03 décembre 2021

Le Cas Zemmour

Depuis mardi midi, Éric Zemmour est officiellement candidat à la Présidence de la République Française.

La surprise n'en était plus une depuis longtemps ; Zemmour a abandonné de longue date la posture de simple journaliste. Dès la publication de son livre La France n'a pas dit son dernier mot, ses séances de promotion ont pris l'allure de meetings de campagne. Il était déjà candidat dans l'esprit de tout le monde, que ce soit du point de vue de ses détracteurs, des médias, de ses concurrents politiques, de ses propres partisans, ou même du CSA.

Mais il fallait une officialisation. C'est désormais chose faite. Éric Zemmour a annoncé ses intentions sur une vidéo, puis au journal de 20h de TF1.

La vidéo de sa déclaration de candidature fait couler beaucoup d'encre. Le mieux est encore de se faire sa propre idée.

(Après le début de la rédaction de ce billet, YouTube a décidé de réserver le visionnage de la vidéo à un "public adulte", preuve d'identité à l'appui. Est-ce une énième tentative de diminuer l'influence médiatique du candidat, ou à cause des inserts de la violente actualité française, telle qu'elle apparaît dans les journaux télévisés et dans le quotidien de millions de Français? Après être parvenu à visionner la vidéo, le spectateur sera seul juge.)

Ce lancement de candidature n'a pas été fait avec de gros moyens, c'est clair. Mais il est habile. Éric Zemmour, dans le cadre apaisé d'une bibliothèque, lit un texte, exactement comme il le fait depuis des années dans ses chroniques. Loin de "reprendre l'appel du 18 juin" comme l'en accusent ses détracteurs, je pense que cette présentation vise à reproduire la façon de s'exprimer du journaliste politique dans les médias. Éric Zemmour montre ainsi qu'il s'exprime sincèrement et qu'il a écrit son propre texte - quelque chose dont la plupart des hommes politiques actuels sont devenus incapables.

Le contraste est saisissant avec les séquences vidéo intercalées. Comme la musique, elles appuient le propos avec intensité. Certaines montrent un passé français paisible. Elles suscitent une certaine nostalgie auprès de ceux qui ont vécu dans cette France disparue. Elles contrastent avec les images violentes de la France en perdition d'aujourd'hui.

Quant au programme de Zemmour, il est disponible sur son site de campagne, tout simplement. Ceux qui disent qu'il n'en a pas ne sont même pas allés voir...

Zemmour a-t-il une chance?

Les Français adorent parier sur les meilleurs chevaux. Alors qu'il n'était même pas officiellement candidat, il est monté jusqu'à la deuxième place dans les enquêtes d'opinion, ce qui l'aurait propulsé au second tour face au probable Emmanuel Macron. Depuis, la tendance s'est calmée, mais il y a loin d'ici au jour du scrutin.

Pour mesurer les chances réelles d'un candidat, il suffit de contempler l'opposition qu'il suscite. Anne Hidalgo, maire socialiste de Paris et candidate officielle du PS, oscille entre 4% et 6% dans les sondages. À ce niveau, les socialistes ne sont même pas certains de pouvoir compter sur les 5% des suffrages nécessaires au remboursement de leurs frais de campagne. Le quitte ou double pourrait précipiter la faillite finale des socialistes canal historique. Pour qui veut bien l'écouter, Anne Hidalgo a des propositions bien plus radicales (et plus ridicules) qu'Éric Zemmour, et les a même appliquées à Paris. Mais voilà, qui perdra son temps à critiquer une candidate qui n'a aucune chance?

La même chose vaut pour la plupart des mouvements politiques. Les écologistes hexagonaux (Europe-Écologie-Les-Verts) s'abîment dans l'extrémisme, l'islamo-gauchisme et le wokisme. Au centre-droit, une pléthore de chefaillons ambitieux des Républicains s'évertue à se démarquer sur les ruines de l'ancienne droite. Ils reprennent tant bien que mal les thèmes de campagne de Zemmour, et annoncent qu'ils seront les adversaires les plus déterminés d'Emmanuel Macron... Alors que chacun sait très bien qu'au soir du premier tour, ils seront les premiers à appeler à voter pour ce dernier, la voix tremblante, pour faire barrage à l'esstrême-drouâte.

