23 janvier 2019

Davos, en une dépêche

Lorsque les élites économiques croisent les élites politiques à Davos dans un merveilleux ballet de cartes de visite, chacun n'a officiellement que l'intérêt général et la bonne marche du monde à la bouche.

Il aura pourtant suffi d'une seule dépêche d'un pigiste de l'AFP - qu'on imagine vertement réprimandé pour ce crime de lèse-maître du monde - pour dévoiler l'hypocrisie, et à travers elle le manque total de crédibilité de ces "élites".

L'information initialement intitulée "À Davos, l'élite se préoccupe du climat mais vole en jet privé" a été reprise sur Tv5 Monde, Sciences et Avenir, La Libre en Belgique, sur le Huffpost Maghreb, sur Courrier International, et des dizaines d'autres publications. Nombre d'entre elles choisirent de changer le titre de l'article à posteriori, pour l'atténuer - la manœuvre est visible dans les résultats des moteurs de recherche. Mais cette petite sélection de sources est importante pour que mes lecteurs comprennent bien de quelle façon la Suisse "rayonne" à l'international grâce au World Economic Forum de Davos...

L'information trouva évidemment son chemin sur la RTS, dans une version très édulcorée. Les nombreux liens précédemment cités permettent de retrouver l'intégralité de l'article de l'AFP, mais citons-en quelques morceaux:

Le nombre de vols de jets privés attendus cette semaine dans les aéroports avoisinant Davos atteint 1500 contre 1300 un an plus tôt, selon la société d'affrètement Air Charter Service (ACS).

Une fois arrivés dans des aéroports tels que Zurich, à deux heures de train de Davos, les passagers de ces vols privés poursuivent souvent leur voyage en hélicoptère, pour gagner du temps.

Un paradoxe alors que le changement climatique a été placé au premier rang des risques pour l'économie mondiale par les participants au Forum, dans un sondage dévoilé la semaine dernière par les organisateurs.


Un "paradoxe", nous disent les journalistes. Quel terme élégant pour expliquer au vulgum pecus qu'on se fiche de lui ouvertement! Pour ceux qui en doutent, il faut supporter un second extrait:

[Les organisateurs du WEF] redoublent d'efforts pour "verdir" l'événement: des limousines électriques transportent une partie des personnalités officielles et la marche dans les rues enneigées, avec crampons, est "fortement recommandée" pour les autres. Les pailles en plastiques sont bannies, les assiettes sont en carton recyclable et les bouteilles de soda en verre.


Voilà, on voyage en jets privés et en hélicoptères et on termine en limousine électrique avant de se détendre devant un bon repas où le cocktail est servi sans paille. Bref, rien n'a changé depuis Noël Mamère et son vélo. "Mais on compense!" clame le comité organisateur du WEF en restant dans le flou. Ces gens prennent toujours le grand public pour un gros tas d'abrutis à qui on peut faire gober tout ce qu'on lui raconte.

Petit calcul à l'intention des apôtres de la lutte contre le CO2: de combien de pailles en plastique faut-il se priver pour compenser la combustion d'un seul litre de kérosène?

pollution,hypocrisie
"Ce sommet a eu un bel impact sur le Changement climatique..."

Au vu de leur apathie intellectuelle, il faudra sans doute encore beaucoup de sommets du même genre avant que nos jeunes et joyeux gymnasiens helvétiques comprennent qu'ils sont les dindons de la farce climatique, s'ils le comprennent jamais.

Commentaires

Il n'en reste pas moins vrai que le WEF à Davos est une très grande réussite d'ingénierie sociale, et on se demande si le Français qui sommeille en vous n'est pas un peu jaloux. Parce que les autres (Français), oui, c'est évidemment le cas...
N'oubliez peut-être pas que l'on peut voir de la foutaise dans tout. C'est le défaut de ces Gilets Jaunes. Vous verrez que cela va leur retomber sur le bec.

Écrit par : Géo | 24 janvier 2019

Le pollution mentale fait-elle plus de dégâts que le CO2 ? Le concours est lancé, on ramassera les thèses après Davos.

