16 novembre 2020

Fraude électorale US: la stratégie de Trump

Les informations filtrent sur la plus grande fraude électorale de l'histoire. Les médias (suisses par exemple) s'amusent encore comme ils peuvent, mais nous pouvons avoir désormais une petite idée de ce qui va se passer prochainement, et rira bien qui rira le dernier. Les choses sérieuses n'ont même pas encore commencé.

Pour utiliser quelques métaphores, le cocotier va être bien secoué. Beaucoup de journalistes vont manger leurs chapeaux - une conséquence évidemment mineure, mais plaisante, de la procédure en cours. Non seulement le marais de Washington va être drainé comme jamais, mais d'autres marais aussi - pas seulement celui de Washington.

Et évidemment Donald Trump ne concède rien. Rien du tout.

Deux petites interviews

Pour comprendre de quoi il retourne (merci à un_Ours pour ses contributions!), deux petites vidéos suffisent. Il s'agit des deux parties d'une interview de Sidney Powell, une des juristes de l'équipe du Président Trump. On dit d'elle qu'elle va relâcher le Kraken...

Comme tout le monde n'a pas le temps ou la possibilité de consulter cette vidéo, en voici les points saillants.

  • Le Président Trump a remporté sa réélection par des millions de votes, qui ont été détournés par un logiciel conçu exactement dans ce but.
  • Le logiciel a été fabriqué pour manipuler des élections et il est commercialisé sur cette base, aux États-Unis et ailleurs. Même le manuel explique comment changer les votes ou effacer les votes.
  • Ce n'est pas la première fois que ce programme manipule des votes, il y a des preuves remontant à 2016 en Californie. [Et mes lecteurs savent qu'il a été utilisé lors des primaires démocrates de 2020.]
  • Le logiciel est utilisé par Dominion et Smartmatic mais aussi sur d'autres machines (hardware).
  • Les officiels chargés des élections et qui ont acheté ces machines ont fait preuve d'une incroyable témérité, et devraient faire l'objet d'enquêtes sérieuses. Il y a même des preuves de pots-de-vin.
  • "Je n'ai jamais rien affirmé que je ne puisse prouver."

Et voici la deuxième partie de cette émission instructive:

Les éléments de cette seconde partie:

  • Des officiels choisissant Dominion pour leur juridiction ont touché des pots-de-vin pour des membres de leurs familles et bénéficiaient d'une "assurance électorale" en utilisant le logiciel.
  • Ces responsables ont choisi d'ignorer tous les signaux d'alerte, même formulés par des Démocrates.
  • Sidney Powell "se demande" dans quelle mesure la CIA a pu se servir de ce logiciel pour truquer des élections dans d'autres pays où il est aussi utilisé.
  • La CIA, le FBI et d'autres agences gouvernementales connaissaient toutes les vulnérabilités, les bugs, les backdoors, et ont choisi de les "ignorer".
  • La simple lecture du manuel d'utilisation est suffisante pour que n'importe quelle personne intègre et honnête comprenne que ce genre de logiciel doive être banni de toute élection.
  • Les personnes qui ont acquis Dominion dans leur juridiction savaient exactement le produit qu'elles allaient recevoir.
  • [Les gens qui ont accès à ces machines] peuvent changer le programme avec une clé USB, installer des modifications depuis des serveurs internet en Allemagne ou au Venezuela. Ils peuvent accéder à tout, vérifier les votes en temps réel, les changer en temps réel, et modifier les courbes mathématiques pour calculer les changements dont ils ont besoin pour parvenir à un résultat donné.
  • Les machines pouvaient ignorer les marquages d'identification des bulletins (pour recompter la même liasse plusieurs fois), ignorer les votes de Trump et compter seulement ceux de Biden dans une liasse, et ces fonctionnalités furent utilisées lors du décompte du 3 novembre.
  • Nous avons une déclaration sous serment d'un témoin qui connaît parfaitement le logiciel, sait comment il a été conçu, et sait comment il a été mis en œuvre dans cette élection.
  • "Nous allons montrer au public à quel point l'État est pourri."

Accusez le choc et asseyez-vous, cela ne fait que commencer.

Deux ans plus tôt, un Ordre Exécutif mystérieux

Pour voir venir ce qui va se produire, il faut remonter à septembre 2018. Le Président Trump signe alors un décret (un Ordre Exécutif dans son nom américain) concernant la fraude électorale, intitulé "Ordre Exécutif sur l'Application de Certaines Sanctions dans le cas d'une Interférence Étrangère dans une Élection aux États-Unis" ["Executive Order on Imposing Certain Sanctions in the Event of Foreign Interference in a United States Election."], sans d'ailleurs susciter de grandes réactions. Rappelez-vous: à l'époque, les médias gavaient quotidiennement le grand public de la théorie du complot de l'ingérence russe. Il aurait été quelque peu malaisé, même pour des Démocrates, de dénoncer ce genre de déclaration.

L'analyse du texte légal par Natural News semble quelque peu hyperbolique mais relève sans conteste des élément intéressants. Il prouve à minima que Trump n'a pas été surpris du tout par les élections frauduleuses de 2020. Il avait prévu de faire face à ce scénario depuis bien longtemps.

L'Ordre Exécutif décrète un état d'urgence particulier et actif jusqu'à ce jour, n'ayant jamais été abrogé. Il s'applique donc au scrutin présidentiel de 2020. Cet état d'urgence octroie des pouvoirs étendus à l'Administration Trump pour lutter contre "l'interférence étrangère dans une élection", ce qui est le cas ici puisque Dominion est une société canadienne et a des liens avec Scytl (une société espagnole en faillite en lien avec Soros et les Démocrates, et même Bill Gates) et bien sûr Smartmatic.

On peut se demander comment les États-Unis en sont arrivés à délocaliser le comptage de leurs votes dans une élection présidentielle à une société canadienne liée à une société espagnole en faillite, mais passons.

L'Ordre Exécutif permet de réquisitionner tout bien possédé par des individus et des sociétés qui ont été complices ou qui ont aidé à camoufler (par des mensonges par exemple) cette interférence étrangère dans des élections américaines.

Cela signifie que Google, Twitter et Facebook, ou CNN, CBS et Fox News, ou encore les fortunes de tous les politiciens de haut rang reconnus coupables ou complices dans l'interférence étrangère, sont dans le collimateur. Tous leurs biens pourraient être confisqués. Les individus, ou le cas échéant les dirigeants d'entreprises, pourraient être arrêtés et poursuivis en justice.

Gageons qu'avec les traces que laisse derrière elle "la plus grande organisation de fraude électorale de l'Histoire" - ce sont les mots de Joe Biden, mais juste un lapsus assurément - il risque d'y avoir du monde à l'arrivée.

Une riposte en marche

Tout ceci s'accompagne de beaucoup d'hypothèses et de conditionnel, j'en conviens. Les pièces du puzzle tombent en place avec les déclarations de plus en plus précises de Rudy Giuliani et de Sidney Powell devant les journalistes, qui visent à préparer le grand public américain à ce qui a déjà commencé.

Et qu'est-ce qui a commencé? La récolte des preuves. En Europe, notamment, via la collecte des logs (journaux informatiques) des communications entre le logiciel Dominion installé sur les machines de vote et les serveurs qui donnaient les ordres à distance. Le Représentant texan Louie Gohmert donna une interview (soigneusement sauvegardée) au Gateway Pundit expliquant que les forces américaines avaient entamé des perquisitions en Europe.

