17 mars 2020

Coronavirus: le pari fou de l'immunité

En Europe continentale, les dés sont jetés.

En Italie, premier pays touché pour des raisons que les médias traditionnels n'expliqueront jamais, des millions d'habitants, puis toute l'Italie le 9 mars, se sont retrouvés sous un régime de quarantaine de plus en plus renforcé. Les mêmes mesures sont appliquées progressivement en France, en Allemagne, et même désormais en Suisse, dans une tentative désespérée de ralentir la progression de la pandémie de Covid-19.

200129-O-ZZ999-001R.JPG

Les temps changent.

On entend moins les antivaccins et les anti-sociétés pharmaceutiques. L'odieux capitalisme a soudainement du bon lorsqu'il permet à des chercheurs de travailler sur des remèdes.

On entend moins Greta Thunberg et sa névrose climatique, depuis que la jeune fille est retournée dans sa chambre d'adolescente.

On entend moins les brèves de comptoir de ceux qui comparent la maladie à une simple grippe.

On entend moins, mais on les entend encore, ceux qui disent que la maladie n'est qu'une affaire de personnes âgées de 65 ans et plus. En France et aux Pays-Bas, on en est loin. Au Canada, les patients de 60 ans et plus ne constituent que 31% des cas d'hospitalisation. Les médias continuent d'éviter le sujet, des fois que les jeunes comprennent qu'ils sont en danger aussi...

On entend moins les partisans forcenés de la libre-circulation, qui expliquaient du matin au soir que fermer les frontières ne résoudrait rien, alors que maintenant toutes les frontières sont en voie d'être fermées. Grâce à Internet, nous n'oublierons pas tous ces gens.

Pas de triomphalisme. Avoir raison lorsqu'on annonce une catastrophe comme je le fais depuis plus d'un mois ne laisse dans la bouche qu'un goût amer. Qu'aurait donc coûté alors la fermeture totale des frontières aux personnes, par rapport à ce que nous vivons aujourd'hui? J'aurais aimé avoir tort. J'aurais aimé que nous vivions dans la fiction heureuse dépeinte par les médias et le monde politique avant ce réveil. Le réveil est brutal et tardif, et il est brutal parce qu'il est tardif.

Et il reste toujours des trous dans la raquette. En France, on a voté ce week-end. En Suisse, on garde les crèches ouvertes, comme si la perspective d'aller au bout du geste effrayait les autorités. On ne suggère qu'à demi-mot des restrictions de mobilité, d'association, d'utilisation des transports en commun. Les bus, les trains et les avions sont pourtant des lieux de premier plan pour s'infecter. Des termes comme "confinement", "couvre-feu", "isolation" ou "quarantaine" font peur, alors qu'ils sont la clé de la survie des plus vulnérables d'entre nous.

Pour ce qui est de notre dépendance auprès des travailleurs frontaliers pour nos services de santé, la Conseillère nationale Magdalena Martullo-Blocher avait proposé il y a quelques jours de les héberger en Suisse (les lits ne manquent pas en hôtellerie) afin qu'ils puissent continuer à travailler ici, au lieu d'attendre le moment prévisible où leur pays d'origine les réquisitionnera pour son propre système de santé. La proposition est restée lettre morte. Le Conseil fédéral préfère que les infirmières et aides-soignants retournent chaque jour dans leur zone à risque en France ou en Italie, en attendant de ne plus venir du tout.

Une course contre la montre quasiment perdue

Nous ne vivons pas dans le monde parfait de la publicité, pas plus que dans le monde idéalisé des reportages télévisés, où notre art de vivre ferait magiquement obstacle à la maladie. Braver les interdits en sirotant une bière en terrasse n'est pas un geste de courage et de défi, mais une prise de risque d'une incommensurable stupidité. On ne lutte pas contre une idéologie mais contre un virus.

Continuer à vivre "comme avant" est un aller-simple pour l'épidémie généralisée.

Ce lundi matin, à Lausanne, tout était calme, mais normal. Terriblement normal. Aucune distance de sécurité nulle part, aux arrêts de bus par exemple. Des gens en groupe, aucun masque visible à la ronde, hormis le mien et celui de quelques fonctionnaires de police forcément obligés de suivre les directives édictées par leur hiérarchie. Place Bel-Air, des personnes âgées déambulaient sans la moindre protection au milieu des piétons pour faire quelques emplettes de bon matin, comme si de rien n'était. Les transports en commun continuaient à circuler, charriant leur lot de passagers et de germes infectieux pour la journée.

