06 avril 2020

Coronavirus: stop ou encore?

L'humanité se bat contre le Coronavirus, et l'emportera. Mais combien de victimes périront dans cette guerre?

Les mesures de confinement concernent désormais la moitié de l'humanité environ. En diminuant les interactions, la progression du virus est ralentie d'autant. L'objectif, très simple, se heurte pourtant très vite à des divergences d'interprétation. Des divergences fondamentales.

La première est le but du confinement. S'agit-il d'arrêter le Covid-19 ou de ralentir sa progression?

La stratégie de l'arrêt

Arrêter est difficile, mais a pour objectif de stopper net la pandémie. Après plusieurs semaines sans nouveau cas, le virus est effectivement éradiqué. Il n'a pas pu se transmettre à de nouveaux humains. Les gens encore malades qui ne périssent pas finissent par guérir. En revanche, la plus grande vigilance est de mise pour que de nouveaux cas - importés - ne réintroduisent la maladie ; auquel cas toute la procédure devrait recommencer.

C'est la stratégie suivie par la Chine et les autres pays d'Asie, mais pas seulement. Au milieu de l'océan des analyses "d'experts" et autre invités de marque consultés par les médias, un reportage de Valérie Dupont permet de voir que cette stratégie a été appliquée avec succès, sur le terrain, en Italie.

Dès les premiers jours de la pandémie, Vò, un petit village italien proche de Padoue, a choisi de suivre les recommandations des scientifiques [on aimerait bien les avoir, ceux-là!..]. Deux jours après la mort d'Adriano, âgé de 78 ans, le premier cas mortel en Italie, le village entier est mis en quarantaine et toute la population est testée.

Ces premiers tests ont permis de découvrir plus de cent personnes positives dans la population, dont 75% ne présentaient aucun symptôme.

Après 15 jours de quarantaine stricte, les quelque 3300 habitants deviennent des cobayes pour la recherche. Ils sont testés une seconde fois et cette seconde volée de tests ne révèle alors que 6 personnes positives.

Aujourd'hui, après 40 jours de confinement, le virus a totalement disparu du village.


Contrairement à ce qu'affirment les politiciens et leurs conseils, la stratégie de l'arrêt est tout à fait possible et à n'importe quelle échelle. Il faut que plusieurs conditions soient réunies:

  • une volonté sans faille des responsables politiques et administratifs ;
  • un dépistage aussi exhaustif que possible ;
  • une population assez unie, préparée et consciente des enjeux pour accepter une quarantaine réelle, mais courte.

Il est à craindre que plus aucun pays d'Europe ne rassemble ces conditions.

1280px-Monte_Lozzo_-_Vò.jpg
Le village de Vò en Italie (Image Wikipédia)

La stratégie du freinage

Ralentir est plus facile, puisque le ralentissement, pour commencer, est une notion relative. Ralentir par rapport à quoi? Quels sont les objectifs? Il n'y a pas deux personnes pour tenir le même discours quant à la mesure du "succès" d'un ralentissement, et pas un journaliste pour poser la question. Quelle hausse des cas est acceptable? Tentons de formuler un postulat: le ralentissement serait un "succès" à partir du moment où les capacités de traitement du système de santé ne sont pas submergées, selon un graphique désormais célèbre.

Appliquons ce calcul à la Suisse. Admettons que le pays dispose de 2'000 lits en soins intensifs, un objectif de court terme, et qu'ils soient tous disponibles. Il faut que le nombre de nouveaux cas graves n'excède pas 1'000 par semaine, puisque les cas graves sont hospitalisés pour deux semaines environ (on imaginera pour les besoins de l'exercice que la répartition des malades est parfaite, qu'ils sont transportés là où il y a de la place, etc.). Comme environ 20% des cas de Coronavirus développent une forme sévère ou grave, cela signifie qu'il ne doit pas y avoir plus de 5'000 nouveaux infectés Covid-19 par semaine.

Pour prendre les chiffres de la RTS, le nombre de nouveaux cas est de 5'868, 7'153 et 6'252 lors des trois dernières semaines (semaines 12, 13 et 14 du calendrier). Nous sommes donc au-dessus, mais à quelques approximations près, ça se tient.

Mais combien de temps tout cela doit-il tenir? Alors que les pressions se font progressivement plus fortes pour un retour à la normale (qui a déjà quasiment lieu dans les faits, il suffit encore une fois de constater les comportements à Lausanne...) la probabilité est grande que la courbe reparte franchement à la hausse. Dans ce cas-là, la stratégie du ralentissement vole en éclat.

