14 janvier 2021

Le traquenard du 6 janvier

Le 6 janvier restera dans l'histoire des États-Unis comme un jour à marquer d'une pierre blanche. Pour les Démocrates et les médias, donc à terme la version officielle, celui où la violence à peine contenue de l'extrême-droite américaine aura éclaté au grand jour. Pour les Républicains et la majorité des électeurs, volés de leur vote, celui où la gauche se sera livrée à son propre Incendie du Reichstag pour mieux s'excuser des mesures extrêmes qu'elle entend appliquer.

La journée du 6 janvier fut dès le départ marquée comme un rendez-vous avec l'Histoire. Les Chambres - les Représentants et le Sénat - devaient se réunir pour déterminer le vainqueur de l'élection selon les Grands électeurs décidés dans chaque état fédéré. Beaucoup espéraient que Mike Pence, vice-président et président de la session, utiliserait des pouvoirs dont il dispose pour contester les listes de Grands électeurs soumises, d'autant plus que certains états contestés envoyèrent deux listes au Capitole.

Dehors, une foule massive était assemblée, à l'appel de Trump. Il galvanisa ses partisans, tentant d'influer sur Mike Pence - son propre vice-président - pour "qu'il fasse le bon choix" et permette enfin une analyse sérieuse des fraudes électorales du scrutin du 3 novembre...

Nous étions une fois de plus dans la configuration de la force irrésistible contre l'objet inamovible.


L'hallucinante foule de supporters de Trump le 6 janvier à Washington (cliquez pour agrandir)

L'appel à la violence

La version officielle est facile à retrouver puisqu'elle tourne en boucle sur tous les médias depuis une semaine. BFMTV résume par exemple dans une vidéo:

Scènes inimaginables à Washington ce 6 janvier. Des partisans de Donald Trump ont envahi mercredi le Capitole, temple de la démocratie américaine, interrompant la session qui devait confirmer la victoire de Joe Biden. Les manifestants ont agi après un nouveau discours de Donald Trump, où il réfutait toujours les résultats de l’élection présidentielle. Ces images prises à l'intérieur du Congrès vont marquer l’Histoire américaine.


Il est totalement clair pour le rédacteur des lignes ci-dessus que Donald Trump est à l'origine de l'invasion. Pourtant, Donald Trump dit aux gens de marcher paisiblement en direction du Capitole pour faire entendre leurs voix. Une séquence impossible à trouver dans les médias normaux, puisqu'elle contredit le récit selon lequel le Président a lancé des appels à la violence. En voici une sauvegarde.

Lorsque les violences éclatèrent, Trump se prononça encore, appelant au calme. Mais pour nos amis journalistes, ce fut un encore un appel à la violence. Tellement d'ailleurs que là encore, Twitter, Facebook et YouTube censurèrent cette abominable prise de parole, tant elle était excessive... Les sites web des médias refusèrent tout autant de la montrer, et le refusent toujours. Trop dangereux. Mais vous pouvez la voir ici et vous faire une idée à votre tour, plutôt que de laisser d'autres vous expliquer ce que vous devez en penser.

Dans ces séquences je ne vois nul appel à la violence. Et je crois qu'en leur for intérieur, les journalistes le savent très bien aussi. Parce que si Trump avait lancé un quelconque appel à la violence, non seulement il n'aurait pas été censuré, mais chaque phrase, chaque mot litigieux tournerait en boucle sur les plateaux télés pendant que des manifestants anti-Trump les écriraient en lettres de sang sur leurs banderoles. On en parlerait du matin au soir.

Censurer Trump est une étape essentielle pour pouvoir l'accuser d'avoir dit ce qu'il n'a pas dit.

Je comprends néanmoins le trouble des journalistes. Ils sont un peu confus sur ce qui constitue ou non un appel à la violence. Ainsi, dans toute cette séquence d'extraits vidéo, il n'y a pas un seul appel à la violence. Et prenons ces phrases prononcées par des politiciennes américaines de premier plan:

  • "Il doit y avoir du désordre dans nos rues" -- Représentante démocrate Ayanna Pressley, du Michigan
  • "Les protestataires ne doivent pas laisser tomber" -- Kamala Harris
  • "Si vous voyez quiconque de ce cabinet (Trump) dans un restaurant, un grand magasin, une station d'essence, sortez et rassembler une foule et ramenez-vous contre eux et dites-leurs qu'ils ne sont plus les bienvenus, où que ce soit" -- Maxine Waters
  • "Je ne comprends pas pourquoi il n'y a pas de soulèvement dans tout le pays. Peut-être qu'il y en aura." -- Nancy Pelosi

Ce ne sont pas des appels à la violence, puisqu'ils concernent Black Lives Matter, et le mouvement BLM ne saurait être violent, puisque les médias ont toujours dit qu'il ne l'était pas. On en arrive à un système de doublepensée assez fascinant.