Comprenons de quoi il s'agit: le gouvernement américain demanda au gouvernement allemand le droit d'effectuer une perquisition sur le territoire allemand, en toute légalité. L'autorisation fut d'autant plus facilement accordée que, selon des informations Wikileaks remontant à 2017, les installations en question à Francfort, auraient été gérées par la CIA. Rappelons-nous le scandale qui eut lieu en 2013 lorsque nous apprîmes (et Mme Merkel aussi) que le téléphone portable de la Chancelière était sur écoute par les services secrets américains. Quelque chose me dit que la signature fut accordée avec empressement.

Lisons ce que le média allemand Deusche Welle expliquait sur les révélations de Wikileaks à l'époque:

Wikileaks vient de publier une cache de documents de la CIA ce mardi, documents qui révèlent les détails de son arsenal de piratage secret, affirment-ils.

L'annonce concerne 8'761 documents qui présentent les détails de "logiciels malveillants, virus, chevaux de Troie, de vulnérabilités 0-day, de systèmes de contrôle à distance de logiciels malveillants et la documentation associée."

La fuite révèle qu'une unité Top-secrète de la CIA basée dans la ville allemande de Francfort a prétendument été la source de nombreuses attaques informatiques en Europe, en Chine et au Moyen-Orient.

Le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung a rapporté que le bâtiment était connu pour être la base d'un vaste réseau de personnel du renseignement, incluant des agents de la CIA, des espions de la NSA, du personnel des services secrets militaires, des employés du Département de la Sécurité Intérieure et des services secrets civils. Le journal affirma que les Américains avaient établi un vaste réseau d'avant-postes et de sociétés-écrans à Francfort.


Un centre de données placé à l'étranger - donc discret et hors de vue des autorités américaines - peut être utilisé pour "hacker" des élections étrangères grâce au logiciel de Dominion, bourré de faiblesses et de portes d'entrée secrètes.

Combien de scrutins ailleurs dans le monde, en Europe par exemple, furent ainsi "tripotés" par la CIA? Nous ne le savons pas encore.

Il semblerait que la CIA se soit servi de ce centre de données à l'étranger pour pirater les élections américaines de 2020... Et se soit fait prendre. Détail important, cité par les articles du Gateway Pundit, la CIA fut tenue à l'écart de l'opération. Elle n'allait certainement pas collaborer pour permettre la saisie des serveurs qu'elle employa elle-même depuis l'Allemagne pour manipuler les élections américaines du 3 novembre 2020 aux États-Unis!

Le Marais exposé et asséché?

Nous entrons dans un futur inconnu. Comme vous le comprenez en ayant lu jusqu'ici, les élections présidentielles américaines ne sont même plus le sujet du moment. L'intrigue initiale, la fraude électorale en faveur de Biden, a laissé la place à l'exposition d'un complot international ourdi par la CIA et peut-être d'autres organisations étatiques pour manipuler les élections aux États-Unis et aussi ailleurs.

Donald Trump est bien plus intelligent que ses détracteurs. Il a préparé son accession à la Présidence pendant des décennies, même s'il ne s'est lancé sérieusement qu'en 2016. Il se doutait que ses adversaires démocrates - et même républicains - ne le laisseraient pas briguer un second mandat. Il a donc eu tout le loisir de préparer une riposte à la mesure de l'enjeu. Cette riposte ne devait pas lui permettre de simplement remporter l'élection, mais d'amener à l'effondrement total du camp adverse.

Le moins que l'on puisse dire est que depuis le début de cette histoire tant Trump que ses avocats ne semblent douter de rien. Ils exsudent une confiance proprement phénoménale, et à la lecture des paragraphes précédents on comprend un peu mieux pourquoi. On comprend aussi pourquoi un John Brennan, créature du Marais par excellence, implore Mike Pence de prendre le pouvoir présidentiel de Donald Trump par le 25e amendement, afin d'empêcher Trump de rendre publics certains documents de la CIA.

La fraude est si vaste qu'il n'est même pas certain de pouvoir donner une conclusion à ces élections. La fraude ne concerne pas que Donald Trump contre Joe Biden mais tous les scrutins qui ont eu lieu le 3 novembre - Sénateurs et Représentants y compris. Tant de futurs élus risquent d'aller en prison avant même d'avoir pu siéger que cela donnerait une étrange assemblée à la fin.

Comme Sidney Powell l'expliqua, la question ici n'est plus de remporter les élections mais de dévoiler une conspiration tentaculaire et de la faire tomber. Les échéances et le calendrier électoral n'ont plus vraiment de sens: nous avons quitté le domaine de la manipulation électorale pour celui, sans exagérer, de la tentative de coup d'état.

Le futur démocratique des États-Unis d'Amérique reste à écrire, et je ne sais pas par quel moyen un nouveau Président pourra prêter serment en janvier 2021. Comment siègeront les futurs Sénat et Chambre des Représentants? Peut-être sera-t-il possible de récupérer quelque chose de tous ces millions de bulletins de vote manipulés? Peut-être faudra-t-il organiser un nouveau scrutin dans certains états? Dans tous?

Quoi qu'il advienne, le Marais de l'État profond va être exposé et asséché comme jamais, y compris le long de ramifications insoupçonnées. Les Américains ne permettront plus la mise en place d'élections aussi frauduleuses et indignes de leur pays. Et tout porte à croire, comme il était en passe de l'annoncer au soir du 3 novembre avant que les manipulations démocrates n'atteignent leur régime de croisière, que Trump a brillamment remporté son second mandat présidentiel.

Ce sont donc plutôt de bonnes nouvelles.

Commentaires

L'étude statistique "mail-in ballot drift" était déjà bien gratinée, mais ces deux vidéos sont énormes, merci pour cette reinformation.

Écrit par : Henri | 17 novembre 2020

Au début les preuves étaient faibles. On a même eu droit à des fake news délirantes, comme le quantum chain block time stamp des bulletins. Une fake-fake news peut-être, créée par le camp adverse pour faire diversion.
Mais le "mail-in ballot drift" et les révélations sur le software et le pots de vin ont marqué un tournant. Je me demande combien de jours les medias traditionnel vont encore tenir.

Écrit par : Henri | 17 novembre 2020

Un grand merci pour ces informations. Et si....en Suisse un système semblable était en place.
Pour que l’UDC ne gagne plus aucune votation......

Écrit par : Ursi | 17 novembre 2020

@Ursi: Je n'ai aucun doute qu'il y a de la fraude électorale en Suisse et qu'elle est institutionnalisée (c'est-à-dire qu'elle a lieu avec l'appui explicite de certaines autorités). Le vote par correspondance est la voie royale pour toute manipulation des scrutins. Je vous renvoie à cette vidéo pour vous faire une idée:

https://youtu.be/p3-RNunUQFs

@petard: désolé pour votre dernier commentaire, rejeté car s'éloignant trop du sujet.

Écrit par : Stéphane Montabert | 17 novembre 2020

Merci Monsieur Montabert.

Au sujet de John Brennan, voilà ce qu'Anthony Tata lui souhaitait en 2018, à savoir "de choisir son poison: un peloton d'exécution, un gibet ou une peine à perpétuité à servir de "bitch" en prison ou tout simplement son revolver."

https://pbs.twimg.com/media/EapDf05WkAAv-fY.jpg

Depuis le 20 novembre, sur nomination du président Trump, Anthony J. Tata est le plus haut civil au Département de la défense, comme sous-secrétaire d'état ;-)

https://en.wikipedia.org/wiki/Under_Secretary_of_Defense_for_Policy

En novembre, le président Trump nommait également comme Secrétaire à la défense Christopher C. Miller, un ancien des forces spéciales (connu dans le milieu pour sa bravoure au feu):

https://en.wikipedia.org/wiki/Christopher_C._Miller


Sinon, à Philadelphie, un boss de la mafia arrêté pour avoir imprimé des bulletins de vote pour Joe Biden:

https://buffalochronicle.com/2020/11/14/exclusive-how-a-philly-mob-boss-stole-the-election-and-why-he-may-flip-on-joe-biden/

On rappellera qu'Obama, c'était la mafia de Chicago, Emmanuel Rahm et compagnie.

