02 novembre 2020

Les Biden, une histoire de famille (troisième partie)

Une vue d'ensemble de la famille Biden ne serait pas complète sans livrer un aperçu de sa corruption la plus profonde et la plus symbolique - la corruption morale.

À ce jour, les manœuvres continuent pour tenter de décrédibiliser (sans succès) ou de passer sous silence (sans succès non plus) les documents compromettants trouvés sur l'ordinateur de Hunter Biden. On a beau mentir et prétendre qu'il n'y a rien jusque sur Wikipédia, les médias américains sentent que le grand public leur échappe. Il est vrai que le monde politique s'est emparé de l'affaire et qu'il est du coup de plus en plus difficile de prétendre que cette actualité n'existe pas.

Les médias sont donc tiraillés entre de désir de persister jusqu'à la conclusion de cette cauchemardesque fin de campagne pour protéger à n'importe quel prix leur candidat favori, ou de commencer à en parler pour garder un minimum de crédibilité - comme NBC News, ou plus étonnant encore, CNN - face à ce qui s'ensuivra après.

Mais même si certains d'entre eux commencent enfin à parler de l'affaire Biden au compte-goutte, ils prennent grand soin à ne pas révéler les aspects les plus graveleux du dossier - un deux-poids-deux-mesures dont on découvre encore une fois l'ampleur, si pareilles révélations avaient pu concerner Trump ou sa famille.

Hunter Biden, fier de son mode de vie

Le moins que l'on puisse dire est que Hunter Biden n'a jamais montré le moindre remord quant à son mode de vie. Son ordinateur regorge de milliers de photos et de vidéos (plus de vingt mille) où il apparaît dans le plus simple appareil ou se drogue. Si nombre d'entre elles sont des selfies, d'autres sont des séquences immortalisées par des compères de soirée. Un cliché célèbre le montre endormi avec encore une pipe à crack à la bouche.

Évidemment les abus finirent par peser sur sa santé. Montrant qu'il n'appartient définitivement pas au monde commun, Hunter s'offrit une nouvelle dentition, une option à laquelle la plupart des junkies n'ont pas accès - pas plus que les six cures de désintoxication auxquelles il participa sans succès.

usa,joe biden,corruption,justice,pédophilie
"Privilégié"

Le mode de vie corrompu de Hunter Biden était largement connu dans les milieux concernés, y compris les services de renseignement étrangers. C'est notamment ce qui amena par exemple des Russes - des vrais, pour une fois - à le piéger dans une orgie dans une maison de Hollywood truffée de caméras. Tout ce dont les Démocrates accusèrent Trump était commis par Hunter Biden! Évidemment, ces images ont bien moins de valeur aujourd'hui alors que des milliers de photos du même individu trouvent leur chemin sur Internet...

Les frasques de Hunter Biden avec la drogue n'ont rien de nouveau mais permettent de faire le lien avec une autre addiction du fils Biden, le sexe. Un article du Daily Mail de Juillet 2019 tentait de faire le point sur la vie de couple de Hunter, tâche difficile s'il en est, même en se limitant à la version officielle.

Après avoir eu un fils illégitime avec une strip-teaseuse, on sait que Hunter Biden avait fini par jeter son dévolu sur Hallie, la veuve de son propre frère Beau décédé d'un cancer en 2015, une trajectoire de vie déjà quelque peu limite. La version officieuse est encore plus sordide.

Les messages instantanés échangés montrent que Hunter Biden avait entamé cette liaison bien avant la mort de son propre frère. Pire encore, M. Biden avait du goût pour un autre type de sexualité - la pédophilie. Outre la présence de milliers de photos pédophiles sur son ordinateur, une sextape le montre en train d'avoir une relation sexuelle avec une fille mineure de la famille, qui ne serait autre que sa propre nièce Natalie, alors âgée de 14 ans.

Corruption, alcool, drogue, pédophilie, inceste, aucun tabou ne semble avoir été hors de portée de Hunter Biden.

On comprend que face à ce déferlement d'abjection Rudy Giuliani soit directement allé déposer plainte auprès de la police du Delaware, non seulement parce que c'était la seule réaction morale à avoir, mais aussi parce garder le silence face à de tels agissements aurait pu être perçu pour de la complicité.