Au jeu des pronostics, Zemmour a une chance dans le match à trois qui l'opposera à Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Or, sans même parler de sa calamiteuse prestation au débat de l'entre-deux tours de 2017, il me paraît bien improbable que Mme Le Pen puisse réitérer son exploit avec un concurrent marchant en plein dans ses plates-bandes.

Un candidat cloué au pilori

Comme je l'écrivais plus haut, on mesure les chances réelles d'un candidat aux efforts déployés pour le contrer. Il suffit de lire le déferlement d'articles quotidiens anti-Zemmour depuis des semaines - avec un passage à la vitesse supérieure depuis ce mardi encore, si c'était possible - pour comprendre qu'il fait peur, très peur, à la classe politique installée.

"Face à nous, se dressera un monstre froid et déterminé qui cherchera à nous salir", annonce-t-il dans sa déclaration. De fait, pas un article de journal (en particulier Le Matin en Suisse romande) qui ne manque de l'évoquer comme "un sulfureux polémiste d'extrême-droite, plusieurs fois condamné" à chaque mention de son nom. L'auteur et chroniqueur politique depuis quatre décennies, habitué des plateaux télés et des studios de radio, devient une infâme créature digne de pires cauchemars!

Ne faisant pas dans le détail, tout y passe, depuis les polémiques sur les images employées dans sa vidéo (comme si le droit à la courte citation n'existait pas) ou sa vie privée (comme si les cocufiages successifs des compagnes de François Hollande ou la relation tout à fait saine qu'Emmanuel Macron entama à quinze ans avec une femme mariée et mère de famille de 42 ans à l'époque, ou son amour pour le contact physique avec des hommes nus et en sueur, étaient du plus parfait naturel). Et nous n'en sommes qu'au début...

Éric Zemmour fait face à la mort - une mort qui, si elle n'est pas physique, sera au minimum sociale et professionnelle. C'est le destin qui attend tout candidat sérieux de droite. Il sera traîné dans la boue, ruiné et interdit d'antenne. Il y a de fortes chances qu'on fouille sa vie dans les moindres recoins jusqu'à y trouver de quoi s'assurer qu'il finisse en prison - ce qui permettra à tous ceux qui le détestent, et ils sont nombreux, de clamer avec un sourire de contentement que sa fin est finalement méritée.

Le chien dans un jeu de quilles

Il y a un courage immense chez Éric Zemmour, peut-être une forme de témérité, qui suscite l'admiration. Il aurait fort bien pu se contenter de vivre confortablement la fin de son existence au lieu de se jeter dans l'arène. Le parallèle avec Trump est évident, mais ne s'arrête pas à cela.

Incarnation vilipendée du populisme le plus crasse, Éric Zemmour est connu du grand public. Il a des convictions, une culture, une popularité réelle, et ne vient pas du milieu politique. Là se situe le danger. Il a en effet devant lui un réservoir de voix que les autres n'ont pas - tous les Français dégoûtés de la clique qui les gouverne depuis quarante ans.

En plaçant l'islamisation, l'immigration et le déclassement français au cœur de son discours, il impose ses thèmes à l'ensemble de la classe politique. Pour exister dans le débat, les autres candidats doivent se positionner par rapport aux sujets amenés par le trublion.

Entre les hypocrites des Républicains et la molle Marine Le Pen, la droite française est aussi moisie que le reste du pays. Mme Le Pen n'a aucune chance d'être élue, tout le monde le sait, même elle ; et tout montre qu'elle n'en a même pas envie, se complaisant dans la position confortable de challenger officielle. Éric Zemmour bouscule le jeu politique convenu, fait réagir au-delà de ses partisans, fait dévier le débat.

