04 novembre 2020

Donald Trump face à la fraude électorale

Les élections américaines prennent une tournure digne d'une république bananière.

Ce matin (donc tard dans la nuit aux États-Unis), la surprise, marquée de déception, était lisible sur les visages des commentateurs des grandes chaînes de télévision. Tout ne se passait pas comme prévu. Joe Biden avait remporté des états acquis d'avance (la Californie, le nord-est américain, ou le Colorado devenu le repaire des milliardaires de la Silicon Valley) et Trump gagnait de son côté les états traditionnels du centre. Mais surtout, il s'annonçait en ballotage très favorable dans la plupart des autres - Floride, Texas, Minnesota, Wisconsin, Michigan - avec à chaque fois une solide marge à un stade de dépouillement avancé.

Trump_Minnesota.jpg

La surprise n'en était pas une pour tout le monde, malgré les racontars de la "classe jacassante". Cette réalité était perçue de façon palpable à travers le pays, depuis des mois. Lundi encore, une société de jeu en ligne montrait à travers un pari impliquant plus de 350'000 participants qu'une majorité de parieurs, dans 49 des 50 états, estimait que Trump allait l'emporter.

Avant d'aller se coucher après cette longue nuit électorale, Donald Trump se livra à un dernier discours où il n'avait rien d'autre à reconnaître qu'une victoire en cours: "Autant que je puisse en juger, nous avons déjà gagné" ("as far as I'm concerned, we already have won"). Dans le même discours, il lança: "j'espère que nous n'allons pas commencer à "retrouver" des paquets de bulletins à quatre heures du matin".

Phrase prophétique s'il en est...

Au cours de la nuit américaine, donc ce matin en Europe, les choses prirent une tournure bizarre.

Première étrangeté, les médias furent bien plus empressés d'attribuer des états à Joe Biden qu'à Donald Trump, même quand l'issue ne faisait aucun doute. N'en déplaise aux analystes (et aux sondeurs, vendeurs de vent depuis des mois!) la Floride et le Texas tombèrent très facilement dans l'escarcelle du camp républicain. Pourtant, même là, il fallut plusieurs heures avant que les chaînes de télévision ne daignent les peindre en rouge sur les cartes - et à cette heure, l'Alaska, la Caroline du Nord ou la Pennsylvanie ne sont toujours pas attribuées. En revanche, l'Arizona fut attribué à Joe Biden... Après seulement 3% des bulletins dépouillés!

Dans certains états de la Rust Belt, le Wisconsin, le Michigan et la Pennsylvanie, le compteur fut "bloqué" malgré une avance de plusieurs centaines de milliers de voix pour Trump. Le dépouillement semblait arrêté, parfois à plus de 90%. Pourquoi arrêter des heures durant un dépouillement effectué à 90%?

Nous avons désormais une petite idée.

Comme une image vaut mieux qu'un long discours, en voici deux.

trump_fraude_1.jpeg
Le Miracle du Michigan (cliquez pour agrandir)

Au Michigan, en quelques minutes, une bouffée pro-Biden survint.

D'un coup d'un seul, comme par magie, littéralement, les bureaux de dépouillement trouvèrent soudainement 138'000 votes pour Joe Biden. Et pas un seul pour Trump ou qui que ce soit d'autre.

Comprenons-nous bien. Dépouillant enveloppe après enveloppe, les bureaux de l'état tombèrent, tous, sur une séquence incroyable de cent trente-huit mille votes pour Biden. Pas un seul bulletin Trump dans le tas. Et encore mieux, ils tombèrent dessus à la même minute! Sans doute quelques-uns de ces nombreux bulletins découverts à 3h30 du matin à Detroit...

Michigan.png
L'évolution des votes en temps réel au Michigan.
Le Miracle eut lieu peu après six heures du matin, heure locale.

Quelle est la probabilité dans une élection disputée comme celle du Michigan (grosso-modo 50-50) de trouver une séquence de 138'000 votes successif à destination d'un seul candidat? Je ne suis pas mathématicien, mais sur mon modeste matériel informatique cette probabilité n'est même pas calculable. Autant jeter une pièce à pile ou face et obtenir pile 138'000 fois de suite.

Et pourtant c'est "arrivé". Le même miracle a eu lieu aussi au Wisconsin! Alléluia!

Les fraudes sont si nombreuses qu'on arrive à les voir d'ici. Ainsi, cette photo d'écran (heure locale suisse) permet de voir un petit bond de 23'000 voix pour Biden en Pennsylvanie en une minute, là encore sans une seule voix pour Trump:

trump_fraude_3.jpeg
Un énième paquet pro-Biden miraculeux trouvé en Pennsylvanie (cliquez pour agrandir)

"Ils trouvent des bulletins de partout - en Pennsylvanie, au Wisconsin, au Michigan. Tellement mauvais pour notre pays!", tweeta Trump de bon matin. Des bulletins trouvés toujours en faveur de Joe Biden.