Il est terrible d'embrasser une foule du regard et de se dire que si le virus y circule, une personne sur vingt sera morte dans un mois.

Selon le Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies américain (Centers for Disease Control and Prevention, CDC) le temps d'incubation du Coronavirus varie entre 2 et 14 jours après l'exposition. Selon un rapport récent, plus de 97% des individus qui contractent le "SARS-CoV-2" montrent des symptômes onze jours et demi après leur exposition. La période moyenne d'incubation est de 5 jours.

Tout cela signifie qu'il faudra attendre deux semaines pour voir si les mesures "fortes" prises par les pays occidentaux sont efficaces. En attendant, le nombre de cas avérés double tous les trois jours - pour les pays qui se donnent encore la peine de dépister la maladie, évidemment.

"Tous n'en mourraient pas mais tous étaient frappés"

La pandémie de Coronavirus est globale, mais chaque pays apporte sa propre réponse. En ce sens, si vous pensez que les mesures prises par l'Allemagne, la France ou la Suisse sont minables et trop tardives, rassurez-vous, il est toujours possible de faire pire.

Parmi les innombrables graphiques qui circulent, celui-ci a retenu mon attention: l'évolution de la maladie à partir du centième cas, jour après jour selon chaque pays. Il permet une comparaison instructive entre des pays frappés à différents stades chronologiques.

virus_evolution_2020-03-15.jpg
Progression du nombre de cas confirmés à partir du 100e cas, jour après jour.
(Graphique Financial Times ; cliquez pour agrandir.)

Il est difficile de contenir la progression des 33% de nouveaux cas chaque jour. Comme on peut le voir, la Corée du Sud, le Japon, Singapour, Hong-Kong et la Malaisie semble réussir leur pari - si leurs données ne sont pas trafiquées. L'inflexion sud-coréenne est la plus remarquable. Leurs sociétés sont différentes des nôtres en termes ethniques, culturels, disciplinaires, et leurs élus sont tout aussi différents des nôtres sur ces mêmes points. Les reportages réalisés là-bas montrent une approche infiniment plus sérieuse de l'épidémie que dans nos sociétés européennes.

Soyons fous en attendant la fin

La pire réponse vient probablement du Royaume-Uni et des Pays-Bas, où les autorités ont décidé de... Laisser le virus se répandre.

Il ne s'agit pas de ne rien faire ; ces pays ont l'intention de préserver les personnes âgées en les isolant. Mais ensuite, les autorités font le pari de laisser le virus se propager dans le reste de la population. Leur objectif est d'augmenter la proportion de personne guéries afin d'immuniser l'ensemble. C'est le schéma adopté pour d'autres maladies comme la rougeole ; encore faut-il parvenir à un taux d'immunité 95% à 2 ans pour interrompre la circulation du virus...

En l'espèce, et je n'ai pas peur de l'écrire, cette stratégie s'apparente à mes yeux à un crime contre l'Humanité. The Guardian prédit que 80% des Britanniques seront infectés et près de 8 millions seront hospitalisés dans les 12 prochains mois (c'est-à-dire, devraient être hospitalisés, étant entendu que jamais le NHS anglais à la dérive n'arrivera à s'en occuper). Le gouvernement a relativisé en assurant que c’était le pire des scénarios possibles... Nous verrons ce qu'il en est.

Comme je l'ai mentionné en début d'article, nous en apprenons chaque jour sur le virus - notamment que la proportion de jeunes gravement infectés est bien plus grande que ce que les études initiales suggéraient. Laisser le virus se répandre, c'est laisser un "tsunami" d'infections aiguës qui submergera les capacités du système de santé. C'est laisser les médecins choisir qui ils vont laisser vivre ou mourir. C'est laisser les malades périr dans les couloirs, ou les abandonner chez eux.

En outre, ces sacrifices pourraient l'être en vain, car l'immunité consécutive à une guérison semble bien modeste. Il y a plusieurs cas de personnes réinfectées par la maladie, en Asie uniquement pour l'instant - le nombre de personnes guéries en Europe est encore trop faible pour que cet aspect soit étudié sur notre continent.

Sans parvenir à juguler l'épidémie, il arrivera un moment où l'immunité de groupe, si elle existe, sera notre dernière planche de salut. Mais certains gouvernement ne s'embarrassent pas de prudence et osent de terribles paris avec leur population. Il sera essentiel qu'à la fin de la crise ils rendent des comptes à leurs citoyens. La responsabilité n'est pas qu'un mot.