Et ici un témoignage de la charmante Melissa Carone sur le système Dominion...

https://www.youtube.com/watch?v=oF12gZ_mkHQ

... ce qu'il a au moins de bien avec Youtube, c'est que, lorsque on détient une information potentiellement importante, cela évite ensuite les chutes mortelles dans sa salle de bain ou les freins de la voiture qui cessent brusquement de fonctionner.



PS: sur ceci "On a même eu droit à des fake news délirantes, comme le quantum chain block time stamp des bulletins", j'y ai aussi pensé en répercutant l'information. Peut-être une stratégie du camp d'en face de créer une sorte de brouillard de guerre à base de confusion. Généralement, quand une news n'est pas reprise par les "trolls" de 4chan, c'est qu'elle est faisandée.

Écrit par : Un_Ours | 17 novembre 2020

En plus deux vidéos cités par Frère Ours et M. Montabert, on dirait que depuis quelques jours Fox News se démène pour retrouver des auditeurs. Voyez ces deux articles qu'on aimerait voir dans la presse romande:


https://www.foxnews.com/world/trump-dc-catholic-bishop-protest-coronavirus

et

https://www.foxnews.com/opinion/tucker-carlson-coronavirus-pandemic-lockdowns-great-reset

Écrit par : Cernunnos | 17 novembre 2020

"... Fox News se démène pour retrouver des auditeurs..."

Si nos journalistes n'étaient pas par nature des marxistes sociétaux, même seulement inconscients, des sortes de bots par définition contre Trump et ce qu'il représente, ils pourraient nous relater l'élection américaine comme un passionnant thriller politique façon "Les Hommes Du Président" ou "L'Affaire Pelikan" et gagner des parts de marché. Mais non, même leurs petits sous-sous ne les intéressent pas quand le Camp du Bien leur enjoint un comportement.

Sinon, le "geek" qui a l'air très au fait de la technique des serveurs...

https://twitter.com/CodeMonkeyZ

... explique ici son avis sur Dominion:

https://www.youtube.com/watch?v=eKcPoCNW8AA



PS: Dreuz semble infirmer la nouvelle sur le mafioso de Philadelphie.

Écrit par : Un_Ours | 17 novembre 2020

Bon, ça, c'est du plus solide:

https://www.youtube.com/watch?v=n_p1sonhp-k

Entre parenthèses, difficile de trouver sur le site Youtube de FoxNews les interventions de Lou Dobbs, pourtant journaliste vedette.

Écrit par : Un_Ours | 17 novembre 2020

N'est-ce-pas Lao-Tseu qui disait que "la perversion de la cité commence par la fraude des mots" ?

Subtile changement de lexique ici...

https://thedonald.win/p/11Q8uqTnfg/they-went-from-calling-biden-pre/c/

... rétropédalage discret ?

Écrit par : Un_Ours | 17 novembre 2020

Un grand merci pour cette superbe contribution à la théorie complot ambiante. Je me désole de savoir qu'en Suisse comme en France, des esprits aussi faibles se laissent emporter dans de tels déluges d'inepties.

Veuillez donc laisser faire la justice (s'il y'a lieu), et si vous ne la trouvez pas trop corrompue, plutôt que d'écrire de telles sotises.

Bien cordialement
un Bordelais

Écrit par : bordelais | 18 novembre 2020

@Bordelais: Merci d'être passé, vous incarnez à la perfection la pensée dominante.

Nous en arrivons à un stade où les preuves annoncées par une juriste de premier plan de l'équipe de campagne de M. Trump sur une fraude électorale massive aux USA sont défaussées, sans le moindre argument, par un individu anonyme.

Évidemment que la justice interviendra, avez-vous d'autres lieux communs du même ordre? Je ne vois pas l'intérêt de citer des juristes si ce n'était pas le cas. Et rien n'empêche de s'intéresser à une affaire avant qu'elle ne soit portée devant un tribunal.

Quant au qualificatif de "déluges d'inepties", nous verrons alors ce qu'il en est... Je suis désolé, mais j'ai plus tendance à croire Mme Sidney Powell que vous.

Elle met sa réputation en jeu, voilà toute la différence.

Écrit par : Stéphane Montabert | 18 novembre 2020

Tiens, "l'abonné au monde" (copyright Christian Combaz, Campagnol TV) ;-)

En discutant récemment avec une "normie" de différents sujets d'actualité, j'ai remarqué que chez les personnes d'intelligence médiocre (1) l'argument d'autorité "théorie du complot" était devenu un raccourci pratique pour se croire plus sagace qu'on ne l'était réellement. Il y a aussi cette forme d’arrogance assez amusante qui consiste à toiser les gens, qui essaient de réfléchir par eux-même, en se croyant moralement supérieur, puisque le Camp du Bien ne peut qu'avoir raison.

PS: on évoquait plus haut la "justice", de façon quasiment religieuse comme un Papou pourrait invoquer la puissance d'un totem omniscient et omnipotent. Voilà comment la "justice" se manifeste aujourd'hui à nous, pauvres mortels, par exemple au Frankistan:

https://www.fdesouche.com/2020/11/14/jetais-hier-dans-des-endroits-ou-on-vend-de-la-drogue-personne-parmi-les-acheteurs-et-les-vendeurs-navait-dattestation-deplore-le-prefet-de-police-des-bouches-du-rhone/


(1) quand je dis "médiocre", je ne parle pas seulement des gens de faible intelligence, mais également des gens "techniquement" intelligents, mais d'intelligence commune. Et ils sont malheureusement nombreux à la tête de nos états; ce sont eux qui ont, en moins de deux générations, transformé la plupart des pays occidentaux de nations fonctionnelles en une collection de "shitholes" monstrueusement bigarrés.

Écrit par : Un_Ours | 18 novembre 2020

"Nous en arrivons à un stade où les preuves annoncées par une juriste de premier plan ..."

https://www.youtube.com/watch?v=zMDtOtGFrYg

"... that seems very funky to me" :-)


Et Lin Wood, le "geek" sympa, mais apparemment aussi très "pointu":

https://twitter.com/LLinWood/status/1328921766799011841

Comme je ne suis pas "complotiste" mais "factualiste", je ne dis pas que tout cela est vrai, mais que tout cela demande à être examiné et vérifié. Alors que les "anti-complotistes" se placent dans une position de croyants, en nous disant que tout cela est faux à priori et par nature.


PS: en réfléchissant, oui en réfléchissant, il me paraît peu crédible que des avocats de très haut niveau prennent autant le risque de se ridiculiser, avec le potentiel de saboter des carrières éminentes, sans oublier aussi les pertes financières personnelles dramatiques que cela pourrait entraîner.

https://www.youtube.com/watch?v=d8DjlfCCoDM

Second PS: exemple de fraude au niveau local:

https://www.nbclosangeles.com/news/local/pair-charged-with-voter-fraud-allegedly-submitted-thousands-of-fraudulent-applications-on-behalf-of-homeless-people/2464168/

Écrit par : Un_Ours | 18 novembre 2020

Quand c'est trop beau, je n'y crois pas.

