12 juillet 2020

Trump et l'aigle nazi

Trump a cette fois commis l'irréparable: il a commercialisé un T-shirt.

Le T-shirt en question est disponible dans le magasin du site de campagne de Donald Trump, porté comme on peut le voir par un beau spécimen de suprémaciste blanc:

Screenshot_2020-07-12 e5c70cbf190c1b6067a22d38401ba9b34c0e1f61 webp (Image WEBP, 600 × 900 pixels).png

Mais le problème n'est pas là - le problème est dans le dessin affiché sur le T-shirt, qui montre un aigle. Un aigle... Qui n'a pas vu ce symbole ailleurs? Qui d'autre utilisait un aigle? Les nazis, bien sûr!

Trump ⇒ aigle et nazis ⇒ aigle, donc Trump = nazi. CQFD.

Et voilà certains des plus acharnés de la gauchosphère partir en croisade pour montrer que ce T-shirt est la preuve définitive du nazisme de Trump (m'est avis qu'après trois ans et demi de présidence ils auraient mieux fait de pointer du doigt le bilan du Président plutôt qu'un imprimé sur coton, mais après tout, chacun cherche les preuves là où il peut.)

Tout cela n'aurait pu être qu'une de ces tempêtes dans un verre d'eau dont Internet est coutumier si "l'affaire" n'avait été reprise par les médias, au premier rang desquels USA Today dont le service de "fack-cheking"... Confirme bien que Trump a utilisé un symbole nazi.

Screenshot_2020-07-12 USA TODAY sur Twitter The claim Trump campaign shirts feature imperial eagle, a Nazi symbol Our rulin[...].png
Les experts ont parlé et leur sentence est irrévocable.

Hélas pour le quotidien publié depuis 1982, la conclusion du panel d'experts (essentiellement engagés, cela va sans dire) n'a pas provoqué l'assentiment général, mais plutôt un tollé, dont USA Today fait les frais en termes de crédibilité. Il est vrai que le symbole de l'aigle fait partie de l'iconographie américaine traditionnelle depuis plus d'un siècle, avant et après l'époque nazie et la Seconde Guerre Mondiale.

La publication a donc depuis profondément remanié son article pour expliquer que oui c'est vrai l'aigle, c'est-à-dire ici le Pygargue à tête blanche, fait partie des symboles américains... Mais sans changer la conclusion. C'est-à-dire que lorsque Trump utilise une image d'aigle, cela prouve sans ambiguïté ses liens avec le nazisme. Alors que lorsque d'autres l'utilisent, eh bien, bon, c'est juste un aigle.

Pour les besoins de la démonstration, on oubliera que le gendre du Président est juif.

Évidemment, certains ne se sont pas gênés pour relever l'absurdité de la situation, en pointant quelques contre-exemples, qu'il s'agisse du site de Nancy Pelosi, des billets de banque, du corps des marines, de la masse de la Chambre des Représentants... Voire les pièces de monnaie. Et là c'est encore plus fort:

twitter_nazi_dollar_1.png

"Avez-vous déjà vu le côté pile d'une pièce de 25 cents?" demande un Internaute... Et Twitter cache l'image parce qu'elle pourrait être choquante. Respirons profondément et vérifions:

twitter_nazi_dollar_2.png

Voilà. Nous en sommes arrivés à un point où montrer l'aigle frappé sur une pièce de monnaie américaine authentique est jugé par Twitter comme quelque chose de potentiellement choquant - là encore parce que l'aigle est un symbole nazi, vous comprenez.

L'analyse d'USA Today n'est pas un accident.

Ces gens-là sont complètement fous.

L'hystérie anti-Trump (baptisée Trump Derangement Syndrome ou TDS par ceux qui en observent quotidiennement les effets dans les médias) n'est pas un vain mot.

Toutes les marques, équipes, clubs et drapeaux arborant un aigle (jusqu'aux armoiries de Genève) feraient bien de les changer avant la convocation au prochain procès de Nuremberg.

Commentaires

Aigle, symbole nazi... Heureusement pour moi, je préfère l'Yvorne.