Même si elle ne repart pas à la hausse, il y a un autre problème. Combien de temps doit durer ce régime? Prenons les hypothèses les plus favorables. Admettons qu'une immunité globale est atteinte dès que 60% de la population a eu le virus, qu'on tient la barre avec 7'000 cas par semaine sans jamais les dépasser, etc. Admettons encore que les tests en Suisse ne concernent que les malades symptomatiques et que 75% des gens infectés n'en soient même pas conscients, comme à Vò en Italie. Le nombre de cas réels par semaine serait alors de 28'000 (21'000 asymptomatiques, 6'000 symptomatiques mais bénins, et toujours 1'000 nouvelles hospitalisations seulement).

Un rapide calcul sur la base des 8,57 millions d'habitants que compte le pays nous indique que nous atteindrons ce résultat au bout de... 183 semaines, c'est-à-dire un peu plus de trois ans et demi.

Quelque chose me dit que les freins lâcheront avant!

La magie de la vague

Les politiciens maintiennent leur emprise sur la population qu'ils dirigent en donnant toujours l'impression que tout est sous contrôle. Ils ne sont jamais surpris. S'ils peuvent admettre dans un moment de faiblesse que certains aspects du problème leur ont échappé, ils préfèreront invoquer le manque de moyens, la faiblesse des pouvoirs dont ils disposent, ou l'odieuse opposition.

La crise du Coronavirus a atteint des pays occidentaux dont les administrations sont garnies de suffisamment de statisticiens et d'épidémiologistes pour que l'impraticabilité des deux stratégies précédentes ait pu être discutée. Mais comment vendre à une population administrée qu'un problème n'a pas de solution?

La stratégie efficace de la quarantaine ne pouvant être adoptée pour des raisons idéologiques, la stratégie inefficace du ralentissement est restée seule en lice. Elle sera poursuivie autant que faire se peut ; elle a l'avantage de s'étaler dans la durée.

Pour faire accepter à l'opinion publique l'accroissement continu du nombre de malades tout en lui faisant croire que tout va bien, on évoquera ainsi la vague - une augmentation exponentielle du nombre de cas qui finira par se tasser, puis décroître. C'est inévitable, quasiment magique. Après la pluie le beau temps.

Et c'est évidemment un mensonge.

En admettant que les Chinois aient vaincu le virus, leur stratégie de l'arrêt, mise en place avec une violence extrême, leur a pris six mois. En Europe, on ralentit juste la marche des affaires et on pense s'en sortir en un mois et demi seulement...

covid-19_CH_2020-04-06.png
La progression des cas en Suisse (cliquez pour agrandir)

On espère deviner un tassement sur la courbe ci-dessus, mais en fait pas vraiment, car si la Suisse a quitté la trajectoire du doublement tous les trois jours, elle est encore au-dessus de celle du doublement tous les cinq jours, et ne parlons même pas du doublement tous les dix jours. Autrement dit, on est très loin du sommet de la courbe, qui correspond à un accroissement linéaire compatible avec les capacités de traitement du système de santé.

Les pressions sont grandes, naturellement, pour oublier toute prudence dès que l'aspect des courbes s'améliore. Le piège est d'autant plus sournois que, toute prudence oubliée, il faudra attendre encore deux semaines d'incubation avant de mesurer l'ampleur du nouveau stade de la catastrophe.

Je ne dis pas que chacun doive vivre cloîtré chez lui en chômage technique pour des années ; au contraire, je pense qu'une reprise économique est possible, à condition qu'elle soit faite de façon intelligente et disciplinée: détection de la température aux points névralgiques, port des gants et du masque obligatoire, désinfection fréquente des lieux de passage, bref, tout ce que les pays asiatiques font depuis des semaines avec un certain succès. Certaines grandes enseignes commerciales suisses travaillent déjà à mettre en place ce mode de fonctionnement en prévision de la fin du "confinement".

Nous n'affrontons rien d'autre qu'un virus, après tout, pas un fléau divin. Ce serait dommage que le génie humain soit battu en brèche par quelques simples brins d'ARN. Mais nous triompherons, soyez-en sûr, et peut-être triomphons-nous déjà. Ce sera l'objet d'un prochain billet.

Commentaires

"Les politiciens maintiennent leur emprise sur la population qu'ils dirigent en donnant toujours l'impression que tout est sous contrôle. Ils ne sont jamais surpris."