Commentaires

Mouais. En attendant, on pouvait compter sur les Vaudois pour en rajouter dans la connerie pure. Voilà qu'ils ont fermé la déchetterie dans ma commune. Je ne vois pas très bien la rationalité de cette mesure et le moins que l'on puisse dire, c'est que je ne suis pas le seul.
Cela confirme une fois de plus ma vision des autorités communales. Plus personne d'intelligent ne veut faire de la politique et donc il ne nous reste que les demi-cuits et les idiots.
Mais à part ça, Mme la marquise...

Écrit par : Géo | 17 mars 2020

"On entend moins les antivaccins"

Ah bon?

Vous pouvez citer un vaccin préventif dont l'efficacité et l'utilité (en vaccination de masse) soit avéré en Europe ou aux USA? Avec des preuves?

Vous niez la dangerosité du vaccin contre la grippe "porcine" "pandémique" H1N1?

Vous niez l'explosion des SEP en France causées par le vaccin hep B?

Vous niez qu'une obligation de vaccination a précédé l'épidémie en Chine?

Vous avez trouvé une preuve que l'explosion de l'autisme n'est pas lié à la vaccination?

Et pour les allergies? Et pour le diabète de l'enfant? Etc.

Vous pensez qu'une seule accusation des soi-disant "anti vaccins" (plutôt vaccino-sceptiques ou vaccino-réalistes) a été réfutée par "la Science"?

Écrit par : simple-touriste | 17 mars 2020

@Géo
Ici aussi, la déché est fermée. Cela viens du Canton et pas des communes (rassemblement toussa toussa). Les petites communes ne font qu'appliquer ce qui vient d'en haut. Généralement, les citadins se soucient de nous uniquement en nous interdisant de se promener dans nos forêts. Ou alors ils gueulent quand une vache qui a vêlé protège son veau et charge sur Mirza. C'est inacceptable madame Michu !!! Merci à eux.

Mais vous soulevez un pb bien présent, on le voit en FR présentement; les gens partent dans les familles en campagne. Trains bondés mais ça c'est ok !
Du coup, nous les gueux des campagnes, avons un attrait incroyable pour ceusses des villes. Tiens donc !

Je suis désormais parmi les chanceux en télétravail depuis chez moi et beaucoup de mes collègues le sont aussi mais :
- depuis ma caravane au camping de trucmuch avec réseau.
- mes beaux parents à la cambrousse
- mes enfants à la campagne qui on dû louer un appart hors LSNE
- mes collègues hors CH (toute la FR, mes collègues frontaliers couvrent toute la FR)

Du coup, la techno c'est supaîîr mais pas la 5G (et pour le coup, Greta et les Schtroumpfs verts sont remisés pour plus tard.!

Je vous rejoins sur votre remarque sur les autorités mais dans les communes des villes et pas des petites communes dans lesquelles les municipaux se battent.
Hors parti (quelle connerie ces quotas), avec les moyens du bord et sans cramer le budget communal en promesses d'après Covid-19.

Bien à vous et cordialement.

Écrit par : Otto_West | 17 mars 2020

Vos prévisions ? Trop fort, un vrai illuminé...
Héberger les frontaliers. Mais oui et ainsi on en refait des saisonniers si chers à votre cœur UDC, et les empêcher de voir leurs famille durant les 3 prochains mois... Pourquoi n’a-t-on pas fermé la frontière quand vous êtes passé la première fois... avec des si...
Un haut taux d’immunité est atteint grâce au vaccin et non pas à l’auto-immunité ! La rougeole c’est près de 100’000 morts par an encore aujourd’hui...avec le vaccin...
@Geo: s’ils ferment les déchèteries c’est qu’ils savent que seuls les > 65 ans y vont durant une période comme celle-ci et que ces même personnes devraient être confinées chez elles pour ne pas engorger les urgences en cas d’infection...

Écrit par : Paolo | 17 mars 2020

Depuis le début de cette épidémie, je vous trouve excessivement alarmiste, voire catastrophiste (même si je suis d'accord qu'au début, face à l'inconnu, il fallait prendre des mesures extrêmes qu'on n'a pas prises en Europe).

Je persiste à penser que c'est une grosse grippe (100 000 morts en France en 1958 tout de même, la grippe) dont la contagiosité sature les systèmes sanitaires mal préparés.

Vous vous avancez beaucoup en jugeant dès maintenant quelle est la pire réponse. Vous montrez une assurance fort déplacée d'après les épidémiologistes eux-mêmes. L'épidémie a plus d'une surprise dans son sac, et pas forcément mauvaise.

C'est effectivement un pari mais, désolé, je parie sur Boris Johnson contre vous.