Écrit par : petard | 13 juillet 2020

Si on poursuit dans cette logique, il faudrait alors signaler que les F-16 israéliens de cette escadrille arborent un emblème SS:

https://www.flickr.com/photos/xnir/918663076/

Faisons un peu de métapolitique de comptoir.
L'aigle représente par excellence l'animal souverain, qui maîtrise superbement sa trajectoire, son destin.
Trump, de façon implicite, représente le dernier espoir de survie de l'Amérique blanche.
Il est clair que certains groupes de pression n'entendent pas que des Blancs (1) conservent leur souveraineté, sur quoi que ce soit.


(1)... ou les Blancs tout court, regardez par exemple cette très éloquente séquence de propagande ethnocidaire produite par le gouvernement français:

https://www.youtube.com/watch?v=H72G8wytnpQ

Écrit par : Un_Ours | 13 juillet 2020

@UnOurs:

Pour ce qui est de la propagande ethnocidaire, on en subit tous les jours dans les publicités comme par exemple celle de Meetic ou toutes les autres que vous trouverez ci-dessous en bas de page:

https://ripostelaique.com/propagande-de-masse-le-metissage-est-lavenir-de-leurope.html

Ceux qui me diront que c'est du populisime conspirationniste, je l'ai renverrai à cette vidéo que je suppose vous connaissez déjà:

https://www.youtube.com/watch?v=VF6MezJ884M

Écrit par : Arthur | 13 juillet 2020

Arthur, vous avez certainement remarqué que cette tendance a également subi un "coup d'accélérateur" depuis une année en Suisse. Plus une réclame de la Coop ou de la Migros sans "diversité" ou couples "mixtes".

Je n'ai par exemple rien contre ce gentleman africain...

https://www.youtube.com/watch?v=oRf0kECwZYU

... mais dans le cadre d'un produit à l'identité suisse marquée, cela relève de la provocation assumée et de la manœuvre d’ingénierie politique lourde.

Simplement, le jour où il faudra voter en faveur de la paysannerie suisse, je m'en souviendrai...

Écrit par : Un_Ours | 13 juillet 2020

Pourtant l'aigle regarde à gauche sur le tee-shirt mais à droite sur le quarter... Petit loupé d'un stagiaire ???

Écrit par : Semaphore | 13 juillet 2020

Le Titanic est en train de couler et l'on se dispute sur le choix de l'orchestre de jouer «Plus près de toi mon Dieu»?

Écrit par : rabbit | 13 juillet 2020

@ Un Ours:

Entièrement d'accord avec vous. Merci pour cettte preuve supplémentaire. Je m'en étais aussi rendu compte et avais d'ailleurs été choqué par ce choix pour les mêmes raison que vous.

La volonté de manipulation des foules est tellement flagrante dans cette publicité que l'on se rend vite compte que c'est plus de la propagande pour nous imposer cette prétendue "diversité" qu'une publicité pour le lait suisse.

C'est en effet de la provocation grossière et même de la perversité, car on sent tellement le désir de blesser et d'humiler les Suisses et les Européens de souche. Derrière tout ça on sent la jouissance de choquer et rabaisser le "sale petit blanc". C'est une attaque sournoise et minable.

Je me demande cependant si la paysanerie suisse est responsable de cette campagne ou seulement une partie d'entre elle? De qui dépend Swiss Milk?

Il faudrait que tous ceux qui pensent comme nous écrivent à Swiss Milk pour s'en plaindre, même anonymement si nécessaire. Bien entendu on sera présenté par ces bienpensants comme de "méchants racistes", mais de toute façon quoi que l'on fasse ou dise, dans ce monde de grands malades, le simple fait d'être blancs fait de nous des racistes, n'est-ce pas! J'ai bien appris ma leçon?

Notez que les promoteurs de cette diversité n'aiment soudain plus la diversité quand il s'agit de diversité d'opinions!

un autre exemple de cette propagande c'est le choix des huissiers du canton de Genève, qui sont systématiquement des hommes de couleur ou parfois des femmes!

Voyez par exemple les photos de ce blog, surtout les numéros 1, 6, et 12:

https://demirsonmez.blog.tdg.ch/archive/2013/11/30/geneve-remercie-les-conseilleres-et-conseillers-d-etat-termi-250372.html

et encore cette photo:

https://www.perly-certoux.ch/fr/news/commune/steve-delaude-assermente-le-conseil-administratif-est-au-complet-1737

Tous ces politiciens d'opérette veulent tellement montrer patte blanche (cette expression est-elle encore autorisée? ;) que cela en devient risible. Pauvre Genève et pauvre Suisse.

