20 juillet 2016

Padamalgam: risques de rupture de stock

Difficile semaine depuis l'attentat de Nice.

Vendredi, la Turquie affronte un coup d’État ; il échoue, et désormais le monde est témoin de la réaction saine et mesurée de son grand leader local Recep Tayyip Erdogan. Le ténor de l'AKP, "parti islamiste modéré" (un peu comme la neige chaude) livre le pays à des purges sans précédent. Soldats, enseignants, journalistes, juges, 50'000 personnes sont désormais dans le collimateur du pouvoir, et ce n'est pas fini. En attendant, entre deux lynchages publics, il est question que la Turquie remette la peine de mort à l'ordre du jour. L'Union Européenne glapit dans le vide, comme d'habitude.

Pendant que la France panse ses plaies et que le gouvernement tente d'éteindre la polémique sous la chape de béton du vivre-ensemble, on apprend que le père de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel affirme que son fils "n'avait pas de liens avec la religion". Seulement voilà, le père en question, "aussi choqué" par ce qui est arrivé, est un islamiste radical, ce qui relativise quelque peu son témoignage:

[La mère du tueur de Nice] s’appelle Cherifa et son père est membre du parti islamiste Ennahda et il est connu à Mseken comme étant un extrémiste violent que la police de Ben Ali surveillait de près et qui est devenu après janvier 2011 l’un des leaders locaux d’Ennahda à Mseken.


Comment? Les médias vous auraient caché ça?

En Allemagne, un aimable demandeur d'asile "afghan" mineur de 17 ans prend un poignard et une hache et se lâche dans un train régional et aux alentours - cinq blessés, quatre touristes chinois de Hong Kong et une passante qui promenait son chien - avant qu'il ne soit abattu par la police. L'individu "très bien intégré" selon son entourage (on n'ose imaginer ce qu'il aurait fait sinon) n'a même pas été capable de fournir son vrai nom aux autorités, Muhammad Riyad, différent de Riaz Khan Ahmadzai sous lequel il était enregistré en Allemagne. Il serait en fait Pakistanais, ce qui en dit long sur la qualité des contrôles administratifs préalables à l'acceptation des demandes d'asile en Allemagne.

terroriste-réfugié-afghan.jpg
"Merci, peuple allemand, de m'avoir offert un avenir meilleur."

En France, dans un centre de vacances de Garde-Colombe, dans les Hautes-Alpes, un certain Mohamed Boufarkouch, marocain de 37 ans, aurait reproché à une mère et ses trois filles leurs tenues "trop légères". Joignant le geste à la parole, il les poignarde toutes les quatre avant de prendre la fuite. La victime la plus gravement atteinte, une fillette de huit ans au poumon perforé, devrait survivre. Les autorités font de gros efforts pour expliquer que tout cela n'a évidemment rien à voir avec l'islam, puisque comme on sait cette religion ne fait aucune fixation sur le style vestimentaire d'autrui.

padama10.jpgEn France, cette nuit, des émeutes éclatent dans le Val-d'Oise après la mort d'un certain Adama suite à une interpellation musclée. Les forces de l'ordre française ont essuyé des tirs et la banlieue immigrée est comme d'habitude la proie des flammes, probablement sous l'effet de gangs de bouddhistes. Quelques jours après un attentat majeur, dans une France sous plan Vigipirate et état d'urgence, on est satisfait de voir que l’État contrôle toujours aussi bien son propre territoire.

Dure semaine pour les marchands de Padamalgam, les voyageurs de commerce du Vivrensemble et les prêcheurs du Multiculturalisme. Alors que les Européens comptent leurs morts et leurs blessés, il faut travailler d'arrache-pied pour les rendormir et les apaiser. La tâche est difficile, les "déséquilibrés" à l'origine de chaque agression ne pouvant s'empêcher de beugler "Allah akbar" en commettant leur forfait, pirouette d'autant plus pénible que leurs actes n'ont comme on sait aucun rapport avec l'islam.