La gauche américaine (en fait la gauche partout, me disent des analystes encore plus cyniques que moi) s'est lancée dans une opération de manipulation électorale de grande ampleur. Elle tombe sous le sens. 2020 n'est pas 2016: si Trump avait pris le pays et le monde par surprise, il n'était pas question de se laisser surprendre deux fois.

Biden avait toutes les raisons de se montrer confiant. Il pouvait passer plusieurs mois caché au fond de sa cave, il n'avait même pas besoin de faire campagne. Il est tout aussi logique que la gauche ait eu la main lourde: frauder pour finir deuxième n'a aucun sens.

"L'important n'est pas qui vote mais qui compte les votes" disait Staline, grand démocrate devant l'éternel. Malheureusement pour nos petits manipulateurs en herbe, les distorsions s'avèrent très visibles.

Dans certains comtés, à force de rajouter des enveloppes, on en est ainsi arrivé à un taux de participation de plus de 100%. On sait (et les journalistes se chargeront doctement de vous le rappeler s'ils abordent jamais le sujet) qu'il y a 353 comtés avec plus d'électeurs inscrits que d'habitants dans tout le pays, soit 1,8 millions d'électeurs de trop. Mais dépasser 100% de participation implique aussi une mobilisation... Jamais vue où que ce soit sur Terre, même en Corée du Nord. Eh oui: les tricheurs n'avaient pas prévu que la participation réelle des citoyens serait si élevée qu'elle permettrait d'exposer leur tricherie!

Dans le Michigan entier, il y a 110'000 votes de plus que le nombre total d’électeurs inscrits... 10% d'électorat en trop!

Donald Trump n'a pas dit son dernier mot. La manipulation de la campagne Biden sera dévoilée au grand jour très prochainement, comptons sur lui et de nombreux observateurs pour en apporter les preuves. Le principal défaut des Démocrates américains est d'être très prévisibles, jusque dans la préparation de leurs émeutes. Une opération logistique aussi massive qu'une fraude électorale à grande échelle sur une élection présidentielle américaine laisse forcément de nombreuses traces.

La situation actuelle m'inspire une autre réflexion: il n'est pas très difficile pour un candidat malheureux de clamer qu'on remporte le "vote populaire" lorsque les votes frauduleux se comptent en centaines de milliers. Que valait vraiment le "vote populaire" soi-disant remporté par Hillary Clinton en 2016?

Comme nous étions nombreux à nous en douter depuis des mois, tout ceci se finira devant les tribunaux. Espérons que pour une fois, la fraude électorale soit punie comme elle le mérite.

Commentaires

Merci beaucoup Monsieur Montabert pour ces nouvelles réjouissantes qui démontrent clairement qu'il y a eu manipulation.

Je n'en ai jamais douté. D'ailleurs quand Biden est venu faire son speech durant la nuit je n'en revenais pas, car il avait l'air si confiant et disait qu'il allait gagner alors qu'il était en ballotage très défavorable ou qu'il perdait dans tous les états restants sauf dans l'Arizona et le Nevada (et là aussi on pourrait se poser des questions). Je me suis donc dit que son discours n'avait aucun sens SAUF s'il savait qu'il allait gagner en trichant. Je pense que c'était une erreur de sa part.

De même j'avais aussi remarqué avec quelle célérité des états étaient attribués à Biden alors que pour Trump c'était tout le contraire.

Vous avez peut-être aussi constaté que Tarl Warwick (revêtu pour l'occasion, dans son peignoir rouge républicain!) pense comme vous:

https://www.youtube.com/watch?v=-JZ3Y-tYJLw

et

https://www.youtube.com/watch?v=BGxq3mZzR0o

et

https://www.youtube.com/watch?v=JrhZhTEGvBQ

La question est désormais de savoir si Trump arrivera a prouver cette fraude infâme. D'après votre démonstration c'est très facile, mais je me méfie énormément de l'état profond et de la presse qui vont trouver tous les moyens possibles et imaginables pour le faire échouer. Pensez au scandale Biden qu'ils ont réussi à cacher malgré tout!

Écrit par : Cernunnos | 05 novembre 2020

Et voici encore deux vidéos sur le sujet:

https://www.youtube.com/watch?v=utTQa2HQdh0

et

https://www.youtube.com/watch?v=vQEnLR8ELGo

Je viens aussi de lire que Trump serait en train de gagner l'état d'Arizona qui avait déjà été attibué à Biden. Avez-vous des informations à ce sujet M. Montabert?

Écrit par : Cernunnos | 05 novembre 2020

Lapsus révélateur:

https://twitter.com/SteveGuest/status/1320107370312323073

Joe Biden brags about having “the most extensive and inclusive VOTER FRAUD organization in the history of American politics”

"Joe Biden s'enorgueillit d'avoir l'organisation de fraude électorale la plus extensive et inclusive de l'histoire de la politique américaine."