Nous verrons bien à la fin de l'année quand nous ferons le bilan. Il faudra aussi prendre en compte le bilan économique.

Belles discussions en perspectives !

Écrit par : Franck Boizard | 18 mars 2020

Je me sens moins seul à garder mon sang-froid :

https://youtu.be/K7g4WKoS_6U

Écrit par : Franck Boizard | 18 mars 2020

@simple-touriste: dois-je en déduire que lorsque le vaccin contre le Covid-19 sera là, vous passerez votre tour?

@Paolo: votre haine vous aveugle, c'est impressionnant. Où avez-vous vu que les personnels médicaux devraient être privés de leur famille? Depuis quand les chambres d'hôtel sont limitées à une personne? Et ne croyez-vous pas que l'idée devrait être travaillée plutôt que jetée à la poubelle parce qu'elle vient d'une UDC?

Quant à votre phrase "La rougeole c’est près de 100’000 morts par an encore aujourd’hui...avec le vaccin..." l'immunité vient autant de la vaccination que des malades guéris ; mais comme vous le mentionnez, c'est loin d'être suffisant. La voie de l'immunité de groupe me paraît toujours une folie.

@Franck Boizard: Oui, de belles discussions en perspectives. Mais ne me prenez pas pour un illuminé: je ne fais depuis le début que prôner des mesures qui sont finalement prises par les gouvernements, mais trop tard.

"Nous verrons bien à la fin de l'année quand nous ferons le bilan. Il faudra aussi prendre en compte le bilan économique."

Le bilan économique, il faut bien se rappeler que c'est précisément ce qui nous a amené droit à la situation actuelle. Préserver les flux plutôt que la santé, défendre le tourisme, la restauration et l'hôtellerie, garder les frontières ouvertes aux personnes au nom de l'idéologie... Autant de mesures prises avec l'économie en tête, et qui finissent dans un désastre ruineux.

Écrit par : Stéphane Montabert | 18 mars 2020

@simple-touriste: toutes vos allégations anti-vaxx ont TOUTES été largement démontées, faits, données, études et méta-analyses à l'appui. Mais laissez les vaccins aux autres, c'est très bien comme cela.

@Paolo: les zones où la vaccinations contre la rougeole est suffisante, il n'y a jamais autant de morts. Ces morts viennent des zones ou la population n'est justement pas vaccinées. La rougeole est dangereuse. Simple-touriste ferait mieux de bien regarder où il va se balader, s'il veut rester en vie.

@S. Montabert:
Le graphique est connu est intéressant. Vous devriez regarder la vidéo transmise par Franck, elle est assez pertinente, même si ce ne sont pas les mesures prises en Europe (je ne sais pas bien pourquoi).
Si la Corée à réduit la courbe, c'est par tests massifs, isolement et traitement des positifs, uniquement. Probablement un peu plus lent que la méthode chinoise, mais nettement plus supportable économiquement. A savoir qu'un des tests pour repérer le virus est facile à faire, peu coûteux et rapide, faisable par beaucoup de laboratoires non médicaux, actif en biologie notamment.
Autre information donnée dans la vidéo qui est intéressante:
Le paquebot des japonais contenant un nombre de personnes représentant la population à risque assez important: espace confiné et exigu, contenant 3000 personnes. Résultat? 700 contaminé et 7 morts...bon test grandeur nature de la propagation et de la mortalité du virus.
Cela ne veut pas dire qu'il ne faut rien faire, il est dangereux. Mais les chiffres contredisent assez nettement les mesures et l'alarmisme.
Attention à la mutation tout de même. Et si ce que vous dites sur l'angleterre et les pays-bas est exacte, le pari me semble également assez risqué.

Écrit par : Lefredo | 18 mars 2020

"@Geo: s’ils ferment les déchèteries c’est qu’ils savent que seuls les > 65 ans y vont durant une période comme celle-ci et que ces même personnes devraient être confinées chez elles pour ne pas engorger les urgences en cas d’infection..."
Tellement de conneries en une seule phrase ! Comment voulez-vous vous transmettre un virus dans une déchetterie ? Et si on a plus de 65 ans, on ne devrait plus sortir ? Cela ne dépendrait pas un peu de l'état général ? J'ai 68 ans mais je parierais une Rolls Royce en or massif contre un sugus que je suis en bien meilleure santé que vous, quel que soit votre âge...

