17 avril 2020

Coronavirus: le confinement en sursis

La France se lasse du Covid-19. Dans sa splendeur jupitérienne, Emmanuel Macron, Père de la Nation et Gardien de la Foi Républicaine, a donc annoncé une fin du confinement au 11 mai.

Emmanuel Macron sait.

La France se comptera donc à cette date parmi les nations qui s'estiment au-delà du sommet de la vague pandémique. Pas que le confinement ait été particulièrement bien suivi, que ce soit à Paris ou dans les territoires perdus de la République - mais le système de santé a l'air de tenir le coup, alors lâchons les freins!

Screenshot_2020-04-17 emmanuel macron annonce – Recherche Google.png

Malgré la mise en scène solennelle, la France ne fait rien d'autre que de suivre un mouvement entamé dans toute l'Europe. L'Allemagne prévoit un retour "par étapes" à la normale si les chiffres des nouvelles contaminations se stabilisent à un bas niveau. Les Pays-Bas n'ont jamais vraiment contraint le confinement, parlant d'une "démocratie intelligente" et comptant sur le civisme des citoyens. L'Union Européenne, toujours aussi inutile, tente désespérément d'appliquer sa bureaucratie. Et hier, la Suisse s'aligne de même, avec un déconfinement annoncé "par étapes" du 27 avril au 11 mai.

Il n'y a rien d'absurde à réclamer une sorte de retour à la normale, à condition que cette normalité ne soit pas un retour à celle qui amena la maladie à se répandre comme un feu de brousse.

Mais comment espérer que les gens se comportent de façon sensée alors que depuis le début de la crise ils sont abreuvés d'informations fausses répandues par la classe politique et les médias?

Couvrez-vous de ce masque inutile

La fin du confinement implique le retour d'une certaine forme de liberté dans l'espace public. Faut-il forcer à porter un masque?

Cette mesure de bon sens se fracasse contre le mur des mensonges érigés depuis février par les pouvoirs publics expliquant que les masques ne servent à rien - pour le commun des mortels. Cette fable, rendue indispensable pour couvrir le manque de prévoyance des responsables politiques, hante le débat public depuis des semaines. On explique que, par une sorte de magie, seuls les membres du service de santé sont capables de les porter correctement. On explique qu'ils servent à empêcher les malades du Covid-19 de contaminer autrui (très pratique quand en même temps la pénurie de kits de détection vous amène à faire vous-même votre diagnostic). Ils seraient même contre-productifs!

Emmanuel_Macron_masqué_à_Mulhouse.png
Macron et ses compagnons de sortie, s'infligeant tous le port d'un masque inutile.

C'est beau comme un mensonge d'État.

Et lorsque la digue du mensonge finit par céder, on s'ébahit d'y avoir tant cru, comme Renaud Michiels dans Le Matin. "Ces masques qui ne protègent que les Asiatiques", s'émeut l'éditorialiste dans un rare accès de pensée critique contre les psychopathes qui nous gouvernent.

Mais, quelque part, on ne peut s'empêcher d'éprouver le sentiment que les journalistes s'indignent avant tout de ne pas avoir été dans la combine. Ils s'apitoient sur leur propre sort d'avoir été laissés sur le côté de la route des confidences, tel des malpropres. Ils auraient tant voulu être de la partie pour manipuler l'opinion publique. Quoi de plus sympathique que cette connivence avec ces politiciens qu'ils aiment tant? À quoi sert une campagne de désinformation massive sur une question essentielle de santé publique si on ne la confie pas à des professionnels?

La polémique à peine enterrée (les journalistes pardonnent volontiers) qu'une nouvelle survient: comment rendre obligatoire le port du masque en public si personne n'en a à disposition?

Emmanuel Macron a pensé à tout. En France le port du masque sera "vivement recommandé, sans être obligatoire." En Suisse, le Conseil fédéral prévoit de faire de même. Vous avez eu l'intelligence de ne pas croire les bobards des politiciens et de vous procurer des masques lorsque vous le pouviez encore? Tant mieux pour vous. Vous n'avez pas de masques parce que vous vous êtes réveillé trop tard, vous les avez cru, ou vous avez fait don des vôtres aux services de santé? Bienvenue dans la vie des sacrifiés du Coronavirus, camarade!