Écrit par : Mélanie | 05 novembre 2020

Les liens de Biden et des démocrates avec les frères musulmans:

https://www.youtube.com/watch?v=gu37RzS_yE8&feature=emb_logo

Écrit par : MA | 05 novembre 2020

J'apprécie vos articles et je ne suis pas spécialiste de la politique US, mais l'histoire des fameux 138,339 votes du Michigan n'a-t-elle pas été débunkée ?

https://www.politifact.com/factchecks/2020/nov/04/tweets/no-biden-did-not-receive-thousands-mysteriously-su/

Écrit par : Nicolas | 05 novembre 2020

@Nicolas: point du tout, n'en déplaise à un politifact aussi neutre que peut l'être CNN sur tout ce qui concerne Trump.

Le "debunking" a ses limites, surtout s'il est partisan. Il n'explique rien du tout - n'importe quel logiciel professionnel aurait eu des contrôles internes pour empêcher une "faute de frappe" de ce genre. Personne n'a jamais vu la moindre correction après coup - ni un rattrapage de Trump qui équivaudrait aux données manquante, ni une diminution des bulletins pro-Biden qui correspondraient à la correction de l'erreur.

C'est du 100% bullshit, hélas.

Par exemple, ce "debunking" a du mal à expliquer comment la même erreur est survenue dans un autre état vers les mêmes heures:
https://bit.ly/32gAOwa

Il n'explique pas non plus le saut de 23'000 bulletins en Pennsylvanie que j'ai pu voir jusque sur mon téléphone, cf. plus haut.

Il n'explique pas pourquoi à Detroit les démocrates ont obstrué les vitres de la zone de dépouillement et empêché les observateurs d'y pénétrer:
https://media.breitbart.com/media/2020/11/Covering-Windows-in-Detroit-640x480.jpg
(l'interdiction d'approcher pour les observateurs républicains s'est répétée dans de nombreux autres bureaux)

Et une vidéo de gens apportant au beau milieu de la nuit des valises à roulette et des containers dans un bureau de dépouillement... Pourquoi?
https://www.bitchute.com/video/NK4CNs2Gc5Dt/

Mais si vous voulez un témoignage de première main, le voici:

https://gofile.io/d/yqH5K5

Écrit par : Stéphane Montabert | 05 novembre 2020

Toujours et encore la surprise -avec ces chroniques- d’avoir le sentiment de redécouvrir le temps où des journalistes lettrés et exigeants, vivaient les événements pour les passer au crible avant de livrer fiévreusement leurs analyses dans leurs salles de rédaction.
Il y a dans ce blog des pépites qui nous sont offertes, afin que nous nous transformions à notre tour en chercheurs d’or !
Incroyable tamisage effectué sur les flux pollués d’informations, pour l’extraction de nouvelles brillantes de vérité.
Fameuse envie ainsi de se retrousser les manches pour creuser à notre tour la boue du marais, et d’envisager que l’on puisse, par le nombre, l’assécher…

Écrit par : Yes-Comment | 05 novembre 2020

Merci d'avoir pris le temps de me répondre !

Écrit par : Nicolas | 06 novembre 2020

En examinant scrupuleusement les résultats et les projections publiées au petit matin du du 04.11; il est mathématiquement impossible qu'il n'y a pas eu de manipulations.

Exemple en Suisse: lorsque le dépouillement est effectué à 90% et que le corps électoral s'est prononcé à 60% pour ou contre un objet, on considère à 99% que c'est plié ! Et ça se confirme à chaque fois.

Écrit par : petard | 06 novembre 2020

à Mélanie :
Lapsus révélateur?
Non, on fait un lapsus sur un mot, mais pas sur une phrase entière.
Pour une fois que Biden dit la vérité (que les démocrates ont mis au point un système de fraudes massives), autant l'écouter et en prendre acte.
Il dit aussi que le même système de fraudes massives a été précédemment utilisé pour Obama. Vraisemblablement au 2ème tour, en 2012 (là, c’est moi qui le dis).
Notez que cet «aveu» de Biden a été complètement occulté dans les médias, aussi bien aux USA qu’en France. Alors que le scandale aurait dû, et devrait, être énorme !
Le peu que j’ai lu comme commentaires sur la question : "c’est pas grave", "ce n’est pas important", "il lui arrive en effet de dire n’importe quoi", "il est coutumier des bourdes", "des confusions". "Tout cela est anodin".
Bref, on met tout sur le même plan, ce qui est la meilleure façon de noyer le poisson.
Une façon, aussi, d’admettre qu’il n’a pas toujours toute sa tête. Mais ça ne fait rien, pour être Président des États-Unis, c'est bien suffisant!

L’aveu des fraudes par le premier intéressé lui-même est donc occulté.
Comme le sont les révélations du disque dur de l’ordinateur du fils Biden. Le fils n’est certes pas le père, mais les preuves existent que le père prélevait sa dime sur les pots de vin empochés par son fils.
Les conséquences de cette corruption active des Biden sont potentiellement encore plus énormes que l’aveu des fraudes.
En effet, et là le problème est stratégique : la Chine tient Biden pieds et poings liés : elle peut le faire chanter. Elle va évidemment le faire s’il est élu.
Dans un pays normal, cette simple possibilité devrait le disqualifier totalement dans la course à la Maison Blanche.

