20 novembre 2014

Il y avait bien des ADM en Irak

"J'adore entendre des gens dire qu'il n'y avait pas d'armes de destruction massive en Irak. Il y en avait plein." -- Jarod Taylor, sergent vétéran US


L'histoire suit son cours, inéluctable. La désinformation du passé se mélange peu à peu aux faits réels pour former une brume de mémoire collective, un lot d'approximations et d'erreurs qui passera pourtant à la postérité. Mais Benny Huang ne peut pas se contenter de ces mensonges. Il décrit pourquoi sur son blog, dont voici une traduction.

 


 

[En octobre 2014] le New York Times révéla que les troupes US avaient bien trouvé des armes chimiques en Irak après tout. Cinq mille munitions chargées d'agents neurotoxiques furent découvertes entre 2004 et 2011. La révélation fit les titres pendant un jour ou deux avant de s'évanouir à nouveau.

irak,george w. bush,mensonges,médiasIl se trouve en fin de compte que l'Administration Bush était au courant de ces armes et choisit, de façon contre-intuitive, de garder leur existence secrète. On se perd en conjectures sur les raisons qui amenèrent l'équipe Bush à décider de s'abstenir de revendiquer ces preuves. Certains ont suggéré que personne ne voulait raviver des controverses du passé.

L'information n'était pourtant pas réellement révolutionnaire. En 2006, un rapport du Congrès fut publié sur la découverte d'à peine cinq cents de ces armes chimiques, un dixième du total actuel. Quelques élus républicains claironnèrent la nouvelle mais, de manière prévisible, les médias se contentèrent de l'ignorer complètement. Les munitions étaient vieilles, voyez-vous, et les vieilles munitions ne "comptaient pas" parce qu'elles étaient dégradées au point d'être devenues inutilisables et parce qu'elles n'étaient pas celles que nous recherchions. Après tout, elles avaient été fabriquées avant l'accord de cessez-le-feu signé avec Saddam en 1991. Nous n'avions pas envoyé nos fils et nos filles en danger pour dénicher de vieilles douilles poussiéreuses, dirent-ils.

Avec la découverte de dix fois plus d'engins que les cinq cents rapportés en 2006, les médias ont changé leur fusil d'épaule, mais d'un rien. Ils ne prétendent plus que les armes sont inoffensives parce qu'on sait qu'elles ont blessé au moins six soldats américains et un nombre indéterminé d'Irakiens, mais continuent à proclamer que les armes pré-1991 "ne comptent pas".

"La découverte de ces armes chimiques ne donne pas plus de poids au raisonnement gouvernemental pour une invasion", écrit CJ Chivers, lauréat du prix Pulitzer.

Chivers est-il un escroc ou un banal journaliste paresseux? Je ne parviens pas à trancher. En fait, ces armes sont exactement celles que nous étions venu chercher. En novembre 2002, le Président Bush demanda à l'ONU et obtint la résolution 1441, qui dénonçait la violation patente de la résolution 667 par l'Irak, c'est-à-dire l'accord de cessez-le-feu qui mit fin à la Guerre du Golfe. La Résolution 667 exigeait que Saddam détruise toutes ses armes chimiques et documente le processus en satisfaisant l'attention des inspecteurs en armement de l'ONU. Il n'en fit rien.

Si Chivers s'était donné la peine de lire la résolution il aurait su qu'elle disait:

"[Le Conseil de Sécurité décide] d’accorder à l’Iraq par la présente résolution une dernière possibilité de s’acquitter des obligations en matière de désarmement qui lui incombent en vertu des résolutions pertinentes du Conseil, et décide en conséquence d’instituer un régime d’inspection renforcé dans le but de parachever de façon complète et vérifiée le processus de désarmement établi par la résolution 687 (1991) et les résolutions ultérieures du Conseil."


L'offensive diplomatique de 2002 était le dernier avertissement du monde à un dictateur pour qu'il renonce à des armes connues pour être en sa possession en 1991. La résolution est limpide. Maintes et maintes fois elle fait référence à l'échec de Saddam à se débarrasser de son armement d'avant la guerre du Golfe. CJ Chivers ne se contente pas d'avoir un point de vue biaisé, il réécrit carrément l'histoire.

L'idée que Saddam ne dispose d'aucune arme de destruction massive était quelque peu farfelue, et pourtant ceux d'entre nous qui insistaient là-dessus étaient dépeints comme des types un peu dérangés, adeptes de la théorie du complot et accrochés au moindre soupçon. Il avait utilisé ces armes contre les Iraniens et les Kurdes. Nous savions qu'elles existaient en 1991. S'étaient-elles simplement volatilisées?

Nous savons maintenant qu'elles étaient toujours sur place. Dans l'histoire de Chivers fut cité Jarod Taylor, un ancien sergent de l'armée qui traita certaines de ces armes. Il fit remarquer, "J'adore entendre des gens dire qu'il n'y avait pas d'armes de destruction massive en Irak. Il y en avait plein."

J'ai pourtant accueilli le récit du New York Times avec une certaine indifférence. Pendant cinq années j'ai passé la plus grande partie de mon temps à discuter de l'impopulaire Guerre d'Irak, nageant à contre-courant la plupart du temps. Les débats avaient tendance à commencer et se terminer avec des slogans bas de gamme sur Bush-le-menteur et les soldats mourant pour ses mensonges. Cela m'usa au point de ne plus vouloir aborder le sujet.