Entre toutes choses, Éric Zemmour est peut-être la dernière chance pour la France de quitter relativement paisiblement la voie de la ruine et de la guerre civile dans laquelle elle se précipite avec certitude. Le conflit a déjà commencé, à basse intensité, dans les nombreux territoires perdus de la République.

Il est bien tard pour sauver la France de la libanisation, mais qui ne tente rien n'a rien.

Commentaires

Sur Firefox il existe des Addons pour contourner cette absurdité de limite d'âge ; exemple :"Youtube AgeRestriction Unblocker" et "AgeRemove"

Écrit par : Scamandrios | 03 décembre 2021

Il va être diabolisé bien davantage que Jean-Marie Le Pen.
On va lui chercher des poux dans la tête, la justice va s'acharner avec toutes les plaintes qui seront portées contre lui : du Fillon x 10, et que sais-je encore ?
La seule solution, me semble-t-il, serait que, repassant devant Marine Le Pen, il soit au second tour, et que Marine fasse ensuite alliance avec lui pour battre Macron.
La réciproque, Marine au second tour et appui de Zemmour a, me semble-t-il toujours, moins de chance de fonctionner.

Écrit par : AP34 | 03 décembre 2021

"La réciproque, Marine au second tour et appui de Zemmour a, me semble-t-il toujours, moins de chance de fonctionner."
Vous négligez un peu vite Ciotti. On verra demain 14h30 ce qu'il en est. Mais même si c'est Pécresse qui est choisie, je ne suis pas sûr que les LR ne soient pas au 2ème tour. Zemmour a modifié la donne mais ne peut guère espéré battre Macron. Un ou une LR, oui, certainement. L'une en piquant des voix qui seraient allées chez Macron, l'autre chez Marine LP ou Zemmour.

Écrit par : Géo | 03 décembre 2021

En effet, c'est bien le dernier moment pour changer de la voie que VGE en 1975 a choisi pour la France. On verra si la fortification à l'américaine marchera ou pas...

Écrit par : Noth | 03 décembre 2021

@Géo: Macron n'a rien d'imbattable. Il s'est péniblement hissé à la présidence avec MLP en face de lui et en faisant 24,01% des votes au 1er tour. C'est minable. L'idée est de mettre en face quelqu'un qui soit meilleur, et qui parvienne à l'emporter. En face de lui cette année nous avons:

- MLP, aucune chance. On aura droit à une rediffusion de La Grande Vadrouille entre les deux tours, ou de son débat de 2017, et ce sera plié.

- Ciotti partira à la poubelle dès demain, donc LR sera représenté par Valérie Pécresse - une politicienne qui avait rendu sa carte LR en 2019 parce que Wauquiez était trop à droite, c'est dire sa fidélité à sa famille politique. Mme Pécresse est mariée à un vendeur d'éoliennes. On sent vraiment que c'est ce tout ce qui manque à la France en ce moment! (/sarcasme).

Qui d'autre alors? Les tarés EELV? Méluche? La mystique parisienne et ses 6%? Il n'y a personne qui tienne la route. Zemmour peut-être pas non plus, mais il a le droit d'essayer, et il a l'avantage de proposer un profil réellement différent de tous ces révolutionnaires d'opérette et autres barons de l'immobilisme. Et dès samedi il récupèrera les voix de l'électorat LR qui avait choisi Ciotti.

On verra combien de temps le peuple français continuera à élire des présidents par défaut parce qu'on leur présente l'alternative comme bien pire. Ça peut prendre un moment, je vous l'accorde.

Écrit par : Stéphane Montabert | 03 décembre 2021

Valérie Pécresse a été choisie comme candidate LR et comme vous le dites, c'était prévisible. 60.95%...
Si elle arrive au 2ème tour, elle a des chances de battre Macron, selon moi. Il y a tout de même beaucoup de gens en France qui détestent Macron...
Comme vous l'écriviez aussi, MLP n'a aucune chance et à cause de Zemmour, elle n'arrivera pas au 2ème tour. La réciproque est valable aussi...
Valérie Pécresse présidente, on parie ?