Heureusement qu'il y a encore des gens comme vous, Mr Montabert et moi-même, mais pour combien de temps encore? La majorité des gens à qui j'en parle ont tellement l'air de s'en foutre. Ils ne voient pas plus loin que le bout de leur nez et c'en est triste à pleurer, mais je ne baisserai jamais les bras.

Écrit par : Arthur | 14 juillet 2020

Sur le sujet de ce billet, voici la présentation de Tarl Warwick:

https://www.youtube.com/watch?v=6OaT1LQ6o8Y

Je recommande de suivre ses commentaires sur la politique US où l'on apprend souvent des détails supplémentaires. Voici son site avec un lien vers sa Youtube Channel et plus:

https://tarlwarwick.net/

Écrit par : Arthur | 14 juillet 2020

Arthur&UnOurs@ A mon avis, s'il y a jamais eu une propagande contreproductive, c'est bien celle-là. Les jeunes femmes blanches ne peuvent que rapidement se rendre compte des désavantages qu'il y a à la suivre, à moins qu'elles soient masochistes au point de passer leur vie à entretenir un mec qui passe son temps à boire des bières payées par elles, aller draguer les voisines et lui laisser tout le boulot des mioches en prime...comme en Afrique.

Écrit par : Géo | 14 juillet 2020

La question qui se pose est de savoir si cette propagande ne sera pas contreproductive au final.
La plupart des blancs américains ou européens n'osent plus exprimer une opinion ou critique argumentée dans l'espace publique mais qu'en sera-t-il dans l'isoloir ou le secret du bulletin de vote ?
Là risque d'être la surprise pour une presse et des sondages unanimes qui une fois de plus ne verront pas les surprises arriver ?
Vivement novembre et les prochaines présidentielles françaises, je sens que je peux préparer le pop-corn...

Écrit par : Greg | 14 juillet 2020

"Il faudrait que tous ceux qui pensent comme nous écrivent à Swiss Milk pour s'en plaindre..."

Malheureusement inutile et probablement dangereux, pas encore au niveau pénal chez nous, comme par exemple en Grande-Bretagne (où l'on vient d'emprisonner un gamin de 12 ans pour un tweet malheureux, alors que la police n'a pas bougé pendant des années quand des Pakis violaient et tuaient de jeunes Blanches), mais dangereux déjà maintenant par rapport à une éventuelle "mort sociale".

"Tous ces politiciens d'opérette veulent tellement montrer patte blanche..."

Oui, mais pas seulement. Il y a aussi là une dialectique sociale qui voit la grande bourgeoisie s'allier avec l'allogénat pour éviter que les déclassés autochtones de valeur viennent leur disputer le "fromage". Comme les rats, la bourgeoisie est néfaste, mais elle sait se défendre, elle sait que les processus révolutionnaires sont toujours entamés par les autochtones déclassés de classes moyennes.

"La majorité des gens à qui j'en parle ont tellement l'air de s'en foutre. "

J'ai abandonné l'idée que l'on pourra sauver tout le monde. La seule chose à faire, c'est rassembler la minorité autochtone saine et nous communautariser de façon intelligente et déterminée. Le principe de Pareto appliqué au plan ethnique:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_de_Pareto

Pour cela, il faut d'abord dégommer impitoyablement tout ce qui relève du nationalisme civique.


PS: @Geo: malheureusement, cette propagande fonctionne sur les QI à deux chiffres (la grande bourgeoisie ne se mélange pas, pensant survivre dans un futur "grand Brésil"). L'allogénisation progressive endommage malheureusement en quelques décennies le "germen" d'un peuple, intellectuellement et même physiquement. Quand j'étais jeune, on n'arrivait quasiment pas à distinguer les pauvres des riches. Aujourd'hui, on assiste médusé à l'émergence d'un néo-lumpen, mélange de "white trash" et de "chavs", avec en plus le bonus de l'islamisme.