Absolument, Zemmour sur le sujet...

https://youtu.be/LEoFVp5gQDU?t=1488

... il nous faudrait vraiment un Zemmour dans les médias en Suisse romande; pas un seul journaliste chez nous pour interpeller, par exemple, Alain Berset qui commence gentiment à se dédouaner de la position du Conseil fédéral sur les masques "les masques ne sont pas utiles", parce que l'on n'en a pas, banane !

Cette crise aura démontré deux choses: nos exécutifs sont globalement à la ramasse et nos journalistes aux ordres.

Écrit par : Un_Ours | 07 avril 2020

Je vois que le gouvernement suisse semble enfin avoir compris l'intérêt d'envoyer des avions-cargos en Chine récupérer du matériel :-)

Ceci pourrait également être très intéressant par rapport aux masques (vu sur le twitter de Laurent Ozon):

https://mobile.twitter.com/LaurentOzon/status/1246915693494317063

Écrit par : Un_Ours | 07 avril 2020

A votre avis, devrions-nous nous cotiser pour payer un accès internet à Alain Berset?

https://www.youtube.com/watch?v=l2htpLEzzwA

https://www.worldometers.info/coronavirus/country/china-hong-kong-sar/

Écrit par : Un_Ours | 07 avril 2020

Les chiens de garde du régime se lâchent, même quand ils sont à la retraite :
http://marcschindler.blog.tdg.ch/archive/2020/04/08/la-face-cachee-du-dr-raoult-305707.html

Écrit par : Géo | 08 avril 2020

«Chloroquinegate»: après les ténèbres la lumière ?
Visite surprise d’Emanuel Macron à Didier Raoult ce 9 avril

«Marianne» rapporte qu’Emmanuel Macron a rencontré Didier Raoult ce 9 avril; rendant encore un peu plus ambiguë la position de l'Etat français à l'égard de la prescription de l'IHU Marseille.

La visite surprise d’Emanuel Macron s’est tenue à l’abri des regards, dit «La Provence»…

Ouille ! Ça sent des règlements de comptes à venir, dans l’entourage du président...

Lire ici:

https://bit.ly/3aY1hRF

Écrit par : petard | 10 avril 2020

@Geo:

En effet, ce triste individu est un brave chien de garde du système mondialo-gauchiste, comme on peut le constater une fois de plus dans son dernier billet anti-Trump intitulé "L'Amérique impotente":

http://marcschindler.blog.tdg.ch/archive/2020/04/09/l-amerique-impotente-305729.html?c

Ce à quoi je lui ai répondu:

"Pour ce qui est d'un vieil impotent, vous en êtes le parfait exemple. Alors commencez par appliquer à vous-même ce que vous préconisez pour les autres: laissez la place aux jeunes et supprimez votre blog inutile tout comme vous."

Je doute qu'il le publie!

Écrit par : Arthur | 11 avril 2020

@ Geo

Rappelez-nous le titre du blog de Marc Schindler! ;-))

C'est exactement ça, ce type est absolument de mauvaise foi, ça suinte de toute part chez lui.

@ Petard

Peut-être que Macron est atteint du covid-19 et qu'il préfère finalement les "charlatans" de l'IHU Méditerranée infections aux bras cassés de son conseil scientifique. ;-)
Mais en Suisse, la même mesure a été prise à l'encontre des médecins sur l'utilisation du protocole du Pr Raoult. Lire l'excellent billet de Jean-Dominique Michel à ce sujet:

http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/04/08/le-pr-raoult-les-hug-et-le-nom-de-la-rose-305715.html

Vous découvrirez, en ouvrant le lien concernant les recommandations des HUG sur l'utilisation de l'HCQ que le document a disparu! Pourquoi donc?


Sur la méthode du Pr Raoult, il faut écouter la soirée scientifique des jeudis de l'IHU du 20 janvier 2020:

https://www.mediterranee-infection.com/contre-la-methode/

Écrit par : G. Vuilliomenet | 11 avril 2020

«As far back as late November, U.S. intelligence officials were warning that a contagion was sweeping through China’s Wuhan region, changing the patterns of life and business and posing a threat to the population, according to four sources briefed on the secret reporting.»

https://abcnews.go.com/Politics/intelligence-report-warned-coronavirus-crisis-early-november-sources/story?id=70031273

Écrit par : rabbit | 11 avril 2020

Cet article vaut son pesant d'or, mais rien de suprenant de la part de ce mondialiste acharné et mentor de Macron. Comme par hasard, il était interviewé au TJ de la RTS il y a quelques jours

https://www.lesalonbeige.fr/quand-jacques-attali-esperait-une-pandemie-pour-favoriser-lemergence-dun-gouvernement-mondial/

mais la lutte continue!

