30 août 2021

Un parfum d'autoritarisme sanitaire

Par la voix d'Alain Berset, le Conseil Fédéral a donc communiqué mercredi dernier les changements à venir dans la gestion de la crise du Coronavirus. Nous entrons dans la "phase de consultation".

À quelle sauce seront-nous mangés?

Parmi les principales mesures envisagées, l'obligation de fournir un certificat. Son utilisation serait des plus larges, puisqu'elle concernerait pratiquement tout événement se déroulant à l'intérieur. Ainsi on compterait les restaurants, les lieux culturels et de loisirs, et les activités sportives et culturelles (musique, théâtre) en intérieur, y compris entraînements ou répétitions. Les hôtels seraient aussi concernés à partir d'une durée de séjour de plus d'une nuit.

Les rares exceptions concernent les manifestations religieuses, les funérailles et les manifestations politiques jusqu'à 30 personnes (le Centre est sauvé!) Elles démontrent au passage que même l'urgence-sanitaire-critique-et-absolue que nous traversons reste relative. Le pieux virus ne circulerait pas pendant une messe?

Seuls les jeunes de moins de 16 ans seraient dispensés de certaines de ces mesures. L'autre possibilité, bien sûr, serait d'avoir toujours sur soi un certificat ; c'est à dire, une preuve de vaccination ou un test de dépistage récent - dès le 1er octobre, aux frais de l'individu.

La fin de la gratuité des tests de dépistage nous donne un aperçu de la perversité de l'administration helvétique, référence en la matière. En effet, comme les situations l'exigent parfois, un individu éprouvant les symptôme d'un COVID potentiel pourra toujours se faire dépister gratuitement, mais ce test (s'il est négatif) ne pourra pas servir à obtenir le fameux certificat. Même chose pour un test de dépistage gratuit effectué à l'entrée d'un EMS ou d'un hôpital.

Si vous voulez un certificat qui vous permettra temporairement d'avoir une vie normale, il vous faudra le payer de votre poche, voilà. Même si vous en avez fait un gratuitement une heure plus tôt, quelle qu'en soient les raisons!

Cette discrimination au certificat est parfaitement assumée, impliquant une foule de détails pour couvrir tous les cas (sauf les réfugiés et autres, bien entendu).

En une phrase, l'État a décidé de rendre infernale la vie des non-vaccinés.

Les "responsables" en charge n'ont pas été capables d'interdire les liaisons aériennes Wuhan-Zurich au plus fort de la flambée de l'épidémie en Chine. Ils ont toujours refusé le moindre contrôle aux frontières, pas même un dépistage des passagers arrivés dans les aéroports. On pourrait multiplier les exemples absurdes. Mais pour infliger des mesures vexatoires contre leurs propres habitants de ce pays, ils restent des champions.

La Suisse rejoindra le groupe bienheureux instaurant le fameux Pass sanitaire...

Tout ceci n'est que de la musique d'avenir, bien entendu, car les propositions sont mises en consultation. Le CF consulte ses partenaires pour mesurer leur enthousiasme. Mais qu'on ne s'y trompe pas, il donne le ton. Les rares aménagements n'auront lieu qu'à la marge.

La fracture face au vaccin

Le clivage est profond dans la société entre les pro-vaccins et les anti-vaccins. Catégories qui ne recouvrent absolument pas les vaccinés et les non-vaccinés. Mais c'est déjà un abus de langage instauré par les médias ; les anti-vaccins sont moins des gens opposés au principe de la vaccination qu'à celui d'une vaccination systématique et obligatoire, ce qui n'est pas du tout la même chose. De même les pro-vaccins ne sont pas les gens vaccinés (quoi qu'ils aient pu l'être) mais ceux qui exigent une vaccination totale et obligatoire.

Il est donc plus juste de parler de pro-obligation et d'anti-obligation.

Clairement, les pro-obligation tiennent le haut du pavé. On le voit aux politiques mises en place, ouvertement discriminatoires et faisant fi du secret médical. On le voit aussi dans les médias, qui soumettent les anti-obligation au feu roulant de leurs insultes habituelles ("complotisme, extrémisme, bêtise crasse, ignorance, anti-science") qu'il tentent maladroitement de faire passer pour des arguments.