Un autre élément de cette affaire de fraudes massives, qui n'a pas été rappelé ici par S. Montabert :
Cette affaire n'est en effet que la suite logique des précédentes tentatives avortées de coups d'État auxquelles se sont livrés les démocrates tout au long des quatre ans du mandat de Trump : à commencer par les affaires sexuelles, puis l'affaire de la collusion avec la Russie, l'Ukraine, les attaques sur le juge Kavanaugh pour empêcher sa nomination à la cour suprême, la tentative d'impeachment… et j’en oublie probablement.
Il est important de préciser ceci :
En 2016, personne n’attendait Trump, les démocrates ont été pris au dépourvu. Même si le système de fraudes avait été effectivement utilisé pour Obama en 2012, ceux-ci n’avaient aucune raison de recommencer en 2016.
Aujourd’hui, c’est très différent ! Après leurs échecs successifs pour déboulonner Trump durant son mandat, restait ce dernier recours : réactiver leur système de fraudes massives.
Pour Obama, la fraude est passée comme une lettre à la poste.
Avec Trump, c’est différent, c’est un battant, et il n’a rien à perdre.
Même pas son salaire de Président, qu’il n’a jamais touché.
Aujourd’hui, son action au juridique et au pénal face aux démocrates est capitale pour tenter de sauvegarder ce qu’il reste de la démocratie aux États-Unis, démocratie qui est, et c’est le moins que l’on puisse dire, très mal en point.
Quant à moi, pour réconcilier tout le monde, je propose une solution radicale :
faire carrément revoter les États litigieux, bien sûr en excluant tout vote par correspondance.

Écrit par : AP34 | 06 novembre 2020

@AP34: vous avez parfaitement raison, mais il serait trop long de faire à chaque fois l'inventaire de tout ce que les Démocrates ont trouvé pour mettre les bâtons dans les roues de Trump depuis quatre ans.

Alors qu'ils n'ont jamais digéré leur échec de 2016, c'est lui qu'on accuse de ne pas accepter les résultats de l'élection!

En 2016 les Démocrates se sont fait cueillir par leur suffisance. Ils n'avaient pas prévu que Trump parviendrait à "retourner" des états "traditionnellement" démocrates, comme ceux de la Rust Belt. Ils se moquaient même qu'il aille y tenir des meetings...
Ils ont bien appris de leur défaite et l'analyse statistique des votes (écarts-types au cours du dépouillement, différence entre l'élection présidentielle et sénatoriale, etc.) montre qu'ils ont massivement triché dans tous les états "charnières" qui n'ont toujours pas donné leurs résultats aujourd'hui.

Fun fact pour la ville de Milwaukee, Wisconsin, qui affiche un joli taux de participation ( http://archive.is/0nmig ):

Dans plus de 60 quartiers, les taux sont de plus de 95% pour Biden ; dans plus de 20 quartiers, de plus de 98% pour Biden. Dans le passé, Milwaukee vota à 76% pour Hillary et 78% pour Obama.
Pour donner un peu de contexte, Washington DC, la zone la plus à gauche de tout le pays, ne vota "qu'à" 93% pour Biden...

Si vous posez la question à pratiquement n'importe quel gauchiste, il vous dira que tout cela est parfaitement normal!

Écrit par : Stéphane Montabert | 06 novembre 2020

Allez, je suis sûr que la RTS et tout spécialement Philippe Revaz vont nous présenter cette situation avec la plus parfaite impartialité.
Non ?

Écrit par : Un_Ours | 06 novembre 2020

Profitez de publier tous les graphiques et autres extraits de décomptes sortis d'on ne sait où ?
Parce que sur les réseaux sociaux les mêmes (exactement) apparaissent avec la mention Fake News…

Votre héro a bientôt perdu, il va falloir vous y faire plutôt que de vous ridiculiser en reproduisant tous les délires qu'on retrouve (et ça ne fait que commencer) sur les réseaux sociaux.

P.S. Faut-il vous rappeler que la plupart des gouvernements des états qui continuent à compter les bulletins sont dirigés par des républicains.



N.B. Je sais que comme chaque fois qu'on vous répond avec un avis différent du vôtre, ce commentaire ne sera pas publié. Pas grave c'est à vous que je m'adresse.

Écrit par : Diego | 06 novembre 2020

Nancy Pelosi Told Us This Would Happen

Nancy Pelosi nous a dit que cela arriverait

Les événements très discutables dans plusieurs États clés du swing ont élucidé une déclaration étrange que Nancy Pelosi a faite le 29 octobre: ​​«Je suis très confiante que Joe Biden sera élu président mardi», a-t-elle déclaré. «Quel que soit le décompte final de l'élection qui aura lieu mardi, il sera élu. Le 20 janvier, il sera inauguré président des États-Unis. En fin de compte, elle nous donnait un aperçu clair des plans des démocrates: même si Trump avait une avance substantielle à la fin de la soirée électorale, ils trouveraient suffisamment de bulletins de vote par correspondance et par correspondance pour propulser Joe Biden à la Maison Blanche. .