JOYEUSES PAQUES A VOUS TOUS!

Écrit par : Arthur | 11 avril 2020

A propos de l'invraisemblable haine que portent les extrémistes de droite comme de gauche à Emmanuel Macron, ce passage de Marc Bloch, "L’Étrange défaite"* cité dans la préface signée Stanley Hoffman :
"Mais le Républicain savait que lorsque sonne l'heure du combat, le chef est indispensable : "Être un vrai chef, c'est avant tout peut-être, savoir serrer les dents; c'est insuffler aux autres cette confiance que nul ne peut donner s'il ne la possède pas lui-même; c'est refuser, jusqu'au bout, de désespérer de son propre génie; c'est accepter, enfin, pour ceux que l'on commande en même temps que soi, plutôt que l'inutile honte, le sacrifice profond."
Je ne sais si Macron va y arriver, mais il s'en est visiblement inspiré !
*Découvert grâce à un billet de Décaillet...

Écrit par : Géo | 11 avril 2020

A ne pas manquer pour votre culture idéologique : C dans l'air aujourd'hui samedi. Une intervenante française à propos de la situation américaine. Le Covid 19 est terriblement injuste : il frappe les obèses, les hypertendus, donc les afro-américains. J'imagine la situation en Amérique si le pouvoir interdisait aux dits afro-américains de passer leur temps à boire des hectolitres de bière en bouffant des chips...
Pauvres pauvres...

Écrit par : Géo | 11 avril 2020

Quand on a la capacité de voir arriver le diable de loin, on commence à comprendre que le débat autour du Covid 19 va finir de la même façon que le débat autour du 11 septembre (pour prendre un événement récent qui a été transformé par le système en levier politique et en outil de sidération des masses). Le simple fait de dire qu'il pourrait y avoir débat sur le sujet en question vous classera immédiatement dans le camp des mal-pensants et des "complotistes". Et quel est le problème de base avec le "complot"? Le problème avec la thématique du complot, c'est que si on commence à s'intéresser à un complot, anecdotique ou de portée plus générale, réel ou non (mais cela seule une analyse pragmatique des faits peut statuer sur sa réalité, encore faut-il que cette analyse soit possible) on rend nerveux les milieux qui "complotent" pour de vrai. Notamment les mondialistes...

https://aphadolie.com/2020/04/11/henry-kissinger-la-pandemie-de-coronavirus-modifiera-a-jamais-lordre-mondial/

... et leurs suiveurs qui semblent assez nerveux ces jours-ci...

PS: très bonne remarque de G. Vuilliomenet sur le document des HUG concernant l'usage de la chloroquine. Je disais ici, il y a quelques jours, qu'il fallait tout archiver et, évidemment, je n'ai pas archivé, triple buse que je suis. Cependant, j'ai quand même pu récupérer ledit document dans le cache de Google ;-)

http://webcache.googleusercontent.com/search?sxsrf=ALeKk02k_ge_Aa4C5qZrTJcYkwYsAPNqeQ%3A1586672925961&source=hp&ei=HbWSXvq1OMivkwWaqrrgBQ&q=cache%3Ahttps%3A%2F%2Fwww.hug-ge.ch%2Fsites%2Finterhug%2Ffiles%2Fstructures%2Fcoronavirus%2Fdocuments%2Frecommandation_hug_hydroxychloroquine_infopatients.pdf&oq=cache%3Ahttps%3A%2F%2Fwww.hug-ge.ch%2Fsites%2Finterhug%2Ffiles%2Fstructures%2Fcoronavirus%2Fdocuments%2Frecommandation_hug_hydroxychloroquine_infopatients.pdf&gs_lcp=CgZwc3ktYWIQAzICCAAyAggAMgIIADICCAAyAggAMgIIADICCAAyAggAMgIIADICCABKCAgXEgQ2LTcxSgcIGBIDNi0xUOmDAVj60AFg3egBaABwAHgAgAE9iAE9kgEBMZgBAaABAqABAaoBB2d3cy13aXo&sclient=psy-ab&ved=0ahUKEwi6uP-goeLoAhXI16QKHRqVDlwQ4dUDCAY&uact=5

Écrit par : Un_Ours | 12 avril 2020

Il y a des journalistes systémistes qui commencent à sentir le vent tourner...

https://www.youtube.com/watch?v=YmPJ-5MS8IU

... vidéo à montrer à Philippe Revaz qui, par exemple recevant Alain Berset, et que ce-dernier évoque un éventuel dé-confinement, "oublie" de lui demander comment autoriser un dé-confinement après une pandémie, sans que l'état fédéral fournisse des masques à la population.