Mais nul doute que les peuples se rendormiront, ils ont été longuement habitués à avoir le sommeil lourd, c'est dans leur nature désormais. Entre l'Euro de football, le Tour de France et les Jeux Olympiques, comment garder les yeux ouverts sur l'actualité des faits divers? On abreuvera donc le grand public d'images dilatoires en répétant inlassablement les vers suivants:

La Diversité nous enrichit
Les frontières, voilà l'ennemi
Nous sommes tous des immigrés
Les migrants pourvoiront aux retraités
L'islam est une religion de paix
Nul n'est moins pédophile que Mahomet
Rassurez-vous, l’État veille a notre sécurité
Avec clairvoyance, compétence et fermeté

La route tue plus que le terrorisme
Et les fous ne relèvent pas de l'islamisme
Évitons les interprétations étroites
Qui font le jeu de l'extrême-droite
Ou nos péchés dans l'intégration
Nous reviendront comme une punition...

C'est une berceuse.

Commentaires

Et contrairement à la narration en mode "damage control" de la grosse presse, ces terroristes ne sont en rien des "déséquilibrés" au sens psychiatrique du terme, mais s'expriment dans le cadre d'une structure de pensée, certes qui nous est radicalement étrangère de par sa virulence, mais qui a sa cohérence interne.

https://www.youtube.com/watch?v=sBEKs8RSfsQ

Ils ne font que reprendre les bases géopolitiques de l'islam qui, depuis 800 ans, est en guerre contre l'Occident européen (qui n'a rien à voir avec "Bruxelles" ou "l'Occident" dans son acception dégénérée atlanto-étasunienne) et voit notre continent comme une terre de conquête.

https://youtu.be/sBEKs8RSfsQ

Mais je conseillerais à ces gens d'être prudents.
En leur chantant non pas une berceuse, mais en leur conseillant de lire très attentivement ce beau poème de Rudyard Kipling:



THE WRATH OF THE AWAKENED SAXON

It was not part of their blood,
It came to them very late,
With long arrears to make good,
When the Saxon began to hate.

They were not easily moved,
They were icy -- willing to wait
Till every count should be proved,
Ere the Saxon began to hate.

Their voices were even and low.
Their eyes were level and straight.
There was neither sign nor show
When the Saxon began to hate.

It was not preached to the crowd.
It was not taught by the state.
No man spoke it aloud
When the Saxon began to hate.

It was not suddently bred.
It will not swiftly abate.
Through the chilled years ahead,
When Time shall count from the date
That the Saxon began to hate.


Les gens qui, parmi nous, rendent possible la présence physique de ces allogènes hostiles sur notre continent feraient bien, eux-aussi, de réfléchir très profondément aux conséquences possibles de leurs actes...

Écrit par : Paul Bär | 20 juillet 2016

« avant qu'il ne soit abattu par la police »

Faut quand-même laisser à nos voisins un certain sens du pragmatisme. Au moins chez eux on liquide ce genre de "brigandage" (comme on le dit chez nous), de la manière la plus éclectique qui soit.

Parce que chez nous… avec nos magistrats style Claude Rouiller, ce seraient les policiers à être traînés au banc d'infâmie devant le tribunal.

Écrit par : petard | 20 juillet 2016

«Erdogan limoge, suspend, arrête 55'000 Turcs»

...et le régime passe d'islamique "modéré" à islamique XXL le plus "démocratiquement" du monde.
Et l'Occident "padamalgamique" (®) et "bisounourssique" (®) s'incline et applaudit.

Écrit par : petard | 21 juillet 2016

En résumé, concrètement vous voulez quoi ? Que veut l'UDC.

La critique de bistrot atteint vite sa limite.

Sans langue de bois, vous voulez l'expulsion des musulmans de Suisse ? Pas d'asile pour les musulmans ? Pas de permis de travail pour les musulmans ?
Un Etat de droit réservé au non musulman ?

Je lis beaucoup de critiques, mais le courage s'arrête aussi vite lorsque l'on demande d'établir des propositions concrètes.

