21 décembre 2019

Juliette. La nouvelle vedette.

La voilà! La nouvelle star de la Grève du Climat, la façade politiquement correcte d'Extinction Rébellion, le mouvement écofasciste qui se fait connaître de la population lausannoise en l'empêchant régulièrement de vivre normalement et qui lance de part et d'autres des actions violentes.

Juliette? La gagnante du tirage au sort organisé par la Grève du Climat, on dira donc, pour se lancer à l'assaut du siège vacant au Conseil d'État vaudois, suite à la démission de la PLR Jacqueline de Quattro. Piochée par un enfant de neuf ans dans un pot en verre contenant sept noms (probablement ceux qui posent avec elle sur cette photo).

Juliette? La nouvelle égérie de l'extrême-gauche, appuyée par les Jeunes Verts, Solidarités et le POP. Parce qu'en matière de politique, les écologistes ne sont pas alignés du tout avec la gauche, n'est-ce-pas. D'ailleurs en son temps l'URSS était un modèle d'écologie et de respect de l'environnement.

Juliette est une manœuvre politique. Adeptes d'une communication de guérilla, les cadres d'Extinction Rébellion de la Grève du Climat ont choisi l'opportunité d'une élection complémentaire au Conseil d'État vaudois pour tenter de se faire connaître. Alors que la syndique de Payerne PLR Christelle Luisier était pressentie pour lui succéder et qu'aucun parti d'importance ne lui contestait son siège, le mouvement profita de la flexibilité offerte par la loi pour poser une candidature "sauvage".

Ce choix déclenche une élection là où la succession de Mme de Quattro aurait pu se faire de façon tacite. On parle donc de l'impression des bulletins, l'envoi des enveloppes par la Poste et le travail de dépouillement supplémentaire ce dimanche-là, ça fait pas mal de CO2 j'imagine. Mais bon, on ne sauve pas la planète sans écorner quelques principes, n'est-ce pas. Financièrement, la facture reviendrait à 500'000 francs au Canton. De l'argent bien dépensé par les contribuables.

Personnellement, je ne jette pas la pierre aux écofascistes pour s'être lancés dans la course - je relève seulement la cinglante contradiction entre les valeurs prônées et leurs méthodes. Tout ça pour un bon coup de pub digne des pires marques du capitalisme destructeur... Mais si la loi le permet, ils sont dans leur droit. Du reste, depuis, Guillaume Morand, dit "Toto", le chausseur du Flon, s'y est mis aussi comme à son habitude. Et il y a également une candidature du Parti Pirate, Jean-Marc Vandel, qui mise "sur la protection des données et des mesures écologiques contraignantes", nous explique Le Temps. Comme une enchère qui soudain s'embrase, pas mal de monde se retrouve finalement intéressé par un siège au Conseil d'État.

Notons qu'entre l'écologie du PLR, l'écologie de la Grève du Climat, l'écologie de Toto Morand et l'écologie des Pirates, l'écologie sortira forcément gagnante cette élection. 100% des candidats défendent l'écologie! Les politiciens suisses apprennent vite.

Revenons-en à Juliette.

Juliette.jpg
Juliette passe à la télé! (image RTS)

D'emblée, Juliette plaît. D'abord, elle est jeune, donc c'est forcément un plus. En plus, elle est écologiste, et c'est dans l'air du temps. Et puis, loi électorale oblige, on sait désormais qu'elle a même un nom de famille, Juliette Vernier. Franchement, que vous faut-il de plus?

Mais on le sait, les Suisses sont parfois difficiles sur un produit, même d'une telle qualité. Ils se montrent méfiants, tatillons. Alors, les médias, totalement neutres, se pâment d'amour pour elle. Des articles dans 20 minutes, dans 24 Heures, dans Le Courrier, à la RTS. Je me demande si MM. Morand et Vandel, ou même Mme Luisier, auront droit à de semblables égards.

Qu'apprend-t-on sur elle?

Juliette Vernier a commencé son militantisme en 2017, en adhérant à Greenpeace. «La politique ne me parlait pas, ma famille n’en causait pas, mais maintenant je suis en plein dedans», explique-t-elle. La rencontre avec le collectif de la Grève du climat s'est faite en début d’année, via WhatsApp. Elle a arrêté ses études à l'ECAL pour se consacrer à la lutte contre les problèmes climatiques et sociaux. Depuis, elle travaille dans un cinéma et vit avec les siens dans un chalet à Essertes, dans le district de Lavaux-Oron. Aînée de trois sœurs, elle a grandi dans une famille low tech, sans télé ni console.


Toutefois, son père serait archéologue et voyagerait régulièrement dans des pays lointains comme le Tibet ou Zanskar. On espère vivement qu'il s'y rende à vélo, faute de quoi l'empreinte carbone de la famille "low tech" explose certainement celle du Vaudois moyen. Espérons qu'entre deux actions militantes elle prend le temps d'en discuter avec lui. Ce doit être possible, puisqu'elle habite encore chez ses parents.

Ne tirons pas davantage sur l'ambulance. Juliette Vernier est l'incarnation parfaite de l'écologie politique telle qu'elle se pratique aujourd'hui sous nos latitudes: des adolescents bohèmes, incapables de subvenir eux-mêmes à leurs besoins, qui ne connaissent rien d'autre de l'écologie que ce qu'ils en apprennent par des médias sensationnalistes, et prétendent dicter sa conduite à l'Humanité toute entière. En toute modestie.

Évidemment, chez des gens avec un peu plus de... Vécu, dirons-nous, ce déploiement d'orgueil stratosphérique passe assez mal.