Joe Biden, fier de son fils

Hunter Biden est un adulte responsable. Après avoir tout esquivé pendant tant d'années, il devra certainement faire face aux conséquences de ses actes dans un avenir proche. Le scandale a atteint une masse critique qui empêchera tout balayage sous le tapis.

usa,joe biden,corruption,justice,pédophilie

Nous le savons par ailleurs, les crimes du fils ne sont pas ceux du père. La vie de Joe Biden a été traversée par de nombreuses tragédies et il est compréhensible qu'il ait souhaité rester proche de son fils malgré ses errements. Il n'est pas légalement responsable des actes commis par ce dernier.

Malgré tout, l'ironie est piquante quand on sait que Joe Biden fut le principal promoteur d'une loi de 1994 renforçant les incarcérations même pour des crimes mineurs, comme la détention de quelques grammes de crack, qui fit exploser le taux d'incarcération des minorités... Alors même qu'un de ses propres fils se droguait et faisait tourner les substances illicites lors de ses fêtes, et continua des décennies durant.

Joe Biden est un politicien de 47 ans de carrière qui sait mieux que personne que nul n'est censé ignorer la loi. Or, les lois sur la complicité existent, ainsi que celles sur la non-dénonciation d'un crime. C'est pour cette raison que M. Giuliani a rapporté les faits à sa connaissance à la police du Delaware, et que Joe Biden est entaché du comportement de son fils.

À minima, Joe Biden est coupable de non-dénonciation de faits de pédophilie. Car il était au courant. Des textos explicites retrouvés sur le disque dur de l'ordinateur de Hunter Biden indiquent non seulement que Joe Biden et sa femme Jill connaissaient les penchants pédophiles de leur fils, mais qu'à au moins une occasion ils travaillèrent ensemble à fomenter une "version officielle" qu'ils pourraient défendre tous les trois face à une accusatrice.

Notons que Joe Bien a lui aussi une relation des plus troubles avec une de ses propres petites filles, Finnegan Biden, fille de Hunter Biden, qu'il emmena avec lui partout dans le monde (qu'est-ce qu'une adolescente vient faire dans la zone démilitarisée de Corée, fut-elle petite-fille d'un vice-président américain?). Il embrassa la jeune fille sur la bouche (le geste troubla suffisamment pour que les médias le relèvent) lors d'un meeting en Iowa sous les applaudissements de l'assemblée - le rêve de tout pédophile.

Le comportement abusif de Joe Biden en public est tellement connu que les mèmes tournent sur le sujet...

PBVMrqbz.jpeg
"Joe Biche-den"

...Mais cela ne porte pas vraiment à rire lorsqu'on sait que le candidat démocrate est accusé de viol.

Rappelons-nous tout ce que ces messieurs de gauche ont fait endurer à un certain Brett Kavanaugh, candidat à la Cour Suprême, avec des arguments infiniment moins solides que ceux exposés par Tara Reade, l'accusatrice de Biden. Deux-poids-deux-mesures, comme toujours.

Le jugement final appartient au peuple

Les affaires Biden petit à petit exposées au grand public auront-elles un effet sur la campagne électorale en cours? Chacun se fera son idée ; mais quand la phrase "comment changer mon vote" explose sur Google Trends et que même CNN sent que le vent tourne, on peut se dire que le "raz-de-marée démocrate" tant annoncé n'aura sans doute pas lieu. Les Américains semblent garder une certaine décence, ce qui est une bonne chose.

Mais comme d'habitude les véritables questions sont ailleurs. Comment des gens aussi corrompus et dépravés que les Biden ont-ils pu faire carrière dans la politique pendant un demi-siècle? Grâce à quelles complicités ont-ils pu obtenir des décennies durant le blanc-seing de tous les organes de surveillance? À quoi ces derniers servent-ils d'ailleurs, si ce n'est à donner le change au grand public? Comment les médias ont-ils failli à enquêter, rendre compte, dévoiler les scandales pendant si longtemps, quand ils ne les couvrent pas encore? Comment ces individus membres de la "super-classe" ont-ils pu échapper non seulement à la justice, mais carrément à toute mise en accusation, pendant aussi longtemps? Pour une famille Biden, combien d'autres individus passent toujours sous l'écran radar?

Que ce soit les affaires Ramadan ou Rochebin en Suisse, l'affaire DSK en France, et bien d'autres exemples, le grand public tombe toujours des nues alors qu'une fois la poussière retombée on apprend qu'en fin de compte "tout le monde savait". Il y a beaucoup de pourriture chez ceux qui se prétendent les gardiens des institutions, ou chez les journalistes qui dictent aux gens ce qu'ils doivent penser.