Écrit par : Géo | 04 décembre 2021

Géo: en finale, elle battra Macron - si elle arrive au 2e tour, comme vous dites. C'est là que le bât blesse à mon avis. LR a fait 8% aux Européennes.

Pécresse ne réunit que 60% des militants de son parti (nouvellement retrouvé) face à un Éric Ciotti en embuscade. Elle n'a pas de grandes réussites à son actif (elle n'a même pas réussi à préparer convenablement les métros pour les JO de Paris), n'a pas l'air d'avoir de convictions bien solides, son mari est un handicap.

Elle-même penche bien plus au centre qu'à droite (à ses yeux la droite pue, raison pour laquelle elle a quitté LR lorsque le parti penchait à droite). Je vous rappelle qu'elle est co-signataire de l'Appel "pour une République multiculturelle et postraciale" en 2010. http://archive.today/hBWlY

Autrement dit, c'est un Macron en tailleur.

Les Français voteront sans aucun doute plus pour un autre Macron que pour le Macron sortant, tant il les débecte. Le problème est d'arriver jusque-là, et très franchement je vois mal Mme Pécresse sortir un charisme de derrière les fagots pour rassembler les foules. D'autant plus que, voyant bien le danger, Macron pourrait tout aussi bien déterrer quelques dossiers à son encontre d'ici la présidentielle, de façon à la "Fillonniser" à son tour. À moins qu'il ne la corrompe avec un maroquin de ministre si elle sabote sa propre campagne.

Qui vivra verra...

Écrit par : Stéphane Montabert | 04 décembre 2021

Je partage l'avis de Géo. Pécresse a de très fortes chances de battre Macron dans un deuxième tour.

Mais si ce scénario se confirme, ce sera bien grâce à Eric Zemmour; car sans son entrée dans l'arène pour affaiblir Le Pen, Macron avait un boulevard devant lui.

Enfin, je pense que Pécresse ça ne pourra pas être pire que Macron. Elle ne pourra pas se défausser comme Macron sur l'éducation et la sécurité intérieure.

Écrit par : petard | 04 décembre 2021

«Les Français voteront sans aucun doute plus pour un autre Macron que pour le Macron sortant, tant il les débecte.»

Bien évidemment Pécresse, c'est pas ma "tasse de thé". Mais faut être lucide, les Français ne voteront pas pour des candidats qui sont "nazifiés" par les médias à longueur de semaines... ça sera un grand pas pour la dame_a_sphère, et qu'un petit pas pour la France...

Écrit par : petard | 04 décembre 2021

Bon, à voir le meeting de Zemmour à Villepinte, je pense que MLP devrait se récuser et appeler à voter pour lui. Cela changerait vraiment la donne...
Après tout, elle a eu ses chances, elle a complétement raté, elle devrait en tirer les conséquences...
Je parie que c'est ce que son père est en train de lui dire...
PS. Je parie aussi que les gauchistes ne lui pardonneront pas "Reconquête". Alors lire "Al-Andalus, L'invention d'un Mythe" de Serafin Fanjul...

Écrit par : Géo | 05 décembre 2021

Z… comme Zorro !
Le héros de plusieurs générations, portait le masque pour défendre de justes causes, et renverser l’injustice.
L’époque a changé et les hommes masqués dévalisent les banques, ou ceux qui veulent imposer le masque sèment la terreur…
En choisissant de se démasquer et de ne vouloir se battre à fleurets mouchetés, Zemmour a restauré l’étymologie de Zorro, qui vient du surnom en espagnol de renard.
Tous les corbeaux risquent d’être bientôt honteux et confus…

Écrit par : Yes-Comment | 06 décembre 2021

Concernant Valérie Pécresse:

Comme je l'ai dit sur un autre blog, Valérie Pécresse et Macron sont tous deux des Young Leaders de la French-American Foundation qui sont des agents servant les intérêts mondialistes du grand capital, le fameux 1%. Tout comme l'était aussi François Hollande.