Sur 20 Minutes les Internautes se déchaînent:

A arrêté les études, gagne quelques ronds en travaillant dans un cinéma et dépend de papa maman pour manger... C'est un excellent programme qu'on a là !

lu deux fois: ancienne étudiante, 19 ans. ben, ce fut bref.

Juliette elle fait vraiment fort, laissons lui une chose, c' est qu'elle n' a pas peur de se couvrir de ridicule en voulant prendre en charge la reconstruction de la planète selon un modèle qui reste franchement à définir, faire boucler toutes les usines au profit d'une économie inexistante et en même temps régler les problèmes sociaux des gens qui seront au chômage grâce à une politique à 4 sous... Le tout en vivant au crochet et accroché aux basques de papa et maman.


Il s'agit-il là des commentaires parmi les plus populaires... Bref, pour beaucoup, un peu d'humilité ne ferait pas de mal. Mais l'humilité est-elle compatible avec l'urgence climatique? Les militants pensent que non. Mais qu'en pensent les citoyens?

Un dernier Internaute cruel commente avec amertume l'élection complémentaire du 9 février: "Bravo! Un marchand de chaussures en mal de pub, un pirate et une ratée: tout le portrait du canton de Vaud ces trois candidats au conseil d'état."

Mais c'est cela, la démocratie! Et je donne rendez-vous le 9 février à tous ces gens pour mesurer ce qu'ils représentent réellement. La vérité est au fond des urnes.

Commentaires

La propagande médiatique est au fond des urnes.

Écrit par : Bragynes | 22 décembre 2019

"Un dernier Internaute cruel commente avec amertume l'élection complémentaire du 9 février: "Bravo! Un marchand de chaussures en mal de pub, un pirate et une ratée: tout le portrait du canton de Vaud ces trois candidats au conseil d'état."
Excellent, ce commentaire, merci de l'avoir fait connaître...
Cela résume bien ce qu'on pourrait dire à propos de votre appréciation :
"Tout ça pour un bon coup de pub digne des pires marques du capitalisme destructeur.."
Un point de positif : cette attitude d'adoration hystérique de la presse envers XR ou les véganes contribue à déprécier cette presse qui ne sait que nous pomper l'air avec ses injonctions multiculturelles, diversitaires, mondialistes...
Anecdote : on paie 365 francs par an pour s'entendre traiter de pisse-froids par Lucie Solari dans son émission de propagande écolo du samedi, parce qu'on est critique envers les jeunes qui manifestent pour le climat.
Tsssk, tsssk. Ce n'est pas l'habileté manipulatrice qui les étouffe, ces minus de la radio nationale. Insultez, insultez, il en restera toujours quelque chose...peut-être pas très positive pour vous.

Écrit par : Géo | 22 décembre 2019

Pendant que la Suisse patauge, avec le ventre mou de l'Europe dans des idéologies immobilistes, la Chine construit un futur pour toute la planète. Et ça va de plus en plus vite, j'ai observé le phénomène sur place pendant assez longtemps. Moralité : plus dur sera le réveil, quand les flux migratoires seront inversés au départ de l'Europe...

Écrit par : rabbit | 22 décembre 2019

Le problème avec la thématique climatique, c'est que les deux partis qui s'affrontent sur ce sujet ont conjointement des agendas cachés globalistes qui ne relèvent en rien de la thématique climatique. Des agendas cachés qui ont de profonds soubassements symboliques et psychologiques.

Les "climato-activistes" s'intéressent à ce sujet essentiellement pour faire avancer leurs divers utopies progressistes, à base d'ethnomasochisme et de suicide civilisationnel du monde blanc. On n'entendra par exemple jamais un "climato-activiste" évoquer la démographie démente de l'Afrique où encore la surpopulation des territoires en Europe, induisant de fait une baisse de qualité de vie partout sur la planète et une disparition rapide de nombreuses espèces animales et végétales.

Tandis que les "climato-sceptiques" s'intéressent à ce sujet essentiellement pour défendre la machine économique, car remettre en cause la machine économique, c'est s'attaquer fantasmatiquement aux USA comme modèle quasi religieux de l'économie de marché, c'est s'attaquer à la consommation comme idéal de société, c'est s'attaquer à l'argent, à l'argent-roi qui est le dollar, à ceux qui tiennent la mondialisation, aux maîtres "mercuriens" des "carrefours" et c'est là que l'on entre dans le domaine de la dénonciation du "complot", d'où la présence de toute "l'atlantosphère" (pour ne pas dire plus...) dans ce camp-là.

Écrit par : UnOurs | 22 décembre 2019

Tout système métaphysique commence à s'enfoncer dans le mensonge dès qu'il cherche à justifier son existence par des faits.

Écrit par : rabbit | 22 décembre 2019

On lit en cet article et commentaires... ce que des adultes pensent de certains jeunes sans chercher à connaître mieux leur histoire

Mais ces jeunes, entre autres, que pensent-ils des adultes

de l'état de la planète empoisonnements comme pollutions de la terre, de l'eau et de l'air fruits et légumes avariés

Maladies allergies, etc.

Pollutions ou empoisonnements arrivent en tombant du ciel personne n'étant responsable!?

Se poser des questions concernant la déshumanisation croissante provoquée par la mondialisation à la société de marché sans éthique se peut sans appartenance à aucun groupe, parti, mouvement ou… secte!

La grande combine de cette époque comme de toutes les autres est de pratiquer la censure par le collage d'étiquettes destinées à faire peur...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28 décembre 2019

Les commentaires sont fermés.