Candace Owens montre quelques images de manifestations pacifiques de BLM à titre de comparaison.

Vous seriez bien en peine de trouver des images équivalentes de l'assaut du Capitole, puisque les "assaillants" se sont montrés d'une exquise courtoisie, allant jusqu'à respecter les cordons de protection dans les salles... S'il y avait eu des brasiers, des tags violents sur les murs, des statues défigurées ou maculées, bref, de la dévastation, alors les images de ces déprédations tourneraient en boucle dans les médias depuis une semaine. Comme pour l'appel à la violence de Trump, l'absence de toute image exploitable dans les médias (et ce ne sont pas les images qui manquent) tend à démontrer que ce qu'ils dénoncent ne s'est pas produit.

Ce décalage avec la réalité peut amener des conséquences pratiques amusantes, comme de nouveaux filtres anti-robot sur les sites web. Celui montré ci-dessous est particulièrement puissant puisque non seulement il écarte les robots, mais il peut même dire si l'internaute est de droite ou de gauche (ou simplement de mauvaise foi).

2qXnYDEh.png

L'assaut des Pro-Trump, vraiment?

Personne n'explique comment un média de gauche comme NPR parvint à annoncer que le Capitole était pris d'assaut cinq heures avant l'événement.

Les Antifas (les milices de casseurs associés à l'extrême-gauche et aux manifestants de Black Lives Matter) avaient bien sûr infiltré la manifestation. Ils ont l'habitude. Ils furent aux premières loges pour prendre d'assaut le Capitole, dans l'espoir de transformer la manifestation en émeute, puis, dans le meilleur des cas, en bain de sang. Ils avaient des complices dans la police. Ils avaient des caches d'armes. Mais le public ne les suivit pas dans l'hystérie destructrice. Certes, quelques vitres furent brisées, mais c'est le moins que l'on puisse faire lorsque l'on veut pénétrer sans autorisation dans un lieu.

Je ne dis pas que c'est très bien, mais j'aimerais vraiment que ceux qui s'indignent de cela montrent l'indignation équivalente qu'ils ont affiché pendant les six mois de mise à sac de l'Amérique par les milices de BLM. Parlant de ces gens, le leader de Black Lives Matter lui-même fut reconnu en train de filmer, à l'intérieur du Capitole, au moment même où Ashli Babbit fut exécutée. Il passait par là, il avait vu de la lumière...

La seule victime ce jour-là dans le Capitole, la seule, fut Ashli Babbit. D'autres gens moururent le 6 janvier 2021 à Washington D.C., mais pas au Capitole. Aucun officier ne mourut ce jour-là - les déclarations du contraire sont une erreur que les médias partisans refusent de rétracter. Entre accident de circulation, suicide, ou piétinement dans une bousculade de la foule, il y a eu des morts, c'est vrai. Les médias les comptèrent immédiatement comme du sang sur les mains de Trump, et des victimes de la "prise du Capitole". Je le répète, la seule victime au Capitole fut Ashli Babbit.


Ashli Babbit

D'origine syrienne, Ashli Babbit avait donné quatorze ans de sa vie à l'armée américaine. Quatre tours de service actif, luttant sur divers champs de bataille au nom de la démocratie. Elle fut abattue par un agent de sécurité comme un animal ce 6 janvier d'une balle dans le cou, sans sommation,  alors qu'elle ne présentait pas le moindre danger. Elle franchissait une porte-fenêtre brisée. Son crime? Être venue au Capitole pour que son vote soit légalement pris en compte, comme il devrait l'être partout dans le monde.

Le feu n'a pas pris

Comment le centre du pouvoir du pays le plus puissant du monde, le jour où toutes les personnes politiques les plus importantes du pays sont présentes, a-t-il pu être envahi par une horde de barbus à casquettes MAGA, cinquantenaires et sans armes? Voilà la vraie question que personne, dans la classe médiatique, ne posera.

En attendant, ce genre d'image collera longtemps à la peau des politiciens américains:

Je ne fais pas porter le chapeau de l'invasion du Capitole par la foule uniquement aux antifas mêlés au cortège. La foule provient bien des militants pro-Trump qui ont participé à l'aventure, et ils étaient nombreux. Malgré leur colère, ils ont fait preuve d'une étonnante retenue, de respect, et même d'humour. Le Congrès n'avait aucunement l'intention de faire quoi que ce soit sur les fraudes électorales ; les manifestants n'ont fait changer aucune trajectoire dans l'intronisation de Joe Biden. Mike Pence avait prévu de trahir bien avant cette journée, tout comme les Républicains renonçant au tout dernier moment à contester le résultat de l'élection présidentielle. Tout était prévu.