Maintenant, on explique que les masques protègent bien, et qu'à tout prendre ils sont mieux que rien, ce que n'importe quel individu doté d'un cerveau en état de marche avait compris depuis longtemps... Mais ne vous inquiétez pas. Lorsque les masques finiront par être disponibles en quantité suffisante, ils seront obligatoires dans l'espace public, sous peine d'amende.

Les distances sociales à géométrie variable

L'exposition des bobards sur les masques pourraient donner l'impression que la classe politique apprend de ses erreurs, mais ces gens-là n'apprennent jamais. Si leurs mensonges sont éventés, ils en trouvent de nouveaux, aucun problème. Nous en avons un aperçu en Suisse avec la réouverture planifiée des écoles, en pleine pandémie.

koch.jpgDaniel Koch, 65 ans et chef de la division des maladies transmissibles à l'OFS, que les Suisse connaissent bien désormais, a ainsi osé affirmer que les enfants "n'étaient pas très malades et ne transmettaient pas le virus".

Magique! Armé d'une certitude pareille, nous pouvons rouvrir crèches et écoles. Pourquoi s'embarrasser d'ailleurs de ces règles de "distance sociale" avec les enfants puisqu'il n'y a rien à craindre? Pourquoi empêcher les enfants de voir leurs grands-parents, ou de se faire garder par ces derniers pendant que les parents travaillent, puisqu'il n'y a rien à craindre?

Soyons sérieux: c'est criminel.

M. Koch est le borgne qui guide les sept aveugles du Conseil fédéral. Il a une responsabilité toute particulière dans les décisions prises au plus haut sommet de l'État suisse.

On attendra en vain l'article scientifique publié dans The Lancet ou une autre revue prestigieuse, affirmant preuve à l'appui que les enfants infectés du Coronavirus ne sont pas contagieux.

En fait, M. Koch, fort de ses connaissances, devrait publier lui-même un article scientifique sur le sujet. Je suis sûr que face à une information aussi décisive par rapport à cette moitié de l'Humanité vivant en confinement, même Nature lui ouvrirait ses portes.

Il était presque comique de voir au journal de la RTS de vendredi le Pr Laurent Kaiser, Chef du Service des maladies infectieuses et responsable du laboratoire de virologie à Genève, contredire le fonctionnaire fédéral en affirmant incidemment que les enfants pouvaient se contaminer les uns les autres.

Début mars, Alain Berset annonce que le plus important est de séparer les générations. Le Conseil fédéral ferme les écoles avec réticence, ayant longtemps estimé que cette fermeture risquerait de forcer le contact entre les enfants infectés et des grands parents qui les garderaient. Mi-avril, Alain Berset annonce la réouverture des écoles, soutenant l'opinion de ses conseillers scientifiques selon laquelle les enfants ne transmettent pas la maladie.

C'est miraculeux. Ou c'est un mensonge, je vous laisse choisir.

Si les autorités helvétiques vont au bout de leur folie, attendons-nous à une magnifique deuxième vague d'infection par tous ces enfants qui infectent leurs parents une fois revenus de l'école.

Commentaires

Cette décision est calquée sur la décision de Macron et Ursula von der Leyen pour sauver la libre circulation.

Ils sont revenus sur la stratégie d'immunité par infection de masses.
C'est également intéressant sur le plan économique: élimine des inutiles qui coûtent et la méthode ne coûte "rien".

Ils sont tous cinglés, les dirigeants de l'UE, de la Suisse Romande, Lausanne en tête, sans parler de ceux qui votent Cesla Amarelle.

Écrit par : Bragynes | 18 avril 2020

Et inutile de préciser que le seul responsable dans cette histoire est Trump. Nos politiciens ont tout fait juste eux.

Écrit par : Kilian Rubner | 18 avril 2020

" Ils seraient même contre-productifs!"

Dans cette logique, le Bureau Pour La Prévention Des Accidents nous dira bientôt que le casque à vélo, c'est contre-productif, parce qu'il induit un faux sentiment de sécurité et qu'il pourrait aussi vous étrangler en cas de chute.

"En fait, M. Koch, fort de ses connaissances, devrait publier lui-même un article scientifique sur le sujet."

Les affirmations scientifiques du Conseil fédéral ne sont jamais sourcées et quand le conseil fédéral Berset passe au 19.30 les journalistes préposés au micro d'état ne lui posent évidemment aucune question sur le sujet. Le médecin genevois interrogé très régulièrement au 19.30 nous dispense également un discours très fluctuent au fil du temps: un jour les masques sont inutiles pour les gens du commun et trois jours après, ils pourraient subitement et de façon fort mystérieuse avoir désormais "une certaine utilité".