Les professionnels de la santé ont fait bien plus d'étude de médecine que les éditorialistes qui les critiquent ou les fonctionnaires qui veulent leur rendre la vie impossible. S'il y a des gens méfiants face au vaccin parmi le personnel médical, la logique voudrait qu'on écoute leurs arguments et qu'on en tienne compte.

À la place, on nous sort d'autres experts (voire des individus pas experts du tout mais qu'on présente comme tels) pour leur opposer un point de vue contradictoire. Les discussions politico-sanitaires virent fréquemment à la foire d'empoigne. Mais lorsqu'il y a querelle d'experts, c'est surtout qu'il n'y a pas de consensus. Et lorsqu'il n'y a pas de consensus, pourquoi vouloir forcer la main dans une direction plutôt qu'une autre?

L'esprit de meute propre aux pro-obligation les plus virulents s'abreuve à la même sources que tous les totalitarismes: "pour que ça marche, il faut que tout le monde joue le jeu, sinon ça ne marchera pas." La corollaire est immédiate: si ça ne marche pas, c'est à cause de ceux qui ne jouent pas le jeu, les traîtres, puis les tièdes. Il faut les éliminer de l'équation, physiquement au besoin. Sur les réseaux sociaux, ces propositions circulent. Les envoyer dans des camps, par exemple. Ou, comme l'a plaisamment suggéré le Général Michael Hayden, ancien directeur de la NSA et de la CIA américaines sous le Président George W. Bush, les envoyer en Afghanistan. Pour qu'ils y meurent. Bon débarras!

Alors, ces propos ne sont qu'une plaisanterie, on rigole, c'est marrant. Mais, sortant de la bouche d'un général, ils restent un peu inquiétants.

Je n'irai pas jusqu'à dire que tous les anti-obligation sont des gens bien dans leur tête, loin s'en faut. Il y a des olibrius partout, encore plus avec l'atmosphère de mensonge entretenue par les officiels avec leurs revirements continuels. Mais les anti-obligation que j'ai pu rencontrer avaient des revendications fort modestes: qu'on fiche la paix aux non-vaccinés, c'est tout.

À notre époque, vivre et laisser vivre est devenu une ligne de conduite dont les classes politiques massivement pro-obligation ne veulent plus. Alors, pour sortir de chez soi, aller dans un commerce, au restaurant, dans une salle de sport, le certificat de vaccination deviendra obligatoire. À défaut, les réfractaires - ou ceux qui ne peuvent pas être vaccinés pour raisons médicales - subiront la pénitence régulière consistant à devoir se curer le nez à leurs frais tous les deux jours avec une tige pour avoir un test négatif, et le droit de vivre normalement.

À titre temporaire.

Est-ce réellement lié à la crise sanitaire ou à d'autres objectifs plus sournois, comme le Grand Reset ou la décroissance écologique? La question reste ouverte.

Rendez-vous en novembre

Exiger le retour à une vie normale via la vaccination est un désir absurde. Même si les non-vaccinés disparaissaient comme par enchantement, les absolutistes du vaccin ne pourraient l'emporter. Non seulement les vaccins n'ont jamais offert une protection à 100% contre le COVID-19 souche historique, mais ils sont en plus moins efficaces contre le Variant Delta, et pour finir, leur efficacité s'étiole avec le temps. Sans oublier que sans contrôle aux frontières une vaccination à 100% ne dure que le temps qu'un nouveau porteur du virus, non vacciné, ne rentre dans le pays.

Un des pays les plus vaccinés du monde – Israël – a fait face à une recrudescence incroyable de cas, dépassant la vague pandémique qui a eu lieu alors que le vaccin n’était pas disponible, à cause du Variant Delta. Variant qui s’est répandu comme un feu de brousse dans une population vaccinée. Et les scientifiques israéliens d’affirmer désormais preuve à l’appui que l'immunité naturelle acquise contre le virus est 13 fois plus efficace que celle apportée par le vaccin. De plus, ils sont 27 fois moins sujets à des complications graves face à une nouvelle infection. Et ces chiffres se basent sur une population exposée au Variant Delta!

Alex Berenson, reprenant ces informations par tweet pour les faire connaître, se vit bannir de Twitter dès le lendemain.

Au Japon, Haruo Ozaki, le Président de l'Association de Médecine de Tokyo (Tokyo-Chiyoda) déclara mi-août que l'Ivermectine était un médicament prometteur contre le Coronavirus - toutes souches confondues. Dans la foulée, il recommanda publiquement que tous les docteurs du Japon prescrivent immédiatement l'Ivermectine pour traiter le COVID.

