28 mars 2014

Une bien belle trajectoire

"J'ai fait une bonne action en tuant ce soldat de la gendarmerie turque", explique Çendrim R. face au juge. L'individu a été arrêté suite à une attaque terroriste le 20 mars en Turquie qui laissa trois morts et cinq blessés sur le carreau. Les assaillants, rapidement arrêtés, sont suspectés d'appartenir à l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL), une branche d'Al-Qaeda.

"J'ai fait une bonne action en les tuant. Je n'ai de compte à rendre à personne d'autre qu'à Allah. Je ne dirai rien. Vous êtes tous des païens" a-t-il également ajouté, sans doute pour susciter la clémence de la cour...

cendrim.jpg
Çendrim R., pétri de remords

La Suisse n'exporte pas que des montres.

Pour l'heure un certain flou règne quant à la nationalité administrative du prévenu, originaire du Kosovo et qui a passé de longues années dans la Confédération. Le "Suisse" s'est retrouvé à combattre pour les islamistes syriens (ces parangons des droits de l'homme, de la démocratie et de la liberté qu'on nous invitait à soutenir il y a peu face à l'infâme Bachar el-Assad). Il n'agissait de toute évidence pas seul et sa présence en Turquie porte à croire qu'il était plutôt sur le chemin du retour.

Un retour pour quoi, au fait? De bonnes vacances, peut-être. Le repos mérité du guerrier, en assassinant peut-être quelques familles de mécréant au passage. Il est vrai que la vie en jihad est assez stressante, surtout quand on a la mauvaise place dans le véhicule:

Attention, vidéo choquante.

Cette hypothèse cadrerait bien avec la découverte de près d'un kilo d'explosif à Mandelieu-La-Napoule près de Cannes en France. L'explosif était réparti dans trois canettes, dont l'une était entourée de vis et de clous fixés avec du scotch - pour ne pas boire trop gras, trop sucré ou trop salé? Le responsable serait cette fois-ci originaire des Alpes-Maritimes. Encore un miracle de l'intégration!

Les affaires de terrorisme se suivent et se ressemblent. Sensibilisation à la cause, endoctrinement, voyage dans un Disneyland islamiste pour parfaire la formation de combattant du Jihad, et après s'ouvre un véritable feu d'artifice de possibilités, si j'ose dire.

Les frères Tsarnaev s'étaient formés au Daguestan et en Tchétchénie avant de poser une bombe artisanale à l'arrivée du marathon de Boston. Aujourd'hui la Syrie a le vent en poupe: plus proche, plus simple d'accès, plus violente. Une foire d'empoigne où tous les coups sont permis, jusqu'aux armes chimiques.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le mécanisme de radicalisation est connu:

Qu'ils soient musulman d'origine, sans conviction religieuse, catholique ou athée, élève brillant ou en difficulté, issu de milieu favorisé ou de foyer modeste, ils sont d'abord «orientés» par un copain ou une copine de leur âge vers une pseudo-cause humanitaire, afin de venir en aide au peuple syrien, victime des atrocités du régime de Bachar el-Assad. (...)

Une fois la trame posée, reste à attirer ces jeunes sur internet. Un outil de propagande d'une redoutable efficacité, capable de métamorphoser des gamins boutonneux en kamikazes.

C'est dans l'espace virtuel que les jeunes se font réellement harponner. Tapie derrière des vidéos d'une violence insoutenable, derrière des comptes Facebook glorifiant les moudjahidins, de photos de combattants satisfaits posant en treillis et armes lourdes, la propagande promet l'islam radical comme seul rempart à l'ordre mondial. (...)

Vient le jour du départ, où tout apparaît organisé. Jusqu'à l'approvisionnement en nourriture. (...) Les apprentis djihadistes sont visiblement briefés sur les raisons de leur voyage à donner aux familles: vacances à Dubaï ou missions humanitaires au Proche et Moyen-Orient. Quand ils ne partent pas à l'école, comme tous les matins, sac au dos, sans un mot.


On doute un peu à imaginer qu'un catholique brillant issu d'un milieu favorisé tombe dans la toile islamiste aussi facilement qu'un immigré musulman de deuxième génération, en échec scolaire et à la dérive dans sa banlieue - on dirait presque un sketche de Coluche - mais on mettra tous les individus au même rang. Le politiquement correct s'infiltre jusque dans les analyses du phénomène islamiste, ce qui en diminue la pertinence. Il est apparemment plus important de ne pas "stigmatiser" que d'empêcher un flot d'adolescents se former au Jihad.