Faillite de notre exécutif fédéral et faillite, également, de notre presse d'état (on constate quand même quelques sursauts de perspicacité dans la presse privée).

"Si les autorités helvétiques vont au bout de leur folie..."

De là, la nécessité d'une Haute-Cour en Suisse...

Écrit par : Un_Ours | 18 avril 2020

PS: ah et comme le Conseil fédéral ne semble pas disposer d'un accès à internet, voilà ici ...

https://scitechdaily.com/indoor-precautions-essential-to-stem-airborne-covid-19-the-world-should-face-the-reality/

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S016041202031254X?via%3Dihub

... un sujet potentiellement important que j'aimerais bien voir traité par des personnes responsables (notamment aux CFF) sur la possible dispersion du virus par les systèmes de climatisation. A titre personnel, je préférerais cet été "crever" de chaud dans un train à la climatisation provisoirement désactivée que de crever tout court du coronavirus.


+++++++++++++++++++++++++
- Likely COVID-19 spread to cruise ship passengers through ventilation system even when passengers confined to their cabins.

- Viable airborne viruses can travel beyond 1.5m on airflow when exhaled by an infected person.
+++++++++++++++++++++++++

Écrit par : Un_Ours | 18 avril 2020

Je vous laisse interpréter les courbes de l'European Mortality Monitoring au sujet de la mortalité des enfants:

https://www.euromomo.eu/index.html

La question a été posée au Canada:

https://centredeclic.ca/moins-malades-les-enfants/

et le constat est qu'ils sont moins affectés par le virus que les adultes. Il y a d'autres raisons encore inexplicables mais les faits sont là. Ce qui explique donc la décision du CF en accord avec l'OFSP d'ouvrir les crêches.

Écrit par : G, Vuilliomenet | 18 avril 2020

Comme j'ai d'excellentes relations avec des personnes originaires d'un certain pays d'extrême-orient que l'on n'ose plus nommer ici, j'ai reçu des masques destinés à me permettre de survivre au moins jusqu'à la fin de la pandémie. Après, on verra, mais la fuite me semble l'hypothèse la plus séduisante, compte tenu du désordre moral et intellectuel qui va suivre.

Écrit par : rabbit | 18 avril 2020

"De là, la nécessité d'une Haute-Cour en Suisse..." Ah oui, génial. Et une Haute Cour à majorité socialiste, bien évidemment. Mais quelle merveilleuse idée. Est-ce que un jour vous ne vous êtes pas demandé pourquoi les Pères Fondateurs de la Suisse avait refusé cette Cour Suprême ? Ils étaient beaucoup, beaucoup plus intelligents que vous et ne voulaient en aucun cas d'une dictature des juges...

Écrit par : Géo | 18 avril 2020

@G, Vuilliomenet: personne n'a contesté que les enfants s'en sortaient mieux face au Covid-19. Ils éprouvent moins de symptômes et développent moins fréquemment une forme grave de la maladie.

Mais prétendre qu'ils ne transmettent pas la maladie à autrui, comme l'affirme Daniel Koch, c'est du jamais vu.

Lisez donc vos propres liens (https://centredeclic.ca/moins-malades-les-enfants/)
"Quoi qu’il en soit, comme les adultes, les enfants peuvent propager la maladie, même sans en avoir de symptômes."

Écrit par : Stéphane Montabert | 18 avril 2020

"De là, la nécessité d'une Haute-Cour en Suisse..."
Ce qui n'était qu'une façon polie et mesurée pour moi de souhaiter que notre exécutif puisse répondre d'une façon ou d'une autre devant une quelconque juridiction, même imparfaite. Pour des raisons évidentes, je n'allais quand même pas dire ce qu'il faudrait faire, dans un monde idéal, de dirigeants qui auraient autant failli...

PS: et je remarque que vous continuez à utiliser des catégories mentales de l'ancien monde, comme "socialistes". Parce que des libéraux de marché (donc classés "à droite") auraient rendu un jugement globalement identique, si une telle haute-cour existait.

Écrit par : Un_Ours | 18 avril 2020

De la fiche Wikipédia de Daniel Koch, je note ceci:

"Jusqu'en 2006, il dirige la section « Vaccinations », puis de 2006 à 2008, il s'occupe de la section « Préparation à une pandémie »."