Écrit par : Géo | 18 mars 2020

@Lefredo & Franck Boizard: la vidéo montre encore le Pr Didier Raoult, le même virologue qui clamait il y a quelques semaines que la Chloroquine (un vieil anti-paludique) était d'après une étude chinoise la solution miracle contre le Coronavirus et que grosso-modo avec une bonne dose de Chloroquine et une claque sur les fesses, n'importe qui serait rapidement guéri.

Ce serait bizarre de laisser tous ces morts s'empiler avec un médicament aussi courant et aussi efficace... Quelque part, j'ai donc l'impression que ce monsieur a un peu pêché par enthousiasme... Ce qui m'amène à douter un peu de sa crédibilité désormais...

Écrit par : Stéphane Montabert | 18 mars 2020

En février, j'étais inquiet lorsque que presque personne n'en parlait parce qu'on était devant l'inconnu et j'étais pour des mesures fortes. Aujourd'hui, les connaissances se sont accumulées et elles me rassurent. L'incertitude demeure, évidemment, mais ce n'est pas vrai que nous sommes dans le noir total.

Il y a des ordres de grandeur. Nous sommes un pays de la même taille que la Corée. Nous aurons 100 ou 1 000 fois plus de morts à cause de la nullité de notre gouvernement, mais pas 10 000 ou 100 000.

Je suis rationnel. Beaucoup d'autres ne le sont pas. C'est tout.

@ Stéphane Montabert | 18 mars 2020

Ce n'est tout de même pas vous qui allez m'affirmer que les erreurs collectives (et médicales) sont impossibles ! Ca serait contraire à tout ce que vous écrivez habituellement. Tout le monde a désormais entendu parler de Semmelweis.

Et puis, il n'y a pas que Raoult (certains l'accusent même de plagiat, faudrait savoir). Les Coréens ont testé la chloroquine en combinaison avec du zinc, ça marche.

Le problème est de ne pas tuer le malade en le soignant, parce que la chloroquine est assez toxique, d'où les hésitations.

Écrit par : Franck Boizard | 18 mars 2020

Puisque Confédération n’a pas les moyens de faire comme la Corée du Sud, confions le dépistage à nos instituts de sondage qui sont spécialistes dans l’échantillonnage de la population.

Avec quelque 1000 dépistages par semaine selon leurs critères, canton par canton, on pourrait faire des projections +- réalistes pour prendre les mesures qui s’imposent.

Écrit par : petard | 18 mars 2020

"La voie de l'immunité de groupe me paraît toujours une folie"

Elle marchait PARFAITEMENT quand on ne vaccinait pas contre la rougeole : 1/25000 mort, c'est la donnée des autorités provax françaises.

Pour se ré-informer sur les vaccins, c'est ici :

http://www.rolandsimion.org/spip.php?article460

Sinon, si on a le cerveau grillé par la religion vaccinale, il n'y a plus rien à faire.

Écrit par : simple-touriste | 18 mars 2020

@Stéphane Montabert
« la vidéo montre encore le Pr Didier Raoult, le même virologue qui clamait il y a quelques semaines que la Chloroquine [...]»

Didier Raoult a effectivement évoqué une étude chinoise..., mais c'est pas par hasard. C'est parce qu'il a expérimenté ce médicament sur d'autres "coronavirus" depuis 40 ans, comme il l'explique dans une vidéo. Il ne dit pas que c'est un médicament miracle, mais il explique qu'il est arrivé à des résultats encourageants notamment sur sur ce nouveau Covid-19.

Ce qui à mon sens scandaleux et douteux, c'est qu'une certaine classe "politico-scientifique" essaie de museler et de "confiner" ce chercheur.

Ce médecin à tout-de-même été la référence dans son secteur, depuis plusieurs dizaine d'années.
ET ça c'est un fait ! Et tout soudaine, ce serait le dernier des t.d.c.....???

Écrit par : petard | 18 mars 2020

« Ce serait bizarre de laisser tous ces morts s'empiler avec un médicament aussi courant et aussi efficace...»

... mais pour l'heure il n'y a pas empilement de morts, ce Monsieur explique ça clairement.

La plupart des morts à ce jour, étaient déjà à minuit moins cinq du cercueil, avec quantité d'autres pathologies carabinées.

Écrit par : petard | 18 mars 2020

L’OFS nous informe sans rougir que la barre des 3000 personnes positives a été franchie…

mais ça ne veut rien dire du tout, c’est de la « Fake News » à l’état pur !

Car, PAS UN SEUL CHIFFRE SUR LE NOMBRE DE TESTS effectués en Suisse depuis le début de la crise.

Et surtout pas d’infos, sur les types de personnes testées…

On nage dans le bleu absolu !