La pagaille de l'Irak s'observe (en quelque sorte) dans le rétroviseur désormais et j'en suis content. Je ne m'attendais certainement pas à ce qu'il faille huit ans et le coût de 4'806 vies de braves soldats pour atteindre quelque chose qui ressemblerait à une victoire, fragile qui plus est. L'Amérique a déplacé son attention vers d'autres sujets de discorde et c'est aussi bien ainsi.

Aussi, lorsque le Times révéla que les armes de destruction massive de Saddam n'étaient en fait pas des fantasmes comme nous avions été amenés à le croire, je me suis demandé si cela valait la peine déterrer un vieux débat.

Je décidai que oui. Parce que la vérité a de l'importance.

Le grand public mérite de savoir ce qui s'est réellement passé, mais il pourrait ne jamais parvenir à l'entendre maintenant que le récit guerre en Irak a été tellement répété qu'il est devenu résistant à toute remise en question. Les livres d'histoire de demain raconteront probablement une histoire simpliste et fondamentalement inexacte sur un méchant pétrolier texan envoyant ses troupes dans une mission impossible à accomplir. Ce n'est pas le cas et il est important que le mensonge ne devienne pas la "vérité" simplement parce qu'on le répète continuellement.

Les effets du mensonge pernicieux "pas d'ADM en Irak" ont prélevé leur tribut sur nombre de vétérans. Je connais personnellement des gens avec qui j'ai servi sous les drapeaux et qui considèrent leur temps passé en service comme fondamentalement sans valeur parce que fondé sur le prétendu mensonge des armes de destruction massive irakiennes. Je me demande souvent quelle proportion de l'épidémie actuelle de suicides chez les anciens combattants est attribuable à des gens brisés dans leurs corps et leur esprit, mais incapables de citer une seule raison valable pour laquelle ils ont été envoyés à la guerre en premier lieu. Une petite dose de vérité pourrait les apaiser.

D'autres virent leur réputation professionnelle traînée dans la fange. Tony Blair, par exemple, était l'un des Premiers Ministres les plus populaires de Grande-Bretagne jusqu'à ce qu'il décide de prendre le parti de l'Amérique contre Saddam. Il est maintenant rejeté comme un criminel de guerre sans honneur. George Tenet, ancien directeur de la CIA, est aujourd'hui la risée de Washington parce qu'il avait dit au président Bush que les armes de destruction massive de l'Irak étaient un "slam dunk" [Une évidence frappante]. Tenet avait raison. Où peut-il aller pour qu'on lui rende sa réputation?

La piste menant à l'invasion de l'Irak peut sembler de l'histoire ancienne aujourd'hui. A vrai dire, la plupart des enfants maintenant à l'école secondaire ne peuvent même pas s'en rappeler. Il n'est pas trop tard cependant pour insister sur la vérité, parce que la vérité a une valeur propre.

-- Benny Huang


 

Notons sur le sujet que dès 2010, une nouvelle vague de révélation sur la découverte d'ADM en Irak survint à travers les révélations de Wikileaks - ce qui n'est guère surprenant au milieu du flot de documents classifiés accessible par ce biais. Là encore, les médias mainstream, pourtant très à l'écoute des croustillantes révélations du site d'information controversé, choisirent de taire complètement ces éléments. Cette unanimité dans l'Omertà ne pouvait être que le résultat d'une volonté délibérée. Il ne fallait pas nuire à la présentation biaisée de la Guerre d'Irak patiemment mise en place pendant des années.

Il est difficile de savoir exactement quand on été produites les armes chimiques découvertes, et rien ne prouve de façon certaines qu'elles sont toutes antérieures à la Guerre du Golfe de 1991. En fin de compte, quelle importance devrait avoir pareil détail? Dix ans se sont écoulés depuis le début de l'invasion américaine en Irak et la mission des troupes sur le terrain n'était certainement pas de dater ces produits chimiques terrifiants mais de les détruire. On se rend compte de l'absurdité de ce débat alors que les ADM irakiennes conservent leur létalité à travers le temps, aujourd'hui encore.

irak,george w. bush,mensonges,médias
Quelques épisodes évoqués dans l'article du NY Times:
1. Mai 2004 - Deux soldats exposés au gaz sarin d'un obus près de Yarmouk dans la banlieue de Baghdad.

2. Été 2006 - Plus de 2400 roquettes à agent neurotoxique trouvées dans cet ancien complexe de la Garde Républicaine de Saddam.
3. Juillet 2008 - Six Marines exposés à du gaz moutarde d'un obus d'artillerie dans un bunker abandonné.
4. Août 2008 - Cinq soldats américains exposés à du gaz moutarde alors qu'ils détruisaient une cache d'arme.
5. Fin 2010 ou début 2011 - Des centaines de munitions au gaz moutarde découvertes dans un container dans l'enceinte d'une base de la sécurité irakienne.

Pourquoi le sujet est-il enfin abordé avec un minimum d'honnêteté après tout ce temps? Peut-être que la vérité sur les ADM en Irak est devenue tellement spectaculaire qu'il n'est tout simplement plus possible de la cacher ; peut-être faut-il finalement lâcher le morceau pour préparer l'opinion à une intervention militaire contre l'EI maintenant que certaines caches d'armes sont tombées entre leurs mains ; mais peut-être aussi, et c'est encore plus inquiétant, que les médias estiment que leur matraquage continuel a tellement bien porté ses fruits qu'ils peuvent désormais même se permettre, grands princes, de lâcher finalement la vérité sans provoquer la moindre réaction.