Peut-on en déduire qu'il fait partie de l'administration opérationnelle qui, justement, n'a rien prévu ni préparé dans les faits quant à une pandémie ?

J'espère que, dans quelques années, des historiens se pencheront sur ce pan de l'histoire suisse.


PS: autre chose, je note que le terme de "monde d'après" est devenu, ces jours-ci, un élément récurrent dans la bouche de nos journalistes "systémistes". Comme pour "chevaucher la vague"...

Écrit par : Un_Ours | 18 avril 2020

"je n'allais quand même pas dire ce qu'il faudrait faire, dans un monde idéal, de dirigeants qui auraient autant failli..."
Décaillet fait l'éloge de la Révolution française et passe dessus la Terreur sans trop sourciller. Je ne partage pas cette idée et je fais partie de ceux qui pensent que les Français sont aujourd'hui encore traumatisés par cette période.
Ensuite, vos affirmations sanguinaires ne sont qu'une démonstration de faiblesse extrême. Vous devriez essayer de vous en rendre compte. Pour le lecteur, cela ressemble plus à une stupide rodomontade qu'à autre chose et il me semble que vous valez bien plus que cela.

Écrit par : Géo | 18 avril 2020

Où voyez-vous des "affirmations sanguinaires" ?
Je suis d'ailleurs contre la peine de mort.
Dans mon "monde idéal", on pourrait très bien imaginer un "Nuremberg" de la pandémie, respectant les formes du droit, et de très très longs séjours pour les dirigeants ayant failli, dans une sorte de nouveau "Spandau" aussi dénué de confort que l'ancien. Pour les personnalités moralement moyennes (ce qui est souvent le cas avec les politiciens), la crainte est le chemin le plus facile vers la sagesse. Une sorte de "peur du gendarme".
Donc rien de sanguinaire et rien qui relève de la "rodomontade", simplement une sorte de rêve politique, car je sais bien que cela n'arrivera jamais.

Écrit par : Un_Ours | 19 avril 2020

""Quoi qu’il en soit, comme les adultes, les enfants peuvent propager la maladie, même sans en avoir de symptômes." "

"Les enfants peuvent" et non "les enfants propagent". La nuance est de taille

D'ailleurs, il n'y a pas unanimité à ce sujet, certains spécialistes pensent même que les enfants transmettent moins que les adultes. Une étude est en cours actuellement.


https://www.science-et-vie.com/corps-et-sante/deconfinement-que-sait-on-de-la-contagiosite-des-enfants-dans-le-covid-19-55312


Grippe espagnole: 30 à 50 millions de morts pour environ 1,8 milliard d'habitants
Grippe de Hong Kong: 1 million de morts pour environ 3,5 milliards d'habitants
COVID-19: 160'000 mort en 4 mois pour quelques 8 milliards d'habitants, autant dire un soubresaut imperceptibledont on fait une montagne russe.

On en vient à croire que nous avons peur de nos ombres. Ceux qui doivent franchement rire, ce sont les Enfants-martyrs d'Allah, eux qui aiment plus la mort que nous aimons la vie. Je regrette de devoir le dire, eux ont gagné, nous pas. Nous avons montré que nous étions prêt à sacrifier nos économies et le bien-être qui en est le corollaire, au devoir-de-vivre (et non au droit de vivre).

Écrit par : G. Vuilliomenet | 19 avril 2020

@G. Vuilliomenet: la moindre des choses lorsqu'on cite une étude est d'attendre d'en avoir les conclusions.

Quant à vos chiffres, ils sont absurdes car il faut ramener la mortalité aux gens qui ont effectivement contractés la maladie. Si vous voulez des statistiques de mortalité, en voici:
https://www.worldometers.info/coronavirus/worldwide-graphs/#case-outcome

Lorsque vous attraperez le Covid-19, ça vous fera une belle jambe de savoir que "globalement ce n'est pas grave".

Écrit par : Stéphane Montabert | 19 avril 2020

Merci Monsieur Montabert,

Comme toujours votre billet est une bouffée d'oxygène dans le monde de désinformation bienpensante de nos médias "officiels".

Je conseille à tous d'aider TV Libertés contre la toute récente censure de Facebook simplement écoutant et partageant leur excellentes émissions sur le virus tel leur TJ:

https://www.tvlibertes.com/

et leur dernier I-médias:

https://www.tvlibertes.com/i-media-n294-macron-prend-les-francais-pour-des-confines

Écrit par : Arthur | 19 avril 2020

Ce soir dimanche, journal télévisé de Darius Rochebin, invité Alain Berset. Et comme d'habitude, pas une seule question sur les risques d'un dé-confinement sans masques mis largement à disposition pour la population ...

