07 avril 2017

Le sens de l'intégration

Une lectrice m'écrit:

Aujourd’hui, je reçois cette circulaire envoyée à tous les propriétaires d’immeuble sur la Commune [de Lausanne].

Elle est accompagnée d’un dossier complet indiquant qu’en sus de cours gratuits, aimablement dispensés aux services de conciergerie, qui expliquent comment comprendre et s’adapter aux différences de culture et de religion pour éviter des conflits entre voisins et ou concierges.

On y apprend qu’il revient en réalité aux autres de faire l’effort d’adaptation envers la population migrante et non le contraire, enfin tout ceci dans le style habituel de bien-pensance, de multiculturalité et de vivre-ensemble.

Je suppose que là encore, cette opération est financée par les deniers des contribuables et je remarque qu’une des signataires de ce courrier porte le même patronyme qu’une célèbre politicienne du canton actuellement en campagne. Serait-elle apparentée à la même famille?


Madame, vous avez raison sur toute la ligne. Bravo pour votre clairvoyance.

La circulaire émane de la commune de Lausanne, plus précisément du BLI, le Bureau Lausannois pour les Immigrés. Le nom de l'officine annonce la couleur: Suisses, passez votre chemin. Le BLI est dirigé par Gabriela Amarelle. Elle est bien la sœur de la célèbre Cesla Amarelle, Uruguayenne d'origine et en route pour le Conseil d'État vaudois. Gabriela est Déléguée à l'intégration à la ville de Lausanne depuis 2007. Disposant d'une licence en lettres, administration publique à l'IDEAP et droits humains à l'Université de Genève, elle aura su profiter des perspectives de formation offertes par la Suisse. Depuis elle aura habilement mené sa barque dans les méandres de l'administration publique et travaille comme sa sœur à l'accueil des étrangers de tous horizons - une tradition familiale, en quelque sorte.

Revenons au BLI. Fondé en 1971 - Lausanne sait lancer les tendances - il se définit comme une "plate-forme d'information et un centre de compétences dans le domaine de l'intégration et de la prévention du racisme". Il emploie 9 collaborateurs et se fait fort de traduire certaines publications en albanais, allemand, anglais, bosniaque, espagnol, français, italien, portugais, russe, somali et tamoul.

Parmi ses nombreuses publications et programmes il lance donc une formation pour les concierges, pour leur inculquer le nouveau rôle de "médiateur culturel", c'est-à-dire "savoir naviguer entre les différentes cultures", en faisant l'acquisition "des connaissances sur les principales dimensions de la communication interculturelle." Derrière ce salmigondis de novlangue la réalité est des plus crues: les immeubles remplis de multiculturalisme sont à deux doigts d'exploser et les concierges sont en première ligne.

lausanne,immigration
Pour Lausanne, les concierges sont des mollusques à six bras.
Comment ne pas se sentir valorisé par cette représentation?

Renens subit la même tendance, et met au point le même programme de formation aux concierges. Il n'y a qu'à reprendre l'abondante documentation lausannoise.

En quoi consiste ce programme? Simplement à s'éveiller à la "communication interculturelle". Ne pas s'adresser directement à une porteuse de burqa, par exemple, mais seulement à son mari, qui transmettra. Tolérer en soupirant que les locataires des étages balancent directement leurs déchets par la fenêtre aux abords de l'immeuble. Ramasser les ordures s'entassant dans le local à poubelles dans le premier conteneur venu, laissant le tri à des civilisations plus évoluées. Nettoyer urine et excréments laissés dans les cages d'escalier. En d'autres termes, apprendre aux concierges à être les esclaves silencieux et dociles de la population enrichissante de leur immeuble sans péter les plomb - au nom du "multiculturalisme". Qu'il est beau le métier de médiateur culturel!

Bizarrement, la profession de concierge attire moins les vocations.

Il y a quelque chose de symbolique de l'effondrement de notre société à ramener le problème de populations allogènes peu désireuses de se conformer au mode de vie local à une simple question d'entretien des parties communes. Un mélange de veulerie, de bêtise et d'aveuglement volontaire, dont le seul résultat sera de retarder, un peu, l'inéluctable explosion.

Bien sûr, il est parfaitement injuste - et même franchement inique - de faire porter le chapeau aux concierges à travers des formations-alibi, alors qu'en fait ils sont les premières victimes de cette situation. Mais c'est assez typique du mode de pensée du BLI. Au détour des 36 pages d'une de ses nombreuses publications, on y lit une des principales approches de l'intégration: elle "repose sur un idéal de convergence entre migrants et non-migrants au niveau des pratiques, des normes et des valeurs." Autrement dit, les autochtones doivent faire des concessions jusqu'à ce qu'une entente commune soit trouvée. Vous pensiez naïvement que seuls les immigrés étaient concernés par l'intégration? Oh que non!

Nul doute que devant de tels besoins les formations à la "communication interculturelle" devront s'étendre à de nombreuses autres catégories professionnelles, puis à la population toute entière. Ne vous inquiétez pas, la rééducation est en marche.

Commentaires

Ce soir au TJ, la RTS floute le visage du terroriste qui a lancé un camion dans la foule à Stockholm, se rendant ainsi évidemment complice des nazislamistes. Aucune télévision européenne n'a fait de même, évidemment. Aujourd'hui, j'ai reçu la facture de Billag. Si je paie, est-ce que je ne risque pas d'être accusé de soutenir des criminels ?