Biden lui-même l'a confirmé tôt ce matin en déclarant: «Nous sommes sur la bonne voie pour gagner cette élection. Nous savions, grâce au vote anticipé sans précédent et au vote par correspondance, que cela allait prendre un certain temps. Nous devrons être patients jusqu’à ce que le dur travail de décompte des votes soit terminé, et ce n’est pas fini jusqu’à ce que chaque vote soit compté, chaque bulletin de vote compté, mais nous nous sentons bien. Nous nous sentons bien là où nous en sommes. Nous nous sentons vraiment bien dans le Wisconsin et le Michigan. Il faudra du temps pour compter les votes et au fait, nous allons gagner la Pennsylvanie. «
après que les grands médias aient passé quatre ans à essayer de diffamer, détruire et destituer ce même président élu.
---
Maintenant, tout ce que Nancy Pelosi a révélé sur les plans de son parti, et tout ce que les élites réussissent à faire concernant les élections de 2020, et quiconque prête serment le 20 janvier, que ce soit Donald Trump, Joe Biden, Kamala Harris, Nancy Pelosi ou quelqu'un d'autre. sinon, aujourd'hui, des millions d'Américains sont conscients que nous sommes dans un combat pour la vie de notre nation, un combat pour nos droits et notre liberté, un combat pour nos enfants et notre avenir. Nous n'allons pas y aller tranquillement.

https://pjmedia.com/election/robert-spencer/2020/11/04/nancy-pelosi-told-us-this-would-happen-n1124968

Elections américaines, voici ce qui va exactement se passer
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 novembre 2020

NB: PATIENTONS: DONALD TRUMP sera LE Président des ÉTATS-UNIS et non la HARRIS - Hé oui Biden n'est que l'homme de paille de Harris, la vice présidente que les magouilleurs de démocrates lui ont mis dans les jambes.

Écrit par : Patoucha | 06 novembre 2020

Quand on suit de très près DTrump,depuis son élection, et qu'on ne dénonce que des vérités il résulte cette clairvoyance:

Nous n’avions jamais vu un enthousiasme aussi fort de la part de toutes les couches de l’Amérique pour un président Républicain. (Vidéos à l'appui)

L’enthousiasme dépasse celui que nous avions observé pour Barack Obama en 2008 : premier président noir des Etats-Unis, un événement sociétal majeur. Et nous n’avons jamais vu une telle apathie pour un candidat du Parti Démocrate.

Et les médias (et les chiffres) nous disent que Joe Biden a obtenu plus de voix que même Barack Obama

Voilà la situation. Nous vivons un moment historique unique.

Quelle que soit l’issue des élections, lorsqu’une majorité d’Américains votent pour un homme :

accusé d’avoir violé sa collaboratrice lorsqu’il était sénateur,
accusé, témoin à l’appui, documents à l’appui, d’avoir profité d’une massive corruption de trafic d’influence avec son fils Hunter et son frère Jim Biden,
Un homme diminué, qui bredouille, perd le sens de là où il est, mélange les noms, prend sa femme pour sa sœur, insulte des électeurs, tient des propos racistes envers les noirs, prononce des paroles incohérentes – sauf pendant les débats,
Un homme qui promet aux électeurs d’augmenter leurs impôts,
Un homme qui promet aux électeurs d’arrêter le fracturage et de désengager le pays de l’énergie pétrolière, ce qui veut dire redevenir dépendant des pays du Golfe, voir le prix de l’essence à la pompe augmenter, et des millions de personnes du secteur au chômage,
Un homme qui a passé la campagne électorale enfermé dans son sous-sol, ne sortant que pour de brefs meetings de campagne devant quelques personnes,
Un homme qui choisit comme vice-présidente la sénatrice la plus à gauche de tous les sénateurs (selon un organisme indépendant de surveillance du Congrès), plus à gauche même que le socialiste Bernie Sanders,
Un homme qui va déclencher une guerre meurtrière entre Israël et l’Iran parce qu’il va remettre l’Iran en selle, lui permettre d’acquérir l’arme atomique, ce qu’Israël ne pourra pas tolérer, et l’obligera à attaquer pour éviter un nouveau génocide,
Oui. Lorsque le peuple américain vote pour cet homme, alors nous pouvons dire que nous vivons un de ces moments uniques dans l’histoire de l’humanité, un moment comme nous en avons lu dans les livres d’histoire, un moment de folie des hommes.

Voici ce qui va se produire maintenant

Joe Biden sera déclaré gagnant de la course à la présidence.
Donald Trump va gagner des batailles juridiques dans certains Etats, va en perdre ailleurs (selon que les juges sont Démocrates ou Républicains, et selon que les preuves que ses équipes pourront réunir seront solides ou pas).
Trump va porter sa contestation devant la Cour suprême.
Si les avocats de Trump font bien leur travail, des quantités massives de fraudes et de votes illégitimes seront exposées.
Trump aura finalement gain de cause et sera déclaré président.
Des émeutes comme on n’en a jamais vu éclateront.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Écrit par : Patoucha | 06 novembre 2020

Je vous fais partager ce que je viens de recevoir M. Montabert:

Patoucha, si le peuple américain avait voulu le marxisme, il l'aurait voté. Mais ils ne l'ont pas fait.