Écrit par : Un_Ours | 14 juillet 2020

"malheureusement, cette propagande fonctionne sur les QI à deux chiffres" Précisément, qu'est-ce qu'on en a à foutre, des QI à deux chiffres ? On ne peut pas se battre contre la connerie humaine, elle est trop nombreuse. Il y a une majorité de gens pour lesquels, le bonheur, c'est de regarder des matchs de foot en buvant des bières. Grand bien leur fasse ! Le seul vrai problème, c'est que tout ce petit monde croît et se multiplie, quelle que soit la couleur de leur peau. Je suis parfaitement raciste : j'ai horreur de cette race-la... (qui représente un bon 95% de l'espèce humaine).
Alors vive les guerres, les épidémies et les famines. Bonne journée...

Écrit par : Géo | 15 juillet 2020

"Le seul vrai problème, c'est que tout ce petit monde croît et se multiplie, quelle que soit la couleur de leur peau."

Je vois "d'où vous parlez" et vous savez que je le sais ;-)
Je suis évidemment radicalement contre cette optique """élitiste""", niant notamment toute possibilité de survie collective aux peuples européens, et qui aboutira à ceci...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Elysium_(film)

une retraite agréable pour les différentes factions de l'hyperclasse dans l'espace ou sur la terre.

Avec des gens comme moi qui l'auront très très mauvaise (1)...



(1) c'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles le système s'attaque si vivement depuis quelques années aux classes moyennes blanches en voie de déclassement, car elles sont les seules à pouvoir penser politiquement et à agir efficacement. Si nous étions dans un pays libre, j'aimerais en dire beaucoup plus.

Écrit par : Un_Ours | 15 juillet 2020

"Précisément, qu'est-ce qu'on en a à foutre, des QI à deux chiffres ? "

Et même d'un point de vue libéral, ce positionnement est stupide.
Une société efficace, pas seulement au plan identitaire mais aussi économique, doit être compacte, avoir une mentalité de pack. Une société efficace doit avoir des astronautes et doit avoir des balayeurs dont les cœurs battent au même rythme.
Les sociétés diversifiées ne servent qu'aux parasites de l'extérieur. Vous savez, comme certains insectes parasites qui liquéfient lentement le corps de leurs hôtes pour y pondre leurs œufs.

Écrit par : Un_Ours | 15 juillet 2020

"Alors vive les guerres, les épidémies et les famines. Bonne journée..."

https://en.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones

Écrit par : Un_Ours | 15 juillet 2020

«Pour les anarchistes de droite, les qualités fondamentales de l’homme ont toutes besoin d’être cultivées, comme l’être instinctif a besoin d’être affiné et éduqué. Mais il leur apparaît aussi fou et dangereux de ne pas reconnaître les inégalités foncières des hommes et de tenter de les faire disparaître artificiellement à coups de décrets et de slogans politiques — au risque d’appauvrir le patrimoine de l’humanité qui est fait (justement) de diversité — que de laisser croire à une nature humaine fondamentalement bonne.»

François Richard, «L'Anarchisme de droite dans la littérature contemporaine», Presses universitaires de France, Édition du Kindle.

Écrit par : rabbit | 16 juillet 2020

Au sujet de la "cancel culture" dont il est question ici, un excellent dessin...

http://stonetoss.com

... il y a en effet une véritable accélération, car aux USA, aujourd'hui, ce mouvement s'en prend même aux gauchistes, quand ceux-ci ont encore un peu de raison, il leur suffit d'être des Blancs pour être attaqués.

D'ailleurs, même en étant une journaliste juive du New York Times, on n'est même plus à l'abri de cette folie:

https://www.anguillesousroche.com/etats-unis/une-journaliste-du-nyt-demissionne-disant-quelle-a-ete-forcee-par-la-bien-pensance-pour-son-crime-de-pensee/

Hé oui, comme disait l'autre, "la révolution est un monstre qui dévore ses enfants."

Écrit par : Un_Ours | 17 juillet 2020

Ici aussi...

http://www.fdesouche.com/1402039-racisme-dans-lindustrie-musicale-de-nombreuses-voix-exigent-des-personnes-racisees-aux-postes-de-direction-sous-peine-de-guerre

... très puissant retour de boomerang.

Je sors les binouzes et les cacahuètes ;-)

Écrit par : Un_Ours | 17 juillet 2020

Les commentaires sont fermés.