Écrit par : Géo | 07 avril 2017

Ah bon !!!

Question : c'est quoi l'égalité selon le BLI ? Tout pour les immigrés et rien pour les payeurs d'impôts, taxes diverses, etc ...

Lorsque les hongrois sont arrivés en 1956, ils se sont pris en charge, c'est-à-dire trouver logement et travail, les ex-yougoslaves ont réagi de façon identique alors pourquoi ne feraient-ils pas la même chose ?

Finalement, on comprend mieux pourquoi le budget social explose ...

Écrit par : Marie | 08 avril 2017

Tout soudain je ne sens moins seule mais non pas pour des migrants mais pour des fanas de foot pour lesquels il existe un match pour presque chaque jour Et rouspéter ne sert à rien faut s'y habituer sinon représailles il y aura m'a dit la gérante
Je voulais pas le croire mais hélas j'y ai eut droit ,de manières très subtiles désormais les chiens n'aboient plus à n'importe quelle heure mais ils ont été remplacés par des cris d'encouragements et d'applaudissement à tout rompre pour encourager les joueurs d'une célèbre équipe Espagnole lors d'un but et ce dés 22 heures
Ceci dure depuis 12 ans car appeler la police revient à se mettre tout l'immeuble sur le dos et quand on vit seule autant changer de chambre pour camper sur un divan ou dormir la journée ce qui n'est pas recommandé du tout pour le système nerveux d'une personne âgée
On entendait souvent une phrase des plus réalistes, dés que l'homme meurt on en fait voir de toutes les couleurs aux femmes restées seules et ma foi c'est bien vrai

Écrit par : lovejoie | 09 avril 2017

"appeler la police revient à se mettre tout l'immeuble sur le dos" Et une petite lettre à la gérance, polie mais ferme ou réciproquement ?

Écrit par : Géo | 09 avril 2017

@Géo en co propriété il s'agit de prendre des gants quand à la police venue une fois cala a suffit à redynamiser le voisin et lorsque je les ai recontacté par la suite on a répondu qu'en co- propriété la police n'avait pas le droit d'intervenir
le comité a été dissout alors d'autant plus quand il y a bringues c'est à chacun de trouver la solution
J'ai tenté le dialogue avec le fada mais je me suis faite traitée de petite con.....
Il est comme beaucoup d'humains qui simplement pour faire parler d'eux sont prêts à s'en prendre à n'importe qui
Même le tribunal servirait redorer son égo
Non ce qu'il lui faudrait c'est la voix d'un homme seul moyen de lui faire comprendre qu'on est en Suisse et non dans un pays du Sud royaume des machos
Tout le monde est au courant on me dit ma pauvre avez vous bien dormi ? ou on a bien pensé à vous mais étant née dans le bled je me dis que rien n'a changé depuis la fin de la guerre car devenue migrante Suisse par obligation pour éviter les coups et blessures donnés dans la rue aux yeux de tous comme de nombreux gosses j'ai compris très vite ce que me réservait le destin
Beaucoup viennent se mettre sous ma protection et je suis comme le cordonnier le plus mal chaussé quand il s'agit de ma propre défense .incapable de réagir sinon gare aux effets secondaires sur mon organisme
Très bonne journée

Écrit par : lovejoie | 10 avril 2017

@S. Montabert

J'imagine que vous avez une copie des textes qui prônent de s'adresser au mari et non à la femme en burka, qu'il faut accepter les déchets par les fenêtres et vos autres remarques du même accabis? Je serais intéressé à lire cela écrit noir sur blanc...
Merci

Écrit par : lefredo | 10 avril 2017

@Géo je vous remercie de ce très bon conseil ,il y aussi l'assistance juridique
Je suis duelle avec moi d'un côté il y a la Protestante qui aimerait qu'on lui fiche la paix et l'autre c'est la victime sectaire qui n'en peut plus d'être incomprise car ne pouvant vivre avec et comme les autres
Si mon histoire peut servir aux autres victimes se sectes elles sauront ainsi qu'elles ne sont pas les seules à vivre ce qu'il faut bien nommer, un calvaire à vie ,un vrai déchirement car personne excepté ceux ayant connu ce genre d'épreuves seront à même de le comprendre
@Monsieur Montabert je vous remercie d'accepter mon texte
Très bonne soirée

Écrit par : lovejoie | 10 avril 2017

@lefredo: Pour ma part, je me suis contenté du témoignage d'un concierge au "bénéfice" de ces cours. Mais si vous désirez en savoir plus, n'hésitez pas à adresser votre demande au BLI ( bli@lausannne.ch )

Écrit par : Stéphane Montabert | 11 avril 2017

lovejoie@ le jour où on pourra vous rendre service, on le fera. Mais là, je ne vois pas comment.

Écrit par : Géo | 11 avril 2017

@Géo Mais vous m'avez rendu et ce sans vous en rendre compte un énorme service
Même le ciel a permis aux Italiens de gagner y'a plus qu'à croiser les doigts pour que le Bayern gagne lui aussi ce soir
Ainsi mon esprit retrouvera un peu de sa quiétude
Très belle journée

Écrit par : lovejoie | 12 avril 2017

Les commentaires sont fermés.