Mais cela n'arrêtera pas la gauche, qui semble déterminée à voler une élection sous nos yeux.

Parce qu'ils ne se soucient pas de ce que vous voulez, de ce que je veux ou de ce que la grande majorité de ce pays veut.

Ils mentiront, tricheront et voleront pour obtenir le pouvoir d'imposer leur programme socialiste au reste d'entre nous.

Ils veulent que vous et moi nous sentions démoralisés et impuissants - et acceptions tout ce qu'ils nous imposent.

Cela ne peut pas arriver.

Vous avez une voix, et moi aussi. Et nous les ferons entendre.

Le personnel du Freedom Center continue de travailler 24 heures sur 24 pour trouver comment nous pouvons lutter pour vos valeurs, défendre notre liberté et combattre la gauche en cette période la plus tumultueuse de l’histoire de notre pays.

Et nous ne nous arrêterons pas.

Merci pour votre soutien continu.

Cordialement,
David Horowitz

SOYEZ AVEC NOUS: https://secure.anedot.com/david-horowitz-freedom-center/c59a9019676e05cba29f6

Écrit par : Patoucha | 06 novembre 2020

Fraude électorale massive des démocrates :
Les preuves ne manquent pas. En veux-tu, en voilà !
Cette vidéo, c'est du lourd :
https://odysee.com/@Vivresainement:f/fraude-massive-aux-elections-americaines-censure-youtube:2?fbclid=IwAR2f_CBTDddYXBRJNuPW55X-fdTuBhhB-vI_6ZTEB4emivaFxeo-_9iMjkU
Impensable pour un Français !
Mais apparemment des pratiques très communes aux US.
Et en Suisse?

Écrit par : AP34 | 06 novembre 2020

"Votre héro a bientôt perdu..."

Cette remarque est anthropologiquement passionnante.
Elle met en évidence que le camp d'en face réprouve par principe, non encore plus, par nature, tout ce qui relève, au plan archétypal, de la verticalité.
Pour le camp d'en face, Trump, plus qu'un ennemi politique est une figure archétypal à écraser.
"Profonde est la haine qui brûle contre la beauté dans les cœurs abjects."

Écrit par : Un_Ours | 06 novembre 2020

@Un Ours: bien résumé.
Et en une image:

https://twitter.com/realdonaldtrump/status/1207508280207011841

Écrit par : Stéphane Montabert | 06 novembre 2020

Oui, Monsieur Montabert, c'est exactement cela.

La citation précédente était de Ernst Jünger. Il avait aussi écrit ceci dans "Les Falaises De Marbre": "j’avais cru qu’un jour surgiraient, sortis des hautes demeures, des hommes armés qui seraient les chefs chevaleresques dans la lutte."
Que quelque chose de positif et de décisif puisse sortir un jour "d'une haute demeure", quelque chose qui rétabliraient les structures, voilà tout ce que redoutent les forces du chaos, gauche et droite mondialistes confondues. Et c'est exactement cela que redoutaient les mondialistes d'un second mandat "Trump", un obstacle au "Grand Reset" (il sera intéressant d'observer le marais putride de Davos cette année).



PS: ici, très intéressant ce que dit ce républicain "non-RINO"...

https://www.youtube.com/watch?v=QG9hcJ29dls

... "including Fox News": toujours se méfier de la droite "classique", la droite dont les "valeurs" sont essentiellement contenues dans une porte-monnaie.

Écrit par : Un_Ours | 07 novembre 2020

Et nos merdias qui ont tartiné pendant trois ans sur le "complot russe" ne diront pas un mot de ce genre de faits, objectivement étranges :

https://twitter.com/AndySwan/status/1324888974855450624

Écrit par : Un_Ours | 07 novembre 2020

On dirait un épisode de Twilight Zone ! Une sorte de zombie, tout seul, devant des pickups vides !

https://www.youtube.com/watch?v=CgRvRF1SRnQ

Écrit par : Un_Ours | 07 novembre 2020

@ Un Ours:

"Et c'est exactement cela que redoutaient les mondialistes d'un second mandat "Trump", un obstacle au "Grand Reset" (il sera intéressant d'observer le marais putride de Davos cette année)."

Comme vous avez raison.

Sur le GRAND RESET je vous conseille de regarder cette vidéo. Il me semble que le pangolin à la minute 24:13 est bien trop extraordinaire pour y voir une simple coincidence au vu de ce qu'on apprend dans cette même vidéo. Incroyable non?

https://www.youtube.com/watch?v=a4qOjtd7WPM

Bien à vous

Écrit par : Albert | 07 novembre 2020

Pauvre Diego qui n'a rien compris et qui fait le jeu des grands mondialistes de la super classes mondiale.

Comme les millions d'idiots utiles de gauche, sans le savoir il soutient les délocalisations, la baisse des salaires, la hausse du chômage, etc.

Les gros capitalistes se frottent les mains et lui disent merci!