Il était aussi prévu qu'il y ait un massacre, mais le massacre ne vint malheureusement pas. Qu'importe, on fait comme si - on l'invente, on l'exagère, on honore sa mémoire, et on prétend, sans rire, que ce 6 janvier est équivalent au 11 septembre 2001... Et bien sûr, puisqu'il a eu lieu, finalement, en quelque sorte, on l'exploite. Le 6 janvier sert à museler Trump, à qualifier le moindre sympathisant pro-Trump de dangereux désaxé, en attendant la suite. La machine du totalitarisme se réveille aux États-Unis. Elle a faim de broyer des gens.

Pendant des mois en 2020, Black Lives Matter passa ses journées à brûler des quartiers résidentiels, détruire des entreprises privées et attaquer des innocents dans les rues (et dans des quartiers noirs, en plus). BLM et les "Antifas" tentèrent de s'emparer de secteurs entiers de Seattle et de Portland en les déclarant "zones autonomes" et en y installant leurs petites utopies à base de racisme antiblanc. Tout du long, les médias n'y trouvèrent rien à redire et les politiciens de gauche prétendirent que tout ce qui était fait était juste et bon.

Pour mémoire, la gauche avait elle-même été tout à fait paisible lors de la prestation de serment du Président Trump en 2016. C'était il y a quatre ans seulement. Nous pourrons comparer avec la façon dont les choses se passeront ce 20 janvier.

Mise à jour (16 janvier): ce billet comporte deux erreurs. Un lecteur m'a fait remarquer que la photo de la foule au début d'article, bien que circulant allègrement sur le web, n'a pas été prise le 6 janvier (où le ciel était couvert). C'est une photo plus ancienne d'un rassemblement à Washington qui n'a rien à voir. Je suis parvenu à retrouver une photo du 6 janvier mais elle n'est pas aussi impressionnante (ni aussi bien prise). Nous ne disposons d'aucune estimation de la taille de la foule réunie à Washington ce jour-là.
Deuxième erreur, il y a bien eu un autre mort lors de l'invasion du Capitole: l'officier Brian D. Sicknick. Il est vrai qu'au moment où la partie du texte concernée était rédigée, il était encore vivant, bien que blessé, à l'hôpital. L'officier a été atteint à l'extérieur du Capitole par un lourd projectile (un extincteur semble-t-il) à la tête. Il existe de rares images de l'incident mais elles ne permettent pas d'identifier le protagoniste. J'espère évidemment que lumière sera faite sur l'auteur de cette agression indigne.

Cette mise à jour montre s'il en était besoin, que malgré toute ma bonne volonté, je n'ai rien d'infaillible. Avec mes excuses.

Enfin, nous avons une vidéo qui démontre l'implication d'un leader de BLM dans l'attaque, John Sullivan. Le commentaire de Cernunnos pointe vers un flux Twitter qui a bien évidemment été censuré (je garde un ton léger, mais je trouve évidement que c'est une honte). Mais j'ai retrouvé une sauvegarde de la vidéo. John Sullivan a bel et bien été arrêté - pour l'instant - et son frère affirme qu'il a été "impliqué dans l'organisation des émeutes".

Mise à jour (17 janvier): la police vient de relâcher John Sullivan, le leader de BLM engagé en première ligne dans l'invasion du Capitole, sans la moindre caution. Il est seulement maintenu en résidence à domicile.

Mise à jour (19 avril): il aura fallu du temps pour que la vérité perce, mais elle finit par percer. Des mois après les faits, la "victime des extrémistes pro-Trump du 6 janvier" se révèle officiellement être morte de causes naturelles d'un accident vasculaire, sans traumatisme ni blessure, ni sans lien avec une réaction allergique aux gaz lacrymogène (une autre hypothèse qui a eu la vie dure). Les Démocrates menteurs et les faux journalistes auront utilisé ce "narrative" pour faire gober au grand public des mensonge durant des mois.

Le New York Times s'est rétracté, avant de carrément supprimer l'article original de son site.

Précisons encore que Brian D. Sicknick était un électeur pro-Trump, d'après ses proches. La gauche américaine aura donc instrumentalisé sa mort pour faire passer chaque électeur de Trump comme un extrémiste, salissant l'entier d'un mouvement qui contient bien des gens comme l'Officier Sicknick.

Commentaires

Si rien de substantiel ne se passe d'ici au 20 janvier (je prie ardemment pour le contraire), je pense que cette "séquence", comme disent les merdias, aura été ma dernière "pilule rouge"; les autres je les ai déjà toutes prises, même celles dont on ne doit pas parler.

https://www.youtube.com/watch?v=zE7PKRjrid4

Sinon, excellent résumé comme toujours, Monsieur Montabert.
J'aimerais juste y ajouter trois citations, tout spécialement pour les "normies" du centre-droit, légalistes formels tétanisés par principe devant la violence politique qui pourrait être exercée contre la puissance étatique, quand la légalité n'est plus alignée sur la légitimité.