Écrit par : motus | 21 juillet 2016

Tiens! la bisounoursphère® se réveillerait…


Libération: «Turquie, un putsch qui en cachait un autre»

Ben, quand-même… du moment que le foldingue s’en prend maintenant aux z’élites: fonctionnaires, professeurs, magistrats, etc., tous ces potes qui risquent de se faire lyncher…

C’est qu’on ouvrirait un poil les yeux à gauche… les complotistes et les nauséabonds, quand-même pas si stupides de se poser des questions…

Mais laissons donc à Libé la paternité et l’honneur de cette splendide conclusion:

«Ainsi, ce à quoi nous avons assisté depuis vendredi soir n’est pas tant l’échec d’un putsch militaire mal préparé que le succès d’un putsch civil entamé il y a des années, quand le régime d’Erdogan s’est mis à enfreindre systématiquement les principes fondamentaux de la Constitution républicaine.»

Sauf qu’on fait quoi maintenant avec ce membre de l’Otan atypique, nouveau meilleur allié de Poutine ? C’est qu’il y a quand-même un peu de quincaillerie de l’Alliance, éparpillée du Bosphore à l’Anatolie, que nos occidentalopithèques padamalgamant ne voudraient voir entre les mains ni des barbus et des "communistes".

Enfin, pour la route, juste un petit lien pour resté éveillé:
www.blog.sami-aldeeb.com/2014/01/21/le-president-turc-si-leurope-naccepte-pas-lislam-un-nouvel-holocauste-est-possible/

Écrit par : petard | 21 juillet 2016

@motus: la "critique de bistrot" comme vous dites, a du bon, parce qu'elle vient de gens avec plus de sens commun et de cohérence que les explications qu'on nous sert sur les plateaux télé et dans les micros tendus à nos politiciens. Franchement, c'est en-dessous de tout, et je crois qu'il n'y a que les pires sycophantes du système (comme les journalistes) et les militants les plus lobotomisés pour faire semblant de rien.

"En résumé, concrètement", ce que je veux n'a aucune importance (mais six ans d'archives de ce blog pourraient vous aider à vous faire une idée, il y a même un moteur de recherche dans la marge de droite, faites-vous plaisir) et ce que veux l'UDC, vous pouvez le lire ici:
https://www.udc.ch/positions/programme-politique/

Merci de lancer quelques pistes, mais je ne vous ferai pas l'affront de vous faire des propositions concrètes qui rendraient la critique si facile. Je me borne à pointer les innombrables mensonges et absurdités des menteurs officiels. Vous suggérez "les musulmans ceci", "les musulmans cela". Mais vous rendez-vous compte que même cela est hors du champ de formulation de nos propres élites?

Je n'ai pas la solution idéale (et je ne suis de toute façon pas dans une situation politique qui permettrait de l'appliquer) mais je pense que pour qu'une solution souhaitable ait la moindre chance d'exister il faudrait commencer par pouvoir discuter du problème, identifier l'ennemi, le nommer correctement, réaliser que nous sommes en guerre et que la partie est mal engagée.

Et le degré zéro de ce sujet vital, le fondement qui permet au débat d'exister si vous voulez, c'est de libérer la parole.

Et c'est ce à quoi sert ce blog.

Écrit par : Stéphane Montabert | 21 juillet 2016

Le problème de l'UDC est qu'elle avait la bonne vision du devenir. En 2009 à Evionnaz M. Blocher nous avait prévenu.

Aujourd'hui, - même pas peur - car nous savions; maintenant les évènements sont là et confirment parfaitement les visions que doivent être celles d'un bon politicien. (bien trop peu aux commandes)
Mais bien évidemment ceux-là on les liquide; chez nous pas physiquement, mais les vrais comploteurs s'arrangent pour les faire "sauter de leur siège".

Pas le choix, va falloir vivre le pire, et cela quelques années. Vous pouvez tourner en rond toutes vos analyses et solutions, seul le temps fera son œuvre......avec les dégâts collatéraux provoqués par les hommes...
comme toujours!