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-le-president-se-trompe-les-francais-doivent-porter-un-masque-des-maintenant-assure-philippe-juvin_3923927.html

https://futurism.com/neoscope/mit-reopening-too-soon-cause-explosion-coronavirus

... avec en conclusion une séquence de propagande huileuse sur Alain Berset "homme de la situation".

De devoir payer une redevance pour cette diarrhée télévisuelle me fait littéralement mal au ventre.

Et ce que les gens ne réalisent pas, c'est que la démocratie suisse s'est transformée en quelques semaines en un régime autoritaire, avec un gouvernement fédéral qui n'est plus encadré ni par un parlement ni par le Peuple. Avec tout loisir de "balayer derrière lui" (avec le concours des médias d'état) toutes les traces de son imprévoyance passée et de son inanité présente.

Écrit par : Un_Ours | 19 avril 2020

"Nous avons montré que nous étions prêt à sacrifier nos économies..."

C'est surtout les petites et moyennes entreprises ainsi que, plus généralement, les classes moyennes blanches, qui vont être sacrifiées.

L'oligarchie transnationale se lèche déjà les babines devant ce festin.

Écrit par : Un_Ours | 19 avril 2020

Voici pourquoi Alain Berset et les autres nains du Palais fédéral devraient être légalement obligés de porter désormais, pour apparaître dans la rue, non pas une masque, mais un nez rouge de clown:

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/en-pologne-des-distributeurs-de-masques-ont-ete-installes-dans-les-rues_3922679.html?fbclid=IwAR2g6jw1mve5SgwNgGqRHQvB-rOQdh_pfLycYrWmPH0UyRgvPLsSCmsFMzM

Écrit par : Un_Ours | 20 avril 2020

Ce soir mardi, JT de 1930 de la TSR: un divisionnaire nous annonce que "peut-être, éventuellement, si la Confédération obtient assez de masques, on pourrait, faut voir, si ça se trouve, en distribuer deux-trois aux manants de citoyens suisses." Tout ça, le salaire de cet incapable et ces achats, avec mes impôts. Ce galonné, il pourra se brosser quand il viendra quémander mon vote pour ses petits n'avions de combat. Oui, je suis énervé.

PS: évidemment, le journal entier de Philippe Revaz sans une question pertinente de sa part aux responsables fédéraux interrogés. La routine sur notre télévision d'état.

Écrit par : Un_Ours | 21 avril 2020

Et nous, on fait comment ?

http://www.fdesouche.com/1365627-coronavirus-berlin-et-la-majorite-des-etats-allemands-imposent-le-port-du-masque-dans-les-transports

Remarque personnelle, je suis tellement dégoûté autant par la nullité de notre gouvernement que par l'apathie générale des Suisses que j'envisage très sérieusement, à terme, de m'expatrier dans un pays encore sain. Tout ce que j'aimais en Suisse est soit mort, soir irrémédiablement abîmé. Si quelqu'un a des idées de destination, je suis preneur.

Écrit par : Un_Ours | 21 avril 2020

« Si quelqu'un a des idées de destination, je suis preneur. »

Je devrais pas le dire... faudrait quand-même pas trop l'ébruiter... mais étant donné les années qui restent...

Voilà: Archipel des Açores ! (9 super îles à choix, São Miguel la plus grande, Flores la plus belle... c'est la Gruyère au bord de l'océan...)

(coût de la vie, nature extraordinaire intacte, etc... tout est top... et pas vu de casquettes à l'envers)

https://bit.ly/2wWDoef

https://bit.ly/3czDZlp

Et ici quelques images d'un ancien collègue qui en a fait (alternativement) sa deuxième patrie:
(Pico et Sao Miguel)
https://bit.ly/2yuFZN8

Écrit par : petard | 22 avril 2020

« Ce galonné, il pourra se brosser quand il viendra quémander mon vote pour ses petits n'avions de combat.»

Ouais ! Je pense que ça va être retoqué.

La gauche «sous-bobo» n'en veut pas... Et nous, les « cons trop versés nauséabonds » ou «Peaux Pulistes», on n'en veut pas non plus.