"There is no distinctly American criminal class - except Congress." Mark Twain

"The tree of liberty must be refreshed from time to time with the blood of patriots and tyrants. It is its natural manure." Thomas Jefferson

"It is the duty of every patriot to protect his country from its government." Thomas Paine

Écrit par : Un_Ours | 15 janvier 2021

Welcome Back Monsieur Montabert et Frère Ours!

Comme toujours un grand merci pour votre billet qui nous permet de garder vive la flamme de la justice, de la vérité et de la liberté dans ce monde où toutes les valeurs sont désormais inversées comme dans le roman 1984.

Parfois je me dis que c'est un cauchemar, mais non je ne me réveille pas, car c'est bel et bien la réalité. Si rien n'arrive d'ici le 20 janvier on est parti pour la grande chute finale de l'Occident, qui d'ailleurs est déjà bien avancée. Alors certains moutons vont peut-être commencer à ouvrir les yeux.

La gauche de chez nous jubile, mais il y a aura inévitablement un retour de bâton tôt ou tard, car on ne peu pas tricher, humilier puis museler, insulter et ficher plus de 75 millions de citoyens impunément.

Je vous conseille ainsi qu'à vos lecteurs de suivre Lola Cohen sur Twitter tant que son compte est encore là (elle a aussi un compte sur GAB je crois: lolaweb71), car elle donne un très bon résumé de l'actualité délirante et, il faut le dire, terrifiante aux USA:

https://twitter.com/lolaweb71

et NE manquez PAS cette excellente vidéo du Professeur Guy Millière:

https://vimeo.com/499282338

Finalement, Trump va déclassifer nombre de documents compromettants pour les Clinton et Obama aujourd'hui .... mais quel média en parlera chez nous et là-bas? Selon moi quasiment aucun:

https://www.foxnews.com/politics/more-russiagate-documents-set-for-release-senate-source-says

Écrit par : Cernunnos | 15 janvier 2021

Biden président. Fait. Ce sont monsieur Barr et McConnel qu’ils l’ont affirmé.
Voilà un fait.
Cette lumière apportée, que retenir d’un post précédent. Ces dizaines de « faits », glanés sur des blogs complotistes, pour laquelle la justice, parfois incarnée par un juge conservateur, quand c’était nécessaire (rarement) a tranché (et ne pas pointer une poussière éventuelle de vérité au milieu de tout ça. La méthode est connue. Contaminer la soupe de faux avec un élément réel pour jeter le trouble). Ce post : une collection d’authentique fake news (rien d’étonnant, le patron a donné le ton).
On aurait aimé que vous mettiez autant d’énergie à revenir sur ces résultats, faire amende honorable, plutôt que de poursuivre sur cette voie convenue.
Donald a perdu. Largement. Il n’a jamais gagné, jamais gagné le vote populaire (le seul qui devrait compter). Jamais la majorité des américains n’en a voulu de ce présentateur de télé-réalité vulgaire et parfaitement idiot (fait aussi : il a lui-même laisser des milliers de preuves. Toute la planète en rie quand elle ne pleure pas).
Ce fut un cauchemar pour eux, pour la majorité, une honte pour ce pays. Il serait temps de l’acter. Temps que vous rendiez compte (ce que ne font jamais malheureusement ces blogs complotistes qui ne peuvent dès pas être pris en compte comme source d’informations)

Écrit par : F. Alain | 15 janvier 2021

Important: Les captures d'écran du serveur Discord du militant radical de Black Lives Matter John Sullivan (qui se fait également appeler Jayden X sur Facebook) montrent une planification méticuleuse de l'attaque sur le Capitol par la gauche radicale. Faites des sauvegardes avant que Twitter ne supprime le compte de Jess ci-après:

https://twitter.com/jessiprincey/status/1349914721252..
Jess

Écrit par : Cernunnos | 16 janvier 2021

Je vous l'avais bien dit (je vous taquine) que Trump avait peu de chances de renverser la vapeur (je me demande jusqu'à quel point "le plan" n'était pas une intox pour démobiliser les partisans de Trump).

Je le regrette autant que vous.

Les miracles qui renversent la table, genre Jeanne d'Arc, c'est très rare en histoire. L'élection de 2016 en était déjà un. Espérer un deuxième miracle en 2020, c'était de la gourmandise.

J'ai du mal à analyser à chaud. Trump me semble un homme très seul mais ça demande un peu de recul.

Cette histoire est un triple naufrage :

http://fboizard.blogspot.com/2021/01/le-triple-naufrage-americain.html

Écrit par : Franck Boizard | 16 janvier 2021

Voici une vidéo à voir, copier et partager sur la violence et les crimes des ANTIFA qui a été bannie de Youtube, Facebook, Twitter etc. (on se demande bien pourquoi)

https://www.bitchute.com/video/CUHKSxkP1YLm/

Écrit par : Cernunnos | 16 janvier 2021

IMPORTANT: Concernant mon message précédent sur les captures d'écran du serveur Discord du militant radical de Black Lives Matter John Sullivan (qui se fait également appeler Jayden X sur Facebook) et qui montrent une planification méticuleuse de l'attaque sur le Capitol par la gauche radicale.