Écrit par : rabbit | 24 janvier 2019

« les passagers de ces vols privés poursuivent souvent leur voyage en hélicoptère, pour gagner du temps.»

Déjà quelle idée stupide d'organiser ce raout au cul du monde... Pourquoi ça ne se fait pas à proximité d'un aéroport comme Zurich ou Genève ?

Écrit par : petard | 24 janvier 2019

"Pourquoi ça ne se fait pas à proximité d'un aéroport comme Zurich ou Genève ?" Jamais entendu parler des black blocks, petard ? Faut rester un peu à jour. La doctrine d'intervention des forces de sécurité a changé en France, suite aux casses des copains d'extrême-droite et d'extrême-gauche des Gilets jaunes.
Mais les politiciens suisses n'ont pas de couilles et laisseront tranquillement les Black blocks tout casser sans intervenir, comme d'hab. Faut dire que les black block, si ça se trouve, c'est juste leurs fils chéris, aux socialos au pouvoir...

Écrit par : Géo | 24 janvier 2019

Je ne voudrais pas avoir l'air d'insister sur l'usage que je fais de ma vie, mais il n'y a jamais eu cette chienlit au Davos d'été en Chine. En hiver, ils pourraient aller sous les cocotiers de l'île de Hainan: c'est mieux que crapahuter dans la neige des Grisons. Et en été au frais en Mandchourie. En voilà une riche idée (comme disait Tintin) ! Je vais voir chez Huawei s'ils peuvent offrir quelque chose de beau et de plus pratique au point de vue logistique. Vous n'avez rien contre la Chine, ou quoi ?

Écrit par : rabbit | 24 janvier 2019

"La doctrine d'intervention des forces de sécurité a changé en France, suite aux casses des copains d'extrême-droite et d'extrême-gauche des Gilets jaunes."

C'est à dire?

Quand par tradition culturelle un millier de voitures étaient incendiées pour fêter la nouvelle année, ça allait?

Quand les nervis d'un parti membre de la gauche plurielle détruisait les champs OGM légaux, ça allait?

Quand ils allaient jusqu'à saccager les expériences biologiques et agronomiques d'un institut de recherche PUBLIC (avec le soutien de syndicalistes de cet institut), ça allait?

Quand toute la recherche de pointe de biotechnologies agricoles a été perdue par la France, alors que des membres de associations et partis qui soutiennent ces saccageurs et justifient ces dégradations étaient courtisés pour entrer au gouvernement, ça allait?

Quand Sarkozy le présiflan soi-disant "de droite" avalisait cette défaite morale et intellectuelle sur la recherche et l'usage de OGM dans l'agriculture, ça allait?

Quand les "journalistes" et "interviewers" de France Télé ne donnaient la parole qu'aux saccageurs volontaires, leur demandant même de définir les arguments des promoteurs des OGM, donc d'être arbitre d'un débat où ils étaient "activistes" (autre nom pour voyou), ça allait?

Quand la sinistre de l'écologie soi-disant de droite, une avocate, justifiait la destruction par des bandes de voyous des cultures OGM, ça allait?

Quand TOUTE la presse normalisait la normalisation de la violence politique contre une technologie qu'on refuse de comprendre, ça allait?

Quand la "zone à défendre" de NDDL était occupée pendant des années par des gens qui terrorisait les voisinage, pirataient l'électricité, contrôlaient les médias, ne laissaient que les "journalistes" alliés venir observer ce qui s'y passait, ça allait?

Quand ils balançaient des "cocktails Molotov" sur les forces de l'ordre, ça allait?

Quand le centre de Nantes était saccagé en 2014 sous Hollande, ça allait?

Mais là un peu de casse dans les beaux quartiers de Paris, et ça ne va plus. On sort les blindés de la gendarmerie, et on les équipe d'assez de produits pour gazer un quartier entier. Mais qui s'indigne du risque toxique?

Où sont les écolos sur le risque pour la santé des riverains? Pour les risques aussi infinitésimaux que les quantités de traces de produits toxiques qu'on mesure de glyphosate, il y a du monde. Mais là on parle de produits toxiques dont les effets à long terme ne sont pas bien connus. Des gaz dont je ne crois pas qu'on puisse se servir en cas de guerre, mais qui peuvent servir en temps de "pays" contre la population.