C'est évidemment l'hypothèse pour laquelle je penche. Face au revirement à 180° d'une vérité officielle qui suscita des manifestations anti-Bush un peu partout dans le monde - y compris aux États-Unis! - l'apathie du grand public semble totale.

L'opération de formatage des esprits a réussi au-delà de toute espérance. Elle résiste même à la vérité.

Mais à travers la mémoire collective que représente Internet il est important de ne pas baisser les bras et de témoigner pour qu'à travers le temps des esprits plus libres que les nôtres puissent, peut-être, avoir accès aux différentes versions de la Guerre d'Irak et se faire leur propre idée des événements historiques de ce début de millénaire.

Commentaires

Saddam n’avait pas non plus renoncé à la fabrication d’armes chimiques.

» Le livre noir de Saddam Hussein »

Page 592:

Liste des activités concernant les armes chimiques sous la dictature de Saddam Hussein. Liste qui commence en 1981.

Février 1998: les réunions d’évaluation technique concluent que l’Irak n’a pas dévoilé la totalité de ses activités dans le domaine des armes chimiques.

Avril 1998: découvertes de fragment de produits VX sur des fragments d’ogives

Juillet 1998: l’université de Mossoul accepte de prendre en charge le DDC ( stabilisateur de produit XV

18 juillet 1998: découvert par l’Unscom au QG de l’armée de l’air d’un document concernant les armes chimiques.

1999: Saddam demande à Huwaysh combien il faudra de temps pour construire une chaîne de production d’armes chimiques

Mars 2000: les chaînes de production de chlorine et de phénol du complexe de FaloujaII sont rénovée et le travail commence

Janvier 2003: l’Unmovic découvre 12 ogives vides de roquettes chimiques de 122mm

Fevrier 2003: D’après un haut fonctionnaire du ministère des affaires étrangères irakiens, Saddam aurait décidé d’utiliser des armes chimiques contre les troupes américaines en cas de guerre.

Cette ouvrage fut écrit par plus de 20 personnes spécialistes de l’Irak, de chercheurs, d’historiens, de juristes, de journalistes. Et préfacé par Bernard Kouchner.

D.J

Écrit par : D.J | 20 novembre 2014

Cher Stéphane, sans parler des dizaines de milliers de camions qui ont passé la frontière syrienne juste avant l'intervention de G.W. !

D'où les inquiétudes de la planète quand aux centaines de milliers de tonnes gaz stockées en Syrie et pouvant tombés et tombés dans les mains de toutes les entités incontrôlables de la région, Hiszbollah, daesh etc....

Il se trouverait que plus de gaz irakiens ne se trouvent actuellement en Europe et spécialement en France que ce que veulent bien nous dire les mêmes qui éclipsaient les ADM irakiennes !

Parmi les irakiens arrêtés au mois de mars en Suisse, deux sont des spécialistes en manipulations des gaz, sachez-le !!!!

Bien à vous

Écrit par : Corto | 22 novembre 2014

@Corto: vous n'avez pas peur d'exagérer... Des "dizaines de milliers" de camions? Des "centaines de milliers de tonnes" de gaz stockées en Syrie?

La satire est un art difficile et j'ai peur que vous n'ayez encore quelque efforts à fournir sur le sujet - à moins qu'il ne s'agisse que d'une exagération enthousiaste de votre part?

Écrit par : Stéphane Montabert | 22 novembre 2014

Stéphane, vous pouvez retracer mes commentaires du TdG depuis plus de 6 ans, si vous trouvez un seul commentaire contestable, faites le moi savoir !

La Suisse est le seul pays en dehors de l'Iran, la Syrie et ce qu'il reste du Liban à accueillir une délégation du hizbollah, elle même accueillant d'autres délégations comme le hamas et certaines branches des frérots égyptiens, ce ne sont pas moins de 400 passeports diplomatiques que la Suisse par le biais de son ex-ministre des AE a octroyé à ces personnes pour la plupart recherchées par Interpol et les gouvernements européens, si vous voulez des noms, pas de problème !

N'oubliez pas, Stéphane que ces terroristes raffolent de comptes à numéros et que ces pays, Irak, Liban, Syrie, Iran n'ont pas signés de conventions avec la Suisse en matière d'évasion fiscale et pour cause, ces pays sont squattés par les pires criminels de la planète et possèdent des milliers de milliards bien au chaud.

C'est au contraire nos médias qui exagèrent en matière de désinformations et de mensonges quotidiens afin de taire ce scandale entre terroristes et banquiers véreux, sans parler des socialistes comme j. ziegler ami des kadhafi, el assad, ex-saddam husein et tous les autres que nous pouvons pour certains encore voir dans des voitures à vitres teintées arrivés dans les parkings de banques sous-terrains en compagnie du gotha socialo genevois !

Pourquoi la mission iranienne auprès de l'onu comprend plus de 200 "employés" passant leur temps à boire des Irish-coffee et dans les bras des putes du bled ?

Pour faire avancer les négociations sur le nucléaire ?