Une façon bcp plus rapide de tout copier et de cliquer sur le lien ci-dessous et une fois sur la page cliquez sur la case PDF juste sous la photo de la dénommée Jess pour télécharger tous les posts de ce pathétique individu. Ce sont des preuves qu'il vous copier et conserver.

https://rattibha.com/thread/1349914721252761600?lang=ar

Écrit par : Cernunnos | 16 janvier 2021

"On aurait aimé que vous mettiez autant d’énergie à revenir sur ces résultats, faire amende honorable, plutôt que de poursuivre sur cette voie convenue.
Donald a perdu. Largement. Il n’a jamais gagné, jamais gagné le vote populaire (le seul qui devrait compter). Jamais la majorité des américains n’en a voulu de ce présentateur de télé-réalité vulgaire et parfaitement idiot (fait aussi : il a lui-même laisser des milliers de preuves. Toute la planète en rie quand elle ne pleure pas).
Ce fut un cauchemar pour eux, pour la majorité, une honte pour ce pays."
Texte d'Alain, qui, à l'évidence, n'a rien à voir avec l'autre Alain (1868-1951), notre célèbre philosophe français.

C'est incroyable de lire de telles sornettes. S. Montabert pourrait éliminer ce troll, mais je pense qu'il l’a laissé pour montrer toute la bassesse, l'ignominie et la mauvaise foi, des gauchistes, qu'ils fussent suisses ou français.
D'ailleurs il est symptomatique que personne jusqu'alors n'ait réagi, à part moi.
Je veux retenir seulement qq mots:
"poursuivre sur cette voie convenue"
C'est strictement l'inverse, la voie convenue est de taper sur Trump, encore et toujours, le Trump bashing, le Trump syndrome.
" le vote populaire (le seul qui devrait compter)"
Ce monsieur n'a toujours pas compris comment fonctionnent les US, qui est une fédération d'États.
Les côtes Est et Ouest (bleues, démocrates) comprennent les grandes villes et sont bcp plus peuplées que l'intérieur (rouge, républicain).
Si le vote populaire comptait, alors les US seraient un pays à parti unique, et donc un pays totalitaire.
La fédération n'a pu se constituer qu'avec ces conditions d'un système à deux étages (à grands électeurs).
Maintenant, pourquoi les côtes sont-elles bleues et l'intérieur rouge ?
C'est le peuple des bateaux (terme de Charles Gave), hors sol, ouvert sur le grand large, d'une part, et le peuple des arbres, enraciné, attaché à ses coutumes, son mode de vie, d'autre part.
Le premier est, presque par définition, mondialiste et immigrationniste (les deux vont forcément de pair), et l'autre est conservateur et patriote.
"ce présentateur de télé-réalité vulgaire et parfaitement idiot"
Je m'étonne que cet Alain n'ait pas traité ce présentateur de télé-réalité vulgaire “d'agent orange à 2 neurones". Cette expression, qui a des relents de Vietnam, est en effet bcp plus percutante que son "parfaitement idiot" passe-partout.
2 neurones comme les siens, je pense que bcp d’entre nous aimeraient les avoir et devenir milliardaires.
Sans doute cet Alain en a-t-il bcp plus (100 milliards dixit Wikipedia), mais qu'en a-t-il fait ? Je serais curieux de le savoir. En tout cas, son discours de gauchiste attardé et boutonneux (genre jeunes de 68 sur les barricades) ne plaide guère en sa faveur.
"Ce fut un cauchemar pour eux, pour la majorité, une honte pour ce pays."
Absolument, 100% d'accord ! Effectivement, la fraude massive, le vol de l'élection, est un cauchemar pour eux, pour la majorité, une honte pour ce pays."
Comme quoi l’esprit le plus retors, le plus tordu et le plus vicieux peut, sans le vouloir ni le savoir, laisser échapper une vérité.

Écrit par : AP34 | 16 janvier 2021

Je pense que les gens comme F. Alain ont tort de pavoiser. Parce que leurs loups sont sortis du bois, ce qui n'est pas prudent quand on est du côté des loups (1). Et nous aussi, nous avons des dents (ne nous reste plus qu'à casser les quelques "chaînes" qui nous retiennent).

(1) c'est pour la métaphore, le loup est un animal très estimable.