Écrit par : petard | 18 mars 2020

@Geo : pas de souci quand je viendrai vous aspirer dans votre tube, je vous referai lire vos dernières lignes. Car votre argument est le même que tous ceux qui sont aux soins intensifs en étant en bonne santé… mais je pouvais pas savoir…on aurait pas imaginé...mas des choses pareils...
@Lefredo: rien compris :là où il y a un haut taux de vaccination il y a des morts de rougeole? Il y a 20 ans avant que Bill ne fasse ces campagnes de vaccination en Afrique le nombre de morts par rougeole était > 500'000 ce qui permet tout de même d'en déduire que cela aidé…
@SM: mais oui on va mettre des familles entières dans les chambres, excellente idée, et les époux-épouses n'ont qu'à arrêter de travailler… mais c'est si simple...mais en même temps quand on a pas l'habitude de travailler…
La chloroquine ne soigne pas mais ferait baisser le taux de virus par malade ce qui nous rendrait moins contagieux mais ne traite pas la pneumonie de Geo...

Écrit par : paolo | 18 mars 2020

Vaud: des chiffres sans queue ni tête ou qui sautent du coq à l'âne !

Quelques bribes vaudoises à l'horizon... mais aussi rares que le PQ à la Migros:

117 hospitalisations dans le canton de Vaud en raison de la pandémie; la presse dit ou rapporte que la courbe est «exponentielle» (sans préciser les valeurs x,y). Bon, on essayera de faire l'intelligent en devinant...

puis...

«Les hospitalisations en soins intensifs ont passé en quelques jours de 5 à 35 [...] »
pour dessiner la courbe, «quelques jours», c'est un peu vague, non ?

s'ensuit une louche de morale, ça ne mange pas de pain:

« Ceux qui se croient à l'abri car ils n'appartiennent pas au groupe à risques - + de 65 ans, malades chroniques, etc., se trompent [...] »

et pour finir...

« entre 500 et 1000 personnes sont testées positives chaque jour »

Evidemment toujours pas le moindre TOTAL de personnes testées... ah, mais quand-même, un "morpion" s'est échappé:

« il y a 12% de résultats positifs en moyenne »

Ouf ! On respire.

Ainsi, pour les examens de ses classes primaires, Rebecca Ruiz s'offre sur un plateau l'épreuve de circonstance:

« Dans le canton de Vaud, le médecin cantonal annonce qu'il y a entre 500 et 1000 personnes en moyenne, testées positivement chaque jour. Il précise aussi, que lors des tests, il y a 12% de résultats positifs. Les tests ayant commencé il y a 15 jours.
- Combien y a-t-il eu de tests en tout dans le canton de Vaud jusqu'à présent ? »

Écrit par : petard | 18 mars 2020

Je vois les infos sur Ti èF Ouane maintenant!
On y voit le brave Castaner qui rappel le cerfa à remplir et les amendes de 135 €.
C'est consternant !
Et le cerfa à imprimer mais pas à télécharger mais 2 cerfas quand même. Pis sinon vous en faites un à la main.... Tout et son contraire dans la même phrase.
Et si vous le signez c'est sur l'honneur !

Droit derrière sur une autre chaîne des images des cités sensibles ! Ah oui mais là il faut communiquer. Ils ne savent pas (pas de propaganda TV France mais d'ailleurs). Il faut aider les populations émotives !!!

Et quand les "populistes" nous demandaient de fermer les frontières, tout le monde leur riaient à la g....

Écrit par : Otto_West | 18 mars 2020

@Paolo
C'est ce que je dis, la vaccination de la rougeole protège, il faut aller où la vaccination ne se fait pas pour avoir des morts en quantité.

@simple-touriste
Il faut avoir une culture historique plutôt limitée pour prétendre que l'immunité naturelle fonctionne bien. Peste, choléra, grippe espagnole, etc... les exemples de réussite au test d'immunité sont effectivement légion. C'est du troll au moins

@S. Montabert
Le monsieur est une sommité sur les virus. Mais pas dans leur transmission. Je ne l'ai pas lu ou vu si enthousiaste. En réalité il y a eu pas mal d'article qui ont relayé ses propos de manière un peu trop enthousiaste. Lui-même pondère passablement l'efficacité des traitements avec la Chloroquine.
Surtout que la posologie nécessaire est très (trop) proche de la dose dangereuse. Mais il y a des autres médoc assez proches qui donnent des résultats intéressants.