Écrit par : Corélande | 22 juillet 2016

Fusillade à Münich dans un centre commercial en ce moment même ! Déjà 15 morts au moment où j'écris (19h15) et le tireur pas encore appréhendé. Je crois que les festivités en Europe ont commencé ! Merci à nos politiciens européens et suisses si éclairés. Ils auraient voulu le faire exprès qu'ils ne se seraient pas pris autrement !

Écrit par : Pierre Henri | 22 juillet 2016

En ce moment à Münich, danke Frau Merkel:

https://mobile.twitter.com/west_fabian/status/756540138679828481/video/1

Écrit par : Paul Bär | 22 juillet 2016

Pour mettre un peu les choses en perspective par rapport à nos autorités (on a les mêmes à la maison) :

http://fr.khabarpress.com/9440-merkel-surprend-les-musulmans-en-allemagne-au-mois-de-ramadan.html

Écrit par : Paul Bär | 22 juillet 2016

«La critique de bistrot atteint vite sa limite»

«Sans langue de bois, vous voulez l'expulsion des musulmans de Suisse ? Pas d'asile pour les musulmans ? Pas de permis de travail pour les musulmans ?
Un Etat de droit réservé au non musulman ?»

«le courage s'arrête aussi vite lorsque l'on demande d'établir des propositions concrètes»


Bien sûr que non, en bons chrétiens on va leur tendre l’autre joue et leurs donner des becs pour toutes les horreurs qu’ils commettent au nom de leur religion.

Je ne sais pas si vous savez, mais Adolf Hitler a été élu DEMOCRATIQUEMENT chancelier le 30 janvier 1933… Depuis cette date, jusque à la guerre et au-delà, presque tous les Allemands étaient derrière lui… donc étaient nazis. Ce qui ne veut pas dire que tous les Allemands ont participé aux horreurs des camps.

Depuis, le nazisme, son prosélytisme, le port de ses signes extérieurs, etc., ont été inscrits dans les lois et combattus.

Que l’on fasse de même !

Mais c'est clair qu'avec l'étadetroitisme® ambiant, on est pas sorti de l'auberge !

Écrit par : petard | 23 juillet 2016

idem petard, cf. islamistes vs démocraties:

des pistes:
- révision et redéfinition des mouvements religieux, communautaristes, intégristes, extrémistes ou radicaux, requalifiés "mouvements religieux sectaires"
- distinction des mouvements religieux dits sectaires, financés par les mêmes ressources qu'affiliés à groupements intégristes, participants ou organisateurs d'activités terroristes, de conflits ethniques ou guerres civiles
- obligation de tenue et mise à jour administrative d'un listing officiel, de tous mouvements religieux sectaires
- interdiction d'organisation, d'activité, de financement ou soutien de tout ordre, de tout groupement de type religieux sectaire
- peines encourues, qui ne peuvent être des amendes: interdiction d'activité professionnelle dans le secteur public, inéligibilité, suspension - abrogation de droits citoyens, suspension - abrogation d'aides sociales, interdiction de territoire aux individus reconnus participants, activistes, contributeurs, organisateurs, instigateurs, affiliés, de tels groupes religieux sectaires.



Une caractéristique des lois étant d'évoluer avec les besoins sociétaux, il y a urgence dans la mise à jour de nos systèmes.

Écrit par : divergente | 23 juillet 2016

Je crois qu'il faudra prendre désormais des Padamalgam 100 au lieu des 5 !
Une pensée que j'émets ici à la volée. Tous ces attentats comme Charlie Hebdo, Bataclan, Bruxelles, Nice, Münich, les "immigrés/réfugiés" me font de plus en plus penser aux opérations GLADIO des années 70-80 en Italie...

A l'époque, les boucs émissaires étaient les communistes et aujourd'hui, ce sont les islamistes...

Écrit par : Pierre Henri | 23 juillet 2016

«concrètement vous voulez quoi ? Que veut l'UDC»

Pour faire face aux musulmans radicalisés, l'UDC est particulièrement expérimentée.
En effet, bien de ses membres se sont déradicalisés avant d'adhérer à l'UDC.