Ou alors, ne s'agit-il que de la descendance des mollahs au pouvoir et qui ordonnent pendaison après pendaison de femmes violées et condamnées à mort pour adultère ou autre saletés version islam !

Stéphane, il me semble que vous n'êtes pas tout à fait au courant des moeurs de votre pays ni de ceux qui vous entourent !

Le niveau de danger terroriste en Europe et en Suisse va au delà de l'imagination, simplement, l'Europe n'est pas Israël et les polices sont totalement incapable de contenir une éventuelle explosion générale des islams en Europe et en Suisse !

Totalement incapable, ils ont beau faire des aller et retours dans les salles de cours au nord de Tel-Aviv, ils reviennent encore plus désespérés et impuissants !

Les mafias proches des iraniens contrôlent 90% des trafiques de drogues, des voles de véhicules de luxe, rien que 120'000 voitures de luxe disparaissent chaque année rien qu'en France, repartent dans des containers, eux, arrivés en Europe avec des armes et des drogues, faites le calcul !

Plusieurs millions d'armes de guerres ont débarquées en France dans les 20 dernières années et ce n'est pas du "Corto" mais bien des chiffres émanant des juges et spécialement du juge Marc Trévidic, plus de 1'000 banlieues françaises dans lesquelles aucune force de l'ordre n'osent approcher, ça vous dit quelque chose ?

Environ 3 millions de français, je dis bien de français, sans parler des sans papiers, vivent dans ces "zones à risques" comme aiment le dire les médias français !

Lorsqu'ils sortent de leurs bases militaires, c'est pour aller toucher les aides sociales et autres allocations familiales et pour commettre des attaques armées contre des commerces ou des convois de fonds, ou pour distribuer leurs drogues dans les écoles et les boites de nuits !

Ces marchés rapportent aux mafias islamistes plus 60 milliards d'euros annuellement selon le même juge Marc Trévidic, le seul à soulever le voile des communautarismes en France !

Chaque semaines des 4x4 remplis de coupures de 500 euros passent la frontière helvétique en toute impunité et couverts par les polices françaises, comme dans l'affaire du flic lyonnais sorti de taule après 2 mois et dont les comptes à Genève n'ont jamais été séquestrés !

Comme le flic au nom à consonance maghrébine ressorti un mois et demi après avoir braqué 52 kilos de coke au 22 quai des Orfèvres !

Êtes vous aveugles ou sourds ou totalement flippés ????

N'y a t-il que "Corto" pour dire ces faits et de les traduire en bon français ???

Écrit par : Corto | 22 novembre 2014

Pas très loquasse les lausannois ??

Écrit par : Corto | 23 novembre 2014

Pourtant quand il fallait soutenir la fausse thèse du complot de G.W., ça bousculait au portillon !!

Quelle bande de faussaire de l'histoire devenus muets !

Les gros titres en tête, les mystificateurs de service ayant fait 3 mois à l'école romande du "journalisme" soutenue par le PS !

Écrit par : Corto | 24 novembre 2014

"Quelle bande de faussaire de l'histoire devenus muets !" Muets devant tellement de conneries, peut--être...

Écrit par : Géo | 25 novembre 2014

Pas très loquasses et grossiers !

Il faut dire qu'en dehors de commenter des "conneries", il ne faut pas en demander trop à Géo !

Écrit par : Corto | 26 novembre 2014

Corto@ Je crois que toi, tu t'en demandes trop. Si tu penses nous convaincre que W n'a pas fait sa petite croisade juste pour s'en mettre plein les fouilles, lui et sa bande de gangsters...
A part ça, oui, il devait bien rester quelques obus chimiques perdus dans un dépôts du temps de la guerre contre l'Iran, fournis pas les Américains...mais je ne vois pas ce que cela change au gâchis mondial que ces idiots ont provoqué

Écrit par : Géo | 26 novembre 2014

Géo, ne mélangeons pas les petites affaires ayant découlé de ces opérations et le fait que la presse mente sur la présence d'ADM en Irak, ça devient absurde de vouloir toujours tout mélanger lorsque l'on parle d'un sujet précis, si vous n'avez que ce genre de rhétorique pour débattre, on en finira jamais et c'est bien helvétique comme méthode, comme par hasard, dans le pays où les magouilles financières ne sont pas rares, me semble t-il !

Quant au "gâchis" mondial, à force de vouloir focaliser les USA et ne pas voir d'où viennent les danger, ça va finir par retomber sur les gentils et innocents européens comme en 1939 !

Il y avait et il y a encore des centaines de milliers de tonnes de composants organiques chimiques irakiens servant à la fabrication de gaz mortelles en Irak et en Syrie !

Ce n'est non plus pas pour rien que des milliers de camions ont passés la frontière syrienne juste avant le début de l'opération US en Irak en 2003, et si nous parlions un peu des stocks énormes de gaz en Syrie ?

Le gouvernement syriens serait en possession de centaine de milliers de tonnes de composants servant à la fabrication de gaz et pas un gramme en Irak ?

Faudrait pas non-plus prendre les citoyens pour des pives ?

Les deux armées syriennes et irakiennes ont toujours possédées les mêmes armes et les mêmes fournisseurs en armes et en composants chimiques !

Simplement que ces stocks gênent les gouvernements gentils et humanistes comme l'Allemagne qui a un casier sérieux en matière de gaz, comme les entreprises suisses d'un certain Blocher qui livraient des milliers de tonnes de composants à l'Irak et ça pendant des décennies !