Si tout cela s'avère dans les semaines prochaines, on peut penser que le parti démocrate ne devrait pas s'en relever. Pourquoi le parti démocrate aurait-il pris un tel risque ?
Quatre années de plus avec le Donald comme président n'auraient-elles pas été préférables ? Ils gardent l'État profond de leur côté, les universités, les grands médias et cetera.
En 2024, Donald Trump se retirait et l'orchestre progressiste se remettait à jouer tranquillement. Il leur suffisait d'être patient et de limiter la casse.
La balance bénéfices-risques d'une telle machination me semble pencher bien trop lourdement du côté des risques.

Et quand bien même les preuves seraient suffisantes aux yeux des juges et des législateurs dans les différents Etats en jeu, il faut prendre en compte le facteur humain : ceux qui ont le pouvoir de changer l'issue de l'élection s'exposeront au courroux de la gauche tel que nous l'avons encore jamais vu. Ces gens et leurs familles seront harcelés, menacés, poursuivis partout. Les milices antifas ne leur laisseront aucun répit.
En ayant conscience de cela, seront-ils tous assez courageux pour faire leur devoir si un coup monté contre Donald Trump leur est prouvé ?

Écrit par : Brique | 18 novembre 2020

@Brique: Je ne trouve pas ça très beau, je trouve que nous vivons un véritable cauchemar.

"Pourquoi le parti démocrate aurait-il pris un tel risque ?"

La réponse revient aux principaux intéressés plutôt qu'à moi, mais si je devais répondre à leur place, je dirais: parce que c'est normal à leurs yeux?

1. Attendre aurait été accepter de ronger son frein et ce n'était pas possible: trop d'argent en jeu, de postes à pouvoir, de marchés à attribuer, d'ascenseurs à renvoyer. La machine de la corruption ne peut pas tourner au ralenti pendant 8 ans.

2. Si Trump est Hitler, et ils le pensent ou en tout cas le disent, alors tous les coups sont permis. C'est même un devoir d'aller jusqu'à tricher pour l'emporter. On ne joue pas "réglo" contre Hitler.

3. Comme l'ont montré d'innombrables affaires (de Hillary à Biden en passant par Obama) les Démocrates sont assez confiants dans le biais de la justice en leur faveur. Comme l'a dit Hunter Biden lorsqu'on lui demandait s'il n'était pas inquiet pour son père à cause de ses affaires, il a éclaté de rire en répondant "Bénéfice du doute". En justice, le bénéfice du doute bénéficie de façon stupéfiante à la gauche, et pas qu'aux États-Unis.

Beaucoup de choses téméraires deviennent raisonnables si vous avez un sentiment d'urgence, combattez le mal absolu, et pensez être couvert par le système judiciaire.

Quant au facteur humain, vous marquez un point: il faudra bien à un moment que des gens fassent preuve de courage et osent s'élever contre le mensonge et l'injustice même s'il leur en coûte. En Europe, je doute que cette espèce existe encore ; mais aux États-Unis il y en a. Ces gens témoignent en masse auprès des avocats de Trump par exemple, sachant que leur nom, leur domicile, etc. sont exposés.

Les juges eux-mêmes parviendront-ils à être à la hauteur de leur charge malgré leur biais idéologique ou la peur des conséquences de leurs décisions? Seul l'avenir le dira.

Mais prononcer un jugement injuste au nom de "l'apaisement" sera à mon avis, si cela a lieu, l'étincelle qui déclenchera une véritable guerre civile aux États-Unis. Parce que depuis des années et des années les gens de droite se font taper dessus et subissent en silence, mais plusieurs indices me montrent que beaucoup sont prêts à riposter désormais, parce qu'ils comprennent que c'est le dernier moment.

J'espère que les éléments présentés seront probants et que les juges jugeront en âme et conscience. Seule la Cour Suprême en est probablement capable. Même les juges de plus bas niveau (états fédérés) sont désormais suspects:
https://www.wsj.com/articles/billionaire-soros-funds-local-prosecutor-races-1478194109

Écrit par : Stéphane Montabert | 18 novembre 2020

Bonjour,

Honnêtement, je ne sais pas trop quoi en penser car j'ai du mal à souscrire à une telle théorie, même s'il est vrai qu'il semble y avoir des manipulations dans ces élections.
Pourquoi, j'ai du mal:
1) cela suppose quand même que des centaines, probablement des milliers, de démocrates soient de mèche. Et pas un seul pour avoir un semblant de remords, pour dire: "je crois qu'on est allé trop loin"? Et pour recruter autant de complices aussi muets, il a fallu démarcher combien de personnes, sans rien leur réveler sur les véritables intentions, avant de tomber sur des personnes amorales qui resteront muettes?
2) l'autre point qui me laisse perplexe concerne la CIA à Francfort. Les mecs qui sont à priori de vrais pointures en informatique/réseau/sécurité vont utiliser leur propre serveur pour truquer une élection... Et pire, ils laissent des traces partout alors qu'ils savent très bien que le camp en face ne lachera pas l'affaire si facilement? Je trouve une telle négligence assez étonnante (même s'il est vrai qu'après l'affaire des ordis du fils Biden, cela devrait moins m'étonner... mais lui peut avoir l'excuse d'être un idiot).

Quoiqu'il en soit, merci pour ce billet.

Écrit par : Olivier | 18 novembre 2020

@Olivier: je pense que vous faites erreur sur un point, des Démocrates honnêtes, ça existe. Il y a des gens de gauche, nombreux, qui sont tout aussi révoltés contre la fraude électorale. Les avocats de Trump reçoivent des témoignages par dizaines de milliers et je ne crois avoir spécifié nulle part qu'il s'agissait uniquement de Républicains. Le lanceur d'alerte interne à Dominion / Smartmatics est (ou était) très probablement encarté à gauche.

En face, des milliers de complices sont certainement de mèche, comme vous dites, mais ils n'ont pas forcément reçu la "big picture" et ont l'habitude de frauder (cf. les liens dans l'article). Ce sont juste des faire-valoir. Enfin, ils n'ont jamais été pris ni punis, pas même une tape sur les doigts, alors pourquoi ne pas recommencer?

Quant à ces histoires de CIA à Francfort, on ne sait pas à qui appartiennent ces serveurs (société-écran sans doute). C'est juste le bâtiment qui est une antenne de la CIA, quoique probablement pas à son nom non plus... Nous en saurons plus lorsque le camp Trump aura présenté les éléments dont il dispose.

Écrit par : Stéphane Montabert | 18 novembre 2020

"Et pas un seul pour avoir un semblant de remords, pour dire: "je crois qu'on est allé trop loin"?"

https://www.youtube.com/watch?v=d9Yt11c3J6o

Ceci dit, je comprends les arguments cités plus haut, "ce serait trop beau", oui, comme ce serait beau. Peut-être que nous, à droite, avons tellement l'habitude de perdre et de reculer depuis des décennies que l'on n'imagine même plus que quelque chose de bien peut arriver ?

Écrit par : Un_Ours | 18 novembre 2020

Trop drôle, tellement gros que je n'y croyais pas...

https://thedonald.win/p/11QRamWXh9/lets-see-what-youtube-is-hiding-/c/

... mais essayez de taper "election f... r...a...u...d" dans Youtube et regardez ce que le moteur de tendances vous propose ... :-)

Écrit par : Un_Ours | 18 novembre 2020

@Un_Ours: oui c'est gros, oui c'est vérifiable, non ce n'est pas drôle du tout.

Dans pas longtemps ce seront *les résultats de recherche* qui seront filtrés, et pas les suggestions dans la zone de saisie.