Songeons au devenir de ces milliers de combattants "européens", vétérans de la boucherie islamique, lorsque finira la guerre en Syrie. Où iront-ils? Que feront-ils?

En attendant, 34% des musulmans de Suisse ont la nationalité du pays, sans qu'on sache quelle proportion vient de naturalisations ou de conversions. Certains réclament désormais bruyamment que l'islam soit reconnu comme religion officielle. La reconnaissance est en marche: l'islam fait son entrée à l'Université de Fribourg à travers un projet flambant neuf de Centre Suisse pour l'islam et la Société. Selon le recteur, la formation "s’adresse naturellement aux étudiants musulmans de deuxième ou troisième génération qui souhaitent approfondir leur foi". Tout un programme!

L'histoire ne dit pas si la partie pratique de la formation implique un stage humanitaire en Syrie... Il faudra peut-être le suggérer à l'Alma mater fribourgeoise, à moins qu'un pétillant étudiant n'en fasse la demande lui-même.

Comme on le voit, les populations occidentales n'ont aucun souci à se faire: leurs élites compétentes ont parfaitement compris la situation et prennent les mesures adéquates pour y mettre bon ordre.

Commentaires

On ne peut qu'applaudir la décision de l'université de Fribourg, dieu n'existant pas, il est important, comme pour les fruits et légumes, d'offrir au client potentiel le plus grand choix de croyances possibles, à lui ensuite d'acheter en toute liberté de conscience!

Il est également important d'imposer la laïcité et de considérer l'athéisme comme un antidote à ces infections religieuses.

Ce que la chienlit d'extrême-droite ne supporte pas; c'est notre droit à tirer la chasse tout autant sur leur idole, que sur celle de leurs "ennemis".

La laïcité, comme l'athéisme doit s'imposer en tant que "rempart démocratique" afin d'empêcher les religions de n'être qu'autre chose qu'une forme de déviance, acceptée par notre société, un "Opium du Peuple", au même titre que la prostitution, l'alcool ou l'héroïne.

L'Islam ne vaut ni plus ni moins que la chrétienté ou toute autre forme de croyance; en cela elle peut-être étudiée, disséquée sur les bancs d'une université tout comme une religion morte ou malheureusement encore active!

Écrit par : Das Kapital | 30 mars 2014

@Das Kapital: vous n'avez absolument rien compris à la décision de l'université de Fribourg, à vous voir avaler la volonté "d'approfondir sa foi" comme une déclaration d'athéisme!

Il me semble que le monde et l'Occident sont très empêtrés dans une certaine ferveur islamique assez problématique et que la sortie semble plutôt du côté d'une diminution de cette piété, pas dans son exaltation.

Je ne sais pas ce que la "chienlit d'extrême-droite" supporte ou pas dans vos fantasmes, je m'interroge en revanche sur les discussions sympa que la gauche entretiendra avec les musulmans sur la théorie du genre, les violences faites aux femmes voilées et la gay-pride. Sans compter que la justice en pays musulman n'est pas très bisou-compatible: on préfère trancher des mains et des têtes que coller des jours-amende avec sursis.

A vouloir électoralement bouffer à tous les râteliers on finit forcément par s'en prendre un dans la figure... Il paraît que c'est à cause du mariage homosexuel que les socialistes se sont fait balayer en France ce week-end, une hypothèse comme une autre.

Et puisque j'ai dérivé sur la France, j'attire votre attention sur le fait que la Suisse n'est pas un pays laïque à l'inverse de son voisin. Il n'y a pas une seule mention de la laïcité dans la Constitution helvétique.

Je vous laisse repenser au drapeau suisse, histoire de bien situer où se place son héritage.

Écrit par : Stéphane Montabert | 31 mars 2014

"Je vous laisse repenser au drapeau suisse, histoire de bien situer où se place son héritage" Il n'y a pas si longtemps, les Saoudiens exigeaient de Swissair qu'ils couvrent l'empennage de leurs avions quand ils étaient posés sur le sol du Royaume...