En fait les grands "penseurs" médiatiques soutiennent l'idée qu'il y a des partis extrêmes et des centristes intelligents et raisonnables et que bien sûr penseurs médiatiques eux même très intelligents sont opposés aux "extrêmes".

Ce gouvernement est indigne et les grands médias qui lui servent la soupe aussi. Cela inclut BFM qui couvre les Gilets jaunes mais ne fait JAMAIS la moindre critique radicale des choix politiques hyper ultra méga extrémistes de Macron (moi aussi je peux user de qualificatifs, en plus je suis capable d'en défendre l'usage); rien que du très superficiel. Les GJ qu'on peut entendre sur les plateaux non plus d'ailleurs, rien qui remette en cause les dogmes :

- promotion de l'énergie renouvelable qui n'existe physiquement pas (l'énergie renouvelable est en soi un non sense physique, l'énergie correspondant à une transformation, l'énergie se conserve mais son utilité diminue)
- l'idée de montrer l'exemple sur le CO2 sans rien demander à la Chine et à l'Inde
- le fait d'affirmer le consensus sur le climat et immédiatement après de faire l'inverse de ce que le soi-disant consensus recommande (fermer des centrales nucléaires alors que les consensualistes recommandent de miser sur le nucléaire)
- sa pire agression contre les libertés individuelle : l'obligation de vaccination avec dénonciation par les médecins et dénonciation des parents par les enfants comme dans toute bonne dictature communiste

http://www.rolandsimion.org/spip.php?article404&lang=fr

Notons que Mélenchon ne risque pas non plus de remettre en cause le dogme de la vaccination puisqu'il est un des plus hystérique promoteurs des vaccinations de masse les plus débiles.

Les écolos étant évidemment eux même silencieux sur le problème de l'absence patente de preuve de l'utilité réelle en France (ou même de l'efficacité) des vaccins obligatoires en France.

L'évidence même que Macron a tout de l'extrême droite des années 30/du communiste (avec notamment l'hygiéniste d'état) n'est pas discutée alors que depuis le débat contre MLP et le vocabulaire utilisé c'est patent. En fait les libéraux en carton qui fréquentent le site contrepoints.org n'ont aucune objection profonde à cette politique, même certains la soutiennent ouvertement.

Écrit par : simple-touriste | 25 janvier 2019

« Vous n'avez rien contre la Chine, ou quoi ? »

Rabbit a entièrement raison. De plus, nos estimables conseillers fédéraux, avec en première ligne, l'excellent Johann Schneider-Ammann, nous ont concocté d'excellents accords de libre échange.

M'est avis que les Chinois sont à la pointe de la technologie pour gérer les "black blocks". Quand on ne sait pas y faire, on sous-traite, on externalise, ça sert à ça le mondialisme...

Écrit par : petard | 25 janvier 2019

"La doctrine d'intervention des forces de sécurité a changé en France, suite aux casses des copains d'extrême-droite et d'extrême-gauche des Gilets jaunes."
C'est à dire?
C'est-à-dire que la police ne laisse plus casser. Mais en Suisse, cela m'étonnerait que cela bouge, comme expliqué plus haut...

Petard, rabbit@ Vous n'aimez pas Davos, comme les petits merdeux de 120 secondes ce matin sur la Première ? Si, si , les deux Vincent, les "humoristes" les plus nuls de l'histoire de la Suisse romande.
Je crois que le monde va continuer de tourner malgré vos opinions...
Et pour une fois que qqch réussit dans ce pays (et emmerde les gauchistes, ce qui est un plus), pourquoi cracher dessus ?

Écrit par : Géo | 25 janvier 2019

Petard l’a bien compris : en France on pense, alors qu’en Chine on construit le monde. D’ailleurs, en mandarin, France se traduit par 法国 ou “pays des lois”. Chacun est libre d’apprécier le retour sur investissement dans la pensée et les lois.