Écrit par : Stéphane Montabert | 18 novembre 2020

Effectivement c'est gros et pas drôle du tout et c'est d'ailleurs ce genre de choses qui me fait craindre le pire, à savoir que malgré toutes les preuves les tricheurs arriveront encore et toujours à s'en sortir grâce à la corruption, aux milliardaires qui les soutiennent et à la propagande. Alors je préfère ne pas me réjouir trop vite de peur d'avoir une trop grosse déception.

Tous ces médias menteurs et donneurs de leçons, à commencer par la RTS chez nous, c'est intolérable et personne ne fait rien. On subit encore et encore.

Écrit par : Cernunnos | 18 novembre 2020

Serait-ce la fin de la démocratie ?

Écrit par : THIEBAUD | 18 novembre 2020

Oui, en fait, ce n'est pas drôle, c'est même terrifiant et c'est ce que les "normies" ne comprennent pas: si Trump ne passe pas, alors on aura droit à quatre ans (et peut-être plus) d'une réalité parallèle construite et surveillée par des gens comme Zuckerberg, Gates et Dorsey...

https://www.youtube.com/watch?v=pOdrPruSnrw

... pour les moins méchants, parce que derrière il y a Soros, Attali, Schwab et Gates.

Je peux à la limite comprendre le fonctionnement psychologique des gens qui n'aiment pas Trump (moi, j'adore ce gars, parce que c'est un maverick, un punk, un rebelle), mais ce que je ne comprends pas, parmi ces gens qui ne sont pas tous quand même stupides, c'est qu'ils ne voient pas le monstre qui s'avance, bien plus terrifiant et totalitaire que le "méchant homme orange".

Franchement, les "normies", vous confieraient vos enfants à Zuckerberg et Dorsey ?
Vous voulez aller vers ce genre de société...

"Who Controls the Past Controls the Future"

"If you want a vision of the future, imagine a boot stamping on a human face - forever."

... tout simplement parce que Trump choque superficiellement le bourgeois bien mis en vous, que vous soyez un bourgeois en loden ou un bourgeois en sarouel ?

Et puis vous n'en avez pas assez tout simplement des lesbiennes à cheveux bleus qui vous expliquent la vie, des trucs inclusifs que même un Derrida n'arriverait pas à comprendre et des LBGTXWYUVZ++++ partout, des publicités pour le Rivella jusque dans les livres de classe ?

Écrit par : Un_Ours | 18 novembre 2020

Une carte intéressante (source NYT) que Philippe Revaz ne vous montrera jamais:

https://twitter.com/nytimes/status/1328834297567076354/photo/1

Écrit par : Un_Ours | 18 novembre 2020

@Stéphane Montabert - Bien sûr ! Quand je disais que ce serait trop beau, je parlais du cas de figure où toute la machination serait prouvée, le résultat de l'élection rétabli et la canaille démocrate neutralisée et condamnée comme il se doit. C'est ça qui serait trop beau.

Oui, c'est vrai, beaucoup de gens font preuve de courage en ce moment, en allant témoigner, et ça a de quoi nous faire espérer.
Néanmoins, ces gens-là peuvent se dire que le risque qu'ils prennent est encore acceptable. Si j'étais un gauchiste violent, je verrais d'un sale œil ces gens qui vont témoigner mais j'attendrais de voir si tout cela change le résultat de l'élection. Si c'est le cas, ma colère sera plutôt dirigée vers les législateurs et les juges qui auront effectivement fait basculer les choses.

Les témoins seront en quelque sorte "couverts" par ceux qui auront pris la décision finale. C'est eux, personnages publics, qui seront exposés à la tempête qui se déchaînera.

Écrit par : Brique | 18 novembre 2020

«Oui, en fait, ce n'est pas drôle»

Un commentaire sur Youtube chaîne «Fox News» résume ça très bien:

«Nous avons rendu ces technophiles extrêmement riches, et ils sont devenus si arrogants en pensant qu'ils pouvaient manipuler tout le pays»

Ouais... c'est vraiment le moment de songer à remplacer son portable avec deux boîtes de raviolis (vides) reliées à un bout de ficelle...

PS: @ M. Montabert
Pour mon com précédent (hors sujet), Pas de souci, je n'en fais pas ombrage; surtout que je me délecte des "posts" de "nounours", toujours très en verve, malgré qu'il ait passé l'âge de lire Tintin...

Écrit par : petard | 19 novembre 2020

M. Montabert, je fais partie des nombreux lecteurs qui apprécient beaucoup votre blog et votre personne. Merci à vous.

J'ai lu à deux ou trois reprises des affirmations selon lesquelles Trump serait soutenu par (au moins une partie de) l'armée US, des généraux patriotes. Cela me paraît étonnant mais plausible compte tenu des événements (Et alors qu'il déclare ouvertement combattre le surpuissant état profond.). Est-ce une fake news (très possible aussi)? Auriez-vous des informations à ce sujet ?

Écrit par : Mr Goat | 19 novembre 2020

Ah, la CIA...

Nous apprenions il y a moins d'un mois que dans le noyautage de CRYPTO AG, ici en Suisse, les services secrets suisses avaient oublié de prévenir le Conseil Fédéral.

Les gens qui hurlent à la théorie complotiste plutôt que de réfléchir, pensent que c'est aussi un complot de fake news ?

Ce sujet devra bien un jour revenir à la une des journaux, ici même, pour ceux qui se souviennent du scandale P28.
Le numérique à outrance montre ses limites, il va encore falloir débattre du bénéfice /risque de l'identité numérique, de la société cashless, de votations par internet, de l'existence d'une vie privée ou pas...

Tout est lié, et ceux qui ne vous montrent que des bénéfices, sans risques, ne vous mentent-ils pas volontairement ?

Un grand reset il y aura dans cette décennie, mais je commence à espérer qu'il ne se passera pas selon le plan prévu par les participants du WEF.
J'ai plus de 50 ans, mon avenir ne m'effraye pas quoiqu'il arrivera, mais pour mes petits-enfants j'espère un peu moins de foutage de gueule et de manipulations...

Écrit par : Greg | 19 novembre 2020

Oh, oh, ça fait longtemps que je ne suis plus un ourson, mais je ne suis pas si vieux ;-)

Sur ce sujet: "J'ai lu à deux ou trois reprises des affirmations selon lesquelles Trump serait soutenu par (au moins une partie de) l'armée US, des généraux patriotes."

Le nouveau secrétaire d'état à la défense qui "court-circuite" la CIA:

https://twitter.com/DeptofDefense/status/1329106240765628417

Connu pour s'être battu en Afghanistan dans une maison à coup de grenades offensives! Donc, ce n'est pas l'ancien capitaine Powerpoint.

Écrit par : Un_Ours | 19 novembre 2020

Excellent résumé ici:

https://www.youtube.com/watch?v=1_P3-Z2MV5I

Si tout cela est avéré, je ne vois pas comment cela pourrait passer, sauf en force.

A propos, avez-vous remarqué comment nos merdias sont passés en mode "mezza voce" au sujet de l'élection US ?

Écrit par : Un_Ours | 19 novembre 2020

Désormais tout ce qui ne va pas dans les sens voulu par les élites autoproclamées est systématiquement classé comme "complotiste", et il y a des milliers de petits mignons sour leurs ordres pour faire passer le message. Le complotisme est donc une "pseudo-religion":

https://jncuenod.blog.tdg.ch/archive/2020/11/19/complotisme-une-pseudo-religion-est-nee-310822.html

en revanche, pour le même auteur, cette forme de croyance-là ne l'est pas:

https://jncuenod.blog.tdg.ch/archive/2019/08/20/la-franc-maconnerie-attaquee-%C2%A0mieux-la-connaitre%C2%A0-300289.html

Amusant non?