Écrit par : Géo | 31 mars 2014

@ Montabert

Quelle suffisance dans vos propos, toute la verve de l’extrémiste de droite franchouillard, je vous ordonne de relire mes propos et d'essayer, si vos capacités intellectuelles vous le permettent, de les comprendre!

Ce n'est quand considérant toutes les religions comme une déviance, une accoutumance à une drogue, que l'on sera dans la possibilité de les dépasser.

La Suisse, qui profite de toute la misère de la terre, n'est pas laïque dites-vous, preuve que cet abcès qui souille le beau visage de l'Europe ne vaut pas mieux que le pire des états islamiques.

Écrit par : Das Kapital | 31 mars 2014

"Quelle suffisance dans vos propos, toute la verve de l’extrémiste de droite franchouillard, je vous ordonne de relire mes propos et d'essayer, si vos capacités intellectuelles vous le permettent, de les comprendre!"

Et il parle de suffisance ! C'est la merde qui se fout du balai.

Écrit par : Pascal | 31 mars 2014

Stéphane Montabert@ Je vous rappelle que vous êtes éditeur responsable de ça :
"La Suisse, qui profite de toute la misère de la terre, n'est pas laïque dites-vous, preuve que cet abcès qui souille le beau visage de l'Europe ne vaut pas mieux que le pire des états islamiques."
Traiter la Suisse d'abcès, et vous laissez ça ?
Das Kapital, comme Corto, est un psychopathe, un taré fini. Les laisser polluer les blogs est insane.

Écrit par : Géo | 31 mars 2014

Aladdin Sane (comme l'écrivais David Bowie!) ou a lad insane, subtile jeux de mots.

A part cela bravo pour vos connaissances de la langue de Shakespeare!
La prochaine fois je tenterai le Russe.

Écrit par : Das Kapital | 01 avril 2014

Vous avez raison, Stéphane Montabert : le mariage homosexuel a joué dans la défaite de la gauche française aux municipales. On ne peut le comprendre que si l'on prend en compte le fait que les immenses et nombreuses manifestations contre cette loi n'étaient pas seulement une protestation contre le mariage homosexuel lui-même : elles étaient aussi une protestation contre la volonté de subversion systématique des socialistes de toutes les structures traditionnelles de la société, et contre leur surdité volontaire à l'égard de l'opposition populaire.

Écrit par : Robert Marchenoir | 02 avril 2014

@ machenoir

Pouvez-vous m'expliquer pourquoi en Grande-Bretagne c'est un gouvernement de droite dure et ultra libérale qui a, sans le moindre problème, voté et introduit le mariage homosexuel et ceci sans que les fascistes et autres histériques catholiques viennent baver leur haine de ce qui est différent?

Peut-être un peuple moins pollué par l'extrême-droite?

Les anglais vous les connaissez, ce peuple courageux qui régulièrement, pendant que vous collaborez avec l'occupant, vient vous libérer de celui-ci!

Tolérance, éducation, ouverture d'esprit et surtout absence d'une extrême droite putride.

Écrit par : Das Kapital | 03 avril 2014

@ Das Kapital,

" Pouvez-vous m'expliquer pourquoi en Grande-Bretagne c'est un gouvernement de droite dure et ultra libérale qui a,introduit le mariage homosexuel sans le moindre problème.


Vous répondez de travers aux propos de Montabert qui sont repris pas Marchenoir. On parle des socialistes français qui ont perdu les élections pour avoir ignoré totalement ceux qui étaient massivement descendu dans la rue pour dénoncer une loi votée par ce gouvernement.

Savoir pourquoi les députés britanniques l'ont votées sans qu'il ai de monstres manifs dans la rue comme en France est un autre débat.

" et ceci sans que les fascistes et autres histériques catholiques viennent baver leur haine de ce qui est différent? "

Parce que pour vous c'est de la tolérance de traiter systématiquement de fasciste et d'hystériques toute personnes qui est contre la mariage gay? Parce que vous croyez que la défense du mariage et de la famille traditionnel était le problème numéro un à régler des régimes fascistes?

Bref; vous parler de fascisme et finalement vous vous comportez avec vos commentaires haineux à répétition sur ce blog exactement comme un fasciste.

D.J

Écrit par : D.J | 03 avril 2014

Les commentaires sont fermés.