Mais cela prend du temps, et du temps il n'y en a pas beaucoup à disposition.
Semblerait que la France s'approche du pic, ainsi que l'Italie, voir que cette dernière l'ait dépassé. A mon sens, la psychose qui s'installe est plus dangereuse que le virus in fine.

Écrit par : Lefredo | 19 mars 2020

@Stéphane Montabert

Errata:

corrigé:

Ainsi, pour les examens DES classes primaires, Rebecca Ruiz offre sur un plateau à sa collègue Cesla Amarelle, l'épreuve de circonstance:

toutes mes plates excuses...

Écrit par : petard | 19 mars 2020

Il semblerait que le farfelu ne le soit pas tant que ça :

https://mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2020/03/19/lefficacite-de-lhydroxychloroquine-publiee-dans-nature/

Écrit par : Franck Boizard | 19 mars 2020

Trump (mais il est vrai que c'est un imbécile, c'est bien connu) pousse la chloroquine. La Grande-Bretagne multiplie les tests.

"Tester, tracer, soigner" semble de plus en plus la bonne technique. Et le pari de l'immunité collective qui vous semblait suicidaire il y a trois jours devient de plus en plus réaliste.

Il ne faut certes pas vendre la peau de l'ours. Mais il semblerait bien que les alarmistes de mars aient tort (en janvier et février, c'était justifié because inconnu).

https://twitter.com/edouardhusson/status/1240774244851736579?s=20

Écrit par : Franck Boizard | 20 mars 2020

Je ne partage pas du tout l'enthousiasme de ceux qui pensent que nos autorités ont bien agi.

Des pays comme Singapour et la Corée du Sud sont parvenus à circonscrire la propagation du virus en prenant des mesures INTELLIGENTES et efficaces en proposant en suffisance des moyens de protection et notamment du dépistage à large échelle.

Ici en Suisse et en Occident, nous sommes pourris par des idéaux qui nous amènent à ne plus pouvoir appeler un chat un chat... ce qui nous enfonce dans le mensonge, la dissimulation, la désinformation.

L'apparition de ce virus est un implacable révélateur de nos défaillances systémiques. Nous ne sommes même plus capables de mettre en place les moindres petites mesures élémentaires de protection.

On ne trouve pas de liquides de désinfection (alcool à 70° et autres atomiseurs) pour traiter les surfaces diverses, mobilier, poignées de portes, barrières, boutons, etc...

Encore moins de gels hydro-alcooliques pour les mains, de gants de protection...

Plus grave, peu ou pas de kits de dépistage du virus... parce qu'un cartel pharmaceutique les vend à un prix prohibitif, alors qu'en Asie, ça ne coûte que quelques dizaines de dollars.

Si l'on nous dit que les masques de protection ne sont pas utiles au citoyen lambda et qu'ils doivent uniquement être réservés aux praticiens, c'est parce qu'on en a pas, ou pas assez... Et pourquoi on en a pas ou pas assez ???

On a pas assez de ces choses élémentaires, parce qu'on ne sait pas quels sont les dangers prioritaires qui nous guettent.

C'est quand-même fou de devoir buter sur un simple truc en papier avec deux élastiques... De ne pas avoir eu le budget dans la "protection civile" ou "défense nationale" pour stocker quelques centaines de millions de trucs aussi simples que ça.

Evidemment, pour des chars d'assaut qu'on a emballé sous vide, le pognon était là ! «Ah, ces Russes, depuis trois-quart de siècles qu'ils nous emmerdent...» C'est la seule chose qui fait bander la «colonaille» helvétique...

NON, Messieurs du Pouvoir, le confinement généralisé que vous projetez va engendrer des violences domestiques, des dépressions et des suicides. C'est peut-être ce que vous souhaitez, liquider du monde sans mettre à contribution les infrastructures médicales.

Je ne suis pas médium, et je ne veux pas foutre la poisse, mais je crains que l'été qui se pointe à l'horizon, risque bien de mettre le feu à quelques-unes de nos forêts les plus sèches, les plus négligées, (les moins nettoyées avec le bénédiction de Pro Natura).

Lorsque les choses se seront plus ou moins atténuées sur le front de la pandémie, espérons qu'il y aura quelques remises de pendules à l'heure, pour ces carences INADMISSIBLES.

Le vrai ennemi, c'est l'inaptitude de nos autorités à bien penser et bien agir !