Écrit par : Cernunnos | 19 novembre 2020

Voici aussi le tout dernier billet de D. Frenkel sur les fraudes:

https://davidfrenkel.blog.tdg.ch/archive/2020/11/18/nouvelles-precisions-sur-les-fraudes-electorales-americaines-x-article-sur.html

Écrit par : Cernunnos | 19 novembre 2020

https://youtu.be/EvLolmUt80c

Écrit par : Helena p | 19 novembre 2020

Passionnant:

https://www.youtube.com/watch?v=gbpkNiDbucA

PS: et voilà comment devraient réagir les politiciens de la vraie droite en Suisse quand ils se trouvent en face d'un journaliste de la RTS, ne plus prendre des gants avec ces gens, ne plus croire possible un vrai débat honnête et équilibré avec ces gens, se foutrent de leur tronche:

https://www.youtube.com/watch?v=TmX9yVcT7xQ

Écrit par : Un_Ours | 19 novembre 2020

J'ai écouté entièrement la conférence presse de Giuliani, Powell, et Ellis, dont le lien a été donné par Frère Ours, mais que je redonne ici:

https://www.youtube.com/watch?v=gbpkNiDbucA

et ça donne le vertige!

Si avec toutes ces preuves Trump ne gagne pas, on pourra dire que c'est la fin du peu de vraie démocratie qui nous restait en Occident.

On y fait l'inventaire de preuves accablantes pour les démocrates. On y parle de l'implication de Lord Mark Malloch-Brown (Chairman Smartmatic et également membre de l'Open Society de Soros). De même Eric Coomer (Dominion et Antifa!) et la Fondation Clinton sont impliqués.

Voici un résumé en français pour ceux qui n'ont pas le temps d'écouter la conférence, mais malheureusement il y manque des renseignements importants comme la mention de Soros, Malloch-Brown, Coomer, la Clinton Foundation etc.

https://www.dreuz.info/2020/11/20/conference-de-presse-comment-les-avocats-de-trump-vont-faire-gagner-trump/

Voici aussi un message publié sur PARLER qui reprend des points importants:

Platoon Delta Exclusive Investigative Report.

Due to a limit on Words/Characters per Parley, I will post this in 10 Parts.

I have investigated and connected six tracks together, with documented evidence for each.

Piece all of these together and the picture becomes Crystal clear. You can draw your own conclusions, and judge how serious this is.

1. Smartmatic and Dominion are linked.
2. Smartmatic has had documented historical links to Vulnerabilities.
3. Smartmatic Chairman Lord Mark Malloch-Brown is a member of Open Society Foundation (George Soros).
4. Dominion has had links to Clinton Global Initiative/Foundation.
5. Nadeam Elshami (former CoS for Nancy Pelosi) has lobbied on behalf of Dominion.
6. Dominion has been used in 28 states, including Battlegrounds.

Écrit par : Cernunnos | 20 novembre 2020

Voici la version longue de la même conférence de presse avec cette fois les questions à la fin:

https://www.youtube.com/watch?v=T8LiGZhK-bg

Écrit par : Cernunnos | 20 novembre 2020

Je trouve assez effrayant de voir une tentative de coup d'état se dérouler dans un pays comme les Etats-Unis. Heureusement qu'il ya peu de chances qu'il réussisse. Inquiet quand même...

Écrit par : Pierre | 20 novembre 2020

Dans la version complète de cette même conférence de presse, à savoir:

https://www.youtube.com/watch?v=T8LiGZhK-bg

avec les questions à la fin et où dans les dernières 30 minutes on apprend encore d'autres révélations fracassantes, comme le fait qu'un des employés les plus haut placés de Dominion est venu à Detroit en personne la nuit de l'élection pour manipuler les résultats du vote. De même, on y apprend que les votes américains ont été comptés à distance en Allemagne et en Espagne par une compagnie (Dominion/Smartmatic) qui a des liens avec Maduro, Hugo Chavez, Soros et les Clinton. La presse en prend aussi pour son grade. Il y a bcp plus de renseignements incroyables mais vrais.

En toute franchise, cette conférence de presse est une véritable BOMBE ATOMIQUE et il est inconcevable que nos médias arrivent encore à faire semblant de rien et à ne pas en parler.

Moi si j'étais journaliste je ferais un long article sur le sujet et ce serait un scoop étant donné tous nos médias évitent d'en parler, mais encore faudrait-il trouver un journal pour me publier!

Je me demande bien comment ils vont réagir quand tout va sortir dans quelques jours ou quelques semaines?

Que nous dira la RTS?

Elle va inventer quoi?

Écrit par : Cernunnos | 20 novembre 2020

Merci Cernunnos pour ce résumé.

La dernière livraison du "Kraken":

+++++++++++++++++++++
* There are many smoking guns and we are going to need federal protection for many people
** 3 million dead people voted
** A lot of the evidence of fraud is coming out next week. We have more evidence coming in every day. It only gets worse and worse.
** The fraud was very widespread, very deliberate and very well funded.
** Everybody and their pet rock is trying to stop me from exposing it.
** I think the fraud went much further than just President Trump. I think they did it to John James and others.
** We have data out of California in 2016 that Hillary Clinton did it to Bernie Sanders there.
** We have a number of smoking guns and we may have to get witness protection for them.
** We have a lot of evidence, it’s beyond impressive and absolutely terrifying.
** These are federal court lawsuits. They’re paramount to any future life of our republic.
** We ‘ve got evidence of people being paid. We got check studs from people being paid.
+++++++++++++++++++++

https://www.youtube.com/watch?v=F5vndAmMqAM

https://www.thegatewaypundit.com/2020/11/sidney-powell-got-number-smoking-guns-may-get-witness-protection-7-million-votes-stolen-trump-audio/?ff_source=Twitter&ff_medium=PostBottomSharingButtons&ff_campaign=websitesharingbuttons

Écrit par : Un_Ours | 21 novembre 2020

Un des personnages les plus sinistres de l'ère Obama refait surface:

https://twitter.com/lauhaim/status/1330216522313297928

Quant à ceci, ça paraît tellement énorme !

https://twitter.com/FrancisLagneau_/status/1330254526062981123

Et les journalopes qui continuent à creuser:

https://babylonbee.com/news/cnn-condemns-trump-rallies-as-physically-peaceful-but-morally-violent

Écrit par : Un_Ours | 21 novembre 2020

Encore ceci:

https://thedonald.win/p/11QRoxLl7z/breaking-georgia-bombshell-ediso/c/

Écrit par : Un_Ours | 22 novembre 2020

Un grand merci Frère Ours pour ces nouvelles révélations!

Voici une interprétation alternative de Tarl Warwick, toujours dans son peignoir rouge républicain!

Selon lui Giuliani et Powell mettraient en avant Dominion pour détourner l'attention des démocrates et des médias et mieux cacher leur vrai combat qui est de prouver que l'acceptation des votes par correspondance était contraire à la constitution et ainsi les faire annuler (état après état):

https://www.bitchute.com/video/v3xzO9v1BR0/

C'est un point de vue. Quant à savoir s'il a raison, c'est une autre histoire. Ça m'a l'air un peu trop beau pour être vrai, mais on verra bien.

Écrit par : Cernunnos | 22 novembre 2020

@Un_Ours: j'espère que vous savez que Babylon Bee est un site parodique?

Quant à votre tweet de FrancisLagneau, non ce n'est pas énorme, et la réputation de fin juriste de Lin Wood n'est plus à démontrer. Trump s'est entouré de la crème de la crème pour sa campagne. Comment s'étonner que la pédophilie s'invite dans une affaire crapuleuse impliquant des Démocrates?