Écrit par : Un_Ours | 16 janvier 2021

MISE A JOUR suite à votre propre mise à jour:

"Le commentaire de Cernunnos pointe vers un flux Twitter qui a bien évidemment été censuré (je garde un ton léger, mais je trouve évidement que c'est une honte)"

Cher Monsieur Montabert, désolé, je me rends compte qu'il dû y avoir un problème quand jai copié le lien. En fait le compte Twitter en question est toujours accessible (mais pour combien de temps encore?). Voici un lien qui fonctionne:

https://twitter.com/jessiprincey/status/1349914721252761600

et le compte de Jess:

https://twitter.com/jessiprincey

mais comme je l'ai dit par la suite il est plus rapide passer par le lien ci-dessous et de cliquer sur PDF:

https://rattibha.com/thread/1349914721252761600?lang=ar

Écrit par : Cernunnos | 16 janvier 2021

Rares sont les romans et les films qui parviennent à nous tenir en haleine jusqu’aux dernières pages, ou dernières séquences.
Encore plus rares ceux qui parviennent à nous surprendre totalement, par un final absolument incroyable…
La Présidence de Donald Trump, pour les rares observateurs qui l’ont suivie, a été suffisamment exceptionnelle en tous points, pour qu’on ne puisse imaginer qu’un réalisateur de cette trempe nous réserve une fin médiocre.
Que des spectateurs, s’étant trompé de salle (ils se reconnaîtront), regagnent leurs salles obscures, nul ne s’en plaindra et les films classés, répondront à leurs pulsions, pour tous les autres qui s’impatientent, ignorez vos engagements, et ne ratez pas le fin du film « Il était une nouvelle foi en l’Amérique »

Écrit par : Yes-Comment | 16 janvier 2021

« Il était une nouvelle foi en l’Amérique »
ou « Il était une nouvelle fois en l’Amérique »?
Si la faute est voulue, bravo !
Le sens est plus profond que la simple évocation du film de S. Leone.

Écrit par : AP34 | 17 janvier 2021

La grande déclassification dont nos médias romands (et d'ailleurs presque tous les médias) ne nous parlent pas:

https://www.foxnews.com/politics/declassified-trump-russia-probe-docs-to-date-what-to-know

Quelques documents intéressant à télécharger:

https://qactus.fr/2021/01/15/q-scoop-listing-avant-les-divulgations-le-repertoire-des-declassifications/

Écrit par : Cernunnos | 17 janvier 2021

"Nous irons ensemble vers le Nouvel Ordre Mondial et personne, je dis bien personne, ne pourra s'y opposer" avait dit Sarkozy (video youtube). Et bien, il avait raison ! Le massacre de A à Z de Trump illustre le propos : personne ne peut s'y opposer !
"Du coup", comme disent les vulgaires au lieu de "donc", nous y sommes : peuple d'ores et déjà terrorisé par la manipulation des merdias aux ordres, il va accepter sans broncher le Grand Reset. "Vous ne posséderez rien et vous en serez plus heureux" : K. Schwab. En fait, ce dernier aurait dû dire : "Vous ne posséderez rien et NOUS en serons plus heureux, car NOUS posséderons tout" !
Cela sera alors la grande descente vers l'enfer communiste à la sauce chinoise (On a compris en 2020 que la Chine est alliée avec l'Etat profond occidental). A la sauce chinoise mais avec en prime une invasion africaine décuplée en vue de l'extermination des blancs (les seuls à ne pas se penser en tant que race, ce qui n'est pas du tout le cas des chinois).

Addendum : il semble bien que QAnon était une nouvelle version de "l'Opération Trust", celle-ci étant, je cite : "une opération de contre-espionnage bolchevique menée de 1921 à 1926 visant à neutraliser l’opposition en créant la fausse impression qu’un groupe puissant de chefs militaires s’était organisé pour arrêter la prise de pouvoir des communistes."

Écrit par : EyesWideOpen | 17 janvier 2021

L'addendum cité par EyesWideOpen aura probablement été ma dernière "pilule rouge".
Que pouvons-nous faire ? Je n'en sais rien. Au moins, peut-être, cesser de consentir à passer sous certaines "fourches caudines" (même par tactique), on l'a vu pour le président Trump, cela ne l'a aidé en rien. Pour le reste, "leaderless resistance", conscience ethnique et sécession implicite, nous n'avons que cela à notre portée.

Écrit par : Un_Ours | 17 janvier 2021

PS: "...les seuls à ne pas se penser en tant que race, ce qui n'est pas du tout le cas des chinois)..."

Désormais, avant toutes choses, je suis un Blanc. Dont le seul projet politique est: un avenir pour les enfants blancs.
Et pour le normie (très souvent aussi intellectuellement limité que politiquement émotif) qui lira ça, ce fut un long cheminement, très profondément réfléchi et parfaitement structuré.
Comme le disait Benjamin Disraeli : "all is race, there is no other truth."

Écrit par : Un_Ours | 17 janvier 2021

Et ici:

https://qactus.fr/category/usa/

Écrit par : Cernunnos | 18 janvier 2021

Pour les Français :
Hier dimanche, à 23h10, sur M6, il y a eu un reportage sur Didier Raoult : « Enquête exclusive », du journaliste Bernard de la Villardière.
Évidemment un plaidoyer à charge. Tellement à charge qu’il n’a pu que conforter les deux camps, celui des pros et celui des antis.
Il était même plus qu'à charge, au point d’en être parfois grossier.
Par exemple, les yeux de Raoult ont été plusieurs fois montrés en gros plan (ils remplissaient tout l’écran), on voyait qu’il avait un coin de blanc d'un œil un peu rouge.
Bref, c’était par moments un film d'horreur, et vu l'heure tardive de la diffusion, je pense que certains spectateurs sensibles n'en ont pas dormi, comme après un film de vampires genre Dracula.