Écrit par : petard | 20 mars 2020

Cela tourne de plus en plus à l'hystérie. Alors que deux articles dans le 24 heures de mercredi 18 signés par des médecins soulignent l'importance de garder une activité physique pour améliorer ou conserver son système immunitaire, le Canton d'Uri interdit aux personnes de plus de 65 ans de sortir de chez eux. Pas de soleil, pas de vitamine D, pas d'immunité. Et faisons confiance au Canton de Vaud, dirigé par un collège de femmes socialistes de culture étrangère à la Suisse, pour suivre Uri dans sa discrimination envers les vieux. Si vous avez plus de 65 ans, vous êtes à risque ! Quel que soit votre état de santé ! Le risque dans les forêts où je ne rencontre quasiment personne, c'est la maladie de Lyme, pas le Covid-19, que je sache...
Voilà ce que c'est que de vivre dans un pays hyper-surpeuplé. La connerie devient très vite largement dominante et ne recule devant aucune discrimination criante.

Écrit par : Géo | 20 mars 2020

Je pars de chez moi et rencontre un de mes voisins. Il est professionnel de la santé et me parle de protection dans le cas de l'interdiction de sortie pour les vieux de plus de 65 ans (ceux qui ne font pas partie de l'élite PLR/PS, en tout cas. Ceux-ci ne vont pas respecter ce genre d'injonctions, croyez-moi. C'est juste pour les cochons payant, nous...). Protection ! C'est juste la novlangue orwellienne : je vous mets en prison pour votre bien...
Bon. le voisin est sympa, compétent mais socialiste.
PS. Les vieux, faites gaffe ! Les jeunes ont décidé de faire des achats pour vous ? D'un coup, ils détestent les vieux et veulent faire nos achats ? Si j'étais vous, je me méfierais très fort, les boomers ! Un petit crachat sur vos achats, c'est peut-être leur slogan, aux crétins climatiques...

Écrit par : Géo | 20 mars 2020

...ce serait plutôt la lecture de certains blogs qui pourraient (me..) rendre malade...et puis, tant qu’on y est, le petit couplet sur le crétins climatiques..ouf!

Écrit par : jocelyn | 20 mars 2020

Jocelyn@ Si vous saviez comme la lecture des slogans des crétins climatiques me fait vomir. "Suck my dick, not plastique", par exemple. Avec le vieux aux yeux fous qui délire au milieu d'eux : le cauchemar...Par conséquent, je suis vraiment très satisfait de vous avoir déplu, et j'euphémise.
Cela dit, le CF, dans sa conférence de presse, ne suit pas du tout le canton d'Uri. Pas de mesures discriminatoires fascistoïdes contre les plus de 65 ans, c'est déjà ça. J'espère que les seniors de Uri sauront se défendre, d'autant que les tendances fascistoïdes étaient comme par hasard et une fois de plus d'origine romande, Vaud et Genève en particulier...

Écrit par : Géo | 20 mars 2020

"@simple-touriste: dois-je en déduire que lorsque le vaccin contre le Covid-19 sera là, vous passerez votre tour?"

Cette déduction suggère que vous avez parfaitement intégré l'idée que quand le vaccin sera autorisé, il n'existera pas l'ombre d'une preuve, ou même un indice, qu'il est efficace, utile OU sûr (sinon votre pari n'aurait aucun sens) : on ne saura rien de ses effets et les mass media dissimuleront les épouvantables effets secondaires et les vies brisées des personnes assez imprudentes et/ou stupides pour se le faire administrer.

C'est cela que vous vouliez dire?

Écrit par : simple-touriste | 20 mars 2020

"lorsque le vaccin contre le Covid-19 sera là, vous passerez votre tour?"
Je passerai aussi mon tour. Pas fou...

Écrit par : Géo | 21 mars 2020

En dessous de 60 ans, sans diabète et sans problèmes respiratoires ou immuno-dépression, aucune raison de se faire vacciner.

Écrit par : Franck Boizard | 22 mars 2020

Si un particulier peut acheter 1250 respirateurs en Chine, pourquoi un pays comme la Suisse ne pourrait pas agir à l'identique ?

https://trustmyscience.com/effort-heroique-elon-musk-offre-1250-respirateurs-artificiels-hopitaux/

Monsieur Montabert, vous avez évidemment des relais au sein de votre parti, ce serait bien que vous puissiez faire remonter ce genre d'interrogations, afin qu'elles soient répercutées par des membres de votre parti ayant un accès direct aux grands médias.
Afin de dissiper le "brouillard de guerre" de nos médias officiels qui entoure d'une aura de compétence usurpée l'action de notre exécutif fédéral.
Regardez par exemple l'émission d'Alexis Favre à 1900 sur la TSR, on se croirait en Corée du Nord.

Écrit par : Un_Ours | 27 mars 2020

Les commentaires sont fermés.