Quant au vote en Géorgie, ce n'est qu'une des multiples façons de prouver cette fraude. J'ai lu une analyse intéressante qui expliquait qu'il était physiquement impossible de faire avaler le nombre de bulletins correspondant dans les batteries de machines de dépouillement dans le laps de temps du "surge" (130'000 votes ça fait quelques belles liasses quand même...) Les bulletins ont sans doute directement été envoyés dans la zone de stockage des "bulletins dépouillés" pendant qu'ils étaient rajoutés informatiquement dans les décomptes. Ceux qui les ont livrés savaient mieux que personne ce qu'ils contenaient...

Et puis il y a cela aussi:
https://twitter.com/local_aperture/status/1329720449127780354

Nous avons enfin un premier dossier qui atterrit à la Cour Suprême des États-Unis (grâce à un juge d'Obama zélé qui l'a rejeté sans même l'avoir lu!) donc nous entrons dans le vif du sujet.

Écrit par : Stéphane Montabert | 22 novembre 2020

"@Un_Ours: j'espère que vous savez que Babylon Bee est un site parodique?"

J'avoue avoir lu l'article en travers et donc avoir été "eu". A ma décharge, j'ai déjà vu des propos similaires et avérés de la part de journalistes américains, notamment sur le fait que l'antiracisme venant des Blancs était lui-aussi une forme de racisme. Donc qu'une manifestation sans heurts soit prise par les journalistes comme une sorte de mépris social en mode "regardez, nous, nous ne sommes pas des sauvages", cela ne n'aurait même pas étonné.

Écrit par : Un_Ours | 22 novembre 2020

"Quant à votre tweet de Francis Lagneau, non ce n'est pas énorme, et la réputation de fin juriste de Lin Wood n'est plus à démontrer. Trump s'est entouré de la crème de la crème pour sa campagne. Comment s'étonner que la pédophilie s'invite dans une affaire crapuleuse impliquant des Démocrates?"

J'ai lu vos excellent billets sur le sujet, mais pensez-vous vraiment que les révélations à venir, s'il y en a, vont aller aussi loin que ça? Je vois mal toute cette mafia se laisser faire aussi facilement surtout avec tous les pouvoirs qu'elle a. Ça me paraît quasiment impensable qu'on arrive à impliquer d'anciens présidents comme il est dit dans ce court enregistrement, car il y a trop de corruption à tous les niveaux. A moins d'avoir des enregistrement vidéos, mais je n'y crois pas trop?

Et, dans un autre domaine, que penser de ça par exemple?

https://www.amazon.com/Obama-MURDER-Don-Young-Sylvias/dp/1537689088

PS: En fait, je me rends compte désormais que vous avez sacrément bien fait de ne pas ouvrir un blog sur la TdG, l'ambiance y est devenue absolument irrespirable surtout concernant des sujets comme celui de ce billet. C'est quasiment la chasse aux sorcières.

Écrit par : Cernunnos | 23 novembre 2020

« donc nous entrons dans le vif du sujet »

... je suis resté un vrai gamin. Quand j'étais petit, je détestais qu'on me laisse que... regarder les bonbons dans le bocal. Je préférais les avoir sur la langue...

Je trépigne donc d'impatience ! p'tain, ça vient ou quoi !?

Je serai soulagé du syndrome du "bonbon dans le bocal" QUE... lorsque on annoncera très très très officiellement: « the winner of the presidential election is Donald ... »

Écrit par : petard | 23 novembre 2020

Je sais bien que Fox News n'est pas une référence, mais je viens de lire ça:

https://www.foxnews.com/politics/dominion-rep-responds-to-trump-campaign-impossible-to-switch-votes

et surtout ensuite, comme si c'en était une conséquence?

https://www.foxnews.com/politics/rudy-giuliani-sidney-powell-not-part-of-trumps-legal-team

Écrit par : Cernunnos | 23 novembre 2020

@Cernunnos: Aucun rapport.

Le "Dominion Rep" apparu sur FoxNews est un type recruté de fraîche date en relations publiques et qui fait une interview. Une interview n'est pas une déclaration sous serment et donc pas une preuve devant un tribunal. Ces gens-là (autant Dominion que FoxNews) le savent très bien, et tant mieux pour eux parce qu'ils savent qu'ils disent ainsi un gros mensonge sans prendre de risques.

Cette intervention est donc sans valeur, elle ne sert qu'à noyer le poisson auprès du grand public.

Quant à Sidney Powell, c'est une clarification qui est faite: elle a sa propre équipe depuis le début, sur ses propres deniers, et ne fait pas partie du team légal de Trump, même si elle travaille en étroite collaboration avec eux (elle faisait partie de la présentation de M. Giuliani le 19 novembre). Je suppose que c'est un choix qui lui permet de garder toute son indépendance en matière d'investigation.

La campagne de Trump a tenu a clarifier cette situation parce que beaucoup de journalistes disent n'importe quoi, et bien évidemment c'est désormais tourné en désinformation style "President Trump’s campaign on Sunday distanced itself from Sidney Powell"... Incorrigibles.

Écrit par : Stéphane Montabert | 23 novembre 2020

Merci M. Montabert pour ces clarifications. Il ne reste plus qu'à espérer que les choses vont suivre leur cours dans le bon sens!

Écrit par : Cernunnos | 23 novembre 2020

Mais non, vous en êtes toujours là !?

Vous aussi ?

Que Trump ait un égo surdimensionné qui l'empêche d'admettre la réalité, passe encore, mais vous ?

Quel est votre intérêt à refuser ce qui est et ce qui ne changera pas ?

Ne pas vous dédire et passer pour un con à cause de vos anciennes explications foireuses ?

On peut certes vous comprendre, sauf que persister dans le déni c'est perdre le peu de crédibilité qu'il vous reste, non ?

Allez, lâchez l'affaire, vous vous faites du mal inutilement …..

Écrit par : Diego | 23 novembre 2020

"I want to believe" comme dirait Wiliam Mulder ;-)

https://twitter.com/ScottFishman/status/1330237825472733194

Écrit par : Un_Ours | 23 novembre 2020

@Diego

La vérité peut être niée, elle n'en reste pas moins la vérité: Il y a eu des fraudes massives!

Et, s.v.p., ne venez pas nous dire que vous êtes de gauche, du côté du petit peuple et pacifiste etc., car Biden est soutenu par tous les multi-milliardaires (Bloomberg $100 mio, Soros $50 mio, Zuckerberg $400 mio, Bezos etc.) le complexe militaro-insdustriel, les médias, les Big-pharma, le Big-tech etc.).

A votre avis pourquoi pensez-vous que les néo-conservateurs et va-t-en-guerre McCain, John Bolton, G.W. Bush et le menteur de Colin Powell avec sa petite fiole soutiennent Biden? Ecoutez-le:

https://www.youtube.com/watch?v=9ijtIYwso8Q&app=desktop

Réfléchissez un instant au lieu de répéter la propagande!

Écrit par : Cernunnos | 24 novembre 2020

@Cernunnos: Si je résume bien votre messie en peignoir rouge :
- Les allégations de fraude sont un écran de fumée.
- La véritable stratégie est de tenter de démontrer que l'ensemble ou une partie importante du vote par correspondance dans certains états était inconstitutionelle
- Si l'argument était retenu, on pourrait jeter à la poubelle les votes de centaines de milliers, voir de millions de personnes, qui ont pourtant voté en suivant les lois en vigueur.
- Si cela marchait, ça serait selon vous "trop beau pour être vrai".

Ça en dit assez long sur votre conception de la démocratie, ainsi que sur celle de M. Montabert qui ne dit mot et donc consent.