Écrit par : rabbit | 25 janvier 2019

« Petard, rabbit@ Vous n'aimez pas Davos » (sous-entendu le WEF... je suppose)

Précision: c'est pas le WEF que je critique... (pas comme les allume-géo de 120 sec.)

Perso, c'est la localisation que je ne trouve pas adéquate pour ce genre de "sommet", c'est tout.
C'est pas être gauchiste que de penser ça ! Pourquoi pas antisémite pendant qu'on y est !

Davos ? Je n'ai absolument rien contre ce bled, j'aime bien l'été pour la rando...

Écrit par : petard | 25 janvier 2019

@ Simple Touriste : vous m'avez fait mourir de rire :-))))

Le WEF existe depuis 1971 et le lieu avait été choisi pour son calme et sa discrétion.

Écrit par : M.A. | 25 janvier 2019

Localisation, c'est bien le mot : je n'ai qu'une très vague idée où se trouve Davos. Ce qui ne m'empêche pas de recevoir des compte-rendus du WEMF sur ce qui s'y passe. La seule bonne raison d'y aller, c'est de faire des relations commerciales : le reste n'est que littérature.

Écrit par : rabbit | 25 janvier 2019

"La seule bonne raison d'y aller, c'est de faire des relations commerciales : le reste n'est que littérature."
On se pratique depuis 2006. J'ai cru comprendre que les relations commerciales, c'était une bonne raison. Quelque chose de vous m'aurait échappé ?
petard@ "Perso, c'est la localisation que je ne trouve pas adéquate pour ce genre de "sommet", c'est tout."
Faut-il répéter la messe aux ânes ? Dans les blogs, c'est une évidence. Les ânes ne lisent que leurs propres commentaires et se trouvent beaux...
Parce que Davos n'est pas à portée de Black block. Tu veux que je te l'écrive en majuscules, comme le font certains connards ? Et à part ça, petard, vas-y voir, c'est très joli, l'Engadine. La Basse aussi. A Davos, il y a le musée Segantini. Merveilleux.
Et merde aux Vincent, qui chient dans nos bottes !

Écrit par : Géo | 26 janvier 2019

« Quelque chose de vous m'aurait échappé ? » : pour éviter tout quiproquo pendant les 13 prochaines années, je précise ma conviction dans la supériorité absolue de l'économique sur le politique. Et puisque vous en parlez : Vincent mit l'âne dans un pré et s'en vint dans l'autre, combien cela fait-il de pattes au total ?

Écrit par : rabbit | 26 janvier 2019

Allez, une petite lecture pour le week-end. On y parle de notre génie du beau, du bon, Dubochet...
https://www.causeur.fr/lyceens-climat-suisse-suede-greve-158726

Écrit par : Géo | 02 février 2019

L’impertinence, pour nous rendre pertinent.
Merci de pointer la golden mascarade pour ce qu’elle est : un rassemblement de membres bienfaiteurs, à qui nous devons beaucoup.
Et il est ainsi bien normal que nous les laissions déambuler à tire d’ailes privées, pour nous tirer d’affaire...
Nul d’entre nous ne pourra leur faire le moindre procès, car ils sont en permanence à nos chevets pour nous répéter que notre situation est grave.
Comment pourrions-nous ainsi leur reprocher de se précipiter, pour qu’elle ne devienne désespérée ?!
N’est-il pas temps de réaliser enfin que ces gentils membres, s’ils se conduisent mal, c’est naturellement pour notre bien.

Écrit par : Yes-comment | 02 février 2019

Asperger, je ne pense pas, Géo. Il faudrait plutôt aller regarder du côté du chromosome 21, si quelque chose cloche. Dans les deux cas, l’essentiel est que ses parents aient trouvé de quoi l’occuper.
À part ça, vouloir organiser une manifestation contre la connerie serait une entorse à la logique, à moins que l’on puisse manifester contre tout et son contraire. Vous adhérez à cette proposition ?
Pour le reste je vous souhaite une bonne année du cochon. C’est mardi, vous avez encore le temps d’organiser une petite sauterie.

Écrit par : rabbit | 03 février 2019

Les commentaires sont fermés.