts servent à "redistribuer la richesse".

Écrit par : Robert Marchenoir | 16 octobre 2012

@Robert Marchenoir,votre dernière phrase représente ce qui sert pourtant à programmes électoraux et surtout à chaque élection d'un socialiste quelconque .Beaucoup et de plus en plus sont perçus comme des sociopathes.Jusqu'à présent on connaissait toutes les figures en politique de nos jours c'est tellement facile d'adhérer à un parti en cachant sa vraie personnalité surtout si vous êtes un étranger.Je ne suis pas raciste mais dubitative,y'a trop de bugs en politique et beaucoup de suisses avouent ne plus se sentir concernés du tout par les programmes qui souvent ne conviennent pas à notre mentalité.
Si on va vivre à l'étranger,le Suisse en principe n'exige pas des autres qu'ils se plient à ses 4 volontés ,chez nous c'est l'inverse ou tu te plies sinon tu vas dans un EMS!Excepté l'UDC je vois aucun membre d'un autre parti ne pas être tombé dans le panneau qui voit de nombreux suisses entre les mains de concierges qui rient de les voir courir avec des sacs poubelles.Ah elle est belle la Suisse heureusement qu'il reste les souvenir d'une vraie entraide et cohésion nationale

Écrit par : lovsmeralda | 17 octobre 2012

@un Suisse je suis entièrement d'accord avec vous et si l'on sait les milliards dépensés pour un transrun comme dans notre région et d'autres projets ayant couté la peau des fesses et jamais réalisés.Ensuite on ose montrer du doigt le consommateur en l'accusant de gaspiller.Seule consolation ceux l'accusant sont les principaux acteurs de toutes ces dépenses qui ne servent à rien excepté de sur-taxer le citoyen.
C'est vraiment prendre le peuple pour ce qu'il n'est pas.Tout le monde n'a pas été à l'uni soit mais les gens savent encore mieux compter que ces messieurs croyant détenir l'avenir de notre pays grâce au Cern qui grâce à un trou noir fait aussi dépensé des millards/et ça rime en plus,/rire
Et ce sont encore des gamins de trente ans et quelques berges en culottes courtes qui veulent faire la morale aux anciens,dites c'est pas le monde à l'en-Vert?
il serait quand même temps de les faire redescendre sur terre non?

Écrit par : lovsmeralda | 18 octobre 2012

imaginez un peintre comme Rembrand entrain de renvoyer aux yeux des quidams,une scène d'un ridicule qui n'aura jamais autant atteint notre pays comme celle d'une belle plante Africaine au volant d'une Mercèdès ,large sourire aux lévres et qui laisse passer une grand maman sur un passage pour piétons avec un sac poubelle à la main.Et vous voudriez qu'ensuite on vote Verts ou Socialistes.En Suisse on a bon caractère mais faut pas pousser les grands mères dans les bégonias tout de même!

Écrit par : lovsmeralda | 26 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.