Écrit par : MA | 07 novembre 2020

Je ne sais pas ce que cela vaut...

https://twitter.com/i/web/status/1324815051518365699

... mais ce gars ne semble pas être né de la dernière pluie:

https://en.wikipedia.org/wiki/Steve_Pieczenik


Prudence quand même, on verra, mais c'est mieux qu'un film du samedi soir !

Écrit par : Un_Ours | 07 novembre 2020

Pour l'anecdote, le célèbre boxeur Joe Frazier a voté en Pennsylvanie, depuis sa tombe, mort qu'il est depuis cinq ans.

Écrit par : Un_Ours | 07 novembre 2020

Ça devient d'heure en en heures de plus en plus indigeste de regarder les chaînes d'infos.

Écrit par : petard | 07 novembre 2020

Ce soir J. Covo commence le JT de la RTS en nous disant que Biden a été nommé OFFICIELLEMENT 46eme président des USA ... puis elle nous passe un reportage où l'on voit un des présentateurs de CNN nous dire que Biden est "the projected president". Bref, Biden a été déclaré président UNIQUEMENT par les grands médias comme CNN qui ont toujours été contre Trump.

Ce sont ces mêmes médias et cette même RTS qui nous ont menti en répétant pendant de semaines que Trump était à la traîne dans les sondages et devancé par Biden d'au moins 10 points dans les Swing States et ailleurs. Ceci n'a absolument rien d'officiel et c'est même scandaleux quand on sait qu'il y a bel et bien de la fraude massive dans de très nombreux états:

https://odysee.com/@Vivresainement:f/fraude-massive-aux-elections-americaines-censure-youtube:2

Le médias sont pressés de déclarer Biden vainqueur pour empêcher et décrédibiliser toutes les enquêtes pour fraude qui sont en cours. C'est une manière indigne d'empêcher tout retour en arrière. C'est comme si les médias se permettaient de déclarer un accusé innocent avant l'issu d'un procès. Voilà où on en est arrivé dans notre monde occidental en totale déliquescence par la faute des mondialistes de gauche comme de droite.

Macron vient de féliciter Biden sans attendre le résultats des enquêtes ... ce même Macron qui nous dit que le président Lukashenko doit démissioner, car selon Macron et l'UE il a été élu grâce à la fraude.

Il y aurait donc une bonne fraude et une mauvais fraude? Expliquez-moi!

Écrit par : Mélanie | 07 novembre 2020

Est-ce que quelqu'un ici sait si cela est vrai:

Dr. Steve Pieczenick drops a huge bombshell exclusively on The War Room. Dr. Pieczenick claims that election ballots across America have been watermarked and the Democrats will be exposed when they attempt to cheat!

Voici la video:

https://banned.video/watch?id=5fa480cc65f2d419a08b54e2

Écrit par : Cernunnos | 07 novembre 2020

Steve Pieczenik vient de lâcher une « bombe » en révélant que la fraude électorale massive serait révélée et prouvée, grâce à un piège tendu aux démocrates.

... C'est lui qui le dit, d'autres relaient ses propos. Si c'est vrai, c'est sûr que ça va chauffer !!!

Ce qu’on apprend sur Steve Pieczenik en cherchant un peu…

Pieczenik était sous-secrétaire d'État adjoint sous Henry Kissinger, Cyrus Vance et James Baker. Il a servi les administrations présidentielles de Gerald Ford, Jimmy Carter, Ronald Reagan et George H. W. Bush en qualité de secrétaire adjoint adjoint.

En 1974, Pieczenik a rejoint le Département d'État des États-Unis en tant que consultant pour aider à la restructuration de son Bureau pour la prévention du terrorisme. En 1976, Pieczenik a été nommé sous-secrétaire d'État adjoint à la gestion.

Au Département d'État, il a été "spécialiste de la prise d'otages". On lui attribue la conception de stratégies et de tactiques de négociation réussies utilisées dans plusieurs situations d'otage de haut niveau, notamment la prise d'otages du vol TWA 355 en 1976 et l'enlèvement en 1977 du fils du président chypriote.

Pieczenik a souvent été utilisé comme source de presse pour obtenir des informations précoces sur l'état mental des otages impliqués dans la crise des otages en Iran après leur libération. Il a travaillé "côte à côte" avec le chef de la police Maurice J. Cullinane dans le centre de commandement de Washington, DC du maire Walter Washington pendant le siège de Hanafi en 1977.

En 1978, Pieczenik était un envoyé spécial du président Jimmy Carter en Italie pour aider à la recherche du Premier ministre italien Aldo Moro. Une fausse déclaration, attribuée aux Brigades rouges, mais divulguée par Francesco Cossiga, le ministre de l'Intérieur disait que Moro était mort. Cette affirmation avait pour objectif de faire savoir aux Brigades rouges que l'État ne négocierait pas pour Moro et le considérait déjà mort. Moro a été abattu et placé à l'arrière d'une voiture dans le centre de Rome. Dans un documentaire Pieczenik a révélé que Moro avait été "sacrifié" pour la "stabilité" de l'Italie.