Écrit par : Un_Ours | 12 avril 2020

Décaillet ne publie que les commentaires favorables à sa petite entreprise.
Ce n'est ni de politique, ni de sociologie, ni même de philosophie ou de littérature dont il s'occupe, mais de communication. C'est de l'art pour l'art communicationnel, un terrain favorable au populisme.
À ce propos, voici qui permettra de faire le distinguo entre peuple, populaire et populisme: https://books.openedition.org/editionscnrs/14266

Écrit par : rabbit | 12 avril 2020

Quelqu'un aurait le mail d'Alain Berset qui nous dit que les masques sont inutiles pour les non-soignants ?

https://trustmyscience.com/modele-montre-particules-virales-coronavirus-peuvent-rester-plusieurs-minutes-suspension-air/

Écrit par : Un_Ours | 14 avril 2020

Aujourd'hui mardi entre 15 et 16h, grand moment de célébration communiste à la Première ! La totale : "El pueblo, unido, nunca sera vencido" en grand choeur et orchestre. Déferlement de slogans rouges et de grandes émotions sur fond d'avenir radieux de l'Humanité sous la direction du PC et de son grand dirigeant, Joseph Staline !
Et nous continuons tranquillement de subventionner cette propagande qui me rappelle mes jeunes années d'idiot gauchiste (mais à l'époque on avait une excuse : la guerre du Vietnam de ces crétins d'Américains...).
Ode à la gloire de Allende, donc : diront-ils ces malhonnêtes de la RTS* que le Venezuela subit actuellement les effets dévastateurs de cette idéologie de m..., que si le M19, derrière Allende, avait eu le pouvoir, ils auraient fait bien plus de victimes que les 30'000 militants éliminés par Pinochet ?
* Reportage de Muriel Merah

Écrit par : Géo | 14 avril 2020

« La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a annoncé mercredi que les membres de son gouvernement et elle-même avaient décidé de baisser leur salaire de 20% »

C'est la première bonne nouvelle intelligente que l'on entend de la part d'un chef de gouvernement. Bravo Madame !

Écrit par : petard | 15 avril 2020

EXCLUSIF - Pour le Professeur Montagnier, découvreur du virus du SIDA et prix Nobel de médecine, le SARS-CoV-2 serait un virus manipulé par les Chinois avec de l'ADN de VIH ! (podcast) voir l'interview qui suit l'article:

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/32184-EXCLUSIF-Pour-Pr-Montagnier-SARS-CoV-2-serait-virus-manipule-Chinois-l-ADN-de-VIH-podcast

En revanche, toujours sur le blog de l'odieux Schindler:

http://marcschindler.blog.tdg.ch/archive/2020/04/13/coronavirus-le-temps-des-potences-305831.html

il nous dit:

"Et je vous épargne les délires de ceux qui inondent les réseaux sociaux de leurs révélations : le virus a été créé en laboratoire, la pandémie n’existe pas, ..."

Effectivement, un grand virologue tel que lui n'affirme rien à la légère n'est-ce pas? Cest un sacré bouffon qui a de la chance que le ridicule ne tue pas.

Et de même, après avoir exonéré Macron et condamné ceux qui osent l'accuser d'incompétence:

"Comme à chaque catastrophe qui nous frappe, les justiciers qui parlent au nom du peuple se lèvent pour réclamer la tête du roi ou du président. En tête de la cohorte des procureurs, les anciens responsables politiques qui crient fort pour faire oublier leurs propres erreurs."

en bon mondialo-gauchiste qui se respecte, il ose cette sortie:

"Bien sûr, il y des dirigeants indéfendables, comme Donald Trump, qui après avoir nié le virus, a été incapable protéger les Américains et d’éviter l’effondrement de l’économie. Il y a Boris Johnson, qui a payé cher son aveuglement à prendre des mesures sanitaires. Il y a aussi Xi Jinping, qui a tardé à informer et à lutter contre l’épidémie qui a contaminé le monde."

Bref, l'individu est abject!

Écrit par : Arthur | 17 avril 2020

Les commentaires sont fermés.