Écrit par : Pierre | 24 novembre 2020

@Pierre: Nous avons subi des années de "complot russe" fumeux qui avait soi-disant volé l'élection de 2016, et d'innombrables enquêtes qui ne donnèrent rien du tout.

Maintenant nous devrions fermer les yeux tout soudain sur toute forme de fraude électorale, simplement parce que celle-ci serait au détriment de M. Trump?

C'est donc là votre conception de la démocratie? S je résume bien?

Écrit par : Stéphane Montabert | 24 novembre 2020

Je lirai avec attention les commentaires de Pierre et de Diego quand le président Biden soigneusement "cornaqué" par ses "néocons" (Rahm, Jellen, Blinken et compagnie, tous de fervents "bouddhistes") entamera de nouvelles guerres au Moyen-Orient (les menaces contre la Syrie ont déjà commencé), tout en continuant à "contrôler" la Federal Reserve, qui n'a d'ailleurs de "fédéral" que le nom. Ne parlons même pas de l'internet dont tous les domaines stratégiques de décision seront confiés à des "moguls" de la côte est, aussi attachés à la liberté d'expression et à la pluralité des opinions que des Jake Dorsey ou des Mark Zuckerberg. Et parmi les sujets de "progrès", j'attendrai également leurs commentaires sur la propagande racialiste qui va déferler de façon redoublée contre l'Occident, sans oublier évidemment tout ce qui concerne les "cheveux bleus" et leurs prodigieuses avancées sociétales.


Il faut toujours se rappeler que les gens comme Pierre et Diego sont du côté de ceux, pour lesquels, les enfants morts ne comptent pas, pourvu que les fictions quasi religieuses du Camp du Bien puissent continuer à être récitées:

https://www.youtube.com/watch?v=CYrPvRk0j-8

Écrit par : Un_Ours | 24 novembre 2020

Par exemple, avec ce genre de nominations...

https://www.24heures.ch/lequipe-dobama-fait-son-retour-a-la-maison-blanche-299431290745

https://en.wikipedia.org/wiki/Tony_Blinken

... on peut s'attendre à ce que la campagne mondiale de meurtres par drones (la spécialité du président Hussein Obama) recommence, tout en ne s'attaquant pas aux djihadistes qui servent les intérêts de "l'empire", comme en Syrie. Sans oublier la politique agressive contre la Russie, source de conflits potentiels, potentiellement très graves pour le continent européen. On pourrait détailler ici le "because du pourquoi", mais on se dirigerait très vite en "terrain miné".

Evidemment, les "bots" comme Pierre et Diego qui n'envisagent la politique qu'en termes émotifs et psychologiques (bouh, le méchant homme orange) ne verront rien passer, s'ils sont honnêtes dans leur aveuglement (il y a évidemment une minorité qui connaît tout cela et qui nous sert la propagande habituelle, sans y croire elle-même, mais pour tromper le bulot).

Écrit par : Un_Ours | 24 novembre 2020

Un exemple de "journalopisme" qui nous attend pour les quatre prochaines années si Biden le sénile passe:

https://www.24heures.ch/lobscure-fonctionnaire-de-trump-qui-bloque-la-transition-529735039971

Notez le lexique utilisé. Au lieu de dire, de façon neutre et factuelle, que cette fonctionnaire est "anonyme", le journalope nous écrit qu'elle est "obscure", comprendre, ténèbres et heures les plus sombres. Et au lieu de dire que Trump "conteste" l'élection, non, il "hurle" à la fraude.
Et quand le journalope nous dit que les coordonnées de cette fonctionnaire sont connues, il oublie, un hasard probablement, de nous dire que cette femme a depuis reçu des milliers de menaces directes.

Écrit par : Un_Ours | 24 novembre 2020

@M. Montabert: Veuillez SVP attentivement regarder la vidéo du monsieur en peignoir rouge. Il n'est pas question de fraude électorale si ce n'est que pour mentionner que les accusations de fraude sont, selon lui, une technique de distraction. Le vrai but étant de faire annuler des millions de votes soumis sans aucune fraude ni même erreur de la part des votants. Le monsieur trouve ça super, Cernunnos trouve ça trop beau pour être vrai, et vous ça n'a pas l'air de vous déranger particulièrement.

Écrit par : Pierre | 24 novembre 2020

@Un_Ours: Je sais pas pour Diego. Personnellement, je suis limite vexé que vous ne m'accusiez que d'être indifférent à la mort des enfants. En réalité, en tant que membre d'un culte satanique pédophile, je me maintiens en forme et buvant le sang des petits enfants.

Écrit par : Pierre | 24 novembre 2020

Dernier mot, le fait que la fraude soit difficilement dissimulable, mais que le système cherche quand même à passer en force, c'est pour nous dire, vulgairement, "fermez vos gueules, nous suivons le plan et rien ne nous arrêtera". Vous verrez, si Biden est finalement adoubé par les différents groupes de pression planétaristes, il n'y aura plus aucune élection démocratique possible en Occident (1). Et tout cela, bien entendu, au nom des plus hautes et estimables valeurs de progrès. Ce sera une phase transitoire, parce qu'une fois qu'ils seront bien installés, ils ne chercheront même plus à jouer les "gentils" (il suffit pour cela de d'extrapoler à partir du ton déjà menaçant de leurs "troupes à pied" comme Pierre et Diego). Demain, si vous n'êtes par exemple pas d'accord que votre petit garçon soit initié à l'école aux "avancées" des nouvelles sexualités par des dégénérés travestis (2), le système vous dénoncera, vous enlèvera vos enfants, vous tuera socialement. Vous êtes donc identifié comme un "déviant politique". Très bien, plus d'accès aux cartes de crédit, banni de Paypal, interdit de financement participatif, donc impossible de mener un commerce comme indépendant etc...

Ce futur, une botte, peut-être de couleur rose, mais qui vous écrasera la gueule tout autant, comme le disait Orwell.

(1)

https://www.anguillesousroche.com/microsoft/microsoft-veut-simpliquer-dans-les-logiciels-electoraux-dici-2024/
(2) et non, je n'affabule pas:

https://duckduckgo.com/?q=drag+queens+teaching+in+school&t=opera&iax=images&ia=images

Écrit par : Un_Ours | 24 novembre 2020

@ Pierre qui dit:

"Si l'argument était retenu, on pourrait jeter à la poubelle les votes de centaines de milliers, voir de millions de personnes, qui ont pourtant voté en suivant les lois en vigueur."

Ridicule, car si l'argument est retenu cela veut simplement dire que les lois en vigeur et donc aussi le vote par correspondance sont inconstitutionels et donc illégaux.

Si selon vous on peut se permettre de piétiner la constitution pour des raison idéologiques "ça en dit assez long sur votre conception de la démocratie".

Écrit par : Cernunnos | 24 novembre 2020

@Pierre: le Président Trump ne demande rien d'autre que le comptage des votes légaux, étant entendu qu'il y a eu des fraudes électorales. Les personnes derrières les votes litigieux ne sont pas lésées, parce qu'elles n'existent pas!

Pour montrer que vous n'êtes pas un troll, lisez au moins cet article et commentez-le:

https://justthenews.com/politics-policy/elections/dozen-compelling-pieces-evidence-voting-irregularities-2020-election

Écrit par : Stéphane Montabert | 24 novembre 2020

Pierre, votre réponse inutilement sarcastique illustre avant tout votre indifférence objective aux conséquences concrètes des menées militaires du "Camp du Bien". Demain, le sang va peut-être couler, mais peut importe puisque ce sera pour le "progrès".

Écrit par : Un_Ours | 24 novembre 2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.