Soyez un tantinet sérieux, ça devient pathétique, saddam était réputé gazeur Number One et soudain plus un gramme de gaz dans sa dictature sanglante, faudra m'expliquer la logique ????

Écrit par : Corto | 27 novembre 2014

"Soyez un tantinet sérieux, ça devient pathétique, saddam était réputé gazeur Number One et soudain plus un gramme de gaz dans sa dictature sanglante, faudra m'expliquer la logique ????"
Je ne vois pas le problème. Ali le chimique a tout déversé sur Halabja. Mais vous avez raison quelque part, les gaz étaient plutôt français :
http://www.rfi.fr/moyen-orient/20130610-massacre-halabja-irak-kurdes-france-saddam-hussein-gaz/

Cela dit, la IIème guerre du Golfe était une erreur géopolitique monstrueuse. La première provoquait déjà pas mal de doutes dans le monde arabe, les Kuweitis étant universellement détestés. Des stupides Bédouins arrogants et totalement perturbés par les pétro-dollars. Saddam Hussein était plutôt considéré comme un héros du type Saladin, à même de rehausser la fierté arabe*. Ces gens sont des humiliés et l'islam, qui n'est pas une religion, est une idéologie de la révolte contre ceux qui les humilient, en premier lieu les Hébreux. Les Occidentaux les ont trompé dans les grandes largeurs en les utilisant contre les Ottomans (Lawrence d'Arabie)en leur promettant l'indépendance, puis en permettant la création de l'état d'Israël.
Mais lors de la 1ère GW (j'étais à Ruweished et à Amman), Bush père a laissé Saddam en place. Pour ne pas favoriser l'Iran, le sud de l'Irak étant chiite et respecter l'allié turc, qui ne voulait pas de Kurdistan irakien. Bush fils est passé là-dessus sur une ligne d'un idéalisme politique complétement fou, rendre le Moyen-Orient démocratique en abattant les tyrans. On voit le résultat, que tout le monde a dénoncé et prévu.(discours de Villepin aux NU).
Quelques sociétés américaines du pétrole et dérivés se sont fait des fortunes hallucinantes suite à cette expédition colonialiste digne du 19ème dans des contrats sans appel d'offres (Halliburton, Bechtel et autres). Pas de françaises, elles n'avaient pas droit au butin, selon les propres termes de Rumsfeld. Aujourd'hui, le monde islamique est en feu contre nous - et vous les Israéliens - suite à cette guerre. La politique américaine de déstabilisation des régimes arabes, connue sous le nom de printemps arabe, bute sur un obstacle.
la Syrie, qui abrite le seul port russe en Méditerranée. La Russie soutient Bachar, on lui fait exploser l'Ukraine dans la gueule. Avec la complicité des Israéliens, ce qui ne leur rendra pas service plus tard, à l'heure des comptes.

Des ADM en Irak...Faut arrêter de prendre tout le monde pour des cons, Corto.

* Source : mon briefing au CICR à Amman par un Jordanien Dr en Philosophie lors de GW I

Écrit par : Géo | 27 novembre 2014

" Quelques sociétés américaines du pétrole et dérivés se sont fait des fortunes hallucinantes suite à cette expédition colonialiste digne du 19ème "

Toujours à nous ressortir ces contre-vérités. C'est la Chine la grande gagnante du pétrole irakien et non les Etats-Unis qui ont eu un seul gros contrat dans le Kurdistan et qui n'a même pas été conclus avec le gouvernement irakien. ( vous savez ce gouvernement irakien qu'on disait la marionnette des américains ) Viennent ensuite les russes de Lukoïl, le Malaisien Pétronas et l'anglo-néerlandais Schell.

http://la-chronique-agora.com/chine-et-etats-unis-la-guerre-du-petrole-a-deja-commence/

" Pas de françaises, elles n'avaient pas droit au butin, selon les propres termes de Rumsfeld. "

Encore faux. La Cie française Total est bien présente en Irak

http://www.total.com/fr/energies-savoir-faire/petrole-gaz/exploration-production/projets-realisations/autres-projets/le-projet-halfaya-phase-3?%FFbw=kludge1%FF

" Lors de la 1ère GW (j'étais à Ruweished et à Amman), Bush père a laissé Saddam en place. Pour ne pas favoriser l'Iran "

Faux; la première guerre du Golf était sous l'égide des Nations unie et non des USA dont le but unique était de libérer le Koweït. Il n'était pas question de renverser Saddam. Bush père n'a fait que de suivre les directives onusiennes dans cette guerre.

" Saddam Hussein était plutôt considéré comme un héros du type Saladin, à même de rehausser la fierté arabe "

Héro pour qui? Dans son pays il était détesté par la majorité de sa population qui était chiite et qui subissait sa politique de terreur. Idem avec le kurdes. Les révolutions arabes qui n'ont pas abouti au final on quand même bien montré que les populations arabes détestaient leurs dirigeants.

D.J

Écrit par : D.J | 27 novembre 2014

"Toujours à nous ressortir ces contre-vérités. C'est la Chine la grande gagnante du pétrole irakien et non les Etats-Unis qui ont eu un seul gros contrat dans le Kurdistan et qui n'a même pas été conclus avec le gouvernement irakien. ( vous savez ce gouvernement irakien qu'on disait la marionnette des américains ) Viennent ensuite les russes de Lukoïl, le Malaisien Pétronas et l'anglo-néerlandais Schell."