En avez-vous entendu parler? J'en doute.

En Europe et aux États-Unis, les gouvernements s'arc-boutent pour marteler leur message auprès du grand public: la seule porte de sortie passe par une campagne de vaccination avec des substances à base d'ARNm. Maintenant que tant de doses ont été commandées, n'est-ce-pas, il faut bien qu'elles servent à quelque chose...

Alors, les pro-obligation et les anti-obligation, combien de divisions? En Suisse, nous le saurons au fond des urnes le 28 novembre. Au moins le peuple helvétique aura l'occasion de dire à sa classe politique ce qu'il pense de tout cela, un luxe rare par les temps qui courent.

Commentaires

Le plus inquiétant dans l'histoire est que le gouvernement ne tient même pas compte qu'un référendum a été lancé contre le passe sanitaire.

Écrit par : Kilian Rubner | 30 août 2021

Il faut quand même revenir à l'essentiel : On parle d'un virus parfaitement bénin !
La dernière étude de Ioannidis le démontre une fois de plus (https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.07.08.21260210v1). La létalité réelle du SARS-CoV-2 est de :
0.0027% (0-19ans); 0.014% (20-29ans); 0.031% (30-39ans); 0.082% (40-59ans); 0.27% (50-59ans); 0.59% (60-69ans); 2.4% à 5.5% (>70ans).
Bien évidemment que même si le virus était vraiment dangereux, aucune de ces mesures liberticides ne seraient justifiées mais là, en plus, ce n'est pas le cas !
Il est grand temps de revenir 100% à la normale (< mars 2020) !

Écrit par : Valêc | 31 août 2021

Un peu long et très bien documenté !

Au Japon, la vaccination a dû être interrompue parce qu'il a été découvert que le vaccin Moderna contenait des éléments indésirables ! Personne n'en parle ...

Lorsque l'OFSP annonce les chiffres journaliers qui sont repris dans la presse, les journalistes ne relèvent que les chiffres sans préciser si ceux-ci sont réellement plus haut que la veille ou s'il y a une baisse : hier 6198 pour les 27, 28 et 29 août, le week-end précédant il y a eu 6218 cas ...

Selon Alain Berset, le vaccin serait "sûr et efficace" ... Qu'en sait-il ? Un vaccin fabriqué à la vitesse d'un éclair ...

J'aime beaucoup votre avant-dernier paragraphe ... ça fait on solde gratis ...

Bonne journée à vous

Écrit par : Marie A. | 31 août 2021

Mes plus vives félicitations pour la rigueur, le bon sens et le soin mis à élaborer cet article (qui n'est pas qu'une note ou un billet!)
Oui, la situation est complexe et c'est effarant combien on cherche à la simplifier avec quelques principes faciles, voire quelques slogans.
Vous soulignez à quel point "Le clivage est profond dans la société entre les pro-vaccins et les anti-vaccins" et qu'au lieu de s'arc-bouter, il vaut la peine de comprendre tous les éléments et paramètres en jeu, ce que les insultes vite lancées ne font point. Il est effectivement très attristant que certains journalistes se plient pareillement à la doxa avec des abus de langage et n'essaient pas de mieux percevoir les subtilités des médecins de terrain qui savent avoir une vision panoramique des êtres humains.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 31 août 2021

Je rajouterai un élément de réflexion dont vous ne parlez pas, c'est cette lubie née avec le 21ème siècle de croire que l'homme, pardon l'humain, est à la fois responsable et donc capable de maîtriser les éléments naturels auxquels ils n'a toujours d'ailleurs rien compris.

Que ce soit ce virus ou le climat, l'humain est responsable et doit donc faire ce qu'il faut pour y remédier.

Quel grand manque d'humilité que de ne pouvoir admettre sa méconnaissance de phénomènes naturels auxquels nous ne comprenons encore pas grand-chose.

Le premier principe des modèles scientifiques, c'est qu'ils sont considérés non pas comme juste, mais non faux tant qu'un seul fait ne vient prouver leur fausseté.

La plupart des modèles en sciences sont officiellement des approximations dont les résultats sont suffisamment corrects pour être utiles dans des situations dont certaines limites sont connues. Ils ne sont jamais vrais au sens mathématique.