Notez, que si c'était pour s'acheter une sérieuse flotte de canadairs en prévision de combattre les feux de forêt qui vont inévitablement tout soudain se produire... (pas en raison de réchauffisme, mais eu égard à la gestion catastrophique de notre patrimoine sylvicole)... je serais assez pour.

... mais bon, c'est comme pour les masques, le gel, les gants, etc... «En haut», on réfléchit une fois qu'on a le nez dans la m...

Écrit par : petard | 22 avril 2020

Pour compléter le tableau de la Suisse qui s'est transformée en une sorte d'Allemagne de l'est, avec un comité central et des généraux peu capables aux commandes, voilà comment on sabote désormais dans notre pays ce qui reste d'initiative privée:

https://www.lematin.ch/suisse/millions-masques-vaudois-vendus-etranger/story/17424669

Il a fallu 15 ans de libre-circulation pour effacer la Suisse en tant que pays réel.

Il n'a pas fallu un mois de crise pour effacer la Suisse en tant que pays légal.

Écrit par : Un_Ours | 22 avril 2020

En temps de crise, ce sont des politiciens "atypiques", des "mavericks", capables de s'adapter rapidement à une situation atypique qui devraient être aux commandes et pas des "nains" formalistes ou des démonstrateurs PKZ comme Berset:

https://www.lematin.ch/suisse/pierre-kohler-distribue-100-000-masques/story/10238855

Quand la crise sera passée, il faudra vraiment que l'UDC ne lâche pas le morceau quant à notre classe politique lamentable (en faisant attention, évidemment, à ne pas tomber dans le piège qui sera tendu par le système "mais vous exploitez le drame de la pandémie" ou "vous refusez l'union nationale" et autres manœuvres de "dégagements en corner").

Écrit par : Un_Ours | 22 avril 2020

@petard
Un grand merci pour ces suggestions. Effectivement, Les Acores où je ne suis jamais allé, c'est positivement magnifique. Ce vert, on dirait vraiment l'Irlande ou la Gruyère. Comme "base de secours", ça paraît idéal. Je dis "base de secours", parce qu'entre la Suisse "pays légal", c'est quasiment fini pour moi, mais je tiens encore à la Suisse en tant que pays réel (j'avais un coup de blues, hier soir).

Écrit par : Un_Ours | 23 avril 2020

Madère nous paraît l'endroit idéal pour échapper au pandémonium post-COVID, M. Petard. Mais, qu'en est-il de l'impôt ? Sujet qui traumatise M. Géo, d'autant plus qu'il vient de perdre un saladier avec les contrats à terme liés au pétrole. En Chine, il ne payerait pas un Yuan d'impôt à moins de travailler sur place. À un âge aussi avancé, il profiterait encore de rabais importants, si ce n'est de la gratuité, sur les tarifs des transports publics, des musées, des expositions, etc. Il y a de quoi réfléchir, non?

Écrit par : rabbit | 23 avril 2020

"Elles font partie de la plaque eurasienne, à l'exception des deux îles du groupe occidental, Flores et Corvo, qui se trouvent sur la plaque nord-américaine."
Dans le genre catastrophe annoncée, il y aussi San Francisco et ses célèbres failles...

Écrit par : Géo | 23 avril 2020

Cher Monsieur Montabert,
Je vous suis fidèlement et je n'ai pas manqué à l'occasion de commenter très positivement vos contributions.
Mais en l'occurence je ne vous suis pas.
Je suis un professionnel de santé, mais pas du tout spécialiste de virologie.
Cela me permets cependant d'apprécier l'approche à la fois prudente et réaliste de nos autorités, qui pour moi sortent grandies de cette crise inédite.
En comparaison internationale ce que j'apprécie est l'humilité ("ich weiss es nicht" de Berset), c'est suffisamment rare pour être souligné.
Ensuite il y a un arbitrage à faire entre le principe de précaution maximum, mais sur des critères finalement assez flous et surtout évolutifs, et la nécessité de notre société à fonctionner. Cela inclus aussi l'école, à l'exemple du Danemark. L'approche pas-à-pas est intelligente, est permet d'ajuster le tir, encore une fois c'est humble et pragmatique. Il est vraisemblable qu'une récession très grave tuera plus, directement et indirectement, que la pandémie, pour ne citer que cette considération.
Ainsi, reprocher à tel ou tel dirigeant ou chef de santé publique d'avoir préconisé une mesure début mars et de la rectifier en avril est oiseux, dans un contexte où chaque jour amène ses nouvelles informations et expériences.
Bref, l'ambiance est à la polémique, c'est humain et procède de l'anxiété, mais cela n'est guère utile à mon avis.
Bien à vous, et take care