La politique de Bush fils était tellement stupide que cela a consisté à donner le pouvoir à leurs pires ennemis dans le secteur, les Iraniens, qui contrôlent maintenant l'Irak grâce au gouvernement chiite...
Votre commentaire n'est pas une contre-vérité, mais une méconnaissance de la réalité.

" Pas de françaises, elles n'avaient pas droit au butin, selon les propres termes de Rumsfeld. "
Encore faux. La Cie française Total est bien présente en Irak"

Pas grâce aux Américains, voir l'explication ci-dessus.

"Faux; la première guerre du Golf était sous l'égide des Nations unie et non des USA dont le but unique était de libérer le Koweït. Il n'était pas question de renverser Saddam. Bush père n'a fait que de suivre les directives onusiennes dans cette guerre."

Les Américains se soucient comme d'une chaussette sale des décisions des NU. Et il a été question de renverser ou non Saddam. vous avez visiblement mal suivi la 1ère GW...

"Héro pour qui? Dans son pays il était détesté par la majorité de sa population qui était chiite et qui subissait sa politique de terreur. Idem avec le kurdes. Les révolutions arabes qui n'ont pas abouti au final on quand même bien montré que les populations arabes détestaient leurs dirigeants."

Héros pour les masses arabes de la Mauritanie au Yemen. Les chiites étaient certes brimés, les Kurdes aussi. Maintenant, le progrès des printemps arabes...
Regardez l'Egypte, la Libye, la Syrie et l'Irak...

Écrit par : Géo | 27 novembre 2014

@ Montabert,

Votre billet publié sur le site néo-conservateur Dreuz.info

http://www.dreuz.info/2014/11/jadore-entendre-quil-ny-avait-pas-dadm-en-irak-car-il-y-en-avait-plein/

D.J

Écrit par : D.J | 27 novembre 2014

" La politique de Bush fils était tellement stupide que cela a consisté à donner le pouvoir à leurs pires ennemis dans le secteur, les Iraniens, qui contrôlent maintenant l'Irak grâce au gouvernement chiite...
Votre commentaire n'est pas une contre-vérité, mais une méconnaissance de la réalité "

Méconnaissance de la réalité alors que deux commentaires plus haut vous vous affirmiez que des cie pétrolières US ont fait de fortunes hallucinantes? Et maintenant que je vous cloue le bec sur votre histoire de pétrole en mains américaine vous sortez de votre chapeau magique que si ils n'ont pas eu le pétrole c'est parce que qu'ils étaient tellement stupides?

Ce qui contredit également vos affirmations de guerre colonialistes. Si c'était le cas l'Irak aurait été administrés par les USA du début jusqu'à aujourd'hui comme c'est la cas avec toute les colonies en mains de puissances étrangères. Votre mauvaise foi dépasse l'entendement.

" Pas grâce aux Américains, voir l'explication ci-dessus. "

Explication non valable encore de la mauvaise foi. Vous affirmiez qu'il n'y avait eu aucun appel d'offre alors que ce fut pas le cas.

" Les Américains se soucient comme d'une chaussette sale des décisions des NU. Et il a été question de renverser ou non Saddam. vous avez visiblement mal suivi la 1ère GW... "

Que ça vous plaise ou non ce fut une guerre sous une résolution des nations unies approuvés par le Congrès sous la demande du président Georges Bush pour libérer le Koweït par la force contre l'Irak. Il n'a non plus jamais été question de renverser le pouvoir Saddam. Votre antiaméricanisme ne passera pas.

Vote de l'ultimatum par le Conseil de sécurité:
29 novembre 1990 : le Conseil de sécurité de l'ONU vote la résolution 678 qui rend légitime l'emploi de la force contre l'Irak, et fixant au 15 janvier 1991, minuit, l'ultimatum après lequel les membres des Nations unies seront habilités à contraindre par la force les troupes irakiennes à évacuer le Koweït occupé.
30 novembre 1990 : le président George Bush tente une initiative diplomatique en proposant au ministre irakien des Affaires étrangères, Tarek Aziz, de le rencontrer à la Maison-Blanche, puis d'envoyer James Baker rencontrer Saddam Hussein à Bagdad. Cette initiative débouchera seulement sur une rencontre à Genève le 9 janvier 1991 entre James Baker et Tarek Aziz.
6 décembre 1990 : Saddam Hussein tente de reprendre l'initiative en libérant les 300 derniers otages occidentaux et asiatiques qu'il détenait. Annonçant cette libération, il dit : « Nous sommes assez forts à présent pour nous passer de boucliers humains ». Cependant, ce geste aura peu d'impact sur les opinions publiques, et cela ne modifia pas la ligne de conduite de George Bush.
26 décembre 1990 : début d'une escalade verbale de quelques jours, qui amène Saddam Hussein à menacer les soldats américains de « fleuves de sang » et d'une « mer de feu ». Il annonce que la capitale israélienne Tel Aviv sera sa première cible en cas de guerre.
1er janvier 1991 : lors de la cérémonie des vœux à l'Élysée, le président François Mitterrand déclare « Jusqu'à cette année, nous avions l'ordre, deux superpuissances, et l'équilibre de la terreur. Maintenant, nous avons le désordre. Hier, c'était rassurant ; aujourd'hui, c'est rafraîchissant. »
3 janvier 1991 : le président George Bush, demande au Congrès américain d'approuver l'usage de la force contre l'Irak, conformément à la résolution des Nations unies. Le Congrès vote à une majorité de 250 voix contre 183 à la Chambre des représentants et de 52 voix contre 47 et une abstention au Sénat. "