Écrit par : petard | 24 juillet 2016

"les "immigrés/réfugiés" me font de plus en plus penser aux opérations GLADIO"
Quelle confusion...
GLADIO est un système de lutte anti-communiste de combattants de l'arrière, en cas d'invasion de l'Europe par l'URSS. Quel rapport avec les immigrés ?

Écrit par : Géo | 24 juillet 2016

@Géo

Il n'y a aucune confusion ! En plus, vous ne citez que la moitié de ma phrase en ne mentionnant que les "immigrés/réfugiés" alors que ma phrase complète comprenait encore "Charlie Hebdo, Bataclan, Bruxelles, Nice, Münich"...

Et il n'y a aucune confusion car nous savons très bien aujourd'hui que les auteurs des attentats "stay behind" GLADIO étaient des membres de la CIA dont les cellules se trouvaient dans tous les pays d'Europe de l'Ouest, Suisse comprise. Le but était bien sûr de mettre ces attentats sur le dos des communistes afin d'empêcher l'Europe de s'allier avec le bloc asiatique et de rester sous tutelle américaine. Le but aujourd'hui est le même, à savoir affaiblir l'Europe pour l'empêcher de former un bloc eurasiatique (hantise des Américains depuis toujours) en ralliant la Russie et la Chine.
L'opération GLADIO continue donc en faisant des attentats sous faux drapeaux en Europe et cette fois on les attribue aux islamistes en les manipulant à la place des communistes. Vous noterez que les USA ont toujours réussi à créer des ennemis pour parvenir à ses fins. A l'époque, l'ennemi était à l'Est et aujourd'hui, il est au Sud. Les réfugiés/immigrés font partie du plan pour affaiblir le continent européen et nous empêcher de devenir très puissants en formant le bloc eurasiatique avec les Russes, Chinois et Indiens. La création d'un tel bloc serait un cauchemar pour des Américains selon George Friedman de l'agence Stratfor...

Le discours Stratfor : George Friedman fait des révélations incroyables

https://www.youtube.com/watch?v=u1a0FD6iiek

Écrit par : Pierre Henri | 24 juillet 2016

Pierre Henri@ Difficile en effet de ne pas voir les manigances américaines pour semer le chaos dans la région proche de l'Europe, de l'Ukraine à la Libye. Mais les acteurs mis en mouvement ont leurs objectifs propres. Pour l'armée sunnite irakienne mise au ban par les Américains, la réaction a été de s'allier aux islamistes pour créer l'Etat islamique, Daech ou Isis, comme vous voulez. Et d'entrer fortement dans la confrontation chiite - sunnite qui pré-existait à la 2ème guerre du Golfe, d'où la situation en Syrie. Le fait de créer un califat - un peu bidon sur les bords mais qu'importe ?- permet d'attirer les excités autrefois attirés par Al Qaeda. Les Américains ne sont pas derrière les attentats de Charlie Hebdo, Bataclan etc, ou alors très indirectement.
Maintenant, il y a un phénomène qui ne vous échappe pas : le temps de l'impuissance des masses face au matraquage d'une presse univoque est passé. La contre-information circule de mieux en mieux et le rôle des Américains est beaucoup plus évident aujourd'hui que du temps où ils ont fait assassiner Aldo Moro par les BR pour empêcher l'Italie d'entrer dans le compromis historique (faire entrer des communistes dans un pays OTAN...).

Écrit par : Géo | 25 juillet 2016

De plus, sur les attentats "gladio" : j'y vois une prise de contrôle par des quasi-psychopathes d'extrême-droite. Souvenez-vous des attaques de super-marchés en Belgique, Bologne, totalement indépendantes de la volonté de la CIA.
Le système GLADIO était parfaitement rationnel. J'ai rencontré le responsable sécurité MSF à Ruveished, frontière irako-jordanienne, durant GW I. Les scuds passaient sur nos têtes et on s'attendait à voir déferler les blindés israéliens direction Bagdad. On n'avait rien contre, mais on était sur leur trajet...
Ce genre de situation incite à la confidence. Ce type était officier para belge et avait perdu l'usage normal de sa jambe, suite à une rafale en sautant sur Kolwezi. Il m'a raconté sa formation "Gladio" en Europe et aux USA. Avec des épisodes suisses : vol de voitures, de vivres, etc. Il y a des militaires qu'on forme en conditions réelles et c'est probablement encore le cas aujourd'hui.