Parler de Raoult n'est pas hors du sujet de ce présent billet de S. Montabert.
En effet, j'ai observé autour de moi que ceux qui n'aiment pas Raoult n'aiment pas non plus Trump, de même ceux qui aiment Raoult aiment généralement Trump.
Voilà un phénomène intéressant à étudier pour un psychologue non biaisé, un vrai sujet de thèse.
Je pense qu'il y a à la base la jalousie : l'un est milliardaire en dollars, l'autre en publications et en renommée internationale dans sa spécialité de l'épidémiologie.
Et, bien sûr, les deux ont une personnalité clivante : leur caractère, passablement autoritaire, leur franc-parler, et leur volonté d’aller contre le système, l’un l’État profond, l’autre les autorités de santé.
Il y a sûrement d’autres parallèles à faire, il suffirait de creuser un peu.
D'ailleurs, les deux personnages se sont directement télescopés, Trump ayant vanté publiquement le traitement Raoult, ayant même dit qu'il prenait quotidiennement de la HCQ à titre préventif.
Avant de renoncer, vu l’opposition virulente qu’il a soulevée, à commencer par celle de Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et maladies infectieuses au NIH, et son conseiller Covid.
Et quand Trump a été contaminé, il a vanté, entre autres remèdes, non pas la HCQ, mais le Remdesivir (il n’en a vraisemblablement pas pris, c’était juste de la pub pour le labo Gilead ; et l’OMS a déconseillé le Remdesivir peu après).
L’humanité se divise aujourd’hui en deux catégories :
Ceux qui aiment Trump et ceux qui ne l’aiment pas.
Ceux qui aiment Raoult et ceux qui ne l’aiment pas.
Quand en viendront-ils aux mains ? That’s the question !
J’ajouterais que ces deux ensembles – au sens mathématique – se chevauchent largement (leur intersection est presque identique à eux-mêmes).

PS : J’ignore si la Suisse a autorisé la HCQ pour le traitement Covid ou l’a interdite, comme en France.

Écrit par : AP34 | 18 janvier 2021

Complément d'info suite aux récents commentaires, non pas pour les habitués de ce forum (les liens devraient cependant quand même les intéresser), mais plutôt pour les nouveaux venus:

Tout citoyen digne de ce nom devrait en effet s'intéresser au GREAT RESET ou si vous préférez "la grande réinitialisation", car c'est un projet titanesque dont le but est de changer complètement nos vies et notre civilisation. En fait, il a déjà commencé depuis longtemps (la cancel culture en fait partie par exemple).

Ce qui nous attend désormais c'est l'estocade finale, mais chez nous quasiment personne n'est au courant.

Ouvrez donc les yeux en lisant ce court article où vous apprendrez que le plan des mondialistes est le suivant, comme le dit Klaus Schwab, Président et fondateur du World Economic Forum, ou Forum de Davos.

“« Beaucoup d’entre nous se demandent quand les choses vont revenir à la normale. La réponse est : jamais », « Cela n’arrivera pas parce que cela ne peut pas arriver »

Voici l’article:

https://www.cnip.fr/great-reset/

Puis, si vous ne croyez toujours pas ce que vous avez lu, écoutez donc Klaus Schwab vous le dire de vive voix:

https://www.youtube.com/watch?v=2Pa78aEyajc

Et si ça ne vous suffit toujours pas, vérifiez par vous-mêmes dans le livre de Klaus Schwab (version française) que l'on peut télécharger ici gratuitement:

https://drive.google.com/file/d/1r5omofAb7lvh8DzKwFhPIRQfKCDf3psU/view

Ensuite, écrivez à la RTS pour demander aux journaleux de service pourquoi ils n'en parlent pas au JT et n'y consacrent pas au moins une émission Infrarouge (qui de toute façon serait biaisée comme toujours). Ils vous répondront que c'est une théorie du complot (comme le dit Wikipedia au sujet du great reset) et qu'il ne faut pas diffuser de Fake News.

Alors, complètement rassuré par la bonne parole, vous pourrez continuer à mener votre petite vie pépère, jusqu'à ce que ...

mais ça c'est une autre histoire qui sera beacoup mois drôle. Certains de l'autre côté de l'Atlantique viennent à peine de commencer à comprendre.

Écrit par : Cernunnos | 18 janvier 2021

Si vous avez encore des doutes écoutez donc ça:

https://twitter.com/lolaweb71/status/1351518237582831617

Écrit par : Cernunnos | 19 janvier 2021

"I want to believe".