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chronologie_de_la_guerre_du_Golfe_(1990-1991)

" Héros pour les masses arabes de la Mauritanie au Yemen. Les chiites étaient certes brimés, les Kurdes aussi. Maintenant, le progrès des printemps arabes...
Regardez l'Egypte, la Libye, la Syrie et l'Irak... "

Vous arrivez encore à gober la propagande des dictatures arabes se disant aimé de leur peuple. Staline disait pareil. Que les printemps arabes ont échoué n'enlève en rien que les populations arabes en avaient raz le bol de leurs dirigeants. Saddam était une ordure de la pire espèce qui commettait des crimes de masse et des génocides. Des dictatures aimées ça n'existe pas. On ne peut pas être aimé en utilisant la contrainte.

D.J

Écrit par : D.J | 27 novembre 2014

Bon, votre seul argument semble être d'accuser les autres de mauvaise foi. Je m'en tiens aux miens, il est inutile de les répèter. Cela fait longtemps que je vous considère comme totalement aveuglé par votre pro-américanisme. De plus, vous ne savez pas lire, comme le dirait Zemmour. La preuve :

" Héros pour les masses arabes de la Mauritanie au Yemen. Les chiites étaient certes brimés, les Kurdes aussi. Maintenant, le progrès des printemps arabes...
Regardez l'Egypte, la Libye, la Syrie et l'Irak... "

devient pour vous :

"Vous arrivez encore à gober la propagande des dictatures arabes se disant aimé de leur peuple."

Total contre-sens. Donc on va en rester là...

Écrit par : Géo | 28 novembre 2014

Géo, la politique internationale est calculée par des experts, et il est encore un peu tôt pour dire que la IIème guerre du golfe était une erreur !

Pour preuve, ce qu'il s'y passe !

La politique internationale est comparable à un jeu de Go, ce n'est qu'à la fin de la partie qu'il est possible d'analyser et de juger de l'opportunité des coups, en l'occurrence et en ce qui concerne l'Irak, nous avons vu que la Syrie n'ayant jamais été en cause dans les conflits américano- moyen-orientaux a violemment basculé dans la terreur entre civils et gouvernement bien avant l'Irak et que si les US étaient aussi intervenus en Syrie la région ne serait peut être pas dans ce chaos !

Vous n'allez pas sans cesse accuser les USA de tous les maux, ça devient grotesque, en tout cas vous ne pourrez pas accuser les US de la monstruosité syrienne qui elle est 100% russe !

Écrit par : Corto | 28 novembre 2014

Où est ma réponse à DJ ?

Écrit par : Géo | 28 novembre 2014

@Géo: Publiée, désolé pour le délai.

Écrit par : Stéphane Montabert | 28 novembre 2014

Corto@ Vous êtes incroyable !
"et il est encore un peu tôt pour dire que la IIème guerre du golfe était une erreur !
Pour preuve, ce qu'il s'y passe !"
1° l'image de l'occident a pris un très gros coup après la 2ème GW. C'était difficile mais possible de défendre la 1ère dans les masses arabes, puisque les USA avaient réussi à s'entourer de pays arabes. Comme indiqué, les Kuweitis ne sont pas du tout aimés, de Mauritanie jusqu'au Yémen. Bien sûr, tout est relatif et donc la 1ère a passé. Mais la 2ème ! Une véritable catastrophe dans le monde musulman et tout a basculé à ce moment-là. Cela a boosté le djihadisme et cela a abouti à la situation actuelle.

2°La responsabilité de la Russie ? Son unique port en Méditerranée se trouve menacé et son allié chiite serait au mieux chassé ou plus probablement massacré. Poutine ne laisse pas tomber Bachar, du coup on lui balance l'Ukraine et sa place Maidan dans la figure. Les médias européens aux ordres suivent sans barguigner, et c'en est une véritable honte pour beaucoup d'entre nous. Poutine n'est pas un saint, mais il défend les intérêts de la Russie. Ce que généralement on demande à un dirigeant, ce n'est pas vous qui en disconviendrez si on pense à Israël...

Mais bon, je ne vais pas plus loin dans la discussion, comme avec DJ.

Écrit par : Géo | 28 novembre 2014

Géo,

1). "Mais la 2ème ! Une véritable catastrophe dans le monde musulman"

Je suis incroyable, alors dites moi dans quel état musulman ce n'est pas la catastrophe ?

Et le deuxième problème lié à ce phénomène rétrograde est que l'Europe est en train de devenir musulmane, sans doute aussi à cause de G.W. !

2). "Poutine ne laisse pas tomber Bachar"

Ah ah ah, il est vrai que bashar est au zénith et que la Syrie n'est pas tombée non plus !!

Géo, je ne sais pas où vous achetez vos tisanes, mais c'est du tout bon !