La géométrie euclidienne est très pratique car valable pour la plupart de nos activités humaines et relativement simple à comprendre, mais c'est une approximation de notre univers qui n'est pas euclidien.

La climatologie et la médecine ont ceci de commun qu'elles ont réussi à éradiquer le doute et la réfutabilité, qui sont les 2 piliers de toute recherche scientifique, au contraire des religions dont ce sont les pires anathèmes...

La climatologie et la médecine ne sont donc plus des sciences, mais des religions.

Écrit par : Greg | 31 août 2021

C'est effarant le nombre de pays, qui lancent ce truc au même moment.

Écrit par : Oscarlechasseur | 31 août 2021

Avez lu les excellentissimes chroniques d'Ariane Bilheran ? Elle est un rayon de soleil de sérénité, d'intelligence et de lucidité dans cette tempête de peur, de bêtise et de méchanceté.

Contrairement à ce qu'écrivent beaucoup, piégés inconsciemment par le narratif officiel, non, la situation n'est pas complexe (si la situation est complexe, ça justifie les technocrates et leurs édits alambiqués) : vivre libres et soigner les malades.

Écrit par : Franck Boizard | 01 septembre 2021

Il manque la démonstration de votre affirmation pro vaccin = pro obligation.
Je suis moi-même vacciné (je vais très bien, merci) mais contre une obligation vaccinale. Je ne connais personne qui soit pour, ce qui n'est certes pas une preuve. En tout cas ni la "task force" ni sa vice-présidente éthicienne ne se sont prononcés dans ce sens, au contraire. Cette obligation n'entrerait pas dans nos mœurs, contrairement à ce que l'on constate en France, Italie, Etats-Unis... pour certaines catégories professionnelles.
De retour de Hambourg puis Paris je vous garantis que les mesures y sont bien plus strictes (pass partout) et que nous vivons en comparaison des conditions plutôt libérales, et ce depuis le début de la pandémie.

Écrit par : Olivier | 01 septembre 2021

@Greg: j'aurais été d'accord avec vos généralités si vous n'aviez pris parmi vos exemples le COVID, dont on sait au contraire très bien d'où il sort, le Laboratoire de Virologie de Wuhan. On n'entend d'ailleurs plus trop de discussions sur l'origine du virus, le PCC veille.

@Oscarlechasseur: la coordination est évidente. Elle peut facilement s'expliquer par les discussions au sein de la Davos Crowd (les "visions" de M. Schwab confirment cette piste).

@F Booizard: Merci pour la formule, je ne connaissais pas Ariane Bilheran.

@Olivier: "Il manque la démonstration de votre affirmation pro vaccin = pro obligation." la démonstration manque parce qu'il n'y a nulle affirmation de la sorte. Je clarifie justement les termes pour qu'on ne les confonde pas. C'est dans la prose issue de l'esprit simpliste des journalistes que l'on lit à longueur de journée le raccourci selon lequel les vaccinés sont pro-obligation, ce qui est faux.

Écrit par : Stéphane Montabert | 01 septembre 2021

Je ne veux pas argumenter sur l'origine du virus pour 2 raisons différentes :

Premièrement il est presque impossible d'amener une preuve irréfutable que ce soit une création humaine, la nature peut aussi le faire. Même si en mon fort intérieur je crois qu'il s'agit d'une fuite involontaire de recherches tout comme vous...

Deuxièmement, parce qu'une fois dans la nature, ce virus suit des lois naturelles et pas humaines.
Une fois l'accident arrivé, il faut réparer et sauver ce qui peut l'être d'abord, après vient le temps des leçons à tirer pour éviter qu'il ne se reproduise.

Donc je crois que Raoult a raison quand il dit que tous les coronavirus mutent beaucoup, qu'ils n'immunisent que peu longtemps, et que par sélection naturelle ils évoluent finalement vers des formes de plus en plus bénignes.
Mais seule la patience finira par montrer ce qu'il en deviendra, pour le moment ceci n'est qu'une hypothèse.

Revenons à ce qui est connu, qui sévit depuis longtemps, la grippe :
depuis quand avons nous fermer les magasins non essentiels 2 mois par hiver, fermer les restaurants etc... ?
Nous ne l'avons jamais fait parce que les dégâts occasionnés par ces mesures sont plus grands que ceux de la grippe.

