05 décembre 2018

Non-événement au Conseil Fédéral

Ça y est, la soporifique élection des nouveaux Conseillers fédéraux a eu lieu, avec sa tension artificielle, ses sourires étudiés, ses bouquets de fleurs et la pose devant les photographes de presse. Cette matinée fait indéniablement partie de l'information, mais je doute qu'elle ait passionné les foules.

Comme un peu d'autosatisfaction ne fait pas de mal, je rappelle que j'avais annoncé l'élection de Mme Keller-Sutter au Conseil Fédéral le 2 octobre déjà:

Quelle surprise! Certes, la Saint-galloise était donnée favorite, mais personne ne s'attendait à un tel plébiscite de l'Assemblée Fédérale dès le premier tour (...) Alors que la matinée électorale se poursuit, une seule question brûle toutes les lèvres: combien de femmes se retrouveront finalement au Conseil Fédéral?


conseil fédéral,électionsVoilà, nous le savons aujourd'hui, Mme Karin Keller-Sutter sera accompagnée de Mme Viola Amherd. Quant au positionnement politique de ces dames, je m'en remets à l'analyse de Me Nidegger:

[Le] remplacement d’un PLR bernois de 66 ans, diplômé de l’EPFZ et ancien chef d’entreprise par une PLR saint-galloise de 55 ans, traductrice de formation et ancienne conseillère d’État en charge de Justice et Police n’apparaît que comme un renouvellement générationnel. Tel ne serait pas le cas, en revanche, du remplacement d’une PDC argovienne de 55 ans, ancienne avocate et proche de l’économie par une PDC haut-valaisanne de 56 ans, notaire et notoirement positionnée à gauche. Car ce choix consacrerait une rupture de l’alchimie actuelle, un retour au regrettable déséquilibre qui prévalait avant le remplacement de Didier Burkhalter par Ignazio Cassis en septembre de l’année dernière.


En termes simples, le Conseil Fédéral est encore plus à gauche. Mme Doris Leuthard avait tendance à suivre les modes plutôt que la raison dès qu'il était sujet de questions environnementales, mais elle était capable de faire preuve d'un peu de bon sens de temps à autre sur le reste. Il y a fort à parier que cette maigre modération disparaisse avec Mme Amherd. Je pense que nous le verrons assez vite.

L'avantage de s'attendre au pire, c'est qu'on est rarement déçu!

Commentaires

Et une illusion agréable vaut mieux qu'une dure réalité : sur ce point nous sommes d'accord. On avance.

Écrit par : rabbit | 06 décembre 2018

Ouais... et on est vraiment pas dans l'Amherd... surtout que tout indique que le baissage de froc se précise dans le dossier épineux avec Bruxelles.

Mais comme le dit si bien mon voisin soleurois: «...budain, nom d'une bipe, nous on a des chilets oranches bour affant que ça paze au rouche... ha, ha ha hâââ... elles ponne hein ? »

Écrit par : petard | 06 décembre 2018

Bon, évidemment qu'à écouter la déprimante la Première, il y a de quoi flipper. Mais très franchement, cette radio nationale ne donne que l'avis de ses maîtres socialistes.
Exemple pour aujourd'hui, la parole a été donnée:
- le matin à Cruella, toujours plus arrogante. Limite cinglée, à vrai dire.
- l'après-midi à Claude Rouiller pour qu'il puisse s'exprimer pour son goût à la sollicitude envers les pires criminels
- enfin , le soir , on apprend que Rebecca Ruiz est la SEULE candidate à la succession de Pym-Il-Sung...
A part ça, mort de rire. Les Vaudois seront-ils assez cons pour tolérer deux militantes d'extrême-gauche espagnoles dans leur conseil d'Etat ? Avec une ancienne de la très stalinienne CGT, la Française Mettraux. Un crypto-socialiste grec infiltré au PLR et un seul Suisse, le PLR le plus beauf et le moins éclairé possible.
Tout va bien, les Vaudois. Continuez à vous bourrer la gueule, vous allez voir le résultat dans dix ans. On est déjà en pire que l'URSS*, dans dix ans c'est le Cambodge des Khmers rouges...
* Regardez le droit des constructions, les normes des urbanistes, etc, etc.

Écrit par : Géo | 06 décembre 2018

La tentation totalitaire annoncée par Jean-François Revel en 1976 n'est plus une vue de l'esprit, c'est maintenant un processus en marche. Les Vaudois vont adorer, tout comme ils ont aimé “l'invasion allemande", selon l'expression de Frédéric Jean Charles de Gingins-La Sarraz (1790-1863).