Le 17 septembre 1978, les accords de Camp David ont été signés. Pieczenik prétend avoir été présent aux négociations secrètes de Camp David menant à la signature des accords, élaborant une stratégie et des tactiques basées sur des dynamiques psychopolitiques.

En 1979, il a démissionné de son poste de sous-secrétaire d'État adjoint à la suite de la gestion de la crise des otages en Iran.

Écrit par : petard | 07 novembre 2020

Nous vivons des temps objectivement historiques. On le voit avec tous les dirigeants occidentaux qui félicitent déjà Joe Biden comme nouveau président (y-compris le premier-ministre israélien, c'est pas la reconnaissance qui l'étouffe, celui-là) , alors qu'il n'a pas été officiellement confirmé et que des recours sont toujours activés. C'est simple, nous voyons devant nos yeux un coup d'état mondial se dérouler, avec l'établissement qui tente de faire avancer encore plus l'avènement d'un monde définitivement globalisé et normalisé. Et je pense que cet établissement va commencer à devenir vraiment méchant envers les gens comme nous, avec notamment une presse monolithique qui ne nous donnera plus qu'une information "rochebinisée" et des réseaux sociaux qui nous banniront (je ne sais pas pour vous, mais d'avoir vu Jack Dorsey répondre comme il l'a fait à Ted Cruz a fait naître chez moi une profonde haine, une haine froide et rationnelle, envers ces grands "moguls" du net). Prochaine étape, la fin de la monnaie physique et le bannissement également des moyens de paiement pour les cas les plus "graves" (par exemple, le fondateur du réseau social Gab est banni à vie de tout système de cartes de crédit). Ne parlons même pas de l'accès aux armes: si Biden est confirmé, cela entraînera forcément dans tout l'Occident un processus similaire à ce qui s'est passé au Royaume-Uni et plus récemment au Canada et en Nouvelle-Zélande. Et si le système arrive à truquer une élection aux USA, imaginez bien que des résistants comme Orban ou Bolsonaro ne feront malheureusement pas long feu, étant donné l'apathie et la stupidité de la majorité des gens (et la lâcheté attentiste de la droite classique). Et plus largement au niveau métapolitique, ce qui est probablement le plus important, même si c'est diffus et que peu de gens arrivent à le comprendre, c'est que si le "trumpisme" au sens large est défait, ce sera le règne du "normisme", pour très très longtemps, avec tout ce qu'il entraînera en matière de chute anthropologique et de destructions des structures. Je pense qu'à terme, il va nous falloir réapprendre à nous battre et à être méchant.

Écrit par : Un_Ours | 08 novembre 2020

@Un_Ours,

Le Premier ministre israélien a été remis proprement à sa place sur son blog! Je ne me suis pas gênée.

Écrit par : Patoucha | 08 novembre 2020

Ce soir J. Covo commence le JT de la RTS en nous disant que Biden a été nommé OFFICIELLEMENT 46eme président des USA ... puis elle nous passe un reportage où l'on voit un des présentateurs de CNN nous dire que Biden est "the projected president". Bref, Biden a été déclaré président UNIQUEMENT par les grands médias comme CNN qui ont toujours été contre Trump.

Ce sont ces mêmes médias et cette même RTS qui nous ont menti en répétant pendant de semaines que Trump était à la traîne dans les sondages et devancé par Biden d'au moins 10 points dans les Swing States et ailleurs. Ceci n'a absolument rien d'officiel et c'est même scandaleux quand on sait qu'il y a bel et bien de la fraude dans de très nombreux états:

https://odysee.com/@Vivresainement:f/fraude-massive-aux-elections-americaines-censure-youtube:2

Le médias sont pressés de déclarer Biden vainqueur pour empêcher et décrédibiliser toutes les enquêtes pour fraude qui sont en cours. C'est une manière indigne d'empêcher tout retour en arrière. C'est comme si les médias se permettaient de déclarer un accusé innocent avant l'issu d'un procès. Voilà où on en est arrivé dans notre monde occidental en totale déliquescence par la faute des mondialistes de gauche comme de droite.

Macron vient de féliciter Biden sans attendre le résultats des enquêtes ... ce même Macron qui nous dit que le président Lukashenko doit démissionner, car selon Macron et l'UE il a été élu grâce à la fraude.

Il y aurait donc une bonne fraude et une mauvais fraude? Expliquez-moi!

Écrit par : Mélanie | 09 novembre 2020

@Patoucha: pour être honnête et complet, il faut mentionner qu'un ancien ministre israélien (je n'ai pas son nom malheureusement) a littéralement traité sur son compte Twitter les Américains juifs qui ont voté Biden de "traîtres".

Écrit par : Un_Ours | 09 novembre 2020

Voilà, c'est Ayob Karaa, ministre des télécoms...

https://www.trtworld.com/magazine/why-trump-s-pro-israel-policies-couldn-t-win-him-the-jewish-vote-41219

... qui lui-même n'est pas juif, mais druze.

Écrit par : Un_Ours | 09 novembre 2020

Les commentaires sont fermés.