Écrit par : Olivier | 23 avril 2020

« [...] respect des distances et le payement par carte. De plus, les caisses seront munies de protections [...] »

Voilà, on y est. Dès ce lundi, PAIEMENT exclusif PAR CARTE. On imagine les banquiers et tous les prestidigitateurs de la finance se frotter les mains... taxation ou monétisation des transactions: super ! c'est dans la poche. En clair: payer pour payer ça va devenir la règle.

oui, oui, ce n'est qu'un "ballon d'essai"... mais, vous verrez dans pas longtemps, vous (les épargnants), vous l'aurez dans le c... ! Vos économies en billets, au fond l'armoire de la grand-mère, ça ne vaudra plus rien... vous pourrez même pas faire du feu avec... cause interdiction de faire du feu... vous t...... avec ? aïe ! la facture du plombier !

Ben, voilà, c'était la bonne nouvelle du jour !

Écrit par : petard | 24 avril 2020

Un grand merci, petard, pour vos suggestions, vraiment Les Acores, quelle beauté !

Écrit par : Un_Ours | 26 avril 2020

La BNS, dans son rapport du 23 avril, nous apprend qu'elle a perdu 41.2 milliards CHF sur les placements en monnaies étrangères au premier trimestre, dont 36% sont en USD. Grâce à quelques bénéfices sur l'or et les actions, la perte ne sera finalement que de 38.2 milliards. Le bénéfice annoncé l'an dernier est poutzé par cette perte: zéro au bilan. Comment financer les mesures destinées à guérir les bobos que le COVID-19 a causés à notre économie ? Il faudra imprimer des billets ou que vous passiez à la caisse, Monsieur Petard...

Écrit par : rabbit | 26 avril 2020

« La BNS, [...] nous apprend qu'elle a perdu 41.2 milliards CHF sur les placements en monnaies étrangères au premier trimestre, dont 36% sont en USD »

ouais, ouais... question enfumés, on est boutefas jambons et saucissons réunis... un jour la BNS croûle sous les devises, le lendemain elle est au pain sec et à l'eau tiède...

Et le 31.03 "Bilan" nous a dit:

« La BNS est probablement à nouveau intervenue [...] sur le marché des devises pour contrer une nouvelle hausse du franc. En témoigne la forte hausse des ses avoirs à vue.»

Vérification... meilleur cours ce jour (pour le quidam): 1.0479 - 1.0579

Ben... semble que la "roto" a des ratés... on a déjà vu mieux comme moulinage.... y'a encore de la marge, jusqu'à satisfaire les Rüeger et autres d'economiesuisse...

Dans les faits, ces pleurniches de la BNS, c'est juste pour justifier de ne pas devoir passer à la caisse.

Écrit par : petard | 26 avril 2020

Et on se souvient de la liquidation de notre or par les grands "stratèges" de la BNS!

Écrit par : Un_Ours | 26 avril 2020

"Voilà, on y est. Dès ce lundi, PAIEMENT exclusif PAR CARTE."
J'ai posé la question chez Denner ce matin, et nous sommes lundi : on peut payer comme on veut.
"ou que vous passiez à la caisse, Monsieur Petard..." Je ne pense pas que le CF ait les c..illes de faire casquer la classe moyenne. Confinés et cochons payant, ça fait beaucoup. Mais des ponctions sur les multi-milliardaires sont probables...
Les Açores, c'est peut-être très joli, en tout cas si on aime les bords de mer et ses moiteurs suffocantes (trois ans à Pemba m'ont suffi...). Mais c'est mal connaître l'humanité : les étrangers sont mal vus par définition partout.
Et le petit malfrat local se chargera de vous le faire comprendre au besoin...

Écrit par : Géo | 27 avril 2020

Le virus, Bill Gates, le vaccin puçage universel et le Nouvel Ordre Mondial :
https://youtu.be/c-NE1aqXUmE

Écrit par : Oreste | 27 avril 2020

Après le COVID-19 bientôt le POCHVID-20, sauf pour les gros mondialistes pleins aux as du genre Soros ou Clinton et les bobos socialos bienpensants qui les soutiennent!

Écrit par : Arthur | 01 mai 2020

Les commentaires sont fermés.