23 décembre 2013

Voyage voyage

Il arrive parfois que les journalistes helvétiques se livrent à un peu de journalisme ; le résultat est tout de suite étonnant. Nous en avons un exemple à travers un article du Matin Dimanche indiquant que le directeur de l'Office fédéral de l'environnement Bruno Oberle a parcouru l'équivalent de dix fois le tour de la terre en trois ans de voyages de fonction...

En 2010, il s’est rendu à Madrid, à Bali, Bilbao, Montevideo en Uruguay, Copenhague, trois fois Bruxelles, Nairobi, New York, Tokyo, Pékin, Mexico et Cancun. En 2011 et 2012, le programme était tout aussi chargé.

La fièvre voyageuse du chef de l’Office fédéral de l’environnement pourrait sembler anecdotique. Mais depuis plusieurs années, sous l’impulsion de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), l’administration fédérale s’échine à limiter son empreinte carbone. Seulement voilà, l’OFEV a vu ses voyages en avion augmenter de 40% entre 2006 et 2012.


Et l'hebdomadaire de se gausser - fort respectueusement - de l'échec de l'Office à réduire ses émissions de CO2. Cela ne change bien entendu rien à l'arnaque du réchauffement climatique, mais il reste piquant de constater que le département le plus à cheval dans la lutte chimérique contre les émissions de carbone échoue lamentablement à atteindre ses propres objectifs. Pire, avec -3,4% en 2012 il fait encore moins bien que la moyenne de l'administration à -17%. Ne vous inquiétez pas d'un éventuel licenciement de M. Oberle pour incompétence ; entre gens raisonnables de la haute administration pareille éventualité ne se discute même pas.

Si l'Office fédéral de l'environnement prône sans vergogne le "faites ce que je dis et pas ce que je fais" la leçon mérite d'être étendue à tous les départements fédéraux et aux voyages qu'ils entreprennent, car il n'y a pas que la lutte contre le dioxyde de carbone. Dans une époque où les Suisses sont constamment invités à se serrer la ceinture et où le poids de l'Etat pèse toujours davantage sur la société civile suisse, la frénésie de voyages des fonctionnaires semble franchement déplacée.

Frénésie? Le mot n'est pas trop fort. Sur la base des propres données de l'administration, Le Matin Dimanche a créé une application mapbox appelée admintrips.ch et permettant une représentation visuelle des déplacements, dont on espère qu'elle sera régulièrement mise à jour.

voyage.png
Confédération, agences de voyage, même combat.

Loin de moi l'idée d'une Suisse cloîtrée sur elle-même où la notion de voyage est taboue ; certains déplacements professionnels sont justifiés, c'est une évidence.

Mais le sont-ils tous?

Un certain nombre de pays sort du lot: la France et l'Allemagne bien entendu - nos proches voisins et des pays très importants pour la Suisse ; Bruxelles, où nos élites vienne régulièrement rendre hommage à l'Union Européenne ; les Etats-Unis ou la Chine, des partenaires commerciaux privilégiés ; la Suède dont on admire la social-démocratie sans limite, etc... Et puis il y a les autres.

Saviez-vous par exemple qu'entre 2010 et 2012, la Confédération a envoyé 277 représentants au Kenya? Peut-être est-ce un pays qui a sans doute bien besoin d'être aidé, à l'inverse de l'Ethiopie voisine - 91 voyages seulement - ou de la Somalie - 2 voyages, mais à 7'500.- pièce tout de même. Et je ne parviens toujours pas à imaginer quelle est la justification des 138 voyages en Mongolie. Ni de celui à Ibiza...

Non, rassurons-nous, la Suisse n'est décidément pas refermée sur elle-même dès lors qu'il s'agit de voyager aux frais du contribuable. Des compléments d'information viendront peut-être éclaircir les motifs de ces voyages, mais pour l'instant ils ne sautent pas aux yeux, dira-t-on.

La mise en ligne publique des informations par les journalistes pourrait amener les fonctionnaires à faire preuve d'une retenue salutaire. En ce sens, la transparence est sans doute un meilleur moyen de contrôle du gouvernement que toutes les interventions parlementaires du monde, ou que la prétendue sauvegarde de la planète à travers la réduction des émissions de CO2.

Aux journalistes de poursuivre sur cette voie, il y a probablement encore quelques cailloux à soulever.