Donc voter pour l'un ou pour l'autre ne va absolument rien changer vu qu'ils servent les-mêmes maîtres. Voyez ici la liste des membres principaux:

https://fr.wikipedia.org/wiki/French-American_Foundation

et le site officiel

https://frenchamerican.org/young-leaders/this-year-young-leaders/

On y trouve tous les "usual supsects"de la mafia mondialiste:

Bill et Hillary Clinton, Obama, Macron, F. Hollande, E. Philippe, V. Pécresse, A. Juppé, N. Belkacem, Villani, Wauqiuez, Moscovici, Léotard, M.Touraine, F. Pellerin, A. Montebourg, J. Toubon, Alain Minc, Christine Ockrent, A. Mérieux (= labos), O.Véran (= France-China Foundation) etc.

Dupont-Aignan semble être le seul à avoir retourné sa veste pour servir les intérêts du peuple.

Avant de juger tout polticien il faut donc toujours vérifier s'il est membre de ce groupe d'influence!

Ou aussi des Young Global Leaders qui sont des agents du Forum Economique Mondial appliquant sa politique mndialiste du Great Reset pour le malheur des peuples. Par ex: Jacinda Ardern, A. Merkel, Bill Gates, E. Macron, Bill Gates, M. Zuckerberg, Ch. Theron, DiCaprio etc.:

https://www.younggloballeaders.org/community

et bien entendu d'autres thintanks mondialistes comme Bilderberg, Trilateral Commission, Council on Foreign Relations, Chatham House etc.

Il faut aussi vérifer si une personne a reçu le Prix Charlemagne que les mondialistes se décernent entre eux. Sans surprise, on retrouve toujours les mêmes noms: Bill Clinton, Macron, Merkel, Pape François etc. Voir la liste et notez au passage Simonetta Sommaruga sur la photo en bas à droite, ce qui en dit long sur son idéologie politique pour ceux qui ne s'en seraient pas encore rendu compte:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Prix_international_Charlemagne_d%27Aix-la-Chapelle

ou

https://en.wikipedia.org/wiki/Charlemagne_Prize

Écrit par : Henry | 07 décembre 2021

Henry@ Même si Zemmour devenait président - ce qui n'arrivera pas -, il ne pourrait se passer de relations internationales. Il faut arrêter de voir ces organisations comme étant des mafias complotistes. Il s'agit de se créer des réseaux, comme le font tous les politiques. J'ai un lourd passé de communiste (de 20 à 25 ans) à Lausanne. J'ai vu passer des gens de "Potere Operaio", base de recrutement des Brigate Rosse et j'ai vu dans une bourgade au nord de Lausanne, des jeunes gens sortir de Mercedes en costard cravate que ç'aurait été des membres de la Rote Armee Fraktion que cela ne m'étonnerait pas. Tous les politiciens ont des réseaux, et probablement S.Montabert aussi. Ce n'est donc pas un critère.
Ce qui est en question : est-ce que Pécresse, qui se dit chiraquienne, aura le même culot que son mentor pour trahir ses promesses de durcissement face à l'immigration ? Parce que les conséquences risqueraient bien d'être passablement plus compliquées...

Écrit par : Géo | 07 décembre 2021

Si l'on va droit à l'essentiel...
Avec toutes les couleuvres que les Français "libres" avalent face à la bobosphère; ils pourront déjà s'estimer heureux si la galaxie Macron passe à la trappe. Et ce sera grâce à Eric Zemmour.

Écrit par : petard | 08 décembre 2021

Ce soir, vendredi 10 décembre, a lieu le doctothon, durant lequel 300 docteurs s’exprimeront sur la crise sanitaire pendant 24h non stop. Ça commencera à 18h ce vendredi soir.

Voici un article sur le sujet:
https://www.francesoir.fr/societe-sante/doctothon-300-docteurs-vendredi-10

Et voici un site où on peut le suivre:
https://www.twitch.tv/antoineah2020

Écrit par : Mermaid | 10 décembre 2021

Les commentaires sont fermés.