3). "Poutine n'est pas un saint, mais il défend les intérêts de la Russie"

Si la Russie se résume à une bande de ploutocrate venu de l'ex-URSS, alors on va finir par être d'accord, Géo, l'affaire ukrainienne n'est rien d'autre que des réserves de gaz capable de fournir l'Europe en énergie pour les 50 prochaines années à un prix deux fois inférieur au prix russe, rien d'autre et ces gisements sont justement dans l'Est de l'Ukraine et sous contrat avec Exxon et quelques autres compagnies américaines.

Ce qui est par contre plus que certain, c'est que si barack-hussein tient encore 2 ans, ce ne sera pas un démocrate qui sera à la tête des US et que le futur président digne de ce nom fera avec l'Ukraine comme l'a fait G. W. avec l'Irak, qui en 2003, tombait aussi dans les mains des oligarques russophones !

Écrit par : Corto | 29 novembre 2014

"Mais bon, je ne vais pas plus loin dans la discussion, comme avec DJ"

C'est ou les insultes, ou les chialleries ou le silence, comme en psychiatrie dans les cas de mutisme schizoïde chronique, un simple déni de la réalité et des évidences !

Écrit par : Corto | 29 novembre 2014

Ce qui est déplorable, c'est cette maladive attitude de vouloir se mettre du coté des tyrans et des pires fascisme au nom de "l'humanisme" bas niveau !

Le pouvoir menteur des médias étalant des théories infondées basées comme dans le cas des ADM en Irak sur des allégations justifiant des régimes comme celui de saddam hussein, premièrement l'Irak est un désert plus de 10 fois la taille de la Suisse et certains osent affirmer qu'il n'y avait pas d'ADM cachées dans cette immensité malléable où en quelques minutes avec des bulldozers il est possible de faire des trous de 20 mètres de profondeur !

Ensuite, l'administration américaines et d'autres services de renseignements aurait aussi menti concernant des transports par route de milliers de camions vers la Syrie, des milliers d'Irak ont confirmés le fait que ces transports ont bien eu lieu.

Puis, ont découvre des quantités de gaz de combats défiant l'imagination en Syrie, mais c'est encore et toujours G.W. qui serait le menteur.

Les armées de la coalition ont trouvés des installations dédiées à la fabrication de gaz de combats dans plusieurs bases militaires irakiennes, mais cela ne suffit encore pas !

Des armes chimiques plus ou moins improvisées apparaissent un peu partout dans la région, mais rien n'y fait, G. W. est et restera le menteur, surtout ne jamais contredire les allégations des petites divinités copiant les dépêches des gouvernements ayant justement fournit les gaz à l'Irak de saddam !

Ce qui est le plus choquant dans cette croisade gauchiste anti-américaine, c'est le ton affirmatif par la négative qu'il n'y aurait pas eu, il aurait été plus honnête de dire :

Les "experts" après de sommaires recherches n'ont pas réussis à localiser des cachettes de gaz en Irak, mais par contre, nous avons trouvés d'importantes installations dédiées à cet usage, ensuite il y a des certitudes concernant le fait que des gaz trouvés en Syrie prouve qu'il y a bien eu des transferts de gaz vers le régime d'el assad et que des milliers de containers trouvés en Syrie sont marqués avec des inscriptions prouvant qu'ils viennent d'Irak !!

Ce sont des faits, néanmoins aucun journaliste provenant des pays fournisseurs a l'honnêteté de l'admettre et continuent dans leur croisade anti-américaine alors que justement les USA sont intervenus pour défendre les démocraties européennes.

Tout ça dans un contexte encore plus préoccupant, celui d'une Iran en pleine course à l'arme nucléaire, qui cette fois continue de soutenir des dictatures dans leurs armements effroyables alors qu'ils assassinent leurs propres populations et qu'ils se maintiennent au pouvoir par des manoeuvres criminelles, comme nous l'avons vu avec plusieurs élections en Iran.

Que veulent ces lobbies de presses, des états islamistes armés d'ADM et de missiles menaçant l'Europe ?

Derrière ces prétentions puisant leurs dogmes dans des "humanismes" pro-tyrans, pro-fascistes de la pire trempe, quel est le message ?

Les américains sont les fascistes, les monstres et les saddam, les el assad et les mollahs sont les gentils ?

Les russes en Ukraine sont des libérateurs et les missiles iraniens sont des armes salvatrices ?

Les salafistes financés par les dictatures du golfe sont des anges, ne pas oublier qu'ils massacres main dans la main avec les anciens de la garde prétorienne de saddam !

Les mouvements salafistes établis en Europe et commettant des attaques contre les biens appartenant aux citoyens sont des libérateurs ?

Quelle est la logique de toute cette mise en scène branlante et hautement toxique ?

La presse de gauche (pléonasme) n'abandonnera jamais sa raison d'être, quitte mener les nations dans le chaos, n'allez jamais dire qu'un "gauchiste" se trompe, c'est le goulag garanti, après presque 2'000 ans de mensonges propagés par l'église, le socialisme ne serait-il pas une sorte de sas de sortie de cette mauvaise "foi" atavique ?

Nous n'en sommes plus au nationalisme nationaux, nous sommes en plein nationalismes internationaux, l'étape finale et à n'importe quel prix, voir de détruire l'occident tout entier !

Obama aura au moins mis à la lumière de quoi les ennemis de la démocratie sont capables de concocter : le chaos par le néant !!!

Écrit par : Corto | 30 novembre 2014

Les commentaires sont fermés.