Commentaires

Comme vous le dites: " faites ce que je dis mais pas ce que je fais". J'ai une autre interprétation, je crois que ces heureux fonctionnaires et assimilés ne croient pas plus que nous au réchauffement climatique dû aux CO2 sinon comment expliquer cette débauche de voyages alors que l'on nous prêche les économies d'énergie à longueur de temps.
Prenez le cas de l'Allemagne qui a cru bon de fermer ses centrales nucléaires mais qui maintenant exploite des mines de charbon et en importe de grosses quantités des USA pour fabriquer son électricité. Et le projet du futur aéroport de Nantes ? Tout est bon tant qu'il s'agit de l'argent du contribuable.
Cela dit, merci pour vos articles toujours intéressants.
Je vous souhaite de belles fêtes et une bonne année 2014

Écrit par : Zendog | 23 décembre 2013

@Zendog vous avez raison et Eric Laugérias lecteur assidu du complot de l'apocalypse a su à son tour exploiter toutes ces peurs mais pour en effrayer d'autres que lui
Mais peut-être est-il lui aussi un adepte de l'immersion dans le Space Isis /pratique Néotique et ce afin de se reconnecter à la déconnologie de Dan Brown

Écrit par : lovsmeralda | 24 décembre 2013

Les journalistes me font parfois penser aux visites des profs dans les familles lorsqu'il y avait, concernant un enfant, problème scolaire. Une date était fixée, chacun s'y préparait. Nappe neuve sur la table de la salle à manger, fleurs! quand bien même on ne mangeait pas forcément à la salle à manger les autres jours... Repas soigné, calme, sourires purs sourires... On montrait au, à la prof exactement ce que l'on voulait montrer... On peut montrer le pire, on peut montrer le meilleur... Les journalistes, leurs reportages, selon les photos, peuvent, pour une maison incendiée vous donner l'impression qu'il s'agit de tout un quartier... Scoops, SENSATION, toujours! J'appelle de mes voeux un "journalisme de surprise" ("On ne s'y attendait pas!") de même pour d'éventuelles "visites à la maison" de profs, si possible non dénués d'humour, aussi, attentifs non seulement au travail des enfants mais à leur environnement et conditions de vie. Bonne fêtes à tous.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24 décembre 2013

@Monsieur Montabert Quand donc prendra fin le délire des Noéticiens? ces gens là sont pires que des schizophrènes et sans doute parmi eux y'a t'il des soignants en soins psychiatriques,mazette quel foutoir angélique
Parcontre Dan Brown célèbre par ses romans de science fiction qui a initié le mouvement doit se tordre de rire voyant les oies gavées par ses bons soins et devenues adeptes des symboles maçonniques et ce afin de diffuser à large échelle des peurs complètement irréels
Alors voici ma question , a quoi peuvent bien servir des partis politiques si aucun ne peut enrayer la machine diabolique des usurpateurs? qui ne font que nous gaver de conseils d'illuminatis régénérés dans un Space Isis
bon Réveillon pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 24 décembre 2013

@ lovsmeralda

Des symboles maçonniques?

Avez-vous la moindre idée de ce qu'est la Franc-Maçonnerie?
Principe d'Universalité, d'Égalité, de Paix et de Fraternité.

Hasta la Victoria Siempre!

Écrit par : Das Kapital | 27 décembre 2013

@Das kapital On a eut la chance d'avoir des Patrons Francs Maçons,notre canton était représentatif de cette confrérie alors oui je sais ce qu'ils représentent d'ailleurs le Scoutisme en est une branche concernant surtout l'initiation du Scout révélé c'est à dire la Totémisation ,tout comme la psychiatrie créée pour soigner les victimes de sa sœur l'astrologie
J'en ai connu beaucoup et je les ai respecté comme eux ont honoré même les plus pauvres de notre commune
Dianétique et Noétique ont pris des symboles hérités de Nostradamus pour en faire des romans de peurs irréelles à but uniquement lucratif et cela semble marcher en voyant le nombre de gens qui visualisent leurs vidéos
Mais c'est comme pour tout roman ceux de Dan Brown ont ouvert une porte sur un monde fictif tout comme certaines histoires des Chevaliers de la Table Ronde mais elles au moins aidaient à boire du bon pinard en bonne compagnie,énorme différence /rire

Écrit par : lovsmeralda | 27 décembre 2013

@Das Kapital je me permets même de rajouter qu^à l'inverse de certains qui ont de la graine de pinguins dans le cerveau nous on avait de la graine de franc maçon bien instruite et ce très rapidement .Car rester silencieux ,savoir garder des secrets plus de 50 ans et en connaissant tout le monde même en dehors du canton si cela n'est pas une idéologie de la franc maçonnerie dites moi ce que c'est
De nombreux schémas parentaux n'existant pas pour causes de travail ou drames familiaux beaucoup d' enfants ont pris très souvent comme modèle ces gens là connus de tous d'ailleurs parmi les seuls à nous considérer comme des humains à part entière

Écrit par : lovsmeralda | 27 décembre 2013

Les commentaires sont fermés.