La seule chose qui fera revenir à un peu de normalité cette situation ubuesque est l'économie qui lorsqu'elle aura tant souffert que les rayons de magasins se videront, les esprits se réveilleront... Prédiction qui n'est qu'avis personnel, sans autre argumentation.

Écrit par : Greg | 01 septembre 2021

Bravo, cher Monsieur Montabert, pour cet excellent billet qui mériterait d'être un OpEd du New York Times ou un éditorial du Figaro, mais comme tout le monde le sait ce serait impossible vu que ces journaux ne publient que de la propagande mondialiste.

1) Pour ceux qui l'auraient manquée, je recommande de voir l'émission inaugurale de la UNE TV de Richard Boutry qui a eu lieu hier soir en direct d'Étoy (VD) avec des invités comme le Professeur Perrone, le Dr. Astrid Stuckelberger, Francis Lalanne et bien d'autes. En voici un lien où vous pourrez aussi la télécharger en cliquant sur les trois points ...:

https://odysee.com/@LiBERTY_VOICE:b/2021-09-02:8

et aussi le lien de la Une TV où on peut aussi la voir:

https://www.launetv.com/

2) Pour vous tenir au courant de tout ce qui se dit sur le COVID, je vous conseille très vivement de suivre RÉGULIÈREMENT cette chaîne où vous trouverez absolument tout ce que les médias MS ne vous diront pas: émissions scientifiques; témoignages de médecins, de soignants, d'avocats; émissions de lanceurs d'alertes etc.

https://odysee.com/@THEMIS:1

3) Rappel important: n'oubliez pas de signer, faire signer et de partager le référendum suivant pour éviter que 400 millions de vos impôts ne soient versés aux magnats de la presse:

https://medias-controles-non.ch/

Écrit par : Cernunnos | 03 septembre 2021

"Mais c'est déjà un abus de langage instauré par les médias ; les anti-vaccins sont moins des gens opposés au principe de la vaccination qu'à celui d'une vaccination systématique et obligatoire, ce qui n'est pas du tout la même chose. De même les pro-vaccins ne sont pas les gens vaccinés (quoi qu'ils aient pu l'être) mais ceux qui exigent une vaccination totale et obligatoire."

Et là déjà un abus d’interprétation.

"Et les scientifiques israéliens d’affirmer désormais preuve à l’appui que l'immunité naturelle acquise contre le virus est 13 fois plus efficace que celle apportée par le vaccin."

"les vaccins ....leur efficacité s'étiole avec le temps. "
Parce que le virus mutent, et pourquoi il mute? Parce qu'il voyage parmi les non-vacciné en grande partie.

Pour acquérir l'immunité collective, il faudrait que les non-vaccinés aillent se faire contaminer.
Bizarrement, peu de personnes désirent attrapé le covid. Peut-être parce qu'il y a 10 fois plus de chance de terminé à l’hôpital qu'un vacciné, sans parler des effets à long terme d'une infection.

Écrit par : omar | 04 septembre 2021

Encore quelques infos:

1) Cette interview CAPITALE de l'avocat Rainer Fuellmich explique QUI est à l'origine de cette "pandémie" et de toutes ces poussées anti-démocratiques que nous subissons:

https://odysee.com/@JeanneTraduction:a/FuellmichSeptembre:9

2) L'Ivermectine est utilisée avec succès en Inde sous la forme d'un kit nommé ZIVERDO pour Zinc-Ivermectine-Doxycycline qui a permis d'éradiquer le variant Delta et d'éviter des milliers de morts. Pas loin de 100% de guérison. Son problème: son coût affreusement bas qui empêche Big Pharma de s'enrichir:

https://www.rxindia.com/medicines/medicine-index-alphabetical/z/ziverdo-kit/

3) La vidéo suivante sur le fonctionnement des divers vaccins:

https://odysee.com/@AgoraTVNEWS:5/Vous-voulez-tous-savoir-sur-la-vaccin-ARN-messager-Covid-19--Je-vous-ai-trouv...:e

NB: Pour les personnes intéressées, je conseille aussi:

-cet article sur l'analyse microscopique de tous les types de vaccins par le Dr. Young:

https://www.drrobertyoung.com/post/transmission-electron-microscopy-reveals-graphene-oxide-in-cov-19-vaccines

-cette conférence détaillée du Dr. Fleming:

https://odysee.com/@Reveil:5f/Dr.-Richard-Fleming---Event-2021---Tout-ce-que-vous-devez-savoir-sur-le-covid:e

Écrit par : Cernunnos | 04 septembre 2021

@omar: vous parlez "d'abus d'interprétation" (un concept intéressant...) mais vous n'expliquez rien derrière. Accusation vide, donc poubelle.