Écrit par : rabbit | 06 décembre 2018

« on apprend que Rebecca Ruiz est la SEULE candidate à la succession de Pym-Il-Sung...»

non, non y'a maintenant aussi le "LMR" (Ligue Marxiste révolutionnaire), de Dolivo...

Il semble toutefois, que lui est Suisse...

Écrit par : petard | 06 décembre 2018

Il faut être positif: que la gauchiste du pdc ait été élue signifie également que Christophe Darbellay ne sera jamais conseil fédéral.
Et ça, c'est bon, sacrément bon.

Écrit par : UnOurs | 06 décembre 2018

@UnOurs: vous avez l'art de voir le verre à moitié plein !!

Écrit par : Stéphane Montabert | 06 décembre 2018

"non, non y'a maintenant aussi le "LMR" (Ligue Marxiste révolutionnaire), de Dolivo..."
Et à tout hasard, il n'a jamais été question que la droite ne présente aucun candidat. Et ça, le journaliste de la Première se devait de le savoir ou de le penser, me semble-t-il...

UnOurs@ En effet, c'est une bonne nouvelle...
A part ça, une notaire gauchiste...bref. Le monde change...

Écrit par : Géo | 07 décembre 2018

Oh, d'habitude, je ne vois même pas qu'il y a encore une verre ;-)
Mais là, imaginez le Conseil fédéral que l'on aurait pu avoir avec un Christophe Darbellay ET un Pierre Maudet !!!

Écrit par : UnOurs | 07 décembre 2018

Le Français n'aurait jamais été élu. à mon avis. Trop évidemment Français.

Écrit par : Géo | 07 décembre 2018

Donc si je comprends bien un Conseil Fédéral équilibré est forcément de droite bourgeoise ? Forcément avec une lecture autant positionnée à droite, même une PDC comme Me Amherd ferait figure de communiste...
Alors que les avocats-notaires encartés à gauche sont vraiment rares.

Écrit par : Lurker | 07 décembre 2018

Lurker@ "Donc si je comprends bien un Conseil Fédéral équilibré est forcément de droite bourgeoise ?"
A l'évidence, oui. La composition politique de la Suisse, c'est un tiers de patriotes (UDC), un tiers d'européistes bourgeois de centre droit (PLR, PDC) et un tiers de socialos internationalistes prolétariens (en façade, mais ceci est une autre histoire).

Écrit par : Géo | 07 décembre 2018

Pensez-vous qu'un bourgeois libéral et mondialiste puisse épouser une prolétaire patriote et socialiste ? C'est un cas d'école qui n'a rien à voir avec ma situation personnelle, bien que Mme Rabbit se soit récemment mise à réciter par coeur, en chinois, la première page entière du Petit Livre Rouge (PLR).

Écrit par : rabbit | 07 décembre 2018

Ouah bah. Sur le terrain au Burkina, le cousin de Jean-Charles de Castelbajac, qui était médecin du projet, se ramène avec un T-shirt du cousin sur lequel on pouvait lire le début de l'Odyssée. "Ennepe moi, Mousa, polutropon etc, etc..." Je regarde ailleurs et je lui déclame ce qu'il avait sur l'estomac. C'est un gros coup de frime, parce que bon, quand on a fait L-G, il est assez évident de connaître par coeur le début de l'Odyssée, et que j'aurais été bien incapable d'aller plus loin.
Encore aujourd'hui, je saurais dire le dormeur du val :
https://www.poetica.fr/poeme-57/arthur-rimbaud-dormeur-du-val/ et si je l'écoute récité par Reggiani, je pleure. Je suis un ex-grenadier passablement pacifique, voyez-vous.
Et si je n'ai pas réussi à vous arracher des larmes, ceci devrait y pourvoir :
https://www.youtube.com/watch?v=oe62VKNA2Pk

Écrit par : Géo | 08 décembre 2018

Jean d’O. aimait beaucoup Aragon. Madame Rabbit me confirme à l’instant que le petit livre rouge pouvait aussi être chanté sur un rythme de marche militaire et adapté pour la scène. Par là, on peut dire qu’une manifestation est un spectacle de rue, avec ses acteurs, ses costumes et ses chansons. Et si les spectateurs cassent tout, c’est en référence aux concerts de rock’n’roll des années 50-60 qui mettaient beaucoup plus d’ambiance que les sucreries actuelles. À part ça, Géo, comment se porte notre bon vieux futur ? Est-il à la hauteur de nos attentes: qu’avez-vous à dire de votre côté ?

Écrit par : rabbit | 08 décembre 2018

Viola Amherd? Son nom ou c’est un gag !?

Écrit par : Patoucha | 11 décembre 2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.