Écrit par : Un_Ours | 19 janvier 2021

https://t.me/s/GeneralHyten

Écrit par : Un_Ours | 19 janvier 2021

Probable fake, j'aurais été bête jusque au bout.

Écrit par : Un_Ours | 19 janvier 2021

Eh oui Frère Ours!

Pourtant, quand on voit les trois indices directement liés à Q dans le récent Tweet de Pence on ne devrait pas douter:

https://twitter.com/Mike_Pence/status/1350980034056626176

-l'usage de "Dear Fellow Americans"

-le symbole du Punisher sur l'hélico qui je doute nous a été montré par hasard.

-et surtout la mention "Mountain X" sous son pupitre qui indique qu'il doit s'adresser au 10th Mountain-1st Marine-CPSD-QVIR clairement mentionné comme faisant partie de RED 4 dans le désormais si célèbre message de Q du 4 juin, 2020.

De plus, il faut admettre que les RED 1, 2, et 3 semblent bien s'être déroulés comme prévu:

https://vk.com/id544172849?z=photo544172849_457241450%2Falbum544172849_00%2Frev

et que penser des déclarations récentes du Lt General McInerney à la Maison Blanche?

et que dire de ça? Est-ce un lapsus ou non?

https://qactus.fr/2021/01/19/q-scoop-entretien-avec-le-chef-de-la-garde-nationale-de-w-d-c-sur-la-situation/

Cependant, tout comme vous, je me pose de sacrées questions!

PS: Au fait, sur le compte du général Hyten ce qui m'amuse c'est cette mise en garde:

Warning: Many users reported this account as a scam or a fake account. Please be careful, especially if it asks you for money.

Écrit par : Cernunnos | 20 janvier 2021

Petit Rappel historique:

https://www.youtube.com/watch?v=Slf4_52kTw8

Écrit par : Cernunnos | 20 janvier 2021

Voilà, c'est terminé.

Écrit par : Un_Ours | 20 janvier 2021

@Cernunnos: tactique "Léo Taxil" ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Léo_Taxil

Peut-être avons-nous trop voulu y croire ? Je me rappelle, il y a quelques semaines avoir regardé de travers Tucker Carlson (que j'apprécie pourtant beaucoup) quand il a posé quelques questions, que je juge aujourd'hui pertinentes, à Sydney Powell ?

Il n'y a pas eu de "vengeur masqué", mais un homme très seul qui a fait ce qu'il a pu avec, littéralement, tout le système contre lui. Rien que pour cela, il mérite pour toujours notre respect et notre affection.

Écrit par : Un_Ours | 20 janvier 2021

@ Frère Ours: En effet le compte Telegram du général Hyten est un fake à n'en pas douter. Je l'ai bien observé et aucun doure n'est permis.

Écrit par : Cernunnos | 22 janvier 2021

Monsieur Montabert,

La photo de la foule est un fake et vous la laissez tout de même? cela décrédibilise votre billet.
Vous êtes grosso modo 4 à avoir toutes les preuves de je ne sais quoi comme tricherie et autres...il y a 75 millions d'américains qui ont voté Trump et parmi ceux-ci aucun n'aurait assez de pouvoir pour renverser la situation et mettre en avant vos preuves, aucune chaine de télévision qui ferait 45% de taux d’écoute ?
Et des erreurs de tricheries si grossières? avec des machines programmées pour cela depuis longtemps...tant d’énergie...et à Renens tout se passe bien?
Meilleures salutations

Écrit par : Paolo | 27 janvier 2021

@Paolo: la photo est un fake, c'est un piège dans lequel je suis tombé, je m'en suis excusé dans une mise à jour que lira quiconque tombe sur cet article.

L'éditer pour faire disparaître la photo n'est pas correct. Le but est d'assumer ses erreurs, pas d'essayer de les cacher.

Les preuves sont accablantes, nombreuses et devant les tribunaux. Leur existence se diffuse petit à petit dans le grand public américain malgré un barrage médiatique et informatique sans précédent.

Il y avait bien un Américain qui a parlé des preuves au grand public, il était président en exercice et la diffusion de sa présentation a été bloquée!! Mais c'est lui le fasciste, vous comprenez...

"...aucune chaine de télévision qui ferait 45% de taux d’écoute ?
Et des erreurs de tricheries si grossières? avec des machines programmées pour cela depuis longtemps...tant d’énergie.."

Cette chaîne existera, mais certaines choses prennent du temps. Quant aux preuves que vous réclamez, suivez un peu les dizaines de liens qui émaillent mes billets, ils pourraient vous les apprendre si la vérité est importante pour vous.

"et à Renens tout se passe bien?"

Point du tout, mais à Renens ne se décide pas le destin de notre civilisation.

Écrit par : Stéphane Montabert | 27 janvier 2021

Les commentaires sont fermés.