Vous affirmez ensuite que "le virus mutent, et pourquoi il mute? Parce qu'il voyage parmi les non-vacciné en grande partie."

Le virus mute parce que comme tous les coronavirus il est naturellement instable. Mais vous oubliez qu'il voyage aussi parmi les vaccinés. Les vaccinés qui, de par leur vaccin, contribuent donc à FAIRE UNE SÉLECTION NATURELLE du virus le plus efficace CONTRE LE VACCIN.

C'est un effet négatif de la vaccination de masse, pointé du doigt par les virologues depuis des mois. Ils ont toujours réclamé une vaccination ciblée des groupes à risques, absolument pas une vaccination de masse contre-productive.

Comme le "vaccin" n'est pas efficace à 100%, il ne laisse la place qu'à la mutation qui le déjoue le mieux. Nous préparons le terreau parfait pour le Variant Delta, et les autres qui suivront.

"Pour acquérir l'immunité collective, il faudrait que les non-vaccinés aillent se faire contaminer."

Nouvelle erreur de compréhension. Les vaccins peu efficaces et s'étiolant dans le temps et le Variant Delta rendent l'immunité collective impossible à atteindre.

Vous avez le droit de brandir le poing au ciel, c'est ainsi.

"...il y a 10 fois plus de chance de terminé à l’hôpital qu'un vacciné, sans parler des effets à long terme d'une infection."

Les bénéfices de la vaccination sont loin d'être clairs pour les gens qui ne sont pas à risque contre le virus (les enfants par exemple). Et vous oubliez qu'on se dirige petit à petit vers un rappel de vaccination tous les six mois, à vie.

Écrit par : Stéphane Montabert | 04 septembre 2021

A quoi ça sert d’avoir 2 conseillers fédéraux Udc Si le petit facho socialiste impose doucement sa dictature sanitaire ?

Écrit par : Rastapopoulos | 08 septembre 2021

@Rastapopoulos: le Conseil Fédéral repose sur la dictature de la majorité. Tout membre du CF (en particulier de droite, cela va sans dire) qui s'écarte de l'omertà de la collégialité sera immédiatement remercié à la prochaine échéance - sans compter l'absence totale d'effet sur les décisions prises.

Je ne vous apprends rien. Au moins nous reste-t-il le référendum.

Écrit par : Stéphane Montabert | 08 septembre 2021

"le petit facho socialiste": euhhh! c'est un pléonasme.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 09 septembre 2021

Voir également cet article:

https://lesobservateurs.ch/2021/09/06/quand-lideologie-prend-le-pouvoir/

où l'on peut lire:

"Deux exemples font craindre actuellement un retour massif des idéologies au pouvoir : la crise sanitaire, d’une part, l’enfant pour tous, d’autre part. Dans la sidération de l’irruption mondialisée d’un agent pathogène inconnu dont on ne sait pas soigner les complications graves, un quarteron d’experts autorisés a proclamé l’état d’urgence planétaire et renvoyé sa levée au jour où le dernier habitant humain de la planète aura été inoculé. Personne ne pouvant, et pour cause, formuler de vérité alternative, l’idée est devenue un dogme, immunisé à ce titre contre la réalité : peu importe aujourd’hui que les pays les plus vaccinés soient devenus les plus contaminés, la fiction énoncée une fois pour toutes ne peut être rediscutée avant que le plan ait été entièrement réalisée, tout comme les bienfaits du communisme véritable ne pouvaient être contemplés avant que le monde entier ne soit devenu communiste."

Écrit par : Cernunnos | 09 septembre 2021

2ème Grande Manifestation à Berne contre le pass sanitaire. Voici des images que vous ne verrez ni à la RTS, ni dans la presse romande qui a tout simplement ignoré le sujet:


https://twitter.com/AnonymeCitoyen/status/1436050138020130821

Écrit par : Cernunnos | 11 septembre 2021

Les commentaires sont fermés.