Écrit par : Géo | 25 juillet 2016

cf. islamistes vs démocraties: incapacités judiciaires et sécuritaires, de la France en "Etat d'urgence"

Terroristes du djihad libres d'assassinats au nom de l'EI

le père Jacques Hamel a été égorgé dans son église, un fidèle grièvement blessé à ses côtés, près de Rouen. Ce prêtre de plus de 85 ans est décrit comme un homme bon, toujours au service des autres, avec un charisme certain.

L'un des assassins est un djihadiste qui au retour de Syrie n'a pas été fiché «S» par les services français.

Incarcéré en 2015, ce musulman fan du djihad aurait été placé sous bracelet électronique en mars 2016. Le parquet antiterroriste de Paris avait alors fait appel de cette ordonnance de placement - en vain.

l'islam & son coran conduisent une fois de plus un djihadiste à la terreur, aujourd'hui, à égorger un catholique en France.
cette religion qui prône l'assassinat d'infidèles et stimule la terreur, n'est pas une religion. est une secte mortifère. dont les membres fomentent terrorisme et crimes contre l'humanité dans le monde enter. qui à ce titre doit être interdite.

L'inaction politique muselant le judiciaire: acteurs aux responsabilités partagées dans cette horreur.

Écrit par : divergente | 26 juillet 2016

Il est amusant de constater que les vers de propagande du "vivre ensemble" ne sont pas seulement cités par une certaine gauche mais aussi par certains, se présentant comme libéraux en france.
Le premier qui me vient à l'esprit est le site "contrepoints" qui si on regarde l'historique des articles traitants du sujet, reprend exactement ce message du multiculturalisme.
Nous avons eu le droit, à l'époque de l'arrivée massive des migrants en europe, "les syriens sont majoritairement médecins, ingénieurs ...", de toute manière "la route tue plus que les attentats" etc ...
D'ailleurs, l'auteur de ce blog est contributeur de ce site mais a, il me semble eu quelques soucis avec eux et a été censuré sur certains de ses articles.
Je reproche à ces personnes de "contrepoints" de se présenter comme les délégués officiels du libéralisme en france, alors qu'ils ne représentent qu'eux mêmes.

Écrit par : skellen | 28 juillet 2016

@skellen
Le "vivre ensemble" est la base de l'existence de la Suisse qui est composé de plusieurs peuples et religions. Les fachos devraient s'en souvenir.
Les guerres ont ravagé l'Europe pendant des siècle. Et c'est la tolérance notamment à l'époque des guerres de religions, qui ont maintenu les alliances entre Etats suisses.

Ce qui pose problème dans la population suisse aux vu des résultats des votations est l'intensité de l'immigration. Donc, il n'y a pas de mal que celle-ci soit contrôlée puisque la population le souhaite.
L'autre problème est qu'une partie des migrants, ne veulent pas du "vivre ensemble" et refusent de s'ouvrir à notre culture. Dans ce cas, ils n'ont rien à faire en Suisse.

Le "vivre ensemble" est la base d'une société saine. Avant d'être de gauche, de droite, chrétien ou musulman, on est un humain.
Rappelons-nous que Jésus a lavé les pieds d'une prostituée, parce qu'avant tout il la voyait comme une personne humaine.

Le "vivre ensemble" est un nécessité pour une société apaisée.

Écrit par : motus | 28 juillet 2016

"Incarcéré en 2015, ce musulman fan du djihad aurait été placé sous bracelet électronique en mars 2016."

Il avait précédemment violé son contrôle judiciaire.

Il l'a respecté cette fois. Il a accompli son acte aux heures autorisées.

Écrit par : simple-touriste | 28 juillet